Et les feux de poubelle, il en dit quoi, Le Roux ? 50 délinquants dispersés, un seul interpellé…


Et les feux de poubelle,  il en dit quoi, Le Roux ? 50 délinquants dispersés, un seul interpellé…

Et on ne parle que des feux de voiture…
Des feux de poubelles ont aussi eu lieu, par exemple à Poitiers et comme à l’accoutumée désormais, les pompiers furent caillassés à leur arrivée.

La nuit de la Saint-Sylvestre a été un peu agitée dans le quartier des Couronneries avec quatre feux de poubelles, dont un allumé sur la voie publique, par une cinquantaine de jeunes. Un mineur a été interpellé à cette occasion. A Bel-Air, un autre feu de poubelles a endommagé deux fenêtres de l’école Jean-Mermoz.

 Globalement, à l’échelle d’une ville comme Poitiers, la nuit de la Saint-Sylvestre a été calme. Aucune voiture n’a été incendiée.

Ce sont les poubelles qui ont été visées : six feux, dont quatre dans le quartier des Couronneries.

Les pompiers sont intervenus dès 21 h 45 dans ce cadre rue du Marché, dans le centre-ville.

A 23 h 30, un autre feu de poubelles allumé le long de l’école Jean-Mermoz, dans le quartier de Bel-Air aurait pu avoir de lourdes conséquences pour l’équipement public : deux fenêtres ont été endommagées.

Les soldats du feu ont ensuite été mobilisés pour quatre autres feux dans le quartier des Couronneries : le premier dans la rue des Couronneries, à 23 h 30.

minuit, ils sont de nouveau intervenus rue du Fief des hausses.

00h25, nouveau feu de poubelles rue de la Clouère.

Enfin, à 00h40, nouvel incendie, mais cette fois-ci, avec des containers disposés sur l‘avenue de l’Europe par une cinquantaine de jeunes. A leur arrivée, les pompiers de Saint-Eloi ont reçu des projectiles sur leur véhicule. Ainsi que des particuliers qui circulaient aux abords. Les policiers ont dispersé le groupe et interpellé un mineur, âgé de 14 ans. Il a été remis à ses parents dans le courant de la nuit. Il sera convoqué prochainement devant un juge des enfants.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2017/01/01/Poitiers.-Six-feux-de-poubelles-l-ecole-Jean-Mermoz-endommagee-un-mineur-interpelle-2954423

Il faut vraiment être dévoué pour demeurer pompier dans ces conditions, avec des contreparties bien faibles par rapport au risque pris… Madame Bettencourt, Monsieur Arnault, font-ils des dons à nos pompiers par exemple ???

Une école fut aussi endommagée (symbole républicain).
Dans l’île de Ré, 8 voitures brûlées également. Etonnant vu la population locale plutôt huppée… Mais des logements sociaux créent des disparités de ce point de vue (http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/charente-maritime/ile-de-re/ile-re-doubler-nombre-logements-sociaux-2020-1116077.html) et permettent à certaines populations d’habiter dans un endroit devenu inaccessible à la classe moyenne.
Incidents aussi à la prison de Saintes. Voilà ce qui se passe en prison à cause des droits de l’hommistes à la sauce européenne-mondialiste et les anti-peine de mort : Les agents face à une milice armée de couteaux…, une mosquée salafiste clandestine en prison…
http://www.sudouest.fr/2016/04/08/prison-de-l-ile-de-re-les-agents-face-a-une-milice-armee-de-couteaux-2325297-1570.php
L’alcool devrait être interdit en prison et les protections contre les projectiles venus de l’extérieur renforcées :

Charente-Maritime : ivres, les détenus de Saintes déclenchent une mutinerie

Onze détenus ont refusé de rentrer dans leur cellule samedi après-midi. Ils se sont attaqués aux caméras de surveillance et ont mis le feu 

