Il n’y a pas que Trump, n’oublions pas le grand Homme d’Etat Aung san Suu Kyi qui lutte contre les musulmans


Il n’y a pas que Trump, n’oublions pas le grand Homme d’Etat Aung san Suu Kyi qui lutte contre les musulmans

Trump a la cote, mais n’oublions pas un autre grand Homme d’Etat, qui oeuvre en Asie cette fois-ci, et cet Homme est une femme : Aung san Suu Kyi.

Elle est ministre des affaires étrangères en Birmanie depuis plusieurs mois (http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/22/au-moins-un-remarquable-ministre-des-affaires-etrangeres-mais-en-birmanie/).
On considère qu’elle dirige, de facto, la Birmanie, ne pouvant accéder à la présidence de la République pour des raisons institutionnelles, s’étant mariée à un Britannique.
C’est son plus proche ami qui, grâce à elle, est devenu Président.
(http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/19/birmanie-un-proche-de-aung-san-suu-kyi-elu-president-a-sa-place-afin-de-contourner-la-constitution/).

Elle est actuellement victime d’une abjecte campagne quant à son refus d’intervenir dans les conflits avec les Rohingas, campagne relayée par le Monde et initiée par le président de la Malaisie, un pays qui n’a pourtant pas beaucoup de leçons à donner à ce sujet (http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/21/du-recul-de-lislamisation-de-lasie-et-du-role-positif-de-la-colonisation/) et qui compte sur le soutien de l’ONU pour faire plier « la Dame de Rangoun » (un surnom qui passera vraisemblablement à la postérité et qui fait référence à son courage de résistante à la dictature militaire).
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/12/04/aung-san-suu-kyi-accusee-de-passivite-face-au-genocide-des-rohingya-en-birmanie_5043057_3216.html

Certains avaient émis des doutes après son accession au pouvoir au début de l’année. On constate qu’elle n’a pas reculé malgré la tornade du Nouvel ordre mondial qui s’abat sur elle. Cela durera-t-il ? La volonté de fer dont elle avait témoigné dans le passé à ce sujet conduit à penser qu’elle fera tout pour soutenir son peuple, qui, de plus, lui offre un large soutien à ce sujet.

On va vraisemblablement assister à un bras de fer entre David et Goliath, avec d’un côté la petite démocratie naissante souhaitant garder une cohérence et une cohésion nationales et, de l’autre, le géant mondialisé qui dévore tout sur son passage et qui oblige des populations qui ne sont pas faites pour s’entendre à cohabiter néanmoins, au nom de la facilité à faire des affaires dans un monde où les cultures nationales ont, comme les frontières, disparu, le tout à grand renfort de lois contre la liberté d’expression, matraquage médiatique, retour du religieux contre la laïcité, entre autres mesures dans l’ordre interne, ainsi que des menaces de sanctions internationales sur le plan diplomatique.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


3 thoughts on “Il n’y a pas que Trump, n’oublions pas le grand Homme d’Etat Aung san Suu Kyi qui lutte contre les musulmans

  1. Roland l'Alsacien

    Ne doutons plus et soyons tous réaliste : cela s’appelle le choc des civilisations et la prévision du grand remplacement des peuples occidentaux organiser de longue date de tout nos traîtres financiers et politiques qui devront tous payer un jour proche !!!

  2. HUINENG

    Rectification :
    En tant que grand initié à l’ésotérisme bouddhiste, je peux vous révéler que le Bouddha Shakyamuni a tout prévu, pour contrer toute religion qui voudrait détruire les enseignements du Bouddha, en anticipant la naissance de Mahomet, en nous envoyant une trentaine d’années avant, un moine du nom de Bodhidharma (est-ce une réincarnation du Bouddha ??) nous apportant la fine fleur du bouddhisme , le bouddhisme ZEN au-dela des mots et des concepts.
    Ainsi depuis la religion bouddhiste pratiquée en Birmanie est une religion pacifique jusqu’à un certain point… à condition de ne pas toucher aux jeunes femmes bouddhistes comme cela a eu lieu en Birmanie sinon c’est l’APOCALYPSE pour les musulmans qui se trouvent sur la route de la LOI de Dharma ( Dharmachakra,le royaume oublie ) .. Et ayez confiance ce n’est qu’un début…Nous sommes à l’Inversion des Temps ( Trump, Brexit, Renzit, Gauche Kaput ..etc..)
    Il n’y a pas de Dieu au sens des religions monothéistes , il y a l’univers qui est le Bouddha lui-même.
    Si vous comprenez quels sont les pouvoirs magiques du Bouddha, vous deviendrez un être éclairé et protégé par l’Univers sans nom et verrez toujours la vie en couleur …

  3. SarisseSarisse

    Pratiquement pas de musulmans dans un Japon shintoïste et bouddhiste étanche à l’islam, une Chine certes encore communiste mais déjà si peu maoïste qui n’a rien oublié des ses enseignement taoïstes , confucéens et boudhistes où il ne fait pas bon vivre encore pour les musulmans dans un pays dominé par une immense majorité de Han, ni en Corée(du Nord, évidemment, comme du Sud), l’Asie résiste et fait mieux que résister à l’islam, et si les enseignements y sont emprunts de sagesse et de quête de douceurs , le réalisme prime et cette aire de civilisation qui n’est pas judéo-chrétienne (Philippines ultra-catholiques mises à part) n’est pas prête à faire de concessions aux disciples de Mahomet.
    Même les Mongols des deux Mongolies (Intérieure annexée à la Chine) sont retournées à leur shamanisme et leur bouddhisme fondamentaux(n’oublions pas que Gengis Khan fut même un anéantisseur très efficace de califats musulmans comme l’Empire du Kharezm qu’il détruisit, faisant bouillir ses généraux dans de marmites? pour avoir eux l’outrecuidance de lui renvoyer les têtes tranchées des ambassadeurs qu’il leur avait envoyé.
    L’Asie , ce n’est pas toujours le pays du sourire, fusse-t-il celui du Bouddha.

Comments are closed.