Les musulmans ont le droit de menacer les homosexuels puisque c’est le coran qui le leur ordonne…


Les musulmans ont le droit de menacer les homosexuels puisque c’est le coran qui le leur ordonne…

C’est ce qui se dit de plus en plus souvent dans de nombreux pays européens… où l’on applique servilement et consciencieusement la charia.

L’Europe devient folle. Folle à lier. Et les pays cités dans l’article ci-dessous vont sans aucun doute bientôt être rejoints par la France si l’on en juge par l’acharnement des juges contre les islamophobes que nous sommes.

La France aussi folle que l’Europe, l‘ Europe aussi folle que la Franc… mais où allons nous ?!

L’Europe veut empêcher toute critique de l’Islam en en faisant un délit

Plusieurs gouvernements européens ont clairement fait savoir à leurs populations que toute critique de la politique migratoire européenne ou des migrants eux-mêmes constituait un délit pénal susceptible de conduire à une arrestation, des poursuites et même une condamnation. 

Geert Wilders est condamné aux Pays-Bas pour avoir suggéré, lors d’une campagne électorale, qu’il fallait « moins de Marocains », mais simultanément, une association de défense des droits de l’homme subventionnée par l’Etat explique que menacer les homosexuels du bûcher, de la décapitation, ou d’une balle dans la peau ne tire pas à conséquence car ce sont des musulmans qui profèrent ces menaces et que ce comportement leur est dicté par le Coran.

« Je maintiens que communiquer des statistiques qui déplaisent où énoncer une opinion contraire n’est pas un crime. » — Terhi Kiemunki, élue du Parti des Finlandais, condamnée à 450 euros d’amende pour avoir écrit une « culture et un droit fondés sur une religion violente, intolérante et oppressive. »

Depuis ce jugement, tous les citoyens finlandais sont désormais tenus d’opérer une distinction entièrement fictive, entre « islam » et « islam radical », sous peine d’être poursuivis et condamnés à une amende pour « diffamation et insulte envers les adeptes de la foi islamique. »

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré : « ces distinctions très laides et offensantes sont une insulte à notre religion. Il n’y a pas d’islam modéré ou immodéré. L’islam est l’islam, un point c’est tout. » Il y a des musulmans extrémistes et d’autres qui ne le sont pas, mais il n’y a qu’un islam.

Il est troublant de voir avec quelle célérité les gouvernements occidentaux se montrent prêts à sévir contre tout ce qui ressemble à de l’ « islamophobie », un mot trompeur qui désigne seulement une peur irrationnelle de l’Islam.

Compte tenu de la violence dont nous avons été témoins, ces Occidentaux qui ont étudié l’islam et écouté le discours des savants islamiques les plus influents, savent qu’il y a pas mal de choses dans l’islam dont il est légitimede s’effrayer.


Plusieurs gouvernements européens ont clairement fait savoir à leurs populations que toute critique de la politique migratoire européenne ou des migrants eux-mêmes constituait un délit pénal susceptible de conduire à une arrestation, des poursuites et même une condamnation. Outre ces pratiques dignes d’un État policier, les gouvernements européens ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Ils entendent préserver l’islam de toute critique.

La Finlande est le dernier pays européen en date à mettre en pratique les sanctions que les autorités européennes recommandent contre les détracteurs de l’islam. Selon le journal finlandais YLE, le tribunal d’instance de Pirkanmaa a reconnu Terhi Kiemunki, une élue du Parti des Finlandais, coupable de « diffamation et d’insultes envers les adhérents de la foi islamique ». Sur son blog Uusi Suomi (La nouvelle Finlande), Terhi Kiemunki a écrit un article dans lequel elle explique que tous les terroristes en Europe sont musulmans. La Cour a estimé que quand Kiemunki évoque « une religion et une culture intolérante et violente », elle désigne la foi islamique.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Au cours de son procès, Kiemunki s’est vue demander pourquoi elle n’établissait pas de distinction entre islam et islam radical. Elle a répondu qu’elle se référait à la diffusion de la culture et de la religion islamique, et qu’elle « aurait probablement dû » parler d’éléments de radicalisation au sein de la religion plutôt que de mettre en cause la foi islamique dans son ensemble. Kiemunki a été condamné à une amende de 450 euros. Son avocat a fait appel.

