Hollande refuse le système de reconnaissance faciale qui aurait identifié les terroristes du Bataclan, de Nice…


Hollande refuse le système de reconnaissance faciale qui aurait identifié les terroristes du Bataclan, de Nice…

Le récent périple accompli par le terroriste Anis Amri, traversant l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la France et l’Italie sans être repéré prouve, mais cela n’était pas nécessaire, l’impuissance de nos moyens actuels pour lutter efficacement contre le terrorisme. Or, ce terrorisme ne peut que se poursuivre et peut-être même s’amplifier, après que tous les combattants de Daech encore en vie se fondent dans notre continent et deviennent invisibles jusqu’à leur prochaine action meurtrière.

Quelle que soit l’efficacité des services de renseignement ils ne pourront faire face et prévenir toutes ces attaques.

Il y a une solution, elle est imparable, il faudra y parvenir tôt ou tard, et il serait souhaitable que ce soit tôt avant de comptabiliser des centaines de victimes : le système de reconnaissance faciale qui analyse les images en temps réel.

Les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance faciale mise en place aux USA, illustrée par l’excellente série télévisée canadienne « Personne of interest », en apporte la certitude.

Les traits marquants de chaque visage sont uniques : orbites, nez, menton.

Ce visage peut être identifié en temps réel, parmi plus de trente millions de visages, à partir d’une simple photo prise de n’importe quel appareil photo numérique compact grand public, soit d’une caméra de vidéosurveillance mais également d’un portrait sur les réseaux sociaux, par exemple Facebook, et cela grâce à un réseau de caméras de vidéosurveillance.

L’individu surveillé ou recherché peut donc être identifié dans une foule en temps réel  et son portrait  parvient instantanément à l’opérateur. 

L’individu peut ainsi être filé quel que soit le lieu où il se trouve, où il se déplace.

Cette surveillance faciale peut être installée dans tous les points sensibles : aéroports, gares, grandes surfaces, rassemblement, stades, etc.

Tous les « Fichés S » seront ainsi identifiés en temps réel dans leurs déplacements et, si cette procédure avait été mise en place, de Mohammed Mérah à Anis Amri (Janvier 2015, novembre à Paris, 14 juillet 2016, à Nice), tous connus, photographiés et recherchés, des dizaines de victimes auraient pu être épargnées.

Ce procédé a été présenté par Hitachi Kokusai Electric, au salon sécurity show, au Japon, d’autres systèmes similaires sont également à étudier, le fameux KINECT de Microsoft ou le redoutable Wani Xtion d’Asus.

Tout cela a un coût financier très important mais est-ce que nos moyens de protection inefficaces actuels : 90.000 militaires et policiers, caméras qui ne servent qu’à constater le passage à postériori, donc trop tard, d’un terroriste, agents de sécurité insuffisants et j’en passe, n’ont pas également un coût très important pour des résultats insuffisants ?

Ah oui ! Il y aura des opposants, la Ligue des Droits de l’Homme par exemple, ces opposants, au seul moyen imparable de lutte contre le terrorisme, se feront ainsi les complices de ces mêmes terroristes et porteront une part de responsabilité dans la longue liste des victimes à venir.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Hollande refuse le système de reconnaissance faciale qui aurait identifié les terroristes du Bataclan, de Nice…

  1. Avatarguiĺlotin

    Plus facile de foute des pv grâce à leur caméras sa rapporte plus
    les français sont vraiment pris pour des cons et des vaches à lait

  2. Avatarpjp

    Les faciales qui ont mis la france a bas , devrons etre jugés le moment venu, au moins eux ne nous echapperons pas. Les memes en fin de regne qui savonne les planches a la obama. Les vampires du jus qu’au boutisme éclaboussé du sang des innocents devraients etre brulés sur les buchés populaire , n’aurai aucune pitié.

    1. AvatarPUGNACITÉ''

      Étant donné son profil facial très similaire à celui de Louis 16 …
      Qu’il se méfie de la réaction d’un peuple excédé et non contenu tout à fait apte à lui remémorer le quotidien vécu du peuple.

  3. AvatarFomalo

    Je suis d’accord avec les suggestions de Manuel Gomez. La seule problématique qui émerge de telles mesures, reste le respect absolu du privé, ce qui n’est déjà plus le cas au travers de google, des réseaux sociaux, d’internet, des applications smartphones et Ipad. Mais le fléchage des terroristes est prioritaire. Seulement, il va falloir grossir les effectifs et les pouvoirs pénals de la CNIL..!!

  4. AvatarCharles

    Il y a des priorités évidentes, et pour moi, avoir mon visage reconnu et analysé est réellement mineur, et ne consiste pas en une perte de liberté, bien au contraire, je me sentirais plus en sécurité…
    Ce minable de hollandouille n’a rien compris est fait encore le jeu des tueurs islamistes

    Je souhaite que la ressemblance de hollande avec Louis XVI soit fidèle jusqu’au bout ….çà serait trop beau…

  5. Avatarcayssials

    par contre il rechigne pas pour mettre des caméras partout et fliker les francais qui vonts au boulot , qui en reviennent et qui partent en vacances
    les points vont s’envoler a la moindre inattention.
    Quelle bandes d’ordures ils refusent de fliker leurs petits protégés égorgeurs décapiteurs violeurs et poseurs de bombes
    on a a faire aux pires enculés qu’on ai jamais eu

  6. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Autre sujet, avant même la mise en place de la reconnaissance faciale, qui doit être « encadrée » de façon à ce que le vulgum pecus ne soit pas traqué, il est impensable et irresponsable que l’enregistrement des « migrants » ne soit pas sérieusement réalisé. Certains se sont présentés sous 4 ou 5 identités sans que cela n’ait été décelé avant leurs turpitudes… Donc combien y en a-t-il d’autres ?

  7. Avatarpjp

    Tout cela est fait pour que les muzuls puissent continuer a instauré un climat de terreur, cela fait parti du programme mortiifere de nos instances mondialiste

  8. Avatarpatriote

    Le gros danger c’est que ces appareils de reconnaissance faciale ne servent a nous prendre encore plus de fric par exemple en étant couplés aux radars de façon a ce que nous ne puissions plus contester , ils peuvent avoir beaucoup d’autres utilisations comme retrouver celui qui  » doit  » du pognon au fisc entre autres , une fois les premiers appareils installés et acceptés ils vont en foutre de partout comme les radars qui au départ ne devaient être installés qu’aux endroits dangereux et qui pullulent aujourd’hui de partout $$$

  9. MaximeMaxime

    Le système de la reconnaissance faciale, comme les moyens actuellement employés, serait coûteux pour les finances publiques et n’empêcherait pas la guerre psychologique de nous être menée,

Comments are closed.