PS et LR sabordent le système de couverture sociale obtenu de haute lutte pour les aleas de la vie


PS et LR sabordent le système de couverture sociale obtenu de haute lutte pour les aleas de la vie

Ils sont trop nombreux à savoir très bien comment truander les caisses sociales Françaises alimentées par les cotisation des travailleurs que Fillon veut faire bosser jusqu’à leur dernier souffle.
Ben oui, faut bien des esclaves pour éponger les besoins de cette immigration massive et continuelle que les politiques ne veulent pas au moins freiner.

Il est plus commode de profiter des moutons consentants il faut bien le dire pour certains. J’estime que ces gens soi-disant de gauche qui acceptent même l’idée de cette immigration et le coût de celle ci, n’ont aucune conscience du pourquoi ces caisses ont été créées à l’origine .
C’était des travailleurs qui ont lutté pour les obtenir et pouvoir bénéficier solidairement aux plus faibles d’entre eux pour pallier aux problèmes de la vie.
Certainement pas pour créer un assistanat permanent destiné à attirer tous les opportunistes des pays maghrébins et africains notamment.

Ces prestations ont complètement été détournées de leur fonctions premières avec l’ignorance de leur mécanisme entretenu par les politiques qui on pu les utiliser à des fins de clientélisme pour acheter les voix des étrangers.
Est -ce que beaucoup de salariés savent décortiquer une fiche de paie et déterminer la part salariale et la part patronale, ce que l’on appelle « pudiquement » les charges?
C’est pourtant ça qui donne toute la dimension d’un vrai citoyen et non pas le citoyen utilisé dans les réunions de quartier pour servir la soupe à l’élu local.
Car si on comprend le fonctionnement de tout cela on est plus apte à comprendre son utilité, sa fragilité ,et par là même à le défendre.

Les gens veulent juste regarder le net payé sans se soucier que les avantages acquis les plus important sont dans le reste .
Il est symptomatique de constater que ce sont les deux acteurs principaux de la mondialisation que sont d’une part les immigrationnistes ultra libéraux LR et pseudo gauche de pacotille PS et autres satellites traîtres à leur classe et leurs clients les immigrés qui viennent en masse et qui se moquent bien d’où proviennent les aides dont ils vont profiter largement , qui sont en train de saborder ce système de couverture sociale obtenu de haute lutte par la vraie gauche et aussi certains Gaullistes qui défendaient les « classes laborieuse ».

Après tous les efforts consentis par les travailleurs pour faire fonctionner le système on nous annonce royalement 2500 milliards de dettes cumulées depuis 42ans (dernier budget équilibré en 1974).
Cherchez l’erreur!

En fin de compte tout ça pour nous dire que notre système ne fonctionne plus
Je souhaite bien du courage aux jeunes qui entrent dans la vie active quand on sait que cette dette représente 30000 euros par habitant et de ne pas oublier qui les aura mis dans cette situation d’angoisse pour l’avenir et de ne pas se tromper lors des présidentielles de 2017 quels que soient leur couleur de peau et leurs origines! Appropriez vous la vie publique ne vous laissez pas influencer par les médias forgez -vous votre conscience réfléchissez sans a priori.

Marine est la seule qui ne nous emmène pas dans le mur pour mieux nous prépare à des sacrifices et la seule à être sensée en nous remettant sur les bons rails.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “PS et LR sabordent le système de couverture sociale obtenu de haute lutte pour les aleas de la vie

  1. DUVAL Maxime

    Un peu fatigué des oublieux qui ignorent ce que l’on doit à certains Communistes, ceux de la dernière guerre et de son après.

    Il est de bon ton aujourd’hui de jouer les petits marquis quand on a profité de leur combat pour une société que nous avons eu, nous les babys-boomers, le bonheur de connaître.

    http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/honneur-au-vrai-createur-de-la-secu-le-metallo-communiste-devenu-ministre-ambroise-croizat/

    Mélenchon quand il évoque les espérances souvent déçues du Peuple n’a pas tort, malgré son emphase ridicule. La haine d’extrêmes-droitistes que certains dégueulent sur certains sites à propos de la mort de Castro me dégoute et Michel Onfray peut faire le beau (et con à la fois, voir Brel) pour sa marque de lunettes, qui ne se souvient du jardinier qu’était son père qu’en oubliant ceux qui furent, j’en sais rien, ses espoirs.

    Oui, j’ai aimé le Parti Communiste, et la CGT d’une époque révolue, quand sortant d’apprentissage j’ai compris leur combat jusqu’à les voir se lier malheureusement aux Socialistes. A ces gens je garde toute mon admiration et reconnaissance pour l’humanisme et l’esprit de solidarité qui les imprégnaient et qu’ils nous dispensaient.

    Souvenirs du fond d’ateliers.

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Alors, un peu plus de précision !
      Avant la guerre (1928/30), les communistes se sont opposés aux ASSURANCES SOCIALES car apportaient de l’argent pour les fabricants de canons (Tract de la CGTU) !

