Survivalisme : encore quelques petits trucs tirés de l’expérience


Survivalisme : encore quelques petits trucs tirés de l’expérience

J’aime bien ce sujet mais il est à compléter bien entendu.
Mais se mettre en situation plutôt que rester dans la théorie, cela vaut son pesant d’or.

Concernant l’eau, j’ai deux cuves de 1200 litres enterrées. De plus, un puits sur le terrain et une nappe est à – 7 mètres.
Sous l’habitation, une double cave voûtée (4m50 x 7m00). Aération av/ar.
Casiers/étagères en béton en périmètre (Epoque de mon grand-père). Il y a de quoi stocker. Actuellement me semble t-il, une cinquantaine de packs d’eaux minérales, près de 200 conserves, corneed beef, saucisses, boîtes de plats cuisinés, du sucre, chocolat, lait en poudre et j’en passe, sans compter des conserves en bocaux de verre de légumes et fruits que mon épouse sait stériliser… Et du pinard de producteur. Elle a appris de ma grand-mère et lors de ses séjours en Pologne. (Mon G-P et ma G-M ont vécu la guerre).
Manque sans doute des pâtés en boites et même des saucissons secs, blocs de lard fumé.

Et oui, en Pologne les filles apprennent de leurs parents et savent stériliser les récoltes de légumes et fruits tout comme utiliser les restes de repas du jour pour confectionner un repas le jour suivant. Ce qui ne l’est pas, va aux poulets et aux lapins qui serviront aussi pour la cocotte un jour prochain.
Cela aussi j’ai vu et participé pour savoir mettre en application. Je ne suis pas jeune non plus mais je me désole du non savoir-faire des jeunes d’aujourd’hui chez nous concernant cette application.

Pour le courant électrique cela semble un peu compliqué mais sans plus si ;
L’éclairage, il y a toujours des bougies style gros cierges de messe.
Mais plus raisonnable, à part le groupe électrogène (bruyant) il reste les panneaux solaires ou l’éolienne avec charge vers des accus. C’est une installation il est vrai mais comme sur les voiliers ou camping car. Le tarif est correct Tarif correct par rapport à un groupe qui demande du carburant en plus.
Vous avez tout ici et pour chaque bourse… ;
http://www.wattuneed.com/fr/eolienne/117-eolienne-400w-600w-pmax.html

Des bouteilles de gaz, j’en détiens  trois de 13 kg butane + une installée sur un chauffage d’appoint et encore deux de 18 kg propane pour un « pied de gaz » qui date de ma grand-mère.

Je pense avoir répondu aux quelques petites questions matérielles posées dans les commentaires sous l’article concernant  les éléments de survie.

Il n’y a pas que cela qu’il faut seulement prévoir mais de par un certain vécu et certaines circonstances, faire face au pire pour moi, ne dérange pas plus.
L’essentiel est de rester en vie !





7 thoughts on “Survivalisme : encore quelques petits trucs tirés de l’expérience

  1. Armor

    bonjour
    avoir une cave oui c’est très important , la dedans on peut conserver presque tout ..

    vous pouvez aussi faire un ( garde -manger ) avec du treillis très fin
    j’ en ai trouvé un ainsi quand j’ ai acheté ma vieille maison , les anciens pendant la guerre 39-45 conservait la leurs aliments

    et pour les maisons très anciennes , ( exemple en Bretagne ) les pen -ty

    dans les murs en pierres existait des niches ou l ‘on gardait le beurre , la viande , le lait ( les pen-ty ne possédent pas de cave )

    dans les murs d’un métre de profondeurs la température reste basse , cela fait comme un réfrigérateur ( j ‘ai essayé , mais il faut aussi mettre un grillage très très fin pour masquer la niche )
    kénavo

  2. Louis

    Merci pour les divers consils et le lien concernant les éoliennes, nous avons commencé à y songer: Le languedoc étant une région particulièrement venteuse..

  3. Alexcendre 62

    Panzer : Très très bien ! ça prouve qu’avec un peu de jugeote , de la volonté, et un poil de courage (les polonais n’en manque pas ) on arrive a corriger sa vulnérabilité et sécuriser sa famille . Pendant tout la durée de l’humanité l’homme a vécu sans électricité il n’y a en gros que cent ans que le courant électrique a rentré dans les maisons . La première application fut l’éclairage hors si on s’en tient qu’a ça il ne faut pas grand-chose pour se satisfaire et comme vous le dite contre-typons l’installation d’un camping-car avec une batterie supplémentaire . Allez bon courage et merci de votre expérience .

  4. Bernard

    Pour ceux qui habitent à moins de 200 km d’une grande ville le plus grand problème sera de faire face á ceux qui vont fuir ces villes car ils n’auront ni eau ni nourriture et se rabattront sur les campagne. Les stock de nourriture à Paris, rappelons le, sont de 4 jours. Si ce sont des étrangers haineux il faudra de la cartouche pour les tenir á distance.

    1. sanglier

      Il faut penser aussi aux
      Médicaments, et si on a un traitement encour, ou permanent prévoir de ne pas tomber en panne
      Ainsi que des pansements et autres pour des eventuelles blessures
      Mais prévoir aussi de quoi se défendre car ceux que vous aurez en face ne ferons preuve d aucunes pitié

  5. patriote42patriote42

    en fait la première règle concernant le stock de nourriture par exemple : les boites toujours faire tourner ce stock c’est à dire manger les boites dont la date de consommation arrive à terme et re-completer celui-ci et bien vérifier la  » DLC  » .

    en effet le gros souci est d’avoir du courant pour les frigo , et congélateurs soit un groupe électrogène mais ceci est bruyant…, ou une installation de panneaux solaires , pour la lumière d’appoint en cas de coupure de courant je conseille ceci : https://www.amazon.fr/Lanterne-solaire-rechargeable-portable-manivelle/dp/B015SGY4Q6
    vraiment efficace , et tester j’en possède six pour la maison !
    j’ai opter aussi pour une plaque de cuisson avec quatre bruleurs n’ayant pas le gaz de ville je suis à la campagne , et deux bouteilles de butane d’avance car les plaques vitrocéramique ou à induction sans courant ……..!
    dernièrement mon épouse qui est d’origine polonaise ..à acheter une cafetière italienne comme cela nous pouvons faire du café directement sur le gaz , j’ai récupérer cet été sur un vide grenier deux moulins à café j’achète des gros paquets de grains de café et ainsi je fais comme ma grand-mère quand j’étais petit « je mouds » du verbe ( moudre ) du café ! LOL !

    j’

Comments are closed.