Kiemunki a publié un communiqué de presse après le verdict, dans lequel elle déclare :

« Je maintiens que communiquer des statistiques qui déplaisent où énoncer une opinion contraire n’est pas un crime… J’ai écrit que je ne veux pas que notre pays soit pris d’assaut par une culture et une loi qui prennent leur source au sein d’une religion violente, intolérante et oppressive. »

Selon YLE, Kiemunki a ajouté que son analyse ne visait pas les musulmans en général, et précisait bel et bien que tous les musulmans ne sont pas des terroristes. « A notre époque, et plus particulièrement dans un passé récent et aujourd’hui, tous les auteurs d’actes terroristes se sont révélés être des musulmans » a-t-elle dit.


Depuis ce jugement, tous les citoyens finlandais sont désormais tenus d’opérer une distinction, entièrement fictive, entre « Islam » et « islam radical », sous peine d’être poursuivis et condamnés à une amende pour « diffamation et insulte envers les adeptes de la foi islamique ». Pourtant, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a déclaré lui-même que : « ces distinctions très laides et offensantes sont une insulte à notre religion. Il n’y a pas d’islam modéré ou immodéré. L’islam est l’islam un point c’est tout ». Certains musulmans sont extrémistes ; d’autres ne le sont pas ; mais il n’y a qu’un seul islam.

Il est dommage que Kiemunki ne se soit pas présentée au tribunal avec quelques citations du Coran, comme « Combattez et tuez les infidèles où qu’ils se trouvent … » (9 : 5), et « combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fitna [troubles] et soumettez-les à la religion d’Allah » (08 :39). Le tribunal aurait pu alors tenter d’expliquer plus en détail les différences concrètes qu’il souhaitait voir maintenues entre « Islam » et « islam radical. »

Aux Pays-Bas, une hotline dirigée par le MiND, un organisme – subventionné par l’État – de lutte contre les discriminations, a déclaré qu’il ne pouvait se porter partie civile dans une plainte contre un site islamiste qui a menacé de mort les homosexuels, exigeant qu’ils soient « brûlés, décapités et abattus ». Cette association de lutte contre les discriminations a justifié son refus par le fait que, « ces remarques doivent être appréciées dans le cadre des croyances religieuses propres à l’islam, ce qui les prive de tout caractère insultant ». Le MiND a conclu que les remarques ont été faites dans :

« le cadre d’un débat public sur la façon d’interpréter le Coran … certains musulmans comprennent en lisant le Coran que les homosexuels devraient être tués … L’expression religieuse telle qu’elle existe aux Pays-Bas, tolère un grand degré de liberté. En outre, les expressions sont utilisées dans le cadre d’un débat public (comment interpréter le Coran), lequel supprime tout caractère préjudiciable. »

Alors que Geert Wilders a été condamné aux Pays-Bas pour avoir suggéré, lors d’une campagne électorale, qu’il fallait « moins de Marocains », une association subventionnée par l’Etat néerlandais explique que menacer les homosexuels d’être brulés vifs, décapités, voire simplement abattus ne tire pas à conséquence dans la mesure où ce sont des musulmans qui menacent et que ce comportement leur est dicté par le Coran. C’est sans doute l’un des plus étonnants exemples de soumission volontaire à la charia que l’on puisse trouver en Occident jusqu’à présent.

Un porte-parole de la hotline du MiND a fini par admettre que, après « un examen approfondi », il apparait que la plainte a été « insuffisamment évaluée ». Il est vrai qu’entre temps, les parlementaires néerlandais avaient demandé que l’Etat supprime les subventions attribuées à cette association.

En février 2016, un tribunal danois a condamné un homme pour un post Facebook jugé « insultant et dégradant pour les adeptes de l’islam. » L’homme avait écrit :

« L’idéologie de l’islam est aussi odieuse, dégoûtante, oppressive et pas moins misanthrope que le nazisme. L’immigration massive des islamistes au Danemark est l’événement le plus dévastateur qui ait frappé la société danoise au cours de ces dernières années. »

L’auteur du post a été condamné à une amende pour « racisme ». En mai 2016, la Haute Cour a annulé le verdict, estimant que les propos du condamné étaient dénués de racisme et ne visaient que « l’idéologie de l’islam et l’islamisme ».

