La dernière invention des psys : supprimer le père Noël !


La dernière invention des psys : supprimer le père Noël !

J’adhère moi aussi au texte très émouvant de Jean-Louis Chollet, il me représente aussi en partie. En partie parce que je ne fut pas enfant de choeur mais scout, ni architecte (désir d’enfant) mais basculé dans la construction métallique.
Aussi avec ma femme nous visitons et apprécions la grandeur du patrimoine laissé par nos anciens; églises et châteaux.

Sur Facebook, Renaud Camus a partagé ce bout de culture avec de belles photos : http://www.laculturegenerale.com/quiz-monuments-historiques-francais/
Pendant que certains construisent – voir sur google le chateau de Guédelon d’autres détruisent:

….C’est l’hécatombe chez les petits ! Et dire qu’on n’en savait rien…
Crises cardiaques, dépressions mortelles, psychoses paranoïaques, suicides par pendaison aux platanes des cours de récréation, étouffements par ingestion de Playmobil, noyades..

C’est sans compter aussi sur l’apprentissage de la laïcité qui leur est dû. On commence à supprimer les crèches de Noël, momentanément dans les mairies, bientôt dans les rues. A terme on devrait supprimer; les sapins, les décorations de Noël, les marchés et toute la bimbloterie féérique qui choque tant les âmes sensibles des adeptes d’une autre religion.
Quelle atteinte à la laïcité que ces illuminations des champs Elysées significatives d’une France judéo-chrétienne.
Ne devrait-on pas aussi empêcher la neige de tomber, des fois que des populations allogènes en souffre.

Le Général de Gaulle ne disait-il pas  » Tout ce qu’ils sont capables de faire est de faire avancer le désert » ?

La dernière invention des psys : supprimer le père Noël !

Honte à vous ! Vous avez laissé vos bambins croire quelques années au père Noël qui descend de la cheminée ? Vous les avez trau-ma-ti-sés ! Pire : à cause vous, ils devront sans doute suivre de longues séances de psychothérapie pour vous pardonner de les avoir si cruellement trompés.

C’est qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, sur sante.lefigaro.fr, qui rapporte des extraits du Lancet Psychiatry, un essai dans lequel s’expriment des psychologues.

« Mentir aux enfants sur l’existence du Père Noël, c’est tromper leur confiance », parce que ces gamins vont se torturer les méninges en passant en revue toutes les salades que vous avez pu leur raconter. Mentir sur un point, c’est mentir sur tout. Logique implacable…

D’ailleurs, c’est bien simple : à les entendre, on se dit que depuis le XIXe siècle de son invention, le père Noël – par parents interposés – en a tué par bataillons entiers ! Crises cardiaques, dépressions mortelles, psychoses paranoïaques, suicides par pendaison aux platanes des cours de récréation, étouffements par ingestion de Playmobil, noyades ; bref, chaque année depuis des décennies, c’est l’hécatombe chez les petits ! Et dire qu’on n’en savait rien…

Un autre argument ? « Le monde est-il si mauvais que nous ayons décidé qu’il était mieux de passer dix ans – les psys ont le sens des réalités – à mentir aux enfants ? » Et de balancer pêle-mêle dans la hotte à jeter la petite souris qui passe à chaque dent tombée et « autres créatures ». 

Contes d’Andersen et fables de La Fontaine bientôt dans les poubelles de l’Histoire ? Faudra-t-il, bientôt, détruire les cheminées ? Remarquez, celles de notre capitale ne servent déjà plus à rien.

On a été déçus, et alors ? On a été tellement heureux ! Même qu’on a été fiers d’être, pendant quelques jours, sages comme une image. Allez, même qu’on se doutait bien que, dans le cas contraire, le papa Noël passerait quand même. Et – trop bien – en partageant le secret avec papa et maman, on s’est senti devenir grand. En plus du bonheur de voir briller les yeux du petit frère ou de la petite sœur : c’était comme si on devenait soi-même père Noël ! Ah, ces psys tellement bien dans leurs baskets, qui voient le mal partout et haïssent l’amour de la transmission…

Je vous avoue que ce débat m’inquiète… Parce qu’après les crèches de Noël indésirables, la suppression des sapins dans les écoles, l’éradication de connotations chrétiennes sur les marchés, les cris d’orfraie à la vision de la croix d’une élue, voilà maintenant qu’on insinue la prétendue nocivité d’une simple tradition populaire. Serons-nous bientôt dénoncés pour « mauvais traitements sur nos enfants » si, d’aventure, on désirait la perpétuer ?

Mal, de faire croire au père Noël ? Cruel, de provoquer une désillusion ? Nous voilà bien, il va falloir supprimer les politiques !

