Israël : des juges gauchistes ont condamné un soldat ayant tiré sur un terroriste palestinien !


Israël  : des juges gauchistes  ont condamné un soldat ayant tiré sur un terroriste palestinien !

L’affaire du jeune soldat Elor Azaria, qui a abattu cet été un terroriste palestinien à terre, ce dernier d’ailleurs vêtu d’un grand manteau avec les chaleurs d’été que connaît Israël est intéressante… et décourageante.

Il a été condamné pour homicide par un tribunal militaire où les juges sont des extrémistes de gauche, le juge principal ayant sa soeur convertie à l’islam.

La société israélienne est complètement divisée, des soldats  ne savent plus comment réagir, de peur d’être traînés devant un tribunal qui ne manquera de les accuser de tuer de pauvres  terroristes palestiniens (qui ne demandent qu’à être tués après avoir fait un maximum de morts et qui souhaitent la mort  !

Tout cela dépasse même la fiction la plus vraisemblable ! Israël est en danger, et avec lui, l’Occident tout entier, mais de cela l’Occident qui a perdu tous ses repères ne s’en rend même pas compte, puisqu’il persiste et signe, et va organiser, avec cette bourrique de Hollande qui pue le fromage pourri des déserts arabiques, une conférence grotesque, une véritable mascarade qui n’est pas sans rappeler le procès du capitaine Alfred Dreyfus, condamné à la prison dans des pires conditions, après que ses galons lui eurent été arrachés de façon sordide ! Le 15 janvier prochain, c’est re-belotte, mais cette fois pas vis-à-vis d’un officier français, mais d’un Etat à qui l’Occident aidé par Ishmaël, voudraient couper la tête en lui enlevant la Judée et la Samarie, deux territoires que la Bible cite sans arrêt, comme étant l’un le royaume de Yéhouda, l’autre celui de Joseph, ces territoires constituant à eux seuls les deux berceaux d’Israël où sont enterrés les trois patriarches Abraham, Isaac et Jacob !

Je reste intimement persuadé que tous les Etats qui participeront à cette conférence ignomineuse le paieront très cher ! Edouard Herriot, Maire de Lyon et Président du Conseil, ce grand érudit n’a t-il pas eu ce mot célèbre :  » Qui touche aux Juifs ne restent pas impuni ! » ; Comme seul exemple, mais oh combien éclatant, je prendrais celui de l’Allemagne : Elle souhaitait l’aryanisation de sa population, du temps d’Hitler, eh bien maintenant, elle reçoit des arabo-musulmans qui sont en train de la détruire, et qui finiront de la détruire dans une décennie maximum !!!

Le soldat franco-israélien Elor Azria reconnu coupable d’«homicide»

Ce conscrit âgé de 20 ans comparaît pour avoir tué d’une balle dans la tête un assaillant palestinien, le 24 mars dernier à Hébron, alors que celui-ci gisait au sol. Sa peine sera fixée d’ici un mois.

Correspondant à Jérusalem

Coupable d’homicide. À l’issue d’un procès-fleuve qui a passionné les foules et mis en lumière les fractures d’une société, la justice militaire israélienne a balayé, ce mercredi, le système de défense du soldat Elor Azria. Sa vie n’était pas en danger, a estimé le tribunal, lorsqu’il a logé à bout portant une balle dans la tête d’un assaillant palestinien couché à terre, le 24 mars dernier dans le centre de Hébron. Une évidence, diront beaucoup de ceux qui ont vu la vidéo tournée ce jour-là par un Palestinien présent sur les lieux du drame. Mais un scandale aux yeux de nombreux Israéliens, des nervis d’extrême droite venus crier leur colère aux abords du tribunal aux membres du gouvernement de Benyamin Nétanyahou qui se sont empressés de réclamer la grâce du conscrit, pour certains avant même que les magistrats aient fini de lire le texte de leur jugement.

