Gwenn Compte, proviseur, ne veut pas sanctionner les casseurs, son fils avait été condamné à de la prison


Gwenn Compte, proviseur, ne veut pas sanctionner les casseurs, son fils avait  été condamné à de la prison

Jolie famille de gauchistes de base.

La mère veut dialoguer avec les casseurs, avec ceux qui volent les clés des profs et balancent des tables sur les autres élèves en cours…

« la réponse aux problèmes se fait par le dialogue et non en coupant des têtes.L’école doit être inclusive et bienveillante »

La mère, elle a Horreur des élèves manifestants qui osent demander des sanctions contre ceux qui les empêchent de travailler.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/30/nantes-le-proviseur-outre-que-des-eleves-osent-demander-des-sanctions-contre-les-perturbateurs/ 

Et le fils, qu’est-ce qu’il fait le fils ? 

Il balance des projectiles sur les policiers lors du saccage de Poitiers par une horde « anticapitaliste » en 2009.

Au soir du samedi 10 octobre 2009, Jean-Salvy Compte, 20ans, étudiant poitevin, était interpellé par les services de police, soupçonné d’avoir un lien avec le saccage, dans l’après-midi, de plusieurs vitrines de Poitiers par une horde anticapitaliste.

Deux jours plus tard, le tribunal correctionnel condamnait le jeune homme à un mois de prison ferme après l’avoir reconnu coupable d’avoir lancé quelque chose en direction des policiers lors d’un affrontement aux abords du pont Neuf.

Pour Gwenn Compte, sa mère, domiciliée à Nantes, c’était le début d’« un cauchemar», une épreuve dont elle a souhaité écrire les douleurs, les inquiétudes, les angoisses.

Et qu’est-ce qu’elle fait, la mère, quand son fils chéri  manifeste, brave la loi et casse du flic ? 

Elle gémit, elle pleure… non pas sur l’éducation qu’a reçue fiston, mais sur les méchants policiers et les méchants juges qui ont osé condamner petit chéri, innocent bien entendu malgré ses aveux et les témoignages : «il suffisait d’assister au procès pour comprendre que ce qu’on lui reproche ne repose que sur ses aveux et les témoignages des policiers» (NDLR : celle-là elle est énorme…  ne repose que sur ses aveux et les témoignages…).

Voir l’article complet ici.

Et c’est cette gourdasse anti-loi et anti-autorité qui a été nommée à la tête d’un lycée professionnel, là où plus encore qu’ailleurs il faut une poigne de fer dans un gant de velours…

Elle était proviseur-adjoint à Nantes, grâce à Belkacem elle a pu sévir en toute liberté au lycée Chassagne  qu’elle a rejoint à la rentrée 2015 et qu’elle a d’évidence aidé à péricliter en une petite année.

Après deux semaines de classe, nous revenons sur une rentrée en douceur au lycée professionnel Albert-Chassagne, avec tout de même l’arrivée d’un nouveau proviseur. Elle s’appelle Gwenn Compte, est d’origine finistérienne et vient de prendre la tête de l’établissement paimblotin. « J’étais en poste à Nantes, comme proviseur adjointe au lycée de la Colinière. Mon souhait était de rester dans le département, de prendre un poste de direction et en lycée professionnel, alors je suis très contente d’être ici à Paimboeuf ! », confie-t-elle. Elle est satisfaite de la rentrée, « une rentrée calme », selon elle. Il manquait bien deux professeurs mais cela a été vite résolu. 

[…]

Le nouveau proviseur compte poursuivre un des axes du projet éducatif de l’établissement : proposer aux élèves un grand nombre de projets éducatifs et culturels à travers des sorties pour découvrir l’environnement et la culture artistique. « C’est nécessaire parce que nous sommes lycée professionnel et lycée dans une petite ville, explique Gwenn Compte. On bâtit des projets en collaboration avec le Théâtre de Saint-Nazaire, le théâtre Athénor, avec des artistes... Nos élèves ne vont pas vers cela spontanément. Faire d’eux de jeunes citoyens éclairés et responsables, en plus de leur permettre d’avoir leur diplôme, c’est de notre responsabilité. La culture et l’art sont des vecteurs d’ouverture d’esprit. C’est une préoccupation de l’établissement à laquelle j’adhère ».

