La déclaration de guerre du préfet Carenco aux anti-migrants : je vous emmerde !


La déclaration de guerre du préfet Carenco aux anti-migrants : je vous emmerde !

Certes, il ne l’a pas dit comme ça. Mais c’est tout comme : « Ils gueulent. Je m’en fous »

Bon, on s’en doutait fortement. Mais ça va mieux en le disant.

Et c’est une déclaration de guerre.

Guerre d’usure.

Il annonce clairement la couleur.

Question de temps, les gens gueulent sur le coup, ensuite ils vont se calmer, ils vont s’habituer…

Question de temps, on a les maires avec nous (les maires mécontents sont minoritaires).

Et il annonce aussi la couleur, il a des pouvoirs, tous les pouvoirs

« Je peux utiliser des anciens hôtels, des anciennes casernes de gendarmerie, faire installer des structures modulaires ». Le champ des possibles est presque sans limite. »

Et il est optimiste, le quidam. Sous prétexte d’adaptation au monde, de fatalisme il annonce benoîtement qu’il va falloir s’habituer à devenir  la poubelle du monde.

 L’Europe va très mal, mais elle attire. Et si d’autres migrants arrivent, nous les prendrons. Nous étudions d’ailleurs la possibilité de créer un troisième sas pour les recevoir, en plus de celui d’Ivry et de Paris à l’ancienne gare Dubois (XVIIIe). Le flux risque d’augmenter ? Ce n’est pas un problème. Le monde est comme ça.

C’est pas grave. Hollande l’a dit, c’est gratuit, puisque c’est l’Etat qui paie.

A présent, la balle est dans ce camp des cochons de payeurs. Fatalistes, résignés ? Ou bien décidés à ne pas se laisser envahir ?  A ne pas se laisser piétiner par un petit Préfet aux ordres de Remplacistes convaincus ?

La balle est dans votre camp, citoyens !

 

Migrants – Le préfet de Région :« Ils gueulent. Je m’en fous »

Parlez de la question de l’accueil des migrants venus du site parisien de Stalingrad au préfet de la région Ile-de-France, et vous obtiendrez une réponse tranchée. La semaine dernière, lors d’une conférence de presse, Jean-François Carenco n’a pas fait dans la dentelle. « Je vais installer des centres. Beaucoup gueulent (sic) pour la forme. Je m’en fous (sic). Les gens ont peur de tout. On verra qui râlera vraiment lorsque ce sera fait et combien de temps ».

Les maires mécontents sont « minoritaires »

L’avertissement semble bien valoir pour « ceux qui disent n’importe quoi, groupes de pression et d’influence », comme pour les maires. « Ils sont minoritaires, estime-t-il.Arrêtons de remettre un jeton dans la machine. ». Et dans la pratique, Jean-François Carenco ne compte pas changer la méthode pour la mise en place des sites. « Je ne vais pas commencer à en parler six mois à l’avance. Je préviendrai trois mois à l’avance. Après, ce sera à chaque préfet de communiquer ou pas ».

Passer outre l’avis des élus

Il existe ou existera 79 centres d’hébergement dans toute l’Ile-de-France. Le département des Yvelines devrait en compter cinq ou six. À l’évocation de Louveciennes, le préfet de Région ne répond pas. Pour Rocquencourt, c’est un de ses conseillers qui acquiesce juste de la tête. Bonnelles revient également sur le devant de la scène. « Cela se passe bien là-bas. Nous pourrions grossir le nombre de Tibétains accueillis. Je vais rouvrir le dossier, regarder cela ». Plus globalement pour le département, le préfet de région se dit prêt à « passer outre l’avis des maires. Les réunions qu’ils ont eues avec le préfet des Yvelines n’ayant pas abouti. »

Nul n’en saura plus. Hors de question de livrer la liste des sites choisis. « Je veux que cela se fasse dans la sérénité. Arrêtons d’attiser les haines. Je ne veux pas que tout le monde aille les photographier, les filmer. »