Miri Regev, la ministre de la Culture, a estimé qu’«on ne se comporte pas ainsi avec un soldat qui est l’un des nôtres». Selon son collègue Yisrael Katz, en charge des Transports, «la justice a parlé et maintenant le gouvernement et l’armée doivent prendre leur responsabilité en graciant le soldat, que nous avons envoyé sur la ligne de front pour défendre les Israéliens face au terrorisme palestinien». Naftali Bennett, chef de file de la droite religieuse et ministre de l’Éducation, a estimé que le processus judiciaire engagé à la demande du chef d’état-major «était contaminé dès le départ». Quant à Avigdor Lieberman, qui avait publiquement apporté son soutien au soldat franco-israélien avant que les répliques politiques de ce séisme ne lui valent de remplacer Moshe Yaalon au ministère de la Défense, il a curieusement déclaré: «C’est un verdict difficile mais j’appelle à le respecter.» Quant à Benyamin Nétanyahou, il s’est, dans la soirée, déclaré favorable à ce que le soldat soit grâcié.

La présence de plusieurs centaines de manifestants arborant pour certains les couleurs du club de supporteurs racistes La Familia, et pour d’autres une banderole à la gloire de Donald Trump, illustre l’extrême polarisation qu’a suscité l’affaire Azria. À en croire un sondage réalisé quelques jours après l’incident de Hébron, 57 % du public estiment qu’il n’aurait pas dû être placé en détention et 68 % jugent que l’état-major a eu tort de condamner publiquement son geste. Le premier ministre lui-même, après l’avoir dénoncé, a depuis téléphoné à son père pour lui témoigner sa sympathie. Le gouvernement palestinien a évoqué un «procès spectacle» et dénoncé l’impunité dont bénéficient à ses yeux bien d’autres militaires israéliens. «Le problème ne se limite pas à un soldat voyou, a pour sa part estimé Sari Bashi, responsable de l’ONG Human Rights Watch. Il concerne aussi les dirigeants israéliens qui appellent publiquement les forces de sécurité à tirer pour tuer.»

Sa peine fixée d’ici à un mois

L’affaire, qui n’en finit pas de distiller son poison dans la société israélienne, a libéré un torrent de haine contre le général Gadi Eizenkot, chef d’état-major de l’armée, à qui l’extrême droite reproche d’avoir lâché l’un de ses soldats. Elle a ainsi mis en lumière la fracture qui s’est peu à peu creusée entre les plus hauts gradés de Tsahal, issus pour la plupart de la matrice idéologique du sionisme travailliste, et un grand nombre de soldats du rang plus vulnérables aux sirènes du nationalisme religieux. «L’armée, qui s’était toujours tenue à l’écart des querelles divisant la société israélienne pour mieux constituer un pôle de rassemblement, est devenue un terrain d’affrontement», déplore l’éditorialiste Yossi Yehoshua dans le quotidien Yedioth Ahronoth.

Arrivé au tribunal d’humeur goguenarde, Elor Azria s’est peu à peu assombri en découvrant les termes du jugement. Il devrait être fixé d’ici un mois sur sa peine, qui peut aller jusqu’à vingt ans d’emprisonnement. Mais l’affaire n’a pas fini de faire des dégâts. C’est maintenant au tour du président Reuven Rivlin, dépositaire du droit de grâce, de composer avec les partisans du soldat de Hébron.

http://www.lefigaro.fr/international/2017/01/04/01003-20170104ARTFIG00137-le-soldat-franco-israelien-elor-azria-reconnu-coupable-d-homicide.php





15 thoughts on “Israël : des juges gauchistes ont condamné un soldat ayant tiré sur un terroriste palestinien !

