Oui on peut interdire le retour des djihadistes, pourquoi les politiques n’appliquent-ils pas le texte ?


Oui on peut interdire le retour des djihadistes, pourquoi les politiques n’appliquent-ils pas le texte ?

Merci à Laurent P pour son article instructif quant à l’application de la loi relative à l’intelligence avec l’ennemi. Cependant, je pense comme Alain le para qu’il faut réinstaurer la peine de mort pour ne plus être obligé de construire des prisons, à une époque où la délinquance et le terrorisme sévissent, au point que de nombreuses peines sont considérées comme dérisoires par les citoyens (on le voit sur les réseaux sociaux notamment).

Marine est favorable à la peine de mort aussi.
A cette approche utilitariste, il faut ajouter l’approche symboliste : ils ont tué les nôtres, ils les ont massacrés, nous avons les moyens de tuer les leurs, et de les ridiculiser eux aussi pour que cette peine en soit vraiment une, en décidant de modalités humiliantes à leurs yeux (poison administré par une femme, incinération et non enterrement etc.), et nous le ferons après un procès établissant sans aucun doute leur culpabilité et conformément à des règles votées démocratiquement.

Nous leur demeurons supérieurs sur le plan éthique en cela et réaffirmerons nos valeurs ainsi et la domination de notre système sur le leur, tant que le rapport de force n’est pas inversé. La peur doit changer de camp et ce n’est pas la prison qui peut actuellement le faire. Nul n’ignore en effet que la prison n’est plus ce qu’elle était, à cause des droits-de-l’hommistes. Les djihadistes peuvent, par exemple, faire du sport en prison, alors que la plupart de nos concitoyens manquent de temps, de place ou d’argent pour en faire (les abonnements en salle étant d’un coût prohibitif notamment, tandis que les joggeurs n’osent plus courir, pour certains, par peur de se faire agresser voire tuer).

Le programme de Fillon reprend l’argument de Marine le Pen quant à l’application du texte sur l’intelligence avec l’ennemi, elle qui fut la première à évoquer l’application de ce texte, en tant qu’avocate pénaliste de profession :
« Interdire le retour sur le territoire national des Français partis combattre à l’étranger dans les rangs terroristes, condamner les personnes coupables d’intelligence avec l’ennemi et expulser les étrangers appartenant à la mouvance terroriste ».
https://www.fillon2017.fr/participez/15-mesures/

Cependant, la promesse d’appliquer le texte paraît soit démagogique, soit révélatrice du fait que le pouvoir judiciaire n’est pas réellement indépendant de l’exécutif en France : en effet, comment peut-il, en tant que candidat à la présidence de la République, promettre que désormais, les personnes en intelligence avec l’ennemi seront judiciairement condamnées ?
L’infraction existe déjà et la séparation des pouvoirs ne lui permet de promettre que ce qu’il pourra faire dans le cadre de ses fonctions, qui ne seront pas judiciaires.
Doit-on en conclure qu’il y a un aveu de relations troubles entre exécutif et judiciaire ?

N’est-ce pas le révélateur d’un besoin des citoyens français d’élire leurs juges, de reprendre la main sur les questions judiciaires (les décisions étant censées rendues « au nom du peuple français ») ?
Il faudra que Marine évite, en présentant son programme, de tomber dans les mêmes écueils. Elle devra être précise à ce sujet : les procureurs reçoivent-ils des instructions pour ne pas demander l’application du texte ? Sont-ce les juges qui font un blocage à ce sujet ? le cas échéant, peut-on concevoir de les sanctionner, de les remplacer ?




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


17 thoughts on “Oui on peut interdire le retour des djihadistes, pourquoi les politiques n’appliquent-ils pas le texte ?

  1. Alexcendre 62

    Ne rêvons pas la peine de mort ne sera plus jamais appliquée en France , seule une peine extra lourde en rentrant les dissuadera de revenir du pour une partie , si on les laisse rentrer non seulement ont fera rentrer des gens très très dangereux mais il y aura quantité de gens pour leur venir en aide et trouver des circonstances atténuantes et ils seront libres dans peu de temps .Notre classe politique a une lourde responsabilité devant ce problème et leur silence et leur attitude mi figue mi raisin est mal vécu par les français ces français qui ont déjà vu où ce manque de fermeté allait nous conduire .