Dans la méthode, Jean-François Carenco veut avancer « le plus vite possible. Je peux utiliser des anciens hôtels, des anciennes casernes de gendarmerie, faire installer des structures modulaires ». Le champ des possibles est presque sans limite pour une raison. « L’Europe va très mal, mais elle attire. Et si d’autres migrants arrivent, nous les prendrons. Nous étudions d’ailleurs la possibilité de créer un troisième sas pour les recevoir, en plus de celui d’Ivry et de Paris à l’ancienne gare Dubois (XVIIIe). Le flux risque d’augmenter ? Ce n’est pas un problème. Le monde est comme ça ».

De Paris à la province

Le préfet dévoile la suite de son plan. L’idée est de vider Paris puis de transférer les migrants vers les centres de la grande couronne pour ensuite les répartir en province. Reste à savoir sur cette même province est prête à les recevoir. Et si tous arriveront à bon port. Jean-François Carenco ne le cache pas. « Près de 25 % des personnes s’évaporent des centres pour revenir. Il faut ensuite les renvoyer. Il n’y a pas d’autre solution. C’est la vie ! »

Mais que leur offrir en plus d’un asile ? La réponse semble simple, peut-être empreinte d’ironie « Il s’agit de jeunes hommes plutôt en bonne santé. Ils apprennent vite et sont motivés. Beaucoup ont travaillé dans le bâtiment. Peut-être pourront-ils servir la construction du Grand Paris ? », lance-t-il.

Depuis juin 2015, le préfet de Région aurait géré un flux de 22 000 personnes. D’ici deux mois, il espère l’ouverture de 1 500 places pour l’Ile-de-France.

http://www.78actu.fr/migrants-le-prefet-de-region-ils-gueulent-je-m-en-fous_42751/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “La déclaration de guerre du préfet Carenco aux anti-migrants : je vous emmerde !

    1. AvatarJarczyk

      Fausse grandeur…Mais grande servitude !
      Grand Nuisible va encore frapper!
      Bigre ! Que les patriotes tremblent sinon il leur en cuira!
      Je fais un rêve, à l’unisson de bien des patriotes : goudron et plumes pour ces fossoyeurs de la France et de la Nation!
      Mais, devant le tribunal de l’Histoire, tous ces grands et petits serviteurs répondraient qu’ils ne faisaient que s’acquitter avec zèle, de leur mission !
       »L’Etat nous commande,nous obéissons »
      Dans l’espérance d’être recyclés sous un autre régime leurs compétences une fois reconnues!
      Après tout,la chose ne serait pas nouvelle dans le  »Village français  »!

  1. Avatarinconnue

    espérons qu’en cas de changement présidentiel ce genre de personnages soit destituer de ses pouvoirs et rendre des comptes

  2. duranduranddurandurand

    Encore un à ajouter sur la liste déjà longue des traîtres , nous ne vous oublierons pas , de même tous ceux qui gravite autour de ce traître !

  3. LouiseLouise

    Mobilisation générale des citoyens pour ce préfet collabo qui se croit tout permis. Nos impôts vont exploser et les clandestins n auront pas de boulot. La France n est pas la poubelle du monde

  4. AvatarDunois

    Cet idiot peut dire tout ce qu’il veut. Il n’en reste pas moins qui ne fait qu’obéir au gras du bide de l’Elysée. Rien de plus, rien de moins. Par son langage, il donne l’illusion d’être un décideur mais il ne décide de rien du tout : il obéit. Ses commentaires (stupides et anti français) ne sont que du bla bla. Un pauvre con à ajouter sur la liste (notez son nom) déjà longue de ceux qui feront l’objet d’une chasse sans quartier.

  5. AvatarMarie

    Ce mec là va de toute façon faire ses valises dans 6 mois, il est sur un siège éjectable, le prochain gouvernement nommera de nouveaux petits collabos aux ordres. Il est vital que l’rps ne soit plus au pouvoir en 2017.

