Ho, secrétaire de l’ONU, les migrants inévitables ? Et les Droits des Peuples autochtones, alors ?


Ho, secrétaire de l’ONU, les migrants inévitables ? Et les Droits des Peuples autochtones, alors ?

capture-decran-2016-11-25-a-16-09-21

http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/25/antonio-guterres-futur-secretaire-general-de-lonu%E2%80%89-la-migration-est-inevitable-et-ne-sarretera-pas/

Dans ce cas, moi je renvoie dans la sale tronche de ce sale type  la lecture et surtout le rappel de certaine déclaration des Nations Unies sur les DROITS des PEUPLES AUTOCHTONES, car oui nous aussi avons des droits et ceux-ci sont à jamais non négociables, déclaration ou pas.

Article 6

Les peuples autochtones ont droit, à titre collectif, de vivre dans la liberté, la paix et la sécurité en tant que peuples distincts et d’être pleinement protégés contre toute forme de génocide ou autre acte de violence, y compris l’enlèvement d’enfants autochtones à leurs familles et communautés, sous quelque prétexte que ce soit.

Ils ont aussi droit, à titre individuel, à la vie, à l’intégrité physique et mentale, à la liberté et à la sûreté de la personne.

Article 7

Les peuples autochtones ont le droit, à titre collectif et individuel, d’être protégés contre l’ethnocide ou le génocide culturel, notamment par des mesures visant à empêcher et à réparer :

a) tout acte ayant pour but ou pour effet de les priver de leur intégrité en tant que peuples distincts ou de leurs valeurs culturelles ou identité ethnique;

b) tout acte ayant pour but ou pour effet de les déposséder de leurs terres, de leurs territoires ou de leurs ressources;

c) toute forme de transfert de population ayant pour but ou pour effet de violer ou d’éroder l’un quelconque de leurs droits;

d) toute forme d’assimilation ou d’intégration à d’autres cultures ou modes de vie imposée par des mesures législatives, administratives ou autres; et

e) toute forme de propagande dirigée contre eux.

Article 8

Les peuples autochtones ont le droit, à titre collectif et individuel, de conserver et de développer leurs spécificités et identités distinctes, y compris le droit de revendiquer leur qualité d’autochtones et d’être reconnus en tant que tels.

Article 9

Les autochtones ont le droit, en tant que peuples et en tant qu’individus, d’appartenir à une communauté ou à une nation autochtone conformément aux traditions et coutumes de la communauté ou de la nation considérée. Aucun désavantage quel qu’il soit ne saurait résulter de l’exercice de ce droit.

Stop ou encore ? Car ce n’est tout mais ici, l’essentiel est dit. Alors allez tous vous faire mettre avec vos ‘migrants’ qui sont aux antipodes de ce que et qui nous, Peuples autochtones sommes, et ce soi-disant inévitable et bla bla, ça c’est uniquement dans vos ciboulots irrévocablement pourris car tout cela prendra fin de gré ou de force, que vous le vouliez ou non.




Alain

Ni oubli ni pardon pour ceux et celles portant atteinte à la Patrie, jamais !


18 thoughts on “Ho, secrétaire de l’ONU, les migrants inévitables ? Et les Droits des Peuples autochtones, alors ?

  1. Rabarabé

    Merci, je ne savais même pas qu’un tel texte existait. C’est bon pour notre défense, tout ça, on pourra au moins revendiquer nos droits, parce qu’en ces derniers temps j’avais vraiment l’impression de n’avoir plus que celui de subir, subir, subir…

    1. angora

      ce n’est pas un hasard si depuis un bon moment on n’enseigne plus ce texte.
      plus jeune on parlait du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».
      on n’en entend plus jamais parler.

      1. MaximeMaxime

        Oui, je serais bien embêté pour en préciser la portée.
        Je sais que dans un petit ouvrage qu’il a écrit, Jacques Ellul porte un regard critique à ce sujet. Si mes souvenirs sont bons, il dénonce la vacuité du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce serait à vérifier et approfondir.

        1. MaximeMaxime

          c’est dans « L’exégèse des lieux communs », p 58 s.
          Il montre les difficultés d’application de ces textes.

          1. AlainAlain

            Curieux de lire ce que Ellus écrit sur le sujet donc prend note de fouiner.

            Et pourtant, nous avons le droit de ne pas nous faire remplacer/génocider par qui que ce soit et encore moins par ceux qui n’ont jamais RIEN construit mais n’ont fait que détruire, et pire avec la complicité que l’on connaît, que nous voulions conserver nos culture, langue, mode de vie etc, coule de source.

            Je ne vois pas pourquoi il y aurait du 2 poids 2 mesures dans beugler que certains auraient ce droit et d’autres pas -je ne compte plus les fois ou par exemple certains été félicités de défendre leur culture toussa alors que d’autres, on les insulte- ou que l’application poserait problème quand en fait ce qui pose problème, c’est que les fossoyeurs de ce monde soient confrontés au fait que malgré leurs efforts, il est des Peuples qui refuse de mourir et feront tout pour conserver leur héritage.

