Liberté d’expression aux Etats-Unis : pancarte « pas de musulmans » à l’entrée de l’épicerie


Liberté d’expression aux Etats-Unis : pancarte « pas de musulmans » à l’entrée de l’épicerie

C’est intéressant de voir ce qui se passe aux Etats-Unis. Il semble que la liberté d’expression garantie par la constitution ne soit pas un mythe.

Enfin, dans certains états seulement :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/05/etats-unis-renvoyee-pour-avoir-donne-un-controle-de-maths-raciste/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/18/etats-unis-ils-veulent-poursuivre-en-justice-les-negationnistes-du-changement-climatique/

Et Hillary Clinton voulait imposer à la planète entière la criminalisation de la critique de l’islam…

En attendant, CAIR (équivalent du CCIF) se contente  pour l’heure de demander au propriétaire de retirer sa pancarte, sans menaces judiciaires. Vu de France c’est presque incroyable…

Il est évident qu’en France une telle pancarte n’est pas concevable et que nous, Occidentaux, sommes vigoureusement anti-apartheid. Et que nous aurions du mal à voir au nom de la liberté d’expression des boutiques, des trains, des campings… interdits aux Noirs, aux Blancs, aux chrétiens, aux musulmans, aux athées…

Nous, Français d’origine, nous aurions du mal.

Mais il semble que parmi les nouveaux venus cela semble normal, sauf s’il est question d’islam et de musulmans.

C’est ainsi que l’été dernier un camp interdit aux Blancs a pu se tenir dans l’indifférence de tous à l’initiative du Parti des Indigènes de la République.

C’est ainsi que des territoires entiers de notre pays sont de plus en plus, sans pancarte, interdits aux Français d’origine, aux non musulmans. Aux « sales Céfrans »…

C’est ainsi qu’un Conseil des associations noires peut exister et être subventionné, le CRAN…

C’est ainsi que Hollande en personne cautionne le boycott des produits israéliens.

Pourtant, nous, nous  ne voulons pas d’apartheid, en France ;  nous voulons que l’islam soit interdit en France, oui, parce que nous voulons que le nazisme y soit interdit et l’islam est un autre nazisme, comme l’histoire le montre, comme la Cour européenne des Droits de l’homme l’a montré en 2001. Nous voulons que les musulmans choisissent entre la France et l’islam, entre la loi française et la charia. Ce n’est pas un apartheid visant des individus, c’est de la légitime défense, qui plus est en temps de guerre.

C’est peut-être ce que le propriétaire de l’épicerie évoqué ci-dessous a voulu dire, avec maladresse ?  Est-il conscient du terrorisme, des risques que l’islam fait courir à toute la civilisation occidentale ?

Une pancarte «pas de musulmans» fait scandale 

Etats-UnisUne épicerie du Nouveau-Mexique suscite l’indignation après avoir placardé une drôle d’injonction sur sa devanture.

«Obama et les autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici». Voici la pancarte qu’une épicerie a affichée sur sa devanture. Des représentants de la communauté musulmane lui demandent de retirer ce panneau.

L’échoppe, située dans la bourgade de Mayhill, à 265 km au sud-est d’Albuquerque, a pour habitude, selon la presse locale, d’afficher de tels messages xénophobes depuis des années mais s’est retrouvée ces derniers jours la cible de vives critiques après qu’un voyageur, indigné, eut alerté une chaîne de télévision.

 

D’après un ancien employé interviewé par la station locale de télévision KOB, le propriétaire a fait sortir de son magasin les clients qui se disaient choqués par les insignes. «Il rejette beaucoup de gens», a fait remarquer cet employé sur KOB.

Ce dernier a précisé que le propriétaire visait le président Barack Obama et d’autres figures médiatiques et vendait ensuite les panneaux insultants à des clients. L’un d’eux portait le message «Tuez Obama» en grosses lettres avec en petit «care» juste à côté, allusion au programme de couverture santé mis en place par le président sortant («Obamacare»).

Réactions outrées

Les pancartes insultantes ont engendré un raz-de-marée de réactions outrées sur les réseaux sociaux, beaucoup appelant au boycott du magasin. D’autres défendaient en revanche la liberté d’expression.

Le propriétaire du magasin, qui est actuellement à vendre, n’a pu être joint, pas plus que l’agent immobilier qui organise la cession. Les employés de l’hôtel et du café adjacents ont en outre refusé de commenter l’incident auprès de l’AFP.