  6. AvatarFallaci

    Nous aussi on l’emmerde…

    Va falloir y aller en masse tous les jours, même chaque jour assurer une permanence d’anti migrants.

    Je ne suis pas de cette région, à tous les anti-migrants, organisez-vous, pour lui prouver qu’on se lassera jamais de revendiquer nos droits et pendant qu’on y est, sa démission.

  7. AvatarUTR

    Que pouvons nous donc objecter face aux rodomontades d’un prefet , dont le statut officiel et l’appui politique considérable dont il bénéficie , lui permettent de faire ici étalage d’une arrogance brutale, et devenant même insupportable ?

    De par cette déclaration intempestive , ce personnage , se prévalant éxagérément de ses pouvoirs d’autorité , cesse d’être un serviteurs des administrés, pour ne plus endosser que le costume de larbin d’un exécutif , dont il exécute les sentences sans état d’âme, à l’image des prefets du régime de Vichy, dont le carriérisme leur a fait abandonner tout sens de l’honneur et de la morale !

    Ce « prefet » s’inscrit donc pleinement dans cette génération de fonctionnaires sans conscience , chez qui la notion essentielle de service des citoyens , a totalement disparu, pour ne laisser place qu’à une pure fonction d’application d’oukazes gouvernementaux , en concomitance parfaite avec les commissaires bolchéviques des années 30 , car ces derniers se contentaient d’appliquer fidélement les ordres criminels de Staline , dans les provinces les plus reculées de l’union soviétique .

    Un récent reportage traitant de l’école nationale d’administration ( ENA) , insistait sur les qualités « d’ouverture d’esprit et de tolérance » , devant imprégner la personnalité des futures hauts fonctionnaires ! et il serait opportun de signaler au directeur de cette institution, que en ce qui concerne le cas précis du sieur CARENCO…..la politique éducative suivie par cette grande « maison de la république » s’est terminée par un ….FIASCO!

    Les particuliers vont ils se lasser de se plaindre , et finalement s’habituer à la présence de ces clandestins? Notre prefet , bien virulent dans ses propos au point de négliger tout prudence , élude en totalité la question du comportement futur de ces clandestins , qui loin de se comporter en « gentils toutous », vont au contraire donner libre cours à leurs impulsions charnelles non répressibles , et se livrer à des actes pour le moins intolérables envers la population locale , avec les conséquences que l’on a pu observer en Bretagne tout récemment !

    En somme , de par sa reflexion tellement provocante et méprisante, Carenco pose comme principe que soit les clandestins se tiendront tranquilles, soit en cas d’agressions ou de viols caractérisés, les « locaux  » n’auront pas assez de cran pour réagir vertement !

    Carenco élude donc le fait qu’en région ile de France ou ailleurs , la population française n’est pas systématiquement composée de bisounours résignés, iréniques et craintifs, et que parmi elle, se trouve malgré tout , un certain nombre de « têtes brulés, incapables d’accepter passivement le viol de leur épouse , de leur soeur , ou de leur gamine de 15 ans !

    Carenco et ses clones pourront toujours embrigader des régiments de flics et de gendarmes pour monter la garde devant les CAO ( ils n’auront vraiment que cela à faire ) , il n’en demeure pas moins que d’autres patrouillleurs sont en train de s’imposer dans les villes ( comme Bordeaux par exemple ) , et qui portant ainsi l’appellation vigoureuse de soldats d’Odin , seront en mesure de donner des sueurs froides à bien des clandestins soudanais, souhaitant encore se balader dans les rues ,…..LA QUEUE EN DEHORS DU PANTALON!

  8. AvatarPierre978

    Pour toit ceux qui habitent en région parisienne et principalement dans les Yvelines, nous sommes face à un problème de très grande ampleur. Le site de Rocquencourt dont je rappelle la surface ( 6 hectares ), sera un autre Calais avec à termes des milliers de migrants. Ce qui est sûr aujourd’hui, ces élus vont accélérer l’invasion sans tenir compte de l’avis des citoyens et des quelques rare maires résistants.