    1. claude t.a.l

      Quand on veut, on peut :

       » L’opération Colère de Dieu (en hébreu מבצע זעם האל (Mivtzah Zaam Ha’el)), fut une opération secrète dirigée par le gouvernement d’Israël et effectuée par le service Action du Mossad visant à assassiner les auteurs directs ou indirects suspectés de la prise d’otages des Jeux olympiques de Munich de 1972, appelée aussi massacre de Munich. Les cibles visées par l’opération incluaient les membres du groupe palestinien Septembre noir qui furent responsables de la prise d’otage de Munich, ainsi que des membres de l’OLP accusés d’être impliqués dans l’opération. L’opération reçut l’aval du Premier ministre israélien Golda Meir en automne 1972. Elle dura plus de vingt ans. » ( wikipedia )

  2. Chistian jour

    pourquoi les politiques n’appliquent-ils pas le texte ?” ben c’est très simple ils sont tous vendu à l’islam pour le plus grand remplacement de l’histoire. La seule qui peut nous sortir de là c’est Marine, qui elle est une grande patriote.

    1. Michel Blanc

      Centres de réinsertion pour ces salopards? non, ni centres ni prison, interdiction à vie de revenir en France et expulsion de tous les djiadistes! rien ne changera sans la fermeture de toutes les mosquées. sur différentes radios er chaînes télé, des spots pub pour que les « sauvageons » ne partent pas faire le Djiad?!!!
      Ils se fichent du monde!
      Qu’ils se cassent tous, bien au contraire!
      Dépenser des fortunes pour surveiller les fichés s???
      alors qu’ils suffirait de les expulser sans ménagement!
      déchéance de nationalité pour ces faux français et expulsion . –

  3. Xtemps

    Vous venez de décrire tout simplement par le non respect des lois en vigueurs françaises, qui ne sont plus exercés et reprisent par une dictature en place, en appliquant ses lois à leurs places, régit par un premier pouvoir centralisateur ‘l ‘union européenne ‘ que tous les europhiles doivent obéissances.
    Nos dirigeants n’appliquent tout simplement pas les lois d’aucun pays européens, mais celles de l’union européenne en concurrence avec celles des pays européens, en les éliminant progressivement les uns après les autres.
    Et vous n’avez plus la séparation des pouvoirs de l’église et de l’état et aujourd’hui de la mosquée, puisque l’Islam est imposé de force contre la volonté des peuples européens.
    C’est la tyrannie que vous voyez autour de vous, risque prévu par Montesquieu à son époque, la tyrannie que seul les états totalitaires Fascistes sont capables de faire, et la tyrannie égale Fascisme.
    L’union européenne est une dictature Fasciste et les europhiles, des vrais fascistes.
    Se retirer de l’union européenne, c’est reprendre le pouvoir de nos avenirs à tous les européens et peuples libres, libérés de la dictature union européenne.
    La solidarité entre européens, c’est maintenant, acceptons l’aide des russes, avec conditions d’acquérir nos souverainetés et libres de toutes dictatures.
    Le jour où Zemmour, Madame Tasin, Pierre Cassen et bien d’autres ne seront plus poursuivis par l’injustice de nos états Fascistes, nous auront déjà gagné la vraie justice pour les poursuivre en justice, pour haute trahisons à leurs fonctions et au peuple français, comme pour tous les peuples européens.
    Nuremberg! pour ces ordure!.

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Bonjour Maxime : j’approuve entièrement votre texte. Les djihadistes se condamnent eux-mêmes en tournant le dos à la France et en choisissant de combattre en Syrie. Aucun de ces potentiels « martyrs » ne devraient échapper à la peine de mort s’ils retournent, hypocritement, au pays. Pourquoi revenir dans un pays que l’on hait, si ce n’est pour le vaincre de l’intérieur ?

    (Maxime, j’ai apporté une réponse à votre sympathique commentaire relatif à la croisade de Christine de Suède).

  5. Alain le para

    Le problème du retour des djihadistes n’est pas insoluble . Il faut simplement une volonté politique qui est loin d’être évidente actuellement . Mais les temps changent . Quant MLP sera présidente il faudra qu’elle commence par épurer toute la magistrature qui n’est qu’un nid de vipères et de traitres . Une fois cela accompli il faudra peut-être établir des lois effaçant l’impunité de ces tortionnaires du bon peuple de France . Enfin quant au châtiment suprême je pense qu’il est viable car les français y sont favorable en majorité et que les assassins islamiques ne méritent que ce qu’ils désirent :  » la charia  » ! qu’ils prônent , c’est à dire la décapitation . Comme nous ne sommes pas des sauvages , comparé à eux , il ne faut pas les exécuter au sabre , mais rétablir notre bonne vieille guillotine appelée Louison ou veuve et qui ne demande qu’à resservir .

