Je suis pour que notre débat national redevienne franco-français et j’en suis fier !


Je suis pour que notre débat national redevienne franco-français et j’en suis fier !

N’en déplaise à certain procureur de la 17e Chambre du Tribunal correctionnel de Paris*, ceux qui veulent redonner à notre débat national son identité franco-française sont dans le juste droit, le bon sens et la logique. La compétence territoriale, l’identité historique et de civilisation du peuple français ne sont pas à vendre, ni à confier en location-gérance, moins encore à abandonner à la mondialisation sans visage et sans racines dont l’islamisation est le bras armé.

Christine Tasin a eu raison, bien qu’elle n’ait pas elle-même employé ce terme, d’argumenter dans ce sens franco-français qui déplaît tant aux étranges consciences pour qui cette expression semble plus tenir de la ringardise que de l’objectivité. Notre Histoire, nos valeurs, nos us et coutumes, que beaucoup partagent en leurs pays, sont pour nous les fondements de notre identité nationale. Nos lois et notre organisation sociale sont issues de la Révolution, fondatrice de notre République et il s’agit bien là de réalités qui nous appartiennent en propre, à nous Français, de souche ou de cœur.

Nous, patriotes, revendiquons notre droit territorial et historique à l’exclusivité du débat franco-français dans notre société issue d’un roman national que nous assumons. Notre pays est la France, notre langue le français, nos préoccupations sont celles de citoyens français. Nous n’avons pas à subir les débats d’origine étrangère, et particulièrement ceux hostiles à nos valeurs, traditions et habitudes de vie, ni à accepter une invasion à propos de laquelle aucune entité politique ne nous a consultés. Le rayonnement de la France dans le monde, au moins tant qu’elle fut dirigée par des patriotes, témoigne de la haute valeur de cette revendication. Nous sommes las de devoir argumenter sans fin dans des débats stériles destinés à nous faire accepter, de gré ou de force, l’inclusion dévastatrice de mœurs, de règles de vie quotidienne et d’innombrables autres choses provenant de l’étranger. Ces faits remettent en cause les fondements de notre civilisation, de notre identité, de notre Histoire et de notre République, compromettant gravement notre présent et l’avenir de nos descendants. Nous sommes las aussi que l’attention gouvernementale et associative, nos finances publiques, concernent d’abord l’étranger.

Nous renions aux prétendus pédagogistes actuels et à leurs soutiens le droit de diffuser cette plaie pseudo-intellectuelle consistant à tout relativiser et à ne pas porter de jugements de valeurs. Non, tout ne se vaut pas, toutes les sociétés ne valent pas la nôtre, tout a une valeur et particulièrement notre civilisation. Nous exigeons que soit reconnue cette haute valeur de notre civilisation helléno-chrétienne et gréco-romaine, dont nous avons hérité et que nous devons défendre. Le relativisme et le nihilisme conduisent au suicide collectif, et autant à prétendre comparer les manifestations d’agriculteurs français -grâce à qui nous avons à manger dans notre assiette- avec les agressions de délinquants étrangers provoquant volontairement des accidents et attaquant nos forces de l’ordre. Trouver les méfaits de telles prescriptions pseudo-intellectuelles jusque dans un tribunal est le signe révélateur de la déliquescence programmée intentionnellement de notre société, avec la complicité ou la non-réactivité servile de ceux qui n’aiment pas la France.

Quand on aime la France on la défend, on défend ceux qui la servent, et non pas ceux qui s’en servent, surtout de paillasson.

Il faut donc, effectivement, que le débat national redevienne franco-français, qu’il soit le fait de citoyens justement fiers d’être français.

* Voir l’article : http://resistancerepublicaine.eu/2016/12/14/encore-trainee-devant-la-17eme-chambre-christine-tasin-sest-defendue-comme-une-lionne/




Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Gard et de l'Hérault


9 thoughts on “Je suis pour que notre débat national redevienne franco-français et j’en suis fier !

  1. Fomalo

    Très bien votre article, Daniel, je l’approuve par ça même qui me fait soutenir Christine et Pierre. J’arrive bientôt à 70 ans, et je pense aux jeunes qui ont trente-cinq ou quarante ans aujourd’hui.Dans quel monde ont-ils atteint leur majorité et le droit de vote? Quelle scolarité, secondaire ou supérieure, ou technique ont-ils eue? Si nous considérons que l’âge « mûr » de la vie se situe vers quarante ans, sont-ils persuadés par leur réflexion que:… » Non, tout ne se vaut pas, toutes les sociétés ne valent pas la nôtre, tout a une valeur et particulièrement notre civilisation. Nous exigeons que soit reconnue cette haute valeur de notre civilisation helléno-chrétienne et gréco-romaine, dont nous avons hérité et que nous devons défendre »… La plupart de ceux que je connais et rencontre, de tous milieux, n’ont pas cette vision des choses, ni des êtres.Nous sommes et serons toujours responsables des votes que nous avons commis, qui ont sapé depuis trente cinq ans ces principes, et à mon avis il faudra du temps ou des faits terribles, pour qu’ils les découvrent et s’y raccrochent (pour les plus courageux, ce qui n’est pas évident en ces temps de préférence nationale dévoyée où l’on craint à juste titre le casse- pipe pour les francs…..). Le dernier numéro -décembre 2016- du Monde Diplomatique fait un encart central, double page sur: Les médias français: qui possède quoi? Très instructif . La ré-information doit se faire tous azimuts, mais elle est difficile, le plus dur n’étant pas de passer pour de « vieux réacs » ou des « conservateurs », mais d’être aussi efficace pour cette plus jeune génération que jadis « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand ». Bon courage à tous.

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      En effet Fomalo, réinformer un maximum est impératif pour changer les mentalités candides.

      ..Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur. (Winston Churchill

      Pour que dans le cerveau d’un couillon, la pensée fasse un tour, il faut qu’il lui arrive beaucoup de choses et des bien cruelles.(Louis-Ferdinand Céline)

  2. maury

    Les gens corrompus par le pouvoir et l’argent de nos ennemis ont depuis longtemps oublié ce que veut dire être fier (ex de ce maire des verts qui a reçu un million de cet émir pour produire du bio pour la cantine scolaire)
    Nos valeurs sont bradées et ceux qui sont sensés nous défendre ,nous livrent aux envahisseurs avec interdiction de se défendre !
    Article 35

    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

  3. joseph

    Merci pour ce bel article réaliste ….le Coq Gaulois doit acérer ses griffes ….les Gaulois , les Français de souche , les vrais et totalement assimilés , doivent dorénavant affûter l’ épée , seul moyen désormais pour assurer notre survie .Nous sommes arrivés au point de non retour .

Comments are closed.