  9. AvatarJarczyk

    Fausse grandeur…Mais grande servitude !
    Grand Nuisible va encore frapper!
    Bigre ! Que les patriotes tremblent sinon il leur en cuira!
    Je fais un rêve, à l’unisson de bien des patriotes : goudron et plumes pour ces fossoyeurs de la France et de la Nation!
    Mais, devant le tribunal de l’Histoire, tous ces grands et petits serviteurs répondraient qu’ils ne faisaient que s’acquitter avec zèle, de leur mission !
     »L’Etat nous commande,nous obéissons »
    Dans l’espérance d’être recyclés sous un autre régime leurs compétences une fois reconnues!
    Après tout,la chose ne serait pas nouvelle dans le  »Village français  »!

  10. AvatarFomalo

    Carenco est-il passé par l’ENA? ou bien a-t-il été nommé au « tour extérieur »? A vérifier.Ce qui d’ailleurs ne change rien, puisque presque tous les pantins qui agitent les médias y ont fait un petit séjour.

  11. Avatarrobertr

    j’espère que ce triste personnage , à une adresse et bien entendu que ses mur ne sont pas ceux de BERLIN à bon entendeur salut et moi aussi je vous m………des

  12. Avatarencore et encore

    Karenko ?? il est d’ origine ukrainienne ?? descendant de Russes blancs et chauffeurs de Taxi ?

    j’ ai eu un pote nommé Bonkarenko, qui rêvait de finir Ministre 😆

    un grand ami des chiens !! comme celui qui se balade dans son bureau et vient flairer le cul de ses collaboratrices ??

    au grand amusement de son maître ….

  13. frejusienfrejusien

    oui, ça se gâte à vitesse Grand V, espérons que les français seront prêts et ne se laisseront pas égorger comme des moutons …

  14. AvatarXtemps

    Bien sûr la dictature a parlé, le référendum connaît pas, voilà comment ce dictateur Fasciste impose par la force contre la volonté du peuple qu’il doit lui représenter!.( à ajouter sur la liste des intégristes Fasciste S )
    Son peuple à lui, qu’il doit représenter, et pas celui des autres, demande d’arrêter cette immigration, non!, la dictature a parlé, il faut pour Monsieur le Maire,
    S’il y a tant de pauvreté dans le monde, çà peut encore se comprendre, mais alors pourquoi il n’est pas chez eux pour les aider, s’il les aime tant, qu’est qui empêche de les aider à vivre plus décemment dans leurs pays, là où il y a la guerre je peux encore comprendre, mais la guerre n’est pas partout.
    Et l’hospitalité çà se demande Monsieur le Maire et ne s’impose pas, et nous ne sommes pas obligés d’accepter votre dictature, ni aucun diktats de personne Monsieur le Maire.
    En démocratie on propose et c’est le peuple qui dispose, et on impose pas en démocratie Monsieur le Maire.
    Arrêtez votre dictature, nous somme pas dans un état Fasciste ici, référendum!.( voilà un slogan pour ces dictateurs, tient!)
    Il est grand temps de vous débarrasser de ce gars là, ce type est un dangereux dictateur imposteur infiltré, un Pinochet qui impose de force, pas un démocrate.
    Adolf Hitler avait aussi une grande gueule Monsieur Le Maire.
    Ps : Fait lui une moustache carrée, amis résistants, il a bien mérité son titre de noblesse, quel ordure ce type!.

  15. AvatarSylvie D.

    Il va bien avec Valls qui a dit que « ceux qui s’opposeraient aux migrants trouveraient l’Etat devant eux » ! Deux fachos !
    Continuez comme ça Messieurs car vous apportez tous les jours de nouvelles voix pour Marine !
    Encore quelques mois à les supporter …..

Comments are closed.