Décidément, Finkelkraut est un gros con


Décidément, Finkelkraut est un gros con

Reçu pour une interview de Causeur, le pseudo-philosophe s’est déchaîné contre Trump, révélant une haine viscérale contre le Président de le A

Trump  ? « Un gros con qui ne paye pas ses impôts et dont les « towers » défigurent les villes américaines« .u

« Il est arrivé au peuple de se tromper pour le malheur du monde. La remarque d‘Apathie est déplacée car Clinton a eu la majorité des voix donc ce qui pose problème ce n’est pas la démocratie  mais le système biscornu des Américains qui est en cause. »

«  »C’est un résultat stupéfiant, Trump président on se pince pour y croire. Ses électeurs réclament des frontières, les Américains tolèrent de moins en moins bien la discrimination positive, ses électeurs protestent contre ce qu’ils considèrent comme la dictature des minorités. »

« Je les comprends mais je suis désolé qu’ils aient choisi un porte-parole aussi pulsionnel, aussi inculte »

« D’un incroyable vulgarité. Trump défend l’égoïsme sacré, il met la planète en danger ( à propos de l’écologie). »

« Imaginons la peur et la honte qui se sont abattus sur les Américains… Notre seul espoir c’est que Trump se métamorphose ou qu’il soit contraint de ne pas tenir ses promesses. »


L’esprit de l’escalier – Alain Finkielkraut… par causeur

Bref, le gros con Finkelkraut n’a toujours rien appris, rien compris. Il a pourtant été giflé par l’Amérique d’Hillary Clinton quand il s’est fait jeter de Nuit debout…

Relire cet article et les débat qui ont eu lieu à propos de Finkelkraut dans les commentaires sous l’article.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/17/finkielkraut-place-de-la-republique-le-chemin-de-croix-des-nuit-debout-ne-fait-que-commencer/

C’est que Finkelkraut manque de courage intellectuel. Brillant souvent il est incapable d’aller jusqu’au bout de ses analyses et d’en tirer les conséquences, à savoir que seuls ces « populistes » qu’il méprise et dont il dit pis que prendre, un Trump, une Marine Le Pen sont la seule solution.

Il promène sa grande gueule partout pour critiquer l’école des mondialistes, la société de consommation etc… mais milite pour l’élection d’une Clinton ou d’un Européiste… Gros con.

A RR il y a ceux qui l’aiment bien et il y a ceux qui ne le supportent pas :

http://resistancerepublicaine.eu/2014/04/10/nouvelle-victoire-pour-les-patriotes-finkelkraut-a-lacademie-francaise-par-antiislam/ 

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/04/finkielkraut-onfray-ou-bhl-quont-ils-apporte-a-la-philosophie-mondiale-pas-mondaine-zero/

Je pense que le camp de ces derniers va encore augmenter.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


74 thoughts on “Décidément, Finkelkraut est un gros con

  1. encore et encore

    j’ ai un trés profond mépris envers ces « philosophes »

    sans doute un lointain rejet du « Vergez et Huismans » infligé a de tout jeunes étudiants au moment du Bac…

    1. pikachu

      Non, détrompez-vous, Finkielkraut est très courageux et particulièrement au niveau de l’Islam. C’est un homme de gauche et parfois, ça ressort désagréablement. Je comprends aussi un peu sa déception, il a écrit un livre important : la défaite de la pensée et je peux comprendre que le personnage Trump, brut de décoffrage, assez bourrin, l’irrite, mais il faudrait lui rappeler que l’on ne vit pas dans un monde d’absolus. A défaut du meilleur, il faut choisir le moins pire et là, le choix était facile.