      Quant à la création de la sécurité sociale, des allocations familiales* que les communistes S’ATTRIBUENT…
      Là cela va faire mal…

      C’est au cabinet de René Belin** (gouvernement de Vichy) que commençât à s’élaborer le projet de la SECU, en particulier avec Pierre Laroque (un juif) que Belin** protégeât… Laroque s’enfuit en Angleterre et fut chargé par de Gaulle de finaliser la Sécurité sociale…
      * : J’ai oublié le nom du père des Alloc Fam., mais cela ne partait pas de 0, en 1932 une première vraie loi…
      ** : René Belin était un syndicaliste qui s’est fait « recruter » par le gouv. de Vichy, mais c’est un homme qui n’a pas eu de sang sur les mains…

      En octobre 1945 avec Alexandre Parodi, ministre de travail du gouvernement provisoire, que les ordonnances portant création de la SECU et des Allocations familiales sont signées…
      Le père de la SECU est Pierre Laroque et non Ambroise Croizat qui fut chargé de la mise en place…

      Les cocos, comme les muzz, s’approprier ce qui revient à d’autres !

    2. Terranova

      A Duval Maxime, merci pour ce petit rappel équilibré des bienfaiteurs de notre pays. Le progrès social était dans l’air du temps, dans les idéaux Français depuis la Révolution. Les hommes ou femmes méritants qui ont réalisé les réformes humanistes, n’auraient jamais pu le faire sans le support de notre peuple, le plus avancé du monde.
      Les gens qui veulent supprimer à leurs concitoyens, qui n’ont que ce seul luxe ici bas, les bienfaits durement acquis de la santé et de conditions de travail acceptables, le font toujours pour leurs méprisables profits financiers. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui nous imposent l’immigration, la spoliation et la décadence.

  2. DUVAL Maxime

    Si nous doutons de à qui ont les doit, prenons garde en tout cas de ne les perdre.

    L’Histoire sociale de notre pays est comme ce qui l’a forgé : un combat de tous les jours où se mêlent et s’enchevêtrent le Christianisme dont il est issu aux luttes qui opposèrent la classe ouvrière des siècles derniers au patronat.

    A ce propos sur BV ce jour : http://www.bvoltaire.fr/camillepascal/livre-facon-de-rendre-hommage-a-ont-precedes,295667

    Les « Cocos » qui sont morts pour cette cause méritent mieux que ce diminutif de mépris.Même dans ceux d’aujourd’hui se trouvent encore du bon grain.

    Toujours meilleur à mon sens que ceux qui veulent détruire ce cadeau qu’ils nous ont laissé.

    Quand à les assimiler aux muzz… Soyez gentils un peu de discernement ; à moins de confondre les « Gueules Noires » remontant du trou avec ceux, islamistes, qui nous envahissent au nom d’Allah aujourd’hui, je ne vois pas.

    Bof, pas la peine de s’écharper là-dessus pour le plaisir de la démagogie, les témoins de ce besoin de cohésion sociale ayant disparu :

    A tout hasard sur Wiki… où il y en a pour faire plaisir à tout le monde

    Histoire

    « Vers la sécurité sociale
    Napoléon III a souhaité instaurer, dans les années 1850, une mutualité impériale, sous le contrôle de l’administration4. »

    « À partir du Moyen Âge, certaines corporations organisent une assistance, limitée, entre les professionnels qui y adhèrent. L’abolition des corporations par le décret d’Allarde, en 1791, met fin à ce premier dispositif d’entraide, professionnel et privé. »…

  3. apolitique

    Ôde à François :

    F rançaises, Français,
    I l est temps de songer à élire
    L e nouveau président de
    L a République
    O ui je vous remercie d’avoir poussé sur le devant de la scène
    N otre François Fillon national, garant d’un régime plus sévère.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Mais que voulez-vous démontrer ?

      Nous n’avons pas voté Fillon, nous avons dézingué Juppé : nuance !

      Merci de nous éclairer sur le sens de votre ode.

      1. apolitique

        Bonne chance, mais ce sera Tonton Fillon.
        Désolé.

        Pour « Antiislam » : vous n’avez pas voté Fillon ?
        Ah bon ?
        Ce n’est pas ce que j’ai pu lire vous concernant sur ces pages au cours de ces derniers jours.
        Dézinguer Juppé certes, mais en votant Fillon.

        Vous n’avez pas mal au crâne à la fin de la journée ?
        Cela ne doit pas être simple d’être un tel stratège.

        Plus sérieusement :
        Vous lui avez fait un « pont d’or », qu’il va s’empresser de transformer en « barrage », et ce sans aucune difficulté, compte tenu de la crédulité populaire ambiante, relevant de la pathologie, à ce niveau.

        Cela ne vous dit rien ? Remontez donc 14 ans en arrière. Vous vous souvenez ? (82 %, etc.).
        Bieennnn

        Vous comprendre ce que moi dire, ou moi devoir écrire d’une manière plus abordable pour vous.

        En clair et en conclusion : le coche est loupé pour cette fois encore.

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          J’ai voté Sarko au premier tour, Fillon au second pour dézinguer Juppé, pas par adhésion à Fillon : c’est clair non ?

          Il serait peut-être bon que vous soyez clair, vous, parce que vous ironisez mais on ne saisit pas très bien où vous voulez en venir.

Comments are closed.