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/paimboeuf-44560/lycee-chassagne-faire-des-eleves-des-citoyens-eclaires-3695674

Quand on sait qui est subventionné et ce que les recteurs d’Académie et autres secteurs culturels travaillant avec l’EN appellent art… On peut avoir très peur. C’est trop souvent le règne du fume-land, des abrutis qui pour faire du neuf sont capables de mettre des poules au milieu d’une pièce de Molière ou de faire du café pendant une pièce de Beaumarchais pour mettre de l’ambiance… Et encore, Molière, Beaumarchais… Ce qu’il en reste, s’il en reste quelque chose dans les compagnies subventionnées…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Gwenn Compte, proviseur, ne veut pas sanctionner les casseurs, son fils avait été condamné à de la prison

  1. durandurand

    Rétablissement du service militaire: le projet du PS pour 2017 est-il réaliste?
    Posté le 30 novembre 2016 16:26 Modifié le 30 novembre 2016 18:05 ANNA BENJAMIN/L’EXPRESS.FR
    L’ébauche de programme du Parti socialiste pour 2017, présenté mardi, propose de rétablir le service militaire universel obligatoire. Si depuis les attentats, des politiques de tous bords appellent de leurs voeux le retour de la conscription, les obstacles sont nombreux.
    Quinze ans après que les derniers jeunes appelés aient quitté les casernes, le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a annoncé mardi que « la France se trouve confrontée à un défi lourd et durable » en termes de sécurité.

    « Les moyens disponibles pour assurer la protection optimale des citoyens s’avèrent notablement insuffisants, tandis que les armées peinent à dégager des effectifs pour participer aux missions de sécurité intérieure », a-t-il précisé en présentant le programme du PS pour la présidentielle de 2017. Par conséquent, il estime que « les conditions requises par la loi pour rétablir la conscription semblent pour la première fois depuis vingt ans réunies » et propose de créer « une véritable garde nationale ».
    suite sur :
    https://news.sfr.fr/actualites/societe/retablissement-du-service-militaire-le-projet-du-ps-pour-2017-est-il-realiste-4723946.html

  2. Franck Aubert

    L’on touche le fond , ou plutôt on pense toucher et avoir touché le fond hummmm plutôt un cloaque nauséabond ….
    Un lycée pro comme celui que j’ai connu dans le 93 en plus était ordonné fréquenté par des jeunes du 93 …:-) on écoutait AC/DC ….après les cours et a la pause café gnôle ….je le reconnait on avait 16 ans… on tutoyais affectueusement les enseignants en plomberie , et entre stages on se contactait pour savoir si ça se passait bien en entreprise …que du bonheur ! C’était en ….1980….ouppps j’avais oublié de le préciser …

  3. J

    Et jamais ce genre de gourde ne se pose la question de savoir : si le gosse fait une connerie, ce n’est pas aux parents, peut-être, de le corriger ? Faut arrêter de les enfermer dans une coquille. Tu fais une bêtise, tu assumes et tu répares. C’est comme ça, et pas autrement. Pas étonnant que le monde parte en biberine avec ces socialos dégénérés. Ils auront fait bien du mal partout dans le monde.

  4. Désespoir 50

    Quel CV pour cette proviseur, une carrière exemplaire, un fils exemplaire, une famille exemplaire, un enseignement éducatif et culturel exemplaire, toutes ces qualités donnent forcément une socialope exemplaire dans le monde de l’enseignement.

  5. pikachu

    « les mêmes causes produisent les mêmes effets ».

    Ses méthodes de non-éducation ont fourni de bons résultats sur son fils et elle a obtenu, toujours avec les mêmes méthodes (« inclusivité » et « bienveillance », les deux mamelles de son système éducatif), très exactement les mêmes résultats dans son école, à savoir créer des vocations de casseur.

    Un reproche qu’on ne pourra donc pas lui faire c’est de manquer de constance dans ses (absences de ) choix.

    Bravo, madame Compte, vous tenez le bon cap ! En avant toute !

      1. Jarczyk

        J’ai envie d’apostropher le proviseur du Lycée Chassagne à la manière d’Alain Finkielkraut, lors de sa petite visite aux gauchistes anti capitalistes,anti flics,qui assiégeaient la place de la République :
        PAUVRE CONNE!!!
        Que voulez vous,Christine, ça va va mieux en le disant, au nom de tous ceux et celles qui veulent bosser dans cedit lycée

  6. patriote

    On comprend mieux qu’il soit fréquent de rencontrer des jeunes de 18 ans ne sachant ni lire ni écrire et qui ne risquent pas de vous parler culture ou art !! Cette dame devrait ôter les peaux de saucisson qui lui couvrent les yeux !