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/la-derniere-invention-des-psys-supprimer-le-pere-noel,299135?mc_cid=aa23ce0cd7&mc_eid=094581a497




Articles du même thême

32 thoughts on “La dernière invention des psys : supprimer le père Noël !

  1. christian jour

    Bon dans ce cas je vais vite m’acheter un père noël et le mettre à ma fenêtre. Et si ça choque un musul tant pis, je l’emmerde de toute façon. Je pense que les premiers à soigner se sont les psys.

  2. hathoriti

    Les psys sont à l’origine de dépressions, de fantasmes, les écouter, c’est tomber en enfer; ils rendent les patients plus zinzins qu’ils l’étaient ! Et de quoi se mêlent-ils ? Ils ont des ordres eux aussi, ils nous font de la politique à 2 balles ? Ils sont christianophobes et islamophiles ? Tant pis pour eux ! A virer !

  3. Mata Hari

    Eh bien moi j’adore la magie de Noël et je tiens à la perpétuer. Bien sûr que l’on est déçu lorsqu’on apprend que le Père Noël n’existe pas mais ça fait partie des apprentissages de la vie. C’est un deuil en quelque sorte nécessaire pour avancer. Ca prépare les enfants à des évènements plus tragiques (décès d’un animal par exemple). Enfin bon encore des salamalecs pour tuer encore plus notre culture et nos traditions. Tenons bons, ils ne nous aurons pas !

  4. pirlouit

    aux états unis il existe un manuel pour faire les diagnostiques des troubles mentaux qui fonctionne par critères. comme un qcm .si vous remplissez un certain nombre de cases vous voilà tombé chez les dingues bon au départ c’était pour aider mais les labos pharmaceutique pas fou eux ont poussés à crée de nouveaux troubles ou a en changer la terminologie.un exemple les psychoses phobiques transformées troubles obsessionnels compulsifs ça n’a l’air de rien mais du coup un traitement pour tous hop le tour est joué et des sous des sous pour les labos.notre pére noel vient de tomber dans cette vilaine hotte.depuis quand les enfants n’ont plus le droit de s’émerveiller? https://wikipedia.org/wiki/manuel-diagnostique-et-statistique-des-troubles-mentaux

  5. zenoviev

    S’il faut supprimer le Noël et par la même Père Noël ce n’est pas ça le motif ! Le vraie motif est de faire la place, le remplacer par la naissance du prophète.
    Quand aux psy vérifier un peut s’ils ne sont pas des Maghrébins faites psy par des examens de complaisance autrement dit des psy petits 5% .

    1. Philiberte

      Oui, Zenoviev, à propos du prophète auto-proclamé, j’ai lu quelque part que les muzz voulait fêter sa naissance le 26 décembre.
      Mais pourquoi donc?????? (ironique!)

  6. butterworth

    oui traumatisant le pere noel pour les petits mieux vaut apprendre a 3 ANS A DECAPITER SON OURS EN PELUCHE pour plus grand le faire sur des humains le pere noel apporte des cadeaux allah n en est pas un

  7. P

    Je vous rassure tout de suite, il y a suffisamment de souffrances liées aux origines et à l’identité actuellement, pour qu’il me semble nécessaire d’apporter quelques nuances….. Croyez-moi, les psychologues respectent (c’est même pour eux un support de travail thérapeutique) l’Imaginaire des enfants. L’adulte aussi en est pourvu…. et heureusement !

    Je n’ai pas lu cet article du Lancet mais celui du Figaro (http://sante.lefigaro.fr/article/laisser-les-enfants-croire-au-pere-noel-un-cadeau-empoisonne-) et j’interprète quant à moi plutôt les propos de l’auteur comme une sorte de réflexion s’appuyant sur la représentation d’un cadre « juridique » (cf « l’accusation ».. la « défense » puis le « verdict ») un peu à la manière des rédactions scolaires d’autrefois (« le pour », « le contre », « conclusion), le tout sur fond d’humour.

    Donc, juste une réflexion au sujet du Père Noël, ce qui est d’actualité, utilisant apparemment un essai d’idées de fond émises à un moment dans un article écrit par des psychologues mais rien d’une Vérité, chacun dans ce domaine menant son propre cheminement intellectuel, base de leur travail.

    Rien n’est ainsi pris à la lettre, et justement, le DSM V (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) issu de la psychiatrie américaine (le dernier, car il évolue chaque année) est juste un répertoire qui peut éventuellement donner quelques repères diagnostiques (c’est un simple catalogue) mais n’est en aucun cas pris à la lettre et utilisé comme tel, il est même décrié par bon nombre de psychologues et psychiatres, surtout en France.