Une mutinerie a éclaté samedi après-midi dans la promenade est de la maison d’arrêt de Saintes. A 16h30, onze détenus ont refusé de réintégrer leur cellule, avant de s’attaquer aux caméras de vidéo-surveillance. Des feux ont été allumés, une vitre en plexiglas détruite. 

http://www.sudouest.fr/2016/12/31/une-mutinerie-eclate-a-la-maison-de-saintes-durant-la-saint-sylvestre-3069342-1531.php

La prison est censée être une peine, pas un séjour au Club Med pour délinquants. Le manque de moyens est aussi en cause : « re-nationaliser » les dépenses nationales serait un moyen parmi d’autres de réaliser les aménagements requis.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


16 thoughts on “Et les feux de poubelle, il en dit quoi, Le Roux ? 50 délinquants dispersés, un seul interpellé…

  1. Charles Martel02

    Quand j’étais pompier volontaire je rêvais d’emmener avec nous un ou deux de ces satanés élus bobos et renégats quand on devait intervenir dans des « quartiers sensibles » comme ils disent avec leurs mines compatissantes et hypocrites. C’était tout de même dur à avaler que de se présenter sur les lieux avec une simple ambulance mais avec la tenue de protection complète casque, gants etc etc. et de voir des plaques d’égouts en fonte, des bouteilles de gaz nous tomber dessus. Un jour j’ai même eu droit à une machine à laver qui nous est tombé dessus.. Mais tous nos bienpensants nous expliqueront qu’il faut bien que ces pauvres gens qui représentent une « chance » pour la France s’expriment n’est ce pas?…

    1. Amelie Poulain

      Merci pour votre témoignage, je suis sidérée, même si je le sais. Des éléments concrets donnent une meilleure idée de la réalité.

      Savez-vous que la plupart de ces « jeunes » des banlieues ne sont même pas subjectivement construits ? Ils ne sont pas malades, ils ne sont pas construits ! Vous imaginez ?….. Et l’assistanat du Social y est pour quelque chose croyez-moi.

      Justement, quand la bêtise d’un médecin pédiatre selon l’article paru ici (qui ferait mieux de rester simplement dans son rôle de médecin) demande d’abolir les limites éducatives c’est vraiment du n’importe quoi ! Mais vraiment, j’insiste.

      On a du mal avec les limites depuis Mai 68 (« il est interdit d’interdire ») mais c’est oublier qu’il y a les limites aliénantes certes (et encore cela permet de trouver des solutions pour soi et de tirer profit de l’expérience) et les limites constructives qui permettent de se construire dans le rapport à l’autre.

      Alors l’absence de limites ! Cela produit des enfants sauvages, un exemple bien lointain quand même en serait « Victor, l’enfant sauvage de l’AVEYRON ». Celui-là était innocent de ce qui lui arrivait, le pauvre enfant, mais ce cas montre bien que le laisser-faire empêche au contraire le cerveau de se construire et il y a certaines capacités qui sont perdues à jamais.

      Je suis écoeurée de ce que vous vivez les pompiers (et d’autres….). Je suis encore plus scandalisée par le laisser-faire de la Société (il n’y a pas que nos gouvernants croyez-moi même s’ils en portent la principale responsabilité).

      Justement, réfléchissent-ils justement à leur responsabilité dans tout ce qu’il se passe ?

      PS : je mets « jeunes » entre guillemets car ils savent très bien ce qu’ils font, il y a eu des résistants qui avaient 15 ans, d’autres de 20 ans avec des écrits très matures, j’ai eu l’occasion d’en lire. Il faut arrêter d’infantiliser…

    2. Charles Martel02

      Oui P, l’éducation est la base du civisme et du respect des valeurs de la république, mais concrètement je crois que l’on est devant des individus qui n’ont même plus le niveau d’un animal, comment peut on agir ainsi au point d’agresser et de risquer de tuer des gens qui viennent vous porter secours? Ce n’est même plus un comportement de sauvage ou d’animal. Ces individus sont irrécupérables et méritent d’être dégommés par un détachement de Légionnaires puis d’être foutus dans un bagne ou d’être virés de chez nous car je ne vous fais pas de dessin sur le genre d’individu qui se comporte ainsi dans ces « zones sensibles ».

