Un handicapé mental blanc torturé par 4 noirs, « nique Trump », « nique les Blancs » : pas du racisme ?


Un handicapé mental blanc torturé par 4 noirs, « nique Trump », « nique les Blancs » : pas du racisme ?

Une preuve de plus de l’inversion des valeurs qui régit tout le monde occidental.

La video suivante, tournée par les 4 monstres, a été mise sur facebook par un des protagonistes, sans doute une des filles ( une jeune afro-américaine selon Fox 32) que l’on entend rire, oui, rire devant le jeune homme bâillonné et torturé, scalpé, aux cris de « nique Trump, nique les Blancs » …

Et on apprend que le commissaire de police relativise, écarte la haine pour faire passer les agresseurs pour de jeunes stupides quasiment inoffensifs. De quoi avoir envie de lui faire manger son chapeau, et plus si affinité.

Imaginons, comme d’habitude, l’inverse. Si 4 Blancs avaient torturé un handicapé mental noir… Il est certain que toute la classe politique et tous les medias auraient parlé de racisme, de colonialisme, Trump aurait sans doute été considéré comme responsable, on aurait dit que ses déclarations identitaires avaient libéré les pulsions… Il n’est pas dit par ailleurs que l’on ne va pas mettre l’agression commise par des Noirs sur son dos, parlant du traumatisme de ses paroles, forcément responsables de besoin de revanche des Noirs…

On n’a pas encore tout vu.

Selon Fox 32, la police de Chicago enquêterait sur une vidéo tournée par le biais de l’application Facebook Live. On y voit un jeune homme blanc torturé par un groupe d’individus. L’un d’entre-eux lance «n*que Donald Trump», «n*que les Blancs».

Fox 32 a déclenché une tempête sur les réseaux sociaux le mercredi 4 janvier. Le site de la chaîne a publié un article informant que la police de Chicago enquêterait sur une vidéo montrant un jeune homme décrit comme «handicapé mental» être torturé par un groupe d’agresseurs. Selon Fox 32, la police de la plus grande ville de l’Illinois a été mise au courant de l’existence de la vidéo le 3 janvier dans l’après-midi. 

Toujours selon la chaîne conservatrice, une jeune afro-américaine aurait diffusé la vidéo sur Facebook. La description que fait Fox 32 fait froid dans le dos : «La victime est frappé à plusieurs reprises, il est scalpé, le tout alors qu’il est attaché et bâillonné.»

Outre la violence de la vidéo, si l’affaire a déclenché une véritable tornade sur les réseaux sociaux, c’est à cause des déclarations que l’on peut entendre de la part d’un des suspects. Ce dernier lance : «F*** Donald Trump ! F*** white people !»

De quoi faire dire à plusieurs utilisateurs de Twitter qu’il s’agit d’un crime de haine.

Toujours selon les informations de Fox 32, quatre personnes seraient actuellement en détention et la victime recevrait des soins à l’hôpital. La chaîne américaine affirme que, pour le moment, aucune charge n’a été retenue. Face aux interrogations outrées du public, le commissaire de la police de Chicago Eddie Johnson, visible dans le reportage de Fox 32, considère qu’il pourrait ici ne pas s’agir de «crime de haine» mais de simple «stupidité» de la part de jeunes voulant faire le buzz.

https://francais.rt.com/international/31797-chicago-jeune-homme-torture-sur-facebook-live-car-blanc-supporter-trump




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Un handicapé mental blanc torturé par 4 noirs, « nique Trump », « nique les Blancs » : pas du racisme ?

  1. patriote

    Sûrement une vieille tradition tribale ….il ne faut pas voir le mal partout ……ou alors une mauvaise blague de garnements comme dirait notre ex sinistre de l’intérieur ………….

    1. Patrick James

      C’est comme ça au Canada et au Québec aussi. Les 4 noirs vont se dire opprimer par la société dirigés selon eux par des blancs racistes. En réalité, le racisme est un « luxe » que peu de société en occident peuvent se « payer ».

  2. JackJack

    Au journal télévisé de 17h.30, Texas, les quatre afro-américains ont été arrêtés et risquent 50 ans de prison. L’agressé a été soigné dans un hôpital et est rentré dans sa famille. Le patron de la police de Chicago, afro-américain lui-même, n’a pas hésité à classer cette affaire comme du racisme.

    1. Louis

      Au moins la justice américaine ne rigole pas.
      Je ne suis pas sûr qu’en France ils n’auraient pas été relachés avec seulement du sursis..sous le regard bienveillant de quelques assoces bien-pensantes.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      même pas envie de publier ces débiles issus d’une malformation congénitale, l’islam ça abîme sérieusement

  3. Malou

    Même pas le courage de s’ attaquer à qq qui a toutes ses facultés et à 4 contre un , c’est bien des lâches !

  4. Patmos

    Quel choix avons nous ???? Soit Nous entrons en « Résistance » en nous substituant aux forces de l’ordre ,soit nous unissons tous les « courants de pensée  » du même bord pour l’emporter en Avril prochain,Dès le premier tour !!!!!

  5. Manuela

    Il n’y a pas de pardon pour ces personne qui maltraité un handicapé pour le simple plaisir de faire du mal ou parce-quil est blanc il leur faut de la prison ferme et pas m’as mal de temps pour le simple plaisir on ne fait pas du mal à qui que se soit se ne son pas des humains ils sont pire que des bêtes à vouloir faire du mal pauvre con

  6. OTOOSAN

    En fait la victime s’en est bien sorti : …Fox News :
    Une adolescente Brittanee D. qui avait disparu de Myrtle Beach, Caroline du Sud, en 2009, avait été violée de manière répétée dans la « planque » d’un gang pendant plusieurs jours. Elle a ensuite été abattue, et donnée à manger à des alligators quand sa disparition a généré trop d’attention médiatique, a déclaré le FBI la semaine dernière…. » source web

Comments are closed.