    Donc, aucune réflexion n’est menée à mon sens, en tous les cas par les « psy », pour détruire l’imaginaire lié au Père Noël. Ce serait un comble !

    Maintenant, je ne sais pas ce qu’il en est au niveau de l’idéologie mortifère qui cherche, comme on peut le constater, à nous mener actuellement….

  8. pjp

    C’est a quelques nuances pres un fond de business a la marabou et voyance qui prolifere du faite de désesperance des personnes adulte et enfants compris dans une societé de violence dans tout les rouages, les sujets ne manque pas – Une plaque , demain en cuivre , je propose mes services a la maison + internet et s’est parti je suis un psy. car j’ecoute les miseres.avec compation et reconfort , semaine prochaine n’oubliez pas le rendez vous pour votre suivi. – La venu du Pere nouel a pour but d’un éveil spirituel dans l’inconscient des enfants qui cheminera ou non dans le cours d’une existence, et la reunion de famille en cette fete est la pour leurs témoignés l’amour sacré de la celule familiale.

  9. yoniii

    hi

    en temps de guerre de haute intensité
    barbare et bestiale ce qui compte c est la force

    ce qui compte c est d etre crain

    ce qui compte c est de soumettre son ennemi a soi

    la force brut a force de loi

    car c est ainsi que l on impose a ses ennemi ses propre vue

    les patriote son combattu par l etat dhimmis , car l etat l etat dhimmis ne les carin pas

    les dhimis occidentaux combat les patriote car les patriote ne son pas crain

    quand les patriote seront crian , alors ce seront nos ennemi qui baisseront pavillon

    seul la force a force de loi en temps de guerre de haute intensité
    toute autre solution et vainne

    by

  10. SarisseSarisse

    Il peuvent avoir peur du manteau rouge et hermine du Père Noël, vous comprenez, mais tremper leurs mains dans le sang dégoulinant de moutons de l’aïd fraîchement égorgés ça ce n’est pas grave, c’est une saine tradition n’est ce pas ?

    1. P

      Il y a beaucoup de gens qui citent Freud comme une référence mais qui ne connaissent rien de la Psychologie. Justement, dans notre Société, les discours soit-disant « psy » sont utilisés et les pensées dans ce domaine déformées, cela est plutôt le fait de notre consumérisme exacerbé mais n’a aucun fondement solide (cf mon post plus haut). La psychologie est un domaine extrêmement complexe, c’est du Fondamental et non de l’Appliqué, mais cela, on ne sait plus de ce c’est depuis 1981..

      Ne mélangez pas tout s’il-vous-plaît, cela est important dans ce monde qui manque visiblement de repères solides.

      Justement, cette personne est (peut-être ?) dans la projection, tout simplement. Vous savez cette « chose » inconsciente qui fait que l’on se met à la place de l’autre en lui attribuant ses propres conflits. Et je peux vous dire qu’il y en a beaucoup actuellement.

      J’en profite pour remercier Christine, même si je ne suis pas toujours d’accord avec certains points (mais c’est humain), pour son travail. J’admire la clarté de votre raisonnement, votre qualité à rester centrée et efficace dans votre défense (ce qui n’est pas donné à tout le monde), votre courage aussi. En effet,e sais ce que c’est que de se trouver face à des murs qui sont dans le déni complet et sont donc prêts à dire, voire à faire n’importe quoi pour conserver leurs certitudes car il en va de leur survie psychologie tant toute remise en question questionnerait voire mettrait en dangers gravement leurs fondements.

      C’est le propre des dictateurs…

        1. P

          Excusez-moi encore une fois pour les erreurs de frappe, décidément, il faudrait que je me relise plus attentivement ! Je ne vais pas tout reprendre, je pense que mon écrit est compréhensible, c’est le principal.

  11. xmt

    Les illuminations des champs? vous voulez dire le clignotement blafard de pauvres led made in china digne d’une fin de règne social-démocrate?

  12. Nagau06

    De toute manière c’est important d’apprendre à mentir !! Si on devait tout le temps dire toute vérité qui nous passe par la tête….la collègue de bureau que personne ne supporte, l’autre qu’on trouve trop gros, untel qui a les cheveux gras et des boutons qu’on trouve sale, l’haleine, la belle mère, etc….ben franchement vaut mieux bien mentir !!

    Et avec la vie de merde..apprendre à rêver aussi est important..et puis flute..on vit ainsi depuis les lustres…personne a priori ne s’est suicidé après un portrait fait avec le père noel du supermarché !!