      1. Villeneuve

        Bonjour Pikachu,

        « Très courageux » !? « un livre important » !? De qui parlez vous …De Finkielkraut ? Il doit y avoir erreur : Ce « nouveau philosophe » est un IMPOSTEUR. Le jour et la nuit il défend l’islam et ses mosquées. Selon son auditoire il défendra les églises, les temples ou les synagogues. Sa seule constance c’est son obsession à défendre l’idée d’un islam réformable, adaptable à la république ce qui prouve sa connerie puisque chacun sait à quoi s’en tenir avec l’islam !
        SES philosophies sont des prêts à porter de la pensée : Proche de toutes les opinions, loin de toutes idées ! Maoïste quand la mode était au col Mao, nouveau philosophe quand la mode était au BHL…C’est un superficiel de l’univers médiatique, un dilettante voire un fantaisiste…
        Quand il est identitaire : En tant qu’islamophobes nous prenons ! Mais avec méfiance tant il est inconstant comme certains mauvais chiens sont capables de mordre la main de leur maître qui les nourrit parce que trop proche de la gamelle (médiatique en l’espèce).
        N’OUBLIEZ JAMAIS SA POSITION CONTRE LE FN EN 2002 COUPABLE D’ÊTRE AU DEUXIÈME TOUR !!! SALAUDS D’ÉLECTEURS !!!! En fait,
        plus que Trump il déteste la démocratie et le peuple ! Le philosophe se veut Roi dans son royaume aristocratico-médiatique, finalement son deuxième point constant, point commun avec Jospin : la haine du peuple.

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          Je ne suis pas du tout de votre avis : Finkielkraut est constant dans son analyse qui est la nôtre sur pratiquement tous les sujets.

          C’est au moment de tirer les conséquences politiques qu’il recule …

      2. EVAEVA

        J’ai adoré « La défaite de la pensée », que j’ai lu quand j’étais étudiante.
        Ce livre m’a fait comprendre la différence entre un philosophe, comme Monsieur Finkielkraut, et un poseur, comme Bernard Henri-Lévy.

      3. SarisseSarisse

        Il a un peu les mêmes défaut que Michel Onfray, il voudrait continuer de se faire apprécier de personnes qui le détestent, alors voilà, avec Trump il peut; il en a l’occasion , même s’il ne l’a jamais rencontré, plutôt lucide sur l’islam, mais à demi courageux sur les réponses à y apporter (un peu comme notre ami Majid Oukacha).
        Dommage.
        Il est urgent de voir qui ne se prendra pas les pieds dans le tapis et aura , enfin des solutions à proposer pour épargner à notre monde ce cancer de l’islamisation, même Zemmour n’en a pas, il faut répondre, sinon, comme le dit une personne simple sans titres ni doctorats , mais qui a vécu sur le terrain, comme Madame Ghyslaine Dumesnil nous serons amenés à « une prise d’armes ».
        Trump dont je ne partage pas toutes les idées c’est un peu ce qu’on peut appeler « la brute du Monde Libre » , une brute (s’il ne se déballonne pas) aussi nécessaire que le petit colonel du KGB qui a tout compris.
        De plus , contrairement à ce qu’il croit Trump est loin d’être un gros con, même s’il en joue, c’est un joueur et les deux styles , celui du poker -menteur et du roi des échecs (Trump/Poutine) sont parfaitement complémentaires pour le moment.

    2. Jarczyk

      Moi également… Loin d’être un  »gros cons »
      Marre des insultes faciles qui ternissent tous les discours!
      Je pense que le bonhomme est bien comme on le montre, comme toute sa vie nous le montre ce qui pourrait amplement lui attirer notre mépris, bien plus qu’une insulte.
      Et cependant il n’est que le rejeton d’une démocratie pervertie par le fric et le spectacle, la Démocratie Américaine,voilà tout.
      Bon,Finkielkraut lui a taillé un costume à sa juste mesure,voilà tout!
      Malgré cette erreur de casting dont les États Unis ont le secret, j’aurais néanmoins voté pour le bonhomme plus par cynisme que par conviction,je le reconnais,pour dégommer l’autre apôtre du Politiquement Correct, qui n’est pas une sainte non plus,tout le monde en convient!
      Cynisme contre cynisme,jeu de billard, ou d’échecs, chacun se fait son opinion
      Que les Américains se débrouillent.
      Ce qui nous importe,ici en France,c’est l’orientation de sa politique étrangère qui nous est,favorable, du moins dans son programme et met l’Europe, notamment celle de Bruxelles, en face de ses responsabilités, en matière de Défense notamment.
      Inutile de danser un rock endiablé pour autant…

  2. Fauchon

    Je pense que cet homme a peur de ne pas être aimé, ou être rejeté comme ses parents l’ont été de Pologne. On trouve cette angoisse chez de nombreux Juifs notamment Ashkénazes. On ne peut pas laisser à un homme traumatisé et qui a entretenu son traumatisme victimaire l’analyse des faits politiques et sociaux. Pourquoi quelqu’un du FN n’irait-il pas lui tendre la main, simplement lui parler ? A son actif, il a parlé de « droit à la continuité historique » lui qui parlait de la France comme d’un pays qui « mérite le mépris ». Un pas énorme. Il faut qu’il arrête de pleurer ou qu’il trouve une consolation !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Il n’a JAMAIS dit que la France méritait son mépris.