  7. Rudolph

    Commentaire plus à sa place ici ;

    On ne va pas laisser cette virago défraichie saloper l’avenir de la jeunesse de Paimboeuf ( attention à ne pas élider le « o » , sinon Paimbeuf serait en Normandie )
    Paimboeuf est une charmante commune sise à l’entrée de l’estuaire de la Loire, avec un passé glorieux, avant le creusement du chenal, les plus lourds navires abordaient à Paimboeuf.Elle est éclairée, la nuit tombée par les élégantes torchères de la raffinerie de Donges, juste de l’autre côté du fleuve.Pas loin, le majestueux pont de St Nazaire, et sa délicate dentelle blanche que les gens du cru compare à un soutien-gorge géant: En effet il relie deux seins: St Brévin et St Nazaire; cerise sur le gâteau : c’est à Paimboeuf que le FN faisait naguère son meilleur score du département;

    Habitants patriotes de la région, manifestons notre soutien aux lycéen(ne)s de Paimboeuf !

  8. Joël

    Bonjour. Cette femme gauchiste n’est pas une mère digne de ce nom pour son fils, mais se comporte comme une copine envers son enfant! Visiblement elle l’a élevé comme un cochon et non éduqué comme une maman responsable avec des valeurs « de droite »: Respect, politesse, droiture! ! Sans doute mère célibataire encarté PS, elle a dû saouler son fils de réflexions de gourdasse de « gôche » avec ses codes despotiques de tous ensemble ouai-ouai…Fils d’ouvrier à la maison quand j’allais faire une connerie mon Père: (1) Attention Joël… (2) Attention tu vas t’en manger une! BOUM! Ouin-ouin maman, papa m’a tapé snif… Ma mère : Qu’est ce que tu as fait pour la mériter??? Une heure après c’était fini et ont se retrouvaient à table l’incident était clos! Ce qui a visiblement manqué à ce jeune homme! Une présence masculine et surtout pas les tirades psychologiques d’une instit post-adolescente débile! La victime le fils devrait pouvoir porter plainte contre sa génitrice pour manque de maturité déboutant sur une incarcération judiciaire fruits de l’immaturité d’une potentielle maman engoncée dans des délires pseudo-gauchistes infantile !!! Spèce d’y gourdasse ! « Sinon je vais être bloqué » Bien à toi Christine.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Pas d’accord pour appeler « valeurs de droite » l’éducation. Elle n’est ni de droite ni de gauche et je connais des gens des deux camps qui élèvent bien ou au contraire mal leur progéniture. Quant à parler de mère célibataire, d’absence du père… poncifs à éviter je te prie Joël…

  9. jolly rodgers

    c’est pas en brulants des voitures et cassants des vitrines que le garçon vas lutter contre le capitalisme , les argument sont plus constructif que la violence. la violence est valable que face a des agressions , en l’ occurrence quand les cpf ou les migrants agresses des filles a Arzon par exemple là oui il dois y avoir réaction. se genre de gars dans 3 ans il a sa carte au ps et dans 5 ans il monte sont entreprise ( comme les anciens leadeurs du cpe) . de plus tous ces petits gauchos ( ne pas confondre avec de gauche) ne parlent jamais du capitalisme sauvage des dealeurs des quartiers et du racisme anti français ainsi que du sexisme de cette population anti révolutionnaire et anti progressiste que sont les racailles arabo musulmane . ceux sont a cause de gens comme ça que j’ai laissais tomber l’ école . allé au collège avec l’envie de vomir!

  10. zipo

    Il faut savoir qu’un directeur de lycée ou autre si il n’y a pas de problèmes et pas d’expulsés touche une prime en fin d’année de l’ordre de 1300 euros!!!
    Ceci explique cela ma fille professeur ne comprenait pas pourquoi son directeur refusait catégoriquement tout conseil de classe!
    Elle a maintenant compris pourquoi et a demandé sa mutation !!!
    Voyez vous les palmes académiques cela se mérite!!
    L’exemple vient d’en haut !De tout en haut!!

  11. Mata Hari

    Mais cette femme a le CV parfait pour grimper les échelons ! Gauchiste à souhait, tolérante à gogo, certainement islamophile… Continuez ainsi chère Madame : vous deviendrez certainement Ministre de l’Education Nationale un jour !

  12. Dunois

    Bigre, madame Gwenn Compte, vous aviez postulé pour jouer dans le film « La vie est un long fleuve tranquille » ? C’est ballot de ne pas avoir été retenue dans la famille Lequénois. Vous êtes vraiment une mauvaise « Groseille ».

  13. lucide

    he oui en banlieue parisienne les affaires sont etouffees (du moins ils essayent) academie de creteil pas mieux surtout pas de vague et croyez moi les vagues ne sont pas provoquees par des blonds aux yeux bleus ;……….non non pas de rascisme que de la constatation helas

Comments are closed.