  13. Geneviève Boyer

    Caroline Artus fait quelquefois de très bons articles mais là il y a un parti-pris pas bien renseigné.
    D’abord il s’agit du Figaro SANTE donc plus côté médical que psychisme.
    Ensuite Le Lancet : il s’agit de « psys » médecins, psychiatres, et surtout américains c’est à dire des directeurs de conscience et non des psys tenant compte de l’inconscient qui est la culture enfouie en nous.
    Peut-être n’avez-vous pas entendu parler de « Psychanalyse des contes de fées’ de Bettelheim qui prouve l’importance de ces croyance infantiles, pour la construction du psychisme ? ou de Françoise Dolto et sa « Lettre au père Noël » ?
    http://www.plkdenoetique.com/article-la-reponse-du-pere-noel-par-fran-oise-dolto-63268941/

  14. kitty

    Ma grand mère n’a pas été traumatisée, elle a perpétué la tradition. Maman n’a
    pas été traumatisée non plus. Je ne suis pas traumatisée, j’ai perpétué. Ma fille n’est pas traumatisée : elle perpétue aussi. Ma petite fille n’est pas traumatisée
    et elle perpétuera elle aussi la tradition, elle aime beaucoup tout ça. Alors les
    psys : qu’est ce qui vous a traumatisé ? Saint Nicolas peut être ? A supprimer
    lui aussi ? Mais les enfants adorent Saint Nicolas : ils l’attendent avec impatience lui aussi. C’est vous qui devez vous faire soigner.

  15. Françoise

    Pourquoi ne pas supprimer toutes les fêtes chrétiennes, il n’y a pas que Noël ! la gauche est en train de tout détruire avant d’être chassée du pouvoir en 2017 ! et je ne vois pas en quoi la fête de Noël dérange les psy ! elle leur pose un problème ? je leur conseillerais plutôt d’aller dans les asiles psychiatriques y faire un tour, car c’est là bas leurs places. Qu’ils foutent la paix à nos fêtes et aille voir ailleurs.

  16. Fallaci

    Leurs buts est de tout détruire tout ce qui fait partie de notre identité, culture, tradition, politique, religion, même notre aspect physique et vestimentaire, culinaires en nous imposant viscieusement le hallal etc..tout y passe sans distinction, même les choses les plus anodines, ils veulent tout simplement effacer toutes traces de notre civilisation, ils sont là pour nous éliminer, ils voudraient probablement garder quelques specimens rares de chaque cultures européennes, comme trophés de guerre, dans une réserve au milieu du désert.

    Mais, au préalable, ils souhaitent nous détruire psychologiquement pour que nous n’ayons plus de foi ni aucune valeurs où puiser la force de les combattre.

    Savent-ils seulement que nous avons les mêmes objectifs pour atteindre des buts inversés?

    Noël, c’est surtout une fête familiale où chacun replonge dans l’enfance pour s’abreuver de tous les merveilleux souvenirs qui les ont bercés, comme le Papa Noël, comme des parents, des amis disparus pour qui, en ce soir particulier, on va jusqu’à demander aux étoiles d’aller les chercher pour passer le réveillon avec nous.

    Oui, Noël est un moment magique qui nous rend souvent nostalgiques, avec un regard un peu ailleurs perdu quelque part dans le passé, qu’on soit seul ou très entourés, c’est Noël, c’est sacré parceque tous nos souvenirs sont rester intacts et, quel que soit l’âge, on se permets, pour un soir, de croire au Papa Noël pour lui confier nos rêves.

    Alors, les psy, les athés, les muzz, les syphonnés du cerveau, les c…s en tout genre… vous perdez votre temps, et si vous insistez, on fera voter une loi pour supprimer aussi toutes vos fêtes islamo-coranique et fermer vos mosquées, ce sera kif kif les bouriquots, prenez en acte!!

  17. bm77

    On ne demande pas aux enfants leur avis sur les belphėgor en burkha mais à mon avis ça doit être bien traumatisant cette rencontre d’un bambin avec ce genre de créature au coin d’une rue .Sans parler du boucher Hallal qui les accompagne

  18. bidou.net

    On pourrait aussi supprimer les psy, les inutiles; les sans dents et pourquoi pas les politiques, les crèches de Noël pourtant approuvées par 91% des lecteurs du Dauphiné. Bref tous ces gens qui passent leur temps à refaire le monde çà devient gonflant.

    1. Amelie Poulain

      Croyez-moi, les psys comme vous dites, « on » les supprime depuis un moment déjà et ils ont la vie dure, il faut le savoir (je parle des psychologues pas des psychiatres), et justement, c’est un très mauvais signe concernant la santé du système de pensées d’un pays…..

      Bien sûr, ce sont des empêcheurs de penser en rond ! Alors ça dérange quand on veut imposer sa vision du monde.

Comments are closed.