Il est troublant de voir avec quelle célérité les gouvernements occidentaux se montrent prêts à sévir contre tout ce qui ressemble vaguement à de l’« islamophobie », un mot trompeur qui ne signifie littéralement que peur irrationnelle de l’Islam. Compte tenu de la violence dont nous sommes témoins, ne pas avoir peur des menaces que fait peser l’islam serait irrationnel. Comme Shabnam Assadollahi l’a récemment souligné dans une lettre ouverte aux membres du Parlement canadien, il y a pas mal de choses dans l’islam qui méritent que l’on s’en inquiète.

Tous ces gouvernements devraient porter attention aux discours de l’un des érudits musulmans les plus influents de l’islam sunnite, le chef spirituel des Frères musulmans, Yusuf al-Qaradawi. Qaradawi anime La charia et la vie, une émission phare de la chaîne qatarie Al Jazeera, suivie par environ 60 millions de téléspectateurs dans le monde. En 1995, Qaradawi a déclaré à une convention de l’Association de la jeunesse arabe et musulmane qui se tenait à Toledo (Ohio, Etats Unis) : « nous allons conquérir l’Europe, nous allons conquérir l’Amérique ! Non par l’épée, mais par le dawa » [sensibilisation].

Dawa, c’est la sommation faite aux non-musulmans d’écouter le message de l’Islam. Soit la technique de prosélytisme religieux utilisée pour la conquête non violente de terres non musulmanes, y compris l’Europe. Qaradawi a lui-même expliqué dans un enregistrement vidéo de 2007, que la conquête a pour but d’introduire la charia. Selon Qaradawi, la charia doit être insérée progressivement, sur une période de cinq ans dans un nouveau pays, avant de l’appliquer dans son intégralité. Cette charia implique l’amputation des mains pour les voleurs ; le meurtre des apostats et des homosexuels , la minoration et l’oppression des femmes par la polygamie, le droit d’utiliser les châtiments corporels pour « discipliner » les femmes, et ainsi de suite. Les Occidentaux qui ont étudié l’islam et écouté ce que disent les savants islamiques les plus influents, savent que les raisons d’être « phobique » sont légitimes. Il serait même rafraîchissant d’entendre les points de vue des dirigeants politiques et des magistrats européens sur ces divers aspects du droit islamique au lieu de leur condamnation quasi rituelles de ceux qui ont effectivement étudié les textes islamiques et cherchent à mieux faire connaître la nature de la charia.

La pratique de poursuivre les personnes qui critiquent l’islam et de les condamner se répand en Europe, alors qu’auparavant, elle était l’apanage exclusif des pays musulmans officiellement régis par la charia, comme l’Arabie Saoudite ou le Pakistan ; des pays où tout blasphème envers l’islam est officiellement banni.

Il est regrettable que les tribunaux européens et d’autres organes de l’Etat se sentent tenus d’une quelconque responsabilité envers la loi islamique. Apparemment, juges et politiciens ne semblent plus en mesure d’apprécier les immenses libertés qui étaient autrefois la norme sur le continent européen ; libertés qu’ils semblent avoir choisi d’abolir…en toute liberté.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Les musulmans ont le droit de menacer les homosexuels puisque c’est le coran qui le leur ordonne…

  1. j

    Prenons-les à leur propre piège : trouvons dans la Bible et la Torah tout ce qui permet de s’en prendre aux musulmans et défendons-nous en disant que : c’est pas nous, c’est écrit dans la Bible et la Torah. Genre la loi du Tallion. Un musulman frappe un Chrétien ou un Juif ? On frappe un musulman, et ainsi de suite. Et puis, c’est pas nous, hein! C’est écrit dans la Bible / Torah.
    Ils comprendront peut-être leur connerie… On peut rêver.

      1. Renoir

        Il y a la célèbre loi du talion: « Oeil pour oeil, dent pour dent », mais c’est une loi JUSTE, qui ne prévoit que la réponse à une agression, alors que les m. pratiquent, eux, l’agression.
        Double lecture de cette loi, donc: pour les m. elle signifie : je veux prendre ton oeil même si je risque le mien, alors que pour les civilisés (juifs et chrétiens) elle ne peut que signifier: « si tu me prends un oeil tu en perdras un comme punition »
        Donc Christine a raison : notre civilisation ne peut pas répondre à la musulmanie la Bible à la main.