Le Comité des relations américano-islamiques (CAIR) a de son côté diffusé un communiqué demandant au propriétaire de retirer le panneau. «Si chacun bénéficie de la liberté d’expression garantie par le premier amendement de la Constitution, même pour les déclarations insultantes, nous appelons le propriétaire à retirer le signe dans l’intérêt de la décence et de l’unité de notre pays en cette période de divisions croissantes», a écrit son porte-parole. (ats/nxp)

http://www.tdg.ch/monde/pancarte-musulmans-scandale/story/19199430

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Liberté d’expression aux Etats-Unis : pancarte « pas de musulmans » à l’entrée de l’épicerie

  1. cayssials

    il faudra qu’ils interdisent ces assos musulmanes s’ils veulent garder leur liberté
    en france c’est malheureusement trop tard
    Déja en interdisant ces assos qui les protégent ce serais un grand pas.
    Mais en france ça risque pas avec tous les cons qu’elles ont comme alliés
    Je pense qu’une guerre contre l’islam serais une bonne chose mais pas contre poutine

  2. JackJack

    CAIR et autres organisations similaires savent qu’elles perdent leur temps à poursuivre en justice car les juges, ici, respectent rigoureusement la constitution, même si, parfois, cette liberté d’expression s’exerce de façon abusive. Des stands de tir, par exemple, refusent les musulmans… Après le 20 janvier, jour de prise de pouvoir par Donald Trump, des pancartes telles qu celle décrite dans cet article et autres décisions contre la clientèle voilée et barbue vont certainement se multiplier. Affaire à suivre. Autre type de réaction : une mosquée de deux ou trois étages en cours de construction sur les bords du Lac Travis, près d’Austin, a brûlé il y a quelques jours. Il n’en reste rien.

    1. JackJack

      Je me suis peut-être mal exprimé : pour les stands de tir, ce n’est pas abusif, j’approuve. Jan Morgan, propriétaire d’un tel stand, en est le meilleur exemple et son action a fait tache d’huile.

  3. claude t.a.l

    Constitution des USA
    1er amendement :

    « Le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis. »

    Les Cours de certains états ont parfois une vision différente, mais si l’affaire arrive devant la Cour Suprême, c’est réglé ! ( sauf en période de guerre ).

  4. Fallaci

    hî hi!! un régal toutes ces polémiques judicieuses aux USA, qui vont encore s’accentuer avec l’arrivée de Trump qui cautionnera toutes les initiatives qui iront dans le sens d’un authentique nationalisme.

    On a pas fini de se glousser en regardant les gueules déconfites et scandalisées de la gooche, des journaleux, des ong et autres qui viendront nous les conter avec des détails croustillants, un vrai régal en perspective, qui pourrait bien finir par contaminer l’Occident, comme tout ce qui est made in USA, même la peste islamique XXXL qu’un certain rat d’égoût nommé hussein, comme il se doit, nous a refilée.

  5. Fauchon

    Je déconseille aux professionnels de faire ça. Suivant quels critères peut on dire qu’une personne est musulmane sans passer pour raciste ? Soyez intelligents, ne mettez pas de halal, mettez en évidence des saucissons, de la charcuterie etc…Vendez du vin, car les « musulmans » ne dédaignent pas la bière surtout si elle n’est pas française. Si vous proposez une charcuterie de substitution, contentez vous du blanc de dinde et encore osez l’implanter à côté du jambon en libre service ! Arriveriez vous à fermer la porte à une femme de type non voilée qui vient chercher des fruits et légumes ? Non ! On en décourage des barbus en étant plus hypocrite qu’eux !!

    1. AlainAlain

      « Suivant quels critères peut on dire qu’une personne est musulmane sans passer pour raciste ? »

      Du fait que ni ce culte ni ses adeptes ne sont une race, point barre ! Que quelqu’un me dise qu’on a entendu hurler au racisme quand ce sont les chrétiens qui sont insultés, au mieux.

      Alors ça plus que suffit, faut vraiment arrêter avec ce délire de passer pour raciste, car ça fait justement bien le jeu des crevures de tous bords qui s’en frottent les mains.

      Qui que ce soit traite de raciste ? Une seule réponse : j’attends les preuves qu’il s’agirait ici de race. Et là, il l’ont toujours bien profond.

  6. frejusien

    Sur la porte d’une salle de lycée , au Maroc :
    « salle interdite aux juifs, aux chrétiens et aux chiens »

  7. trafapa

    Mosquée de Monastir (Tunisie) : « interdit aux non-musulmans (j’ai la photographie automne 2002) ; un vent de Liberté , à l’Ouest rien de nouveau .

Comments are closed.