    1. butterworth

      pour les palestiniens refugies en jordanie resultats guerre au liban resultats guerre REVOIR L HISTOIRE

  1. Roland l'Alsacien

    Les mêmes racailles gauchistes comme en France !
    Israël et entrain de devenir le territoire des islamistes si ce jugement sera contre le pauvre soldat qui n’a fait que son métier !
    ah si seulement ils s’attaquerez à ces juges pourries comme ça ils sauront ce que c’est de punir cela qui les défendent eux avec leur pays !
    Justice de merde comme en France !!!
    un tueur est soutenu et un citoyen honnette ont le met en taule PFF ! justice selon la politique tordu en France et en Israël.Il avait raison ce soldat sinon il aurez recommencer ce terroriste à tuer d’autres gens innocent ..

  2. joke ka

    « Elor Azria reconnu coupable d’«homicide» » la justice israélienne est elle aussi « infiltrée idéologiquement » qu’en France ou en Europe ????
    il ne faut pas qu’Israël baisse les bras !

  3. Peu Importe

    « a libéré un torrent de haine contre le général Gadi Eizenkot, chef d’état-major de l’armée,  »

    un gaucho, pourtant lui même Juif issu du Maroc…

    faut croire que pour progresser et se préparer un avenir politique aprés l’ armée, il faut prendre son bain de merde chez la Gauche

    une loi devrait interdire aux anciens militaires de se lancer dans la politique

    qu ils aillent ,comme en France, pantoufler dans le privé; au moins ils ne causeront plus de tort a leur Pays

    depuis une bonne dizaine d’ années ça devient une vraie épidémie et tous s’ y mettent , aussi bien les ex-militaires généraux de préférence que les patrons du Mossad ou du Shin bêt…..et TOUS ayant été baptisés dans la piscine a merde de la Gauche

  4. henri smeyers

    Israël est un laboratoire politique et social dans une Affrique accouchant aux forceps. Les succès économiques (voir le nombre impressionnant de brevets) n’est plus à démontrer. Un civil ou un militant de quelque fraction que ce soit poignarde ou attaque, sous le couvert d’un déguisement badaud, il est un combattant en action et doit être abattu. Sauf si l’on désire lui faire raconter des choses intéressantes, alors . . . . je ne dis plus rien pour la censure

  5. wernert

    ce soldat n’a pas tiré sur un terroriste mais sur un palestinien , et il l’a exécuté !!!! en : sic :  » logeant à bout portant une balle dans la tête d’un assaillant palestinien couché à terre,  »

    On fait dire aux faits et aux sondages …. ce que l’on veut ! selon l’éclairage !
    Moi je trouve que ce geste n’a plus rien à faire avec le travail d’un soldat ! tout ne peut pas lui être permis !

    1. Christine TasinChristine Tasin

      un palestinien recouvert d’un grand manteau pendant l’été caniculaire en Israël est forcément un terroriste en puissance pas le droit de prendre de risques

      1. Benjamin

        Dans ce cas là il aurait du se servir de son pistolet à impulsion électrique.
        Cela ne justifie pas le fait d’abattre un homme à terre.
        Ce soldat a mérité sa peine.

  6. butterworth

    VOIR DECLARATION DES DROITS DE L HOMME EN ISLAM signee par 57 PAYS MUSULMANS RIEN A VOIR AVEC LES DROITS DE L HOMME EN OCCIDENT comme les conventions de geneve un terroriste n etant pas un soldat n a pas de droit sauf celui d etre fusille alire par tous les tenants desdrouaa de l hominide

  7. mc gyver

    Gauche de tous les pays ,touchée par la grâce du « dieu islam ». Mais en Israël ,c’est un comble. J’espère que la fronde ,contre ce jugement et ceux à venir ,se lèvera pour soutenir ce jeune qui a très bien réagi . Les bras m’en tombent, tellement c’est grotesque et inimaginable; surtout dans un tel pays soumis journellement a des attaques . Ce jeune devrait être décoré !

  8. frejusien

    La gauche est donc partout le soutien de l’islam, France Allemagne, USA, et maintenant Israël, c’est un peu fort, les mêmes combinards partout !!!

  9. Rudolph

    Un combattant au sol, si il est armé,l est aussi dangereux qu’un autre debout .

    Ce soldat doit être libéré !

Comments are closed.