      Il a dit, qu’après les déportations qui avaient eu lieu dans sa famille, que son père « AURAIT PU » avoir du mépris pour la France et qu’en fait il n’en n’avait pas eu.

      1. Fauchon

        Je cite Haaretz (nov.2005) « Je suis né à Paris, mais je suis fils d’immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Mon père est revenu d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine: ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus violent que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains? Il ne lui a fait que du bien. »

        1. pikachu

          Votre citation a largement l’air d’être un faux.
          Pour commencer, Alain Finkielkraut maîtrise la grammaire (il est même académicien paraît-il). Jamais il n’aurait écrit :
           » Qu’a-t-il fait aux Africains? Il ne lui a fait que du bien.  »
          Il aurait respecté l’accord et aurait écrit :
           » Qu’a-t-il fait aux Africains? Il ne LEUR a fait que du bien. ».

          Je suis tombé sur pas mal de faux sur internet. Fausses citations du Talmud qui pullulent en particulier.

          Retrouvez-nous l’url de cet article et nous verrons bien.
          Je chargerai même Christine Tasin de vous créditer de 50 € si c’est un texte authentique.

          1. Fauchon

            Décidément…« Je suis né à Paris et suis le fils d’immigrants polonais, mon père a été déporté de France, ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz, mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine. Ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus brutal que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains ? Il n’a fait que du bien. Mon père, il lui a fait vivre l’enfer pendant cinq ans. Et on ne m’a jamais enseigné la haine. Aujourd’hui la haine des noirs est encore plus forte que celle des arabes.
            Dans « Troisième épisode non à l’antiracisme »
            http://ldh-toulon.net/les-egarements-d-Alain.html
            Il s’est excusé par la suite sans s’expliquer pour autant sur « mérite notre haine » ! Il a tenu à affirmer qu’il se sentait « solidaire par vocation des nouveaux immigrés en France, et notamment des immigrés de la deuxième ou troisième génération »
            http://www.lemonde.fr/societe/article/2005/11/25/m-finkielkraut-s-excuse-pour-ses-propos-dans-le-quotidien-israelien-haaretz_714143_3224.html

        2. pikachu

          Fauchon, vous aviez raison, votre citation est juste mais vous avez menti par omission. Vous avez tronqué la fin du propos de Finkielkraut et ce faisant vous avez complètement trahi sa pensée. C’est un procédé on ne peut plus malhonnête.
          Source : http://www.haaretz.com/what-sort-of-frenchmen-are-they-1.174419

          « I was born in Paris, but I’m the son of Polish immigrants. My father was deported from France. His parents were deported and murdered in Auschwitz. My father returned from Auschwitz to France. This country deserves our hatred: What it did to my parents was much more violent than what it did to Africans. What did it do to Africans? It did only good. It put my father in hell for five years. AND I WAS NEVER BROUGHT UP TO HATE. And today, this hatred that the blacks have is even greater than that of the Arabs. »

          Que disent les deux dernières phrases que vous avez omises ?
          Elles disent : malgré le fait que la France nous ait fait subir ces souffrances (il parle de l’enfer vécu par son père cinq années durant), mon père ne m’a jamais éduqué avec de la haine pour la France. A l’inverse, cette haine les Noirs l’ont et elle est chez eux encore bien plus intense que celle des Arabes.

          Vous demanderez à Christine le nom de cette figure de style qu’il a utilisée dans son discours, je ne suis pas expert en la matière.

          1. pikachu

            Fauchon,

            si vous n’avez pas compris donc la citation dans son intégralité, elle dit ceci. Il ne vient citer la culpabilité de la France envers les siens, que pour démontrer la stupidité du ressentiment des « Jeunes » envers le pays qui les a colonisés.
            Si son père réfugié en France y a été trahi pour les camps de concentrations, et que pourtant, il n’a pas éduqué ses enfants dans la haine de la France, alors sur quoi se fonde le ressentiment des « Jeunes » contre un pays qui à eux, n’a pas vraiment fait du mal et a, au contraire, objectivement fait du bien. C’est un raisonnement à fortiori.