      1. Amelie Poulain

        Merci Charles Martel.

        Oui ce que je dis en substance rejoint le début de votre propos.Structure de personnalité et cerveau profondément immatures…. Il y a aussi, on peut se poser la question des effets de la drogue dans tous ces actes complètement démesurés et déconnectés de la saine réalité, etc……

        Ce sont des gens qui vivent dans l’immédiateté du plaisir, de la jouissance de détruire et de faire mal, de tuer. Des individus très dangereux vous avez raison.

        Irrécupérable ? Malheureusement oui, je le crains.

  2. christian jour

    Je te referais une bastille identique à la première avec ses culs de basse fosse et là ils pourraient faire toute les mutineries qu’ils voudraient…………..enchaînés aux murs. Après un passage de quelques mois, soit ils se tiendraient à carreaux, soit ils quitteraient la France. Mais voilà nos élus préfèrent des prisons trois étoiles genre club med. Des assistés qui ne sont même pas reconnaissant du pays qui les nourrit tout ça au non de leur secte satanique et parce que nous somme Chrétien. Qu’es ce qu’ils foutent en France bordel, on a pas besoin de ça. DEHORS et vite, de l’air ça pue.

  3. marco13

    Le Roux est un pur socialiste, un vrai, un authentique.

    Ça veut dire que tous ce qu’il raconte n’est que connerie, enfumage, déni, propagande,

  4. bm77

    Tous ces jeunes délinquants sont passés dans les mains des instits profs et autres éducateurs sans parler de leurs parents profondément respectables qui sont » victimes de leurs propres enfants » (sic)!
    Qu’est-ce qui n’a pas marché?
    Quand on sait que la majorité de l’éducation nationale est de gauche bon teint et qu’elle élimine toute brebis galeuse qui aurait un avis contraire à l’UNSA et au FCPE tout deux acquis au socialisme, on peut penser qu’elle aurait quelques comptes à rendre concernant ce bilan catastrophique.
    sauf que l’on préfère masquer cet échec en accordant des diplômes bidons et en pratiquant la discrimination positive à outrance.et se passer d’un semblant d’autocritique.
    Tous les Mérah Coulibaly et la majorité des massacreurs islamistes Français récents sont passés dans le moule idéologique de ces gens.
    Leurs ont ils donner les armes idéologiques pour se sentir déresponsabilisée de leurs actes en dehors même du fait religieux islamistes qui de toute façon les absout de tout?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Tous les « acteurs » de l’Ecole portent une responsabilité dans la catastrophe actuelle.

      Il n’y a pas que le côté administration/professeurs qui est responsable, le côté parents/élèves l’est tout autant …

      L’émission « Répliques » avec Malika Sorel et Magyd Cherfi le montrait bien.

      https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/devenir-francais

      Les parents musulmans (à quelques exceptions près), par exemple, matraquent constamment la haine de la France, la haine de l’Ecole de la République à leurs enfants.

      C’est Cherfi -lié à l’extrême-gauche – qui l’expliquait lui-même.

      Comment les professeurs peuvent-ils faire face à cela ?

      1. Amelie Poulain

        Merci Antiislam pour ce lien, je viens d’écouter cette émission, et ai trouvé excellent le discours de Malika SOREL (son livre est certainement très intéressant). Tout est dit, tout est finement résumé !