        1. Lavéritétriomphera

          La seule loi juste que je connaisse, est le droit de critiquer une idéologie qualifiée de religieuse ou non. Comme je l’ai écrit, elles ont toutes été fabriquées par l’homme. Devrait être déclaré illégal le fait de contester ce droit.
          L’islam est un salmigondis d’idées diverses dont certaines sont nocives. Il suffit de les lire pour s’en rendre compte. Refuser aux peuples le droit de choisir leur destin est une signature des systèmes fascistes.

  2. Lavéritétriomphera

    Les religions ont toutes été créées par l’homme et elles sont donc toutes critiquables. La secte du cargo illustre comment l’homme se construit des croyances et les abérrations qui en résultent https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_cultes_du_cargo.asp
    Il nous appartient de ne pas laisser nos gouvernements nous imposer n’importe quoi. C’est pour cette raison que RR RL et la réinfosphère en général, existent. Nous continuerons à faire entendre notre voix.

  3. butterworth

    AU DANEMARK LES EGLISES PAIENNES SONT RECONNUES ISLANDE AUSSI DONC C EST UN COMMANDEMENT D ODIN si vous contestez plainte pour incitation a la haine raciale et religieuse ou je suis un fidele de kali un thug j ai le droit de faire des sacrifices humains en son honneur ect ou ne plus payer d impots ganesh l interdit

  4. HUINENG

    Le Maitre ZEN que je suis est en mesure de vous enseigner la solution imparable .pour descendre l’islam, les doigts dans le nez..

    A partir de maintenant devenez tous bouddhistes et critiquez l’islam au nom de votre nouvelle religion, le ZEN, car le Bouddha Shakyamuni le plus grand maître de sagesse de tous les temps et même au-delà, a déclaré :
    « Ne vous laissez jamais guider par l’autorité de textes religieux, ni par la simple logique ou l’inférence, ni par la tradition, ni par la rumeur,, ni par les
    apparences, ni par le plaisir de spéculer sur des opinions, ni par des
    vraisemblances possibles, ni par la pensée « il est notre maître ». :

    1. Louis

      La philosophie ZEN enseigne à développer l’esprit critique, et garder l’esprit alerte afin de pleinement vivre l’instant présent dans sa plénitude.
      En cela et en tant que « spiritualité », le ZEN s’oppose à la « religiosité » puisque cette dernière voit dans l’esprit critique et toute forme de remise en cause comme des ennemis, et ne s’accomode que de la foi aveugle, de la devotion et de l’obscurantisme.

  5. yoniii

    hi

    les patriote son en grande partie responsable de leur defaite ….

    l erreur Mageur des patriote c est d agrir comme des democrate dans un eurabia anti democratique

    c est d agir avec la raison , les bulletin de vote….
    quand il faut brandir l épée

    il serait temps que le patriote ce remette en cause et finisse par prendre conscience que leur contre mesure son inefficace car mal adapter au probleme rencontrée en realité

    NOUS SOMMES EN GUERRE
    ET EN GUERRE LE SEUL MOYEN DE VAINCRE ET NON D ETRE VAINCU
    C EST DE LA LIVREr CETTE GUERRE

    1. Lavéritétriomphera

      Hi Yoniii,

      Toutes les guerres débutent par une déclaration et un « cri de guerre ». Certains sont actuellement au feu et risquent leur vie, les patriotes ne sont donc pas inactifs.

      @HUINENG,
      Bouddha n’encourageait pas le culte aux dieux :  » Chacun de nous est Dieu. Chacun d’entre nous sait tout. Nous devons seulement ouvrir notre esprit pour écouter notre sagesse. » https://www.google.fr/url?url=http://dicocitations.lemonde.fr/citation_auteur_ajout/3757.php&rct=j&sa=U&ved=0ahUKEwi3xLzXq_nQAhUJORoKHUGwA-oQFggaMAA&q=Bouddha+et+les+dieux+citation+chacun+de+nous+est+dieu&usg=AFQjCNEogYaUwg57uVQaqbSj73AlWe9L-w.
      L’islam n’est rien d’autre qu’une reprise déguisée du culte de Baal, ou la vénération à une divinité déclarée exclusive et à qui on doit une soumission totale. Pour les musulmans l’esprit critique tombent donc aux oubliettes car Allah sait mieux !
      Bouddhisme et islam sont par nature incompatibles.