          2. Fauchon

            Cher Pikachu
            Le fait qu’on ne lui ait pas enseigné la haine, ne renseigne pas d’une part sur sa propre haine ou pas de la France et n’enlève pas ce qu’il a dit précédemment « ce pays mérite notre haine » IL L’A DIT et ne s’en ait pas excusé en faisant dévier ses excuses vers les soit-disant communautés visées d’immigrés au lieu de parler de TOUS les Français quand il parlait de la France haïssable. Ce la prouve aussi qu’il estime que le pays entier et notamment le pays de souche, des Gaulois, des « gros cons » a une dette envers lui et doit nécessairement l’aimer et l’écouter religieusement. Finkielkraut a aussi un problème de racisme avec ses gens là et croyait trouver chez les nouveaux « Français » une quelconque bienveillance, Monsieur les ayant tant défendus. Or ces nouveaux Français se moquent de lui, pire sont pour une bonne partie antisémites ! Il n’aime personne, que lui même. C’est un malade mental philosophiquement et humainement insignifiant. Ce que je vous ai envoyé n’est que la traduction exacte de ce vous m’envoyez en anglais !!

          3. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            1)Tout le travail de Finkielkraut consiste à défendre la culture française et à l’exalter contre ses destructeurs.

            2)Toute son attitude concrète va à l’encontre de ce que vous lui prêtez comme idées.

            3)Ecoutez-vous ses émissions ou mieux lisez-vous ses livres pour oser dire : »C’est un malade mental philosophiquement et humainement insignifiant » ?

            4)Il déconne c’est vrai sur J Call, sur Marine, sur Trump , ce n’est pas un politique : ce n’est pas une raison pour sortir des énormités, sans rapport avec la réalité, sur son compte.

          4. Fauchon

            On n’a pas besoin d’étudier la rhétorique pour comprendre ce passage. Les Français ont une dette éternelle envers lui et sa famille. Pour cette raison et parce que lui n’a pas été élevé dans la haine de la France, il faut l’écouter quand il parle de minorités qu’il a par ailleurs défendues. Or…Elles lui répondent !
            https://www.youtube.com/watch?v=Oj8VbUqasxw

          5. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Entre Finkie et cette profonde tarée de Wiam Berhouma, haineuse anti-France, les patriotes n’hésitent pas une miliseconde.

        3. pikachu

          Je vous réponds ici parce que les autres talkback sont fermés.
          D’abord sur la prémisse de son raisonnement à fortiori :
          sont père, réfugié en France et sans le moindre crime que celui d’avoir été Juif a été livré aux Allemands. IL EST DONC TOUT À FAIT FONDÉ à dire que la France mérite son mépris, je ne vois pas ce qui vous choque en cela. Peut-être devriez-vous faire l’effort de vous mettre dans la peau d’un Juif en France pendant cette période.
          Quant au raisonnement tenu, je réitère c’est un raisonnement à fortiori dont le but est d’invalider la posture haineuse et revancharde des jeunes issus de l’immigration.

      1. Fauchon

        Dans le cas de Finkielkraut, cette « psychologie », ses souvenirs sont tellement prégnants dans sa vision des choses qu’elle en est faussée. Si c’était monsieur tout-le-monde on s’en foutrait mais ses visions noires nous polluent depuis trop longtemps d’autant plus qu’il a dit une chose et son contraire ! Le bonhomme m’indiffère complètement, il a eu le courage de dire des choses vraies sur la France de souche par exemple comme d’autres. Le traumatismes des uns n’effacent pas ceux des autres. On pourrait faire un tarif de consultation promotionnelle pour Finkielkraut. Moi je pense que le bonhomme doit consulter avec remboursement par la Sécu.

  3. Jean-Paul Saint-Marc

    Trump, attendons pour voir, les US ont choisi leur futur président.
    Il a le mérite d’avoir remué le le marigot des élites politico-médiatiques…
    Il a le mérite d’avoir réveillé le peuple…
    Que va-t-il faire ?
    Espérons qu’il ne décevra pas !

    1. SarisseSarisse

      Moi aussi, je crains toujours un « recentrage » de Trump (on a vu chez nous avec Sarkozy et ses Kärcher) , bon va pour l’Obamacare, qu’il n’amende pas complètement , les thématiques sociétales, l’écologie et j’en passe, mais sur l’islam il y a une réponse urgentes à y apporter, là, s’il recule , ce sera l’enfer garanti!