        Nous voyons bien aussi comme vous le dites, les caricatures de Cherfi, qui, bien qu’il parle d’un vécu (que l’on ne nie pas), n’arrive pas à faire de lien avec le problème de fond qu’évoque très bien Malika Sorel. Il reste ainsi cantonné dans une logique victimaire sur fond de déni et de banalisation des actes anti-français qui lui sont cités.
        D’ailleurs il est marquant qu’à la fin, il reste « sans voix » pour dire le mot de la fin face aux derniers arguments de Malika SOREL, ce qui montre qu’au-delà de ce discours essentiellement victimaire, il y a du vide qu’il n’est pas en capacité de combler.
        Il va même jusqu’à douter que les français de souche puissent, eux, être discriminés (ce qui est le cas depuis longtemps, j’aurais pour ma part, deux exemple très précis vécus, pour le premier, il y a 30 ans…), une découverte pour lui apparemment !

        1. Jean-Paul Saint-Marc

          Malika Sorel, elle et fort connue, vous était-elle passée inaperçue jusqu’à ce jour ?

          1. P

            A Jean-Paul Saint-Marc : juste entendu son nom. Tout le monde ne la connait pas, cela dépend des sources que l’on choisit d’investiguer.

            Il y a une telle pléthore d’informations actuellement qu’il est quasi impossible sauf à y passer son temps (et ce n’est pas mon cas), de suivre de près tout le monde. Et puis, quand on a bien compris les tenants et aboutissants, le sens de ce qui se passe, les origines, etc….. cela n’apporte pas forcément d’autres informations à sa réflexion.

            En particulier, j’ai trouvé intéressant le discours de Malika Sorel mais juste parce qu’il met enfin précisément en mot une expérience que l’on peut difficilement nier et qui reflète ce que beaucoup de Français pensent. Ce qui n’aurait pas été le cas si cela était venu d’une française de souche (bien que l’on puisse la considérer comme Française mais avec d’autres origines familiales, ce qui enrichit son expérience et rend plus plausible et efficace son témoignage.

            Ceci dit, dans le fond, je n’ai rien appris, je pensais déjà tout cela même si j’ai apprécié d’en connaître un peu plus sur elle.

    2. Amelie Poulain

      VOUS DITES : « Tous les Mérah Coulibaly et la majorité des massacreurs islamistes Français récents sont passés dans le moule idéologique de ces gens ».

      Moi je rajoute, notez qu’ils sont passés par l' »Aide » Sociale, couverts d’argent facile et élevés dans le « toutm’estdû ». Croyez-moi c’est le discours idéologique qui y est véhiculé et la réalité de ce qui se passe.

      Et bien sûr, ne pas oublier, car trop facile de mettre tout ça sur le compte de l’Education Nationale qui n’est pas là, contrairement à ce que son nom indique, pour éduquer mais instruire, il y a la propre idéologie des PARENTS en question que l’on a trop tendance à déresponsabiliser. Eux-mêmes vivent depuis longtemps (plusieurs générations parfois) dans l’idéologie d’un assistanat destructeur, dans une dépendance au Système, une déresponsabilisation qui rend toute remise en question impossible.

      Biens sûr, je parle de ces cas précis, je ne généralise pas, mais croyez-moi, il y en a énormément de comme ça, depuis très longtemps et de plus en plus. Cela se voit plus maintenant c’est tout.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, si vous avez une heure, je vous conseille vivement d’écouter cette émission très révélatrice.

      A un moment Cherfi tente de revenir, pour la galerie, à de l’enfumage habituel.

      En substance: « à la sortie de l’école je prenais dans la figure des insultes racistes ce qui me faisait relativiser les enseignements de l’école »

      Malika Sorel le fait revenir à la réalité de son propre livre.

      A savoir que Cherfi explique que la quasi-totalité des parents musulmans, qui l’entouraient, enseignaient la haine de la France, le mépris de l’Ecole à leurs enfants.

      Vraiment une émisson à écouter et à méditer !

      1. Amelie Poulain

        Merci Anti-Islam, j’y penserai. Mais j’imagine déjà que le contenu ne m’étonnera pas du tout….. Je pense que c’est même là la base de ce qui se passe avec bien sur ceux qui soutiennent cela, voire même y contribuent sans s’en rendre compte, et ce n’est pas d’aujourd’hui !

Comments are closed.