    1. MaximeMaxime

      Donc l’épuration de la magistrature serait une alternative à l’élection des juges… J’ai l’impression que votre opinion est largement partagée. Je lis plus souvent sur internet des appels à l’épuration que des appels à l’élection des juges…
      Cependant, l’épuration fait plutôt suite à des événements très graves. Erdogan a procédé à une épuration après la tentative de coup d’Etat par exemple récemment.
      Marine le Pen ne veut pas que son élection éventuelle soit vécue comme un événement grave, c’est certain. Elle aurait donc tout intérêt à proposer progressivement l’élection des juges pour être sûre que son entreprise de réforme ne soit pas entravée par un contre-pouvoir judiciaire qui irait à rebours de la volonté du peuple.
      En tous cas, je suis surpris de la bonne opinion que les gens ont souvent de Badinter. Je ne le porte pas dans mon coeur. L’abolition de la peine de mort est une erreur pour les Français et une faute de la part de ceux qui l’ont votée.

  6. Peter Wardein

    Meme islamo-collabos, et tout en interpretant les textes anti-racistes dans une orientation defavorable aux patriotes, les juges restent dans les limites de la loi. Fillon pourrait soumettre a l’assemblee des changements de la loi. C’est un processus long, mais moins que le changement des magistrats par le biais des nominations. Et de toute maniere beaucoup moins long que le processus visant a faire elire les juges, qui lui en passera par la modification de la constitution.

  7. frejusien

    Très bien Maxime , les bonnes questions sont clairement posées,
    en ce qui concerne la justice, cela reste à voir avec des gens plus compétents, et étude approfondie des différentes solutions pour régler ce GROS GROS problème, qu’on ne peut absolument pas occulter.
    D’acc , pour le badinter,
    Moi non plus, je n’ai pas apprécié la suppression de la peine capitale.
    Il y a des cas de criminalité tellement graves et répugnants, comme les meurtres d’enfants où la peine de mort devrait être rétablie.
    Ceux qui ont adulé le badinter, toujours les mêmes: les laxistes, qui ne sont pas capables de comprendre qu’il faut des règles et des lois pour que la société fonctionne correctement, et que ces lois doivent être respectées par tous, qq soit leur religion
    Pour les djihadistes, il faut un tribunal militaire et un peloton d’exécution, ce ne sont pas des crimes de droit commun, mais des ennemis ou, si on considère qu’ils sont encore français ,des traitres, et de surcroit, des gens encore extrêmement dangereux et irrécupérables .

    1. Christine TasinChristine Tasin

      non ne généralisons pas j’ai été ravie de la suppression de la peine de mort, c’était il y 36 ans on n’en avait pas besoin , à présent les choses on t changé on en aurait à nouveau besoin

  8. frejusien

    Moi aussi, à l’époque, j’avais une opinion mitigée, mais c’était seulement suite à des erreurs judiciaires tellement flagrantes, que seule l’abolition de la peine de mort pouvait empêcher de condamner un innocent , comme l’affaire du « pull-over rouge ».
    Une époque où la police se contentait d’attraper un type sans défense et de lui faire porter le chapeau, par incompétence et paresse, avec même parfois fabrication de fausses preuves, incompétence des juges également, comme plus récemment l’affaire Dills et le meurtre du petit Grégory.
    Il est absolument inadmissible de voir que police et justice incompétentes condamnent à mort un innocent,
    D’ailleurs, c’est là-dessus que badinter avait axé sa plaidoirie, et c’est en grande partie pour cela qu’il a été plébiscité.
    De toute façon, les djihadistes, c’est une toute autre histoire.
    Il leur faut un tribunal d’exception et surtout pas un tribunal de droit commun.
    Je viens d’apprendre une nouvelle affaire MUZZ :
    A Ajaccio, 3 bous sont entrés chez sport 2000 , ils ont pris pour 300€ de marchandises, et ont voulu partir sans payer. Le gérant , voulant s’y opposer, a été tabassé sans ménagement, sa femme également ( on remarque au passage, le traitement accordé aux femmes, comme d’hab.)
    Nez cassé pour la femme, minerve pour l’homme, hématomes etc..
    2 d’entre eux, mineurs ont été immédiatement relâchés, le 3ème âgé de 26 ans, s’est retrouvé aussitôt assisté de QUATRE AVOCATS alors que le commerçant n’avait quant à lui qu’une jeune avocate de la ville.
    Le jeune de 26 ans est formé aux sports de combat.
    A noter également que les jeunes ont crié pendant le tabassage  » Nous sommes chez nous », c’est ce que les socialos leur ont fait entrer dans la tête, et ils y croient dur comme fer.
    Il faut donc que quelqu’un leur fasse comprendre le contraire,
    MUZZ DEHORS !
    PEINE DE MORT POUR LES ASSASSINS !

Comments are closed.