  4. Zachod

    J’aime beaucoup Finkielkraut. Là, il s’est planté, c’est vrai et c’est dommage. Mais en général il est très bon.

  5. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Moi je l’adore et j’avais pris son émission.

    Il est très proche de nos idées sur tous les sujets : école, islam, immigration, insécurité etc etc

    Mais il y a, chez lui, des inconséquences graves quand il s’agit de la traduction politique.

    Signer une appel gauchiste contre Israël qui met en péril ce pays alors qu’il a une analyse sensée sur le palestinisme …

    Taper sur Marine alors que, même s’il ne veut pas se l’avouer, c’est elle qui porte actuellement le plus ses idées…

    Se déchaîner maintenant contre Trump …

    1. Villeneuve

      Cher Antiislam,

      « Inconséquences » c’est un euphémisme pour incohérences voire IRRATIONALITÉ. L’irrationalité : Nouvelle philosophie Finkielkrautienne ?

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Vous avez raison.

        Beaucoup d’intellectuels pensent désormais sur bien des sujets comme nous (école, islam, insécurité, immigration, patriotisme etc.

        Je pense par exemple à Jacques Julliard.

        Mais la traduction politique reste absente …

    2. pikachu

      Antiislam,

      votre position est très pertinente. Je me souviens de sa position alignée sur Shalom Akhshav et de son soutien à une initiative délirante appelée JCall.
      Je percevais ce côté suicidaire et dans le même temps, son côté attaché à la survie.
      C’est pourquoi, dès l’époque, j’avais compris que même chez des penseurs de qualité (et non des poseurs pour reprendre les mots de Eva), il y a toujours un fond de parti pris irrationnel, une « opinion ».
      Si on analyse cependant le personnage dans la durée et non sur une prise de position épisodique, le personnage mérite le plus grand respect, aussi bien pour son courage, que son engagement pour la civilisation.

  6. Renoir

    Finkielkraut comme Onfray (ou BHL déjà) sont des penseurs brillants, pleins de connaissances… mais ils ont ce défaut terrible de tout intellectuel en renom: ils sont tombés dans la marmite médiatique et ils aiment, ils aiment à la folie (jusqu’à en perdre le sens commun) leur image télévisuelle, leur miroir-mon-beau-miroir qui leur assure qu’ils sont bien les plus intelligents du monde civilisé.
    Sauf que manier des idées et des concepts ne fait pas avancer le monde si on ne met pas ses actes politiques en conformité avec ses affirmations: il y a déjà longtemps qu’on reproche ici à RR à ces « brillants » analystes de vouloir faire de la politique sans s’engager CONCRETEMENT (et même reproche à Zemmour, par parenthèse).
    Ils peuvent continuer à aligner leurs réflexions (et souvent leurs sophismes), mais nous, au lieu de les approuver en applaudissant bêtement, on leur demande simplement: pour qui votez-vous en 2017 ?
    C’est la seule question qui doive leur être posée. On les jugera à la réponse.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Finkie prend assez de coups de la pensée unique qu’un de plus ou un de moins, cela ne serait pas si grave.

      Non, il y a, chez lui, une inconséquence quand il s’agit de passer à la politique concrète.

      1. Alma

        Je crois qu’aucun philosophe ne peut passer de la pensée à l’action.ils sont nés pour proposer, indiquer mais pas pour décider concrètement.et c’est ce qui me plaît chez Trump , c’est que c est un concret. Il n’y a pas de fioritures , c est du cash , et c est ce qu’ on attend de nos dirigeants politiques.
        malheureusement pour nous, on a pas sa traduction en français. Il se peut que c est sa richesse qui lui donne cette liberté de ton.
        Malgré son erreur grossière sur Trump, Finkielkraut, reste pour moi un grand patriote , qui , se trompe parfois , mais défend aussi avec élégance le campus qui est le notre.