            Bon le juridique n’est pas mon fort donc je parle ici en tant que : bon sens, principe, normalité etc. et surtout viscéralement et profondément attaché à ma Patrie.

          2. MaximeMaxime

            c’est très difficile à synthétiser Alain, car il donne avant tout des exemples. Ce qu’il veut dire, c’est qu’il est très difficile de définir ce qu’est un peuple. Il avance différents critères (territoire, langue, ethnie…) et il montre qu’aucun n’est vraiment pertinent si l’on raisonne sur les expériences connues dans le monde et que ces textes ont été instrumentalisés à des fins idéologiques.
            L’article est très intéressant et fait une dizaine de pages. Je pense qu’on peut le trouver en bibliothèque, au moins universitaire, mais ce n’est pas le livre d’Ellul qui est le plus courant.
            Ellul est un auteur fiable. Il a inspiré Bat Ye’or et il a écrit un livre sans concession sur l’islam.
            Son article date des années 1960 et évoque d’ailleurs longuement l’Algérie française aussi, au sujet du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
            Je pense quand même que vous avez eu parfaitement raison de rappeler ces textes car, même si on peut avoir des hésitations à la marge, on sait quand même que certaines personnes constituent le véritable peuple français.
            Ce que Ellul met bien en évidence, cependant, c’est le problème de la responsabilité des peuples lorsqu’ils confèrent un mandat représentatif. Il va très loin et remet en cause l’idée même que le peuple est souverain, car le mandataire finit par le mettre devant le fait accompli. C’est une approche très réaliste de sa part, compte tenu du fait que la responsabilité politique est partielle et illusoire.
            On n’est plus maître de grand chose, mais mieux vaut dénoncer que se taire, sait-on jamais…

          3. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            « Islam et Judéo-Christianisme » aux PUF : un livre petit par la taille mais essentiel par le contenu.

            Je l’ai conseillé autour de moi et les personnes qui l’on lu m’ont beaucoup remercié de le leur avoir fait connaître.

          4. AlainAlain

            Merci Maxime et Antiislam pour les précisions/explicatifs littéraires.

            Et oui Maxime, ne pas se taire, jamais, car qui ne dit mot etc etc. et ici ‘ils’ ne peuvent nous retirer notre maîtrise dans ce qui est de penser, parler/dénoncer….

  2. butterworth

    COMMENT ET QUI PEUT DEPOSER PLAINTE CONTRE LES MANQUEMENTS A CETTE CHARTE,?? ET OU ET A QUI?? ex pas de migrants pas d islam

  3. Fallaci

    Merci Alain.

    Une avocate Italienne à également cité des lois de protection, pour les Italiens, après l’annonce des réquisitions, mais, il y a quelques fois, des clauses auxquelles personne n’avait vraiment prêtée attention en son temps.

    Ce que je crains, ce sont les interlignes en italiques, placée en fin de pages (si il y en a), qui viendraient contre carrer et troubler certaines lois, « comme en cas de crises graves ou troubles pour la nation » « en cas de guerre » etc…

    Mais, restons positifs.

    1. AlainAlain

      Oui restons positifs car, comme je l’ai souligné, déclaration ou pas, j’ajoute interligne etc, nous avons ce droit inaliénable et irrévocable de comme aussi dit plus haut : disposer de nous-mêmes en tant que Peuple.

      Nos ancêtres au cours des siècles nous ont bâtie et ont défendue notre terre léguée en héritage, et nous en feront de même, point barre.

      Comme le dit Robertr plus haut : si tu veut la paix , prépare toi à la guerre! Et si ce doit être la guerre pour non seulement avoir la paix, chez NOUS mais conserver ce qui est notre, alors il nous faudra la faire cette guerre, comme nos Anciens l’ont fait. Je sais que l’idée ne plaît à beaucoup, mais au final nous n’en seront les responsables et ça il ne faut pas l’oublier.

  4. Zachod

    Très intéressant! Mais je crains que cette déclaration soit hélas peu applicable aux nations européennes, car la définition des « peuples autochtones » sur laquelle elle se base est extrêmement restrictive, et ne concerne l’Europe que de façon marginale. Ce qui n’est certainement pas un hasard.

  5. Xtemps

    Toutes les lois sont bafoués, des droits de l’homme, de l’ONU et non respect démocratique par nos dirigeants.
    Un point commun avec les indiens d’Amériques, tous les traités avaient été bafoués, c’était quand même que des sauvages voyez vous.

  6. hathoriti

    Laurent Bagbo ex président de Côte d’Ivoire a dit, en son temps : »l’Afrique aux africains » ! Bien vu et personne, nulle part n’a protesté, ni traité Bagbo de sale raciste ! Quand JM Le Pen disait « la France aux français » ,pour nos bobos conos gôchos, il était le sale raciste, facho, nazi, xénophobe, en un mot, l’homme à abattre ! Cherchez l’erreur…!

Comments are closed.