  6. Louis

    A propos de désinformation:
    Guerre de l’information : Facebook accepte de confier le contrôle de ses contenus à des tiers

    « Les informations jugées fausses seront marquées comme telles, et les algorithmes ajustés afin que l’histoire soit enfouie dans les classements. En clair, Facebook interviendra – manipulera pourrait-on dire – le classement des posts les plus vus, ce afin d’étouffer les informations jugées comme fausses. »

    La censure sera confiée à des activistes, comment s’en étonner:
    Facebook a choisi trois acteurs privés et soi-disant indépendants : FactCheck.org, Politifact et Snopes.
    Ce dernier, notamment, fait polémique, se disant ouvertement d’extrême gauche.

    le danger est que, sous couvert de lutte contre les «hoax», les informations alternatives soit visées. Il suffit aux autorités, aux think tanks ou à ces fact-checkers de les considérer comme tels.
    Tout le monde l’aura deviné, toute critique de l’islam, comme toute critique de tout sujet sensible seront censurées.

    En gros, on ne pourra plus dire à propos d’islam que: Ouai c’est chouette, une religion de paix et d’amour, et les migrants les pauvres ils ont tellement souffert ouvrons leur les bras, et nos maisons…
    Qu’on se rassure cependant: on pourra toujours débattre sur la couleur des djellabas et des rideaux: Ouf!!!

    Après avoir posté des mois durant des centaines d’articles sur FB sur une quarantaine d’amis et famille, je n’ai eu que 2 ou 3 partages à tout casser.
    De guerre lasse, j’ai tout supprimé et posté une image du « monde merveilleux des bisounours » à partager…

    Plus sérieusement si la grande masse ne cherche déja pas à s’informer alors que les infos ne sont pas censurées, lorsqu’elles le seront cela donnera quoi?
    Bon, c’est vrai que ma famille et amis ne sont pas des « références » en terme de curiosité « politique », mais quand même.

    Pitié Monsieur facebook, ne censure pas les vidéos de petits chienchiens qui tombent dans l’eau: Surtout pas ça: C’est trop drôôôôôôôôllleeeee…et tellement instructif.
    Triste époque…

    https://francais.rt.com/

  7. Louise M.

    Le concept d’Islamophobie interdit toute critique de l’Islam, qui est pourtant un système politique et social autant que  »religieux ». Ce concept est sensé
    combattre tout  »langage haineux » envers l’Islam.

    Le Coran contient, lui, le langage le plus haineux et meurtrier qui soit, qui serait condamné sévèrement et probablement proscrit s’il se trouvait dans
    tout autre livre. Or, le voilà protégé par nos lois (si mal faites) sur la liberté de religion.

    Si l’on n’y prend garde, il se pourrait que les Musulmans se retrouvent seuls à pouvoir définir, punir et … utiliser le  »langage haineux ».

    Ce jihad psychologique est le parfait complément du jihad sanglant; ils sont l’œuvre des mêmes stratèges.

  8. jolly rodgers

    ils sont en trains de nous donner pieds et mains liés a l’islam , c’est pour ça qui faut sortir a tout prix de cette dictature qu’est l’union européenne . nous pouvons argumentés sur le fait que notre culture et civilisation européenne est pas compatible avec cette  » civilisation  » rétrograde et barbare .

  9. patito

    Il y a au moins quelque chose de très positif dans la charia c’est que les homosexuels qui nous font la morale à la TV ( vous savez de qui je parle ) vont savoir de plus près à quoi ressemble la religion d’amour et de paix

    Je les invite à voir comment on apprend à voler du haut des tours comme à Ninive sous les applaudissements de la foule massée en bas

    1. Christine TasinChristine Tasin

      s’ils criminalisent définitivement la critique de l’islam on fera comme ça, ils ne nous feront pas taire

  10. joseph

     » Le coran est l’ excrément pestilentiel d’ une hideuse religion , l’ islam « …..peut s’ écrire ou se dire ;  » le livre du bédouin est l’ excrément pestilentiel d’ une hideuse religion , la deuxième de France !  » …..à vous de trouver mieux…. SVP .

  11. xmt

    c’est peut être un aspect de l’islam qu' »ils » refoulent pour parler Freudien mais que penser d’une assemblée de sérieux barbus en robe et en tongs à quatre pattes se reniflant le cul?

Comments are closed.