        1. Sandrine

          Ah non, vous vous trompez, il y a des philosophes et des philosophies de l’action, la pensée est liée à l’action, Kant est un grand philosophe de l’action, et Bergson…

          1. Alma

            Merci de votre réponse.
            Quand je parle de l’action ,je parle de l’engagement , d’aller jusqu’au bout de ses idées . Il peut u avoir des exceptions mais la plupart des philosophes vivent dans un monde de pensée qu’ils croient être du réel.
            Pour eux ou leur inconscient ,ils sont déjà dans le réel puisque le monde n’est qu’ un magma d’idées qui se confrontent entre elles. Même si je n’a i pas de preuve formelle de ce que j’avance , c est ce qui en ressort après bien des discussions avec des philosophes de divers horizons.

            Bien à vous

    2. Sandrine

      BHL n’a rien d’un philosophe, encore moins brillant, il a dû avoir ses diplômes dans une enveloppe surprise, il s’est totalement fait avoir avec Botule, et quand on voit dans Match sa photo torse nu sur son lit dans son ryad de Marrakech, pressant Arielle contre lui, on se dit que cette photo résume tout sur ce bellâtre prétentieux et péteux qui de plus est un criminel belliciste enragé.

  7. Yann Amar

    Chère Christine Tasin
    Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

    Je suis très surpris de votre interprétation des propos tronqués de Fink surtout venant d’une agrégé de lettres classiques !

    En réalité, il exprimait la pensée du monde médiatique et surtout leur incrédulité choquée devant la victoire de Trump que eux considèrent comme un « gros cons » (même s’il partage cette opinion comme nombre de gens y compris parmi ses électeurs).

    Mais Finkielkraut ne nie pas le message des électeurs américains.
    En d’autres termes, il entends bien leur frustrations légitimes mais regrettent qu’ils n’aient trouvé qu’un tel personnage comme porte parole.

    voici la citation compléte de Finkielkraut que vous avez omis de rapporter :
    « si les journalistes se sont trompés, s’ils n’ont pas su anticiper la victoire de Trump…ce n’est pas simplement parce qu’ils étaient aveuglés par leurs préjugés imbus des certitudes arrogantes du gauchisme culturel, c’est parce qu’ils ne pouvait pas imaginer l’accession au pouvoir d’un ‘gros con’ pareil…qui ne paye pas ses impôts et dont les « towers » défigurent les villes américaines ».

    Je vous laisse méditer à cette citation complète en espérant que cela vous éclairera.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Yann Amar, il semble que vous soyez affligé de la maladie dont souffrent nombre de nos contemporains : désinformation et attaques en guise d’arguments. Ecoutez à nouveau Finkelkraut,(autour de la minute 10 pour ce passage) il ne marque pas des guillemets par la voix ou le geste, il cesse de lire, parlant pour lui, on sent l’adhésion aux paroles la haine de Trump, haine confirmant les petits mots, les critiques qu’il a disséminées depuis le début de l’interview  » à mes yeux, T est… il est pire »  » il est arrivé au peuple de se tromper pour le malheur du monde » « ce qui me décourage c’est qu’ils aient choisi Trump »  » son incroyable vulgarité »… etc. Finkelkraut parle pour lui et en même temps pour la caste de journalistes qu’il représente.

  8. lepatriot

    ils sont l’exutoire du peuple, ils le rassure et le peuple peut vaquer à ses occupations, ces penseurs pansent les plais de la France.
    Synonyme exutoire:
    Dispositif qui sert de trop-plein dans un réseau d’égouts
    pour le peuple dispositif qui sert de trop plein dans un réseau de dégoutés!
    Tout est tellement bien organisé,europe, attentats, guerre irakienne, immigration, vivre ensemble,assassinat du prêtre=intervention du pape soutenant les immigrés! que je me demande si les différents moyens qu’ont les patriotes de s’exprimer, n’est pas organisé pour pas que ça débordent. Si ceux et celles qui donnent l’impression par leur pensées, d’être avec le peuple lorsqu’ils sont médiatisés, n’est pas prévu aussi. Comment empêcher la révolte d’un peuple sinon qu’il croit avoir le pouvoir sur le pouvoir.

  9. AlainAlain

    Perso j’ai lâché quand j’ai lu au début, ce que ce con a dit :

    « Un gros con qui ne paye pas ses impôts. »

    Je luis suggère à ce con de Finkelkraut bien écouter ou ré-écouter les débats, car justement la Killary a plusieurs fois attaqué Trump sur ce sujet et à chaque fois, il lui a renvoyé dans la tronche que : des impôts si, il en a payé et pas qu’un peu, MAIS, et comme il n’y a pas qu’un seul impôts aux USA, il a profité pour certains des avantages fiscaux, et ces avantages sont non des moindres, ergo les ‘Ouin il paye pas ses impôts ! ». Comme Trump le lui a rappelé, si ces avantages ne lui plaisaient pas, elle n’avait qu’à se bouger pour les faire supprimer, et lui rappelant aussi que ses potes pleins aux as, Soros y compris, en profitaient tous de ces avantages.

    Mais eux auraient le droit hein, et elle et Bill avec leur fondation de merde et tintouin, ils n’auraient pas profité de ces mêmes avantages peut-être ?

    1. MaximeMaxime

      Ce serait intéressant d’en savoir plus sur le régime fiscal de la fondation aux Etats-Unis, car, généralement, ce genre de structure est bien traitée par les législations fiscales.
      J’imagine que cela doit prendre la forme d’un trust.
      La question serait de savoir si Clinton a pu en retirer des avantages personnels, ce qui n’est normalement pas le cas puisque la fondation est affectée à une but désintéressé. Des rumeurs courent à ce sujet…
      Par ailleurs, vous avez parfaitement raison de souligner que Trump, pas davantage qu’un autre, ne peut échapper légalement à l’impôt. Les niches fiscales existent sans doute aux Etats-Unis comme elles ont existé chez nous. On leur fait la chasse actuellement, mais cela conduit toutefois, dans certains cas, à un désinvestissement économique regrettable.
      Mieux vaut cela que voler l’argent de la population, ce vers quoi on s’achemine si j’ai bien compris, notamment, l’article de Claude Laurent sur les assurances vie, ainsi que les articles plus anciens sur l’épargne bancaire publiés sur le site.
      Il est préférable que la classe moyenne investisse dans des secteurs économiques que de lui voler son argent, il faudrait le dire aux socialistes (notamment avec la CSG, CRDS…).
      Pour les plus puissants sur le plan économique, personnellement, je suis favorable à une taxation à 100% de la tranche annuelle de revenu supérieure à 300.000 € pour une part de foyer fiscal (donc 600.000 pour un couple), comme le propose l’extrême gauche.
      Dans un monde où l’honnêteté serait une vertu universelle, les Etats se réuniraient pour tenter d’harmoniser leur législation sur ce point. Curieusement, aucun effort n’est fait en ce sens.
      J’espère que cela changera un jour, ce serait aussi un moyen de faire reculer les conséquences néfastes de la mondialisation en empêchant les puissants de se jouer des frontières nationales.
      Toujours est-il qu’on peut attendre longtemps avant que les Etats-Unis adoptent une pareille mesure.
      Enfin, Trump a annoncé qu’il renoncerait à percevoir son salaire de 400.000 dolllars annuels. Il va donc exercer ses fonctions gratuitement. Le but est sans doute de faire taire ainsi ses détracteurs et de renforcer sa popularité en confortant son image de sauveur.

      1. AlainAlain

        Bonsoir Maxime, allez donc savoir ce que les Clinton ont trafiqué au travers de cette fondation à but soi-disant désintéressé ! Il est évident qu’au niveau fiscal ils en retirent tous les avantages qui vont avec, et bon je ne sais pas comment a été versé, par example, les 20 millions des saoudiens, mais je suis persuadé que paquet de fric qui se retrouve dans leur poche pour financer ci ou ça, est versé par le biais de la fondation pour ensuite être diverti sous couvert de diverses actions ‘charitables’ (toussote).

        Pour ce qui est de Trump et ses taxes fédérales ou d’état, oui effectivement il existe des niches -avantages dont je parlais- donc pour ce qui est de ses businesses, ben comme il l’a dit et je l’ai souligné, il utilise une loi (depreciation) tout comme les potes de la Clinton. Pour avoir une idée de ce genre de truc, fonctionnement/implications etc, faut se pencher sur le système de taxation US, si en avez temps ou inclination.

        Pour finir -manque de temps, effectivement kudos pour ne prendre de salaire, ce n’est pas nos guignols de politicards qui feraient de même, et bien qu’ils n’ont pas autant d’oseille que Trump, pas moi qui pleurerai sur leur sort car sont tous bien nantis, de toute manière !

  10. Cri-cri

    Dommage, vraiment dommage qu’un esprit si brillant soit tombé dans le Trump-bashing.
    Personnellement, j’adooooore M. Trump, son parler-vrai, son politiquement incorrect, meme sa drôle de meche…
    Depuis qu’il a été élu, mon coeur est rempli d’espoir.
    Espoir qu’il ouvre les yeux a nos abrutis du gouvernement sur l’immigration, sur l’islam et ses dangers mortels, sur ses frontières dangereusement ouvertes a tous les assassins, violeurs et autres terroristes.
    Longue vie a Trump ! Et que le Seigneur le protège !

    1. MaximeMaxime

      Trump est objectivement excessif.
      Sa rhétorique est un peu violente.
      Il a eu la chance d’avoir Hillary face à lui, sinon les femmes n’auraient peut-être pas voté pour lui. Mais les femmes américaines ont, pour beaucoup, considéré qu’Hillary était plus dangereuses pour elles que Trump.
      Le machisme de Trump a pu passer comme une virilité protectrice, peut-être.
      Il va revenir en tout cas sur la possibilité d’avorter légalement.
      Paradoxalement, pour un conservateur, il conserve le mariage gay, considérant que c’est un droit acquis.
      Pour la France, on peut espérer que de tels excès outre-Atlantique aideront Marine le Pen à faire preuve d’un peu d’audace. On ne la comparera plus à son père de ce point de vue, mais à Trump désormais, et c’est préférable, puisque ce qu’a dit Trump est quand même moins choquant !

  11. Eric

    Traiter quelqu’un de con ne fait pas avancer le débat et n’encourage guère le dialogue… Qu’il se reprenne et l’auteur de l’article aussi ! Si des personnes ayant des positions souvent proches s’insultent, alors chacun va se replier sur ses positions, se persuader que toute personne qui n’aurait pas strictement les mêmes opinions est un traître, un fou ou je ne sais quoi ; bref, chacun va se retrouver bien seul… comme un con !

  12. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Je ne vote que pour ceux qui veulent la paix et je ne tiendrai aucun compte de l’avis d’un philosophe ou prétendu tel.
    J’espère seulement que Donald Trump tiendra ses promesses car une entente entre les États-Unis et la Russie est souhaitable.
    Mr Finkelkraut devrait se méfier de ceux qui ont l’air « con », car Donald Trump n’est pas devenu un homme d’affaire et politique de premier plan, en ayant la vue basse et en comptant les moutons. J’ai donc trouvé le qualificatif de gros con qu’il attribue à Donald Trump, aussi péremptoire que stupide.
    Donald Trump gouvernera les États-Unis probablement comme un homme d’affaire pas comme un guerrier. Il remplacera les possibilités de conflit par des accords commerciaux. C’est pour cela que les américains l’ont élu.

  13. Xtemps

    Toujours les mêmes refrains de malade imbécile, le peuple vote mal, quand il n’a pas choisi le bon candidat! ou la bonne solution!.
    Mais ils se prennent pour qui là ces cons, le peuple n’est pas à leurs bottes il me semble non!.
    C’est le peuple qui est souverain en démocratie, pas les élus, ni personnes d’autres, et il choisi les élus qu’il veut lui le peuple et qui sont aux services du peuples.
    Et qui ne volent pas dans ses caisses en le privant surtout, avec des prétextes bidons, qui font concurrence avec le peuple et paniers percées.
    Jouer le rôle des sans dents et des lapins de foire pour les terroristes, çà suffit!.
    Voilà encore un dictateur qui décide pour le peuple à sa place, sans demander l’avis du peuple, le référendum, connait pas bien sûr.
    Et ils osent encore parler de démocratie!.
    Ils sont vraiment dégoûtants ces gens là!, la démocratie c’est pas quand vous voulez messieurs dames.
    La démocratie c’est quand le peuple il veut, c’est lui qui décide.
    Et!, il y en a marre de vos caprices de Fasciste messieurs dames de la haute imbécile.
    Les peuples ne veut plus de vous, bande de cons!, vous avez assez fait du mal contre nos peuples, foutez le camp!, laissez nous tranquille!, rentrez chez vous!.
    Je m’incline devant le vote!, la volonté du peuple!, pas devant les dictatures comme vous!.

  14. claude t.a.l

    Sacré Finkie !
    Je l’ai écouté, dimanche, et je me doutais qu’il allait faire le con s’il était question de Trump. Et ça n’a pas loupé !
    Pétri de culture et d’ humanisme ( bons sentiments ) , il avait déjà soutenