Témoignage de deux enseignants sur le vote Marine dans l’Education Nationale.


Témoignage de deux enseignants sur le vote Marine dans l’Education Nationale.

Je suis enseignant et je remarque que mes collègues soit nient les faits (ou du moins les minimisent à coup de padamalgam), soit sont conscients de la situation mais n’osent pas le dire en public (ils me disent qu’ils sont d’accord avec moi, mais uniquement en privé, en se taisant immédiatement dès que quelqu’un entre dans la salle des profs).
J’ai l’impression qu’ils vivent chez les bisounours, pays totalement hermétique dont la frontière ne sera jamais franchie par les djihadistes! Comme c’est beau…
A la rigueur, je veux bien admettre cet état d’esprit dans mon établissement qui est extrêmement privilégié : il accueille des élèves dont les familles prodiguent une éducation correcte, ce qui se traduit par une ambiance respectueuse en classe et valorise de ce fait le travail de l’enseignant. Par contre, j’ai du mal à comprendre que des enseignants directement confrontés aux problèmes d’irrespect (euphémisme!) n’aient pas le réflexe de réagir par le seul vote utile.
Il n’est matériellement pas possible que tous les enseignants soient des ouailles de l’Education Nationale, comme le dit Henri Smeyers, donc de deux choses l’une : soit 93% des enseignants vivent effectivement chez les bisounours (ce qui est difficilement concevable d’après le rapport Obin), soit ils se voilent la face à coups de médias mainstream et/ou de déni de réalité. Feraient-ils donc partie des 50% de trouillards que le peuple français s’est tapé tout au long de son histoire?
En tout cas, les temps changent et j’ai bon espoir que dans un avenir proche il soit normal que Christine et Pierre soient invités par les médias mainstream. Merci à eux pour la quantité de travail qu’ils abattent et les risques qu’ils prennent, c’est juste… exemplaire!

Fâché pas facho ni fiché.

 

 

Etant prof moi-même je ne crois pas aux 7% qui voteraient Marine. Bien que traditionnellement à gauche pour environ les 2/3 d’entre eux depuis longtemps, les profs ne sont pas tous soumis à une idéologie ou un parti; cerains sont capables de voir qui sont les responsables de la situation actuelle (perte d’autorité, absence de soutien de la hiérarchie, attitude anti-chrétienne et soumission à l’islam de la part de certains chefs d’établissement). Je ne serais pas surpris s’il y avait 15 à 30 % de profs qui votent sérieusement à droite, aussi bien au front (dans les banlieues, les « quartiers ») que dans les grands lycées bourgeois où ils craignent de voir l’arabe remplacer latin, grec et allemand.
Ce qu’il faut savoir c’est qu’un établissement scolaire est un lieu où on ne peut exprimer ses idées politiques. Les rumeurs vont vite, parfois même amplifiées par les élèves et les profs qui veulent se faire bien voir, gardiens de l’orthodoxie. Le prix c’est la diffusion de rumeurs et photos sur les réseaux sociaux, la mort sociale, voire des menaces de mort. Il suffit de voir le traitement réservé aux représentants et membres du seul syndicat qui ne soit pas à gauche (le Snalc) dans les collèges et lycées….

myosotis75.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Témoignage de deux enseignants sur le vote Marine dans l’Education Nationale.

  1. allegret

    maintenant qu’il s’en prenne plein la tronche ,ils vont peut etre finir par comprendre ce qu’est une invasion ?

    1. durandurand

      Non ils n’en ont pas encore pris assez dans la gueule ceux de l’inéducation nationale , il faut qu’ils s’en prennent encore pour qu’ils comprennent malheureusement .

    2. SPARTAC

      Ils ne s’en prennent pas encore assez  » plein la tronche  » pour bien voter. Ils sont bien trop idéologiquement formatés. Les  » enseignants  » ne changeront d’avis que le jour où ils devront aller bosser en…saignant, et encore ….
      L’embrigadement islamo-gauchiste se caractérise par une incapacité totale de réflexion.L’éducation nationale a bien fait son boulot de formatage et les « proffs  » en sont le plus pur produit. Je n’ai aucune compassion pour ces traîtres.

  2. smeyers

    L’éducation « nationale » n’a plus rien de national. Une ministre maghrébine téléguidée par ? ? ? a miné le terrain. Il faut donc déminer. . . c.a.d exciser le problème. Ils savent ce que c’est exciser ? ? ?

  3. Rafales

    Il ne faut pas oublier que les profs comme tout les français d’ailleurs subissent depuis des décennies un lavage de cerveau tres bien orchestré par les pouriticards et leur complices la pravda francaoui

  4. Malou

    9 enseignants sur 10 sont gauchistes , alors s’ ils s’ en prennent plein la g……le je ne vais pas les plaindre . Qu’ils crèvent avec leurs chances pour la France !

  5. jeanne

    Je pense à ma collègue qui etait en plus ,une voisine ?Elle etait contre la crèche à l’école et même contre le sapin dans l’entrée de l’ecole .Elle disait qu’il ne fallait pas faire rentrer le religieux à l’école et ce fut un combat pour avoir le sapin .Et ,(le hasard fait bien les choses ) j’étais à la messe assise à ma place dans une église dans un tout autre quartier de la ville et je découvre cette collègue ,mains jointes et recueillie quelques rangs derrière moi .

    Toujours pareil comme vos collegues dont vous parles : faux jetons !

  6. Xtemps

    Je ne crois pas non plus un seul instant, qu’il y a seulement que 7% qui vote le FN pour les profs, eux qui font face directe tous les jours à l’école même les graves problèmes, à d’autres.
    Vous n’allez pas me dire que les français et encore moins l’Europe entière sont si masochistes que çà, pour accepter de se faire agresser chez soi.
    Il y a autre chose, tout çà n’est pas normal, tout çà n’est pas honnête du tout.
    Par contre avec nos Roi de la magouille aux pouvoirs, il faut absolument surveiller les votes amis résistants, je n’ai vraiment pas confiance du tout aux escrocs qui nous gouvernent.
    Tout indique que nous sommes dirigés par des escrocs aux pouvoirs, le temps des pigeons est terminé amis résistants.
    Il faut dénoncer ces escrocs aux pouvoirs, nous pouvons pas continuer avec ces ordures, çà suffit!, tous unis contre ces ordures.

  7. Philiberte

    Ben, pour l’avoir vécu, ce n’est pas facile d’être de droite au milieu d’un nid de frelons… j’en ai pris plein les dents.

    1. al dente

      il s’agit pas d’être de « droite » pour autant que ça veuilles dire quelque chose, il s’agit avant tout d’arrêter d’être con (ou conne, j’suis pas sexiste!) et de se faire laver le cerveau par médias « classiques » interposés (journaux, radio, TV).

      en tout cas j’aimerais pas être à votre place, en prendre plein la tronche pour pas un rond! effectivement pour être enseignant (en saignant!) faut être soit islamobobogauchocollaboliberalistedroitdelhommistemitterandiste ou tout simplement maso!

  8. Charles

    Il leur faudra encore des claques pour qu’ils comprennent … comme pas mal de français ….
    Il n’y a que chat échaudé qui craint l’eau chaude ….
    Mais ..heureusement que de plus en plus de personnes commencent à se réveiller …grâce aux réseaux sociaux et autres sites comme RR….RL…etc etc …encore merci et bravo à leurs fondateurs et membres actifs ….:-)

  9. bm77

    je ne serais pas aussi sévère avec les instits et les profs que certains commentateurs assimilent à des collabos.
    La lecture de ces témoignages nous démontre pour ceux qui ne le savent pas,’ils évoluent dans un milieu totalitaire socialiste où seuls sont admis les écolos les extrêmes gauche ou à la limite les centristes avec toutes les précautions nécessaires pour ne pas trop la ramener.
    Je me demande si le fait d’affirmer être partisan de Marine ne deviendrais pas un motif de mise au placard en tout cas ce serait un suicide professionnel.
    De plus il y a les baveuses patentés pour rapporter le moindre propos subversif qui mettrais un doute sur la fiabilité socialiste du malheureux qui s’aventurerais à émettre des interrogations.
    Les syndicats des enseignants amis du pouvoir sont les premiers responsables de cette ambiances de toute façon ils ne remettent jamais en cause les programmes proposés par les pédagogues fous mais ils pleurent uniquement sur le manque de moyen pour appliquer ces programmes avec lesquels ils sont par ailleurs en adéquation idéologiques.
    C’est bizarre ce pour des gens qui prônent à côté de cela le vivre ensemble, la diversité, l’altérité à destination bien sûr de celui qui serait soupçonné de ne pas partager ce genre de réjouissances à juste titre puisque l’ayant expérimenté à ses dépend, je veux parler du Français qui revendique son patriotisme.

  10. frejusien

    est-ce que le bolchévisme sévit dans les collèges ?
    une chose en tout cas, la mutuelle de l’éducation nationale est celle qui possède le plus de maisons de repos pour dépression,

  11. Philiberte

    Bien sûr que c’est une mise au placard! Je n’ai pas eu l’échelon supérieur, car je ne votais pas du bon côté!

  12. Philiberte

    Bien sûr, mais ça se sent dans l’attitude, dans sa façon de répondre ou de se dérober, et surtout, dans sa façon de ne pas hurler avec les loups!

  13. Philiberte

    Eh oui, que voulez-vous, on ne peut pas être aussi intelligent que vous! En tout cas vous auriez dû apprendre mieux vos leçons de grammaire: lorsqu’il y a un pluriel masculin/féminin, c’est le masculin qui l’emporte. Donc: « cons ». Et ne pas sacrifier à cette mode débile des ignares qui ajoutent le féminin au masculin.
    Grâce au Ciel, il y a plus de 12 ans que j’ai quitté sans regret ce panier de crabes. (toute l’arche de Noé va y passer!)
    « Ne juge pas si tu ne veux pas être jugé ». Surtout sans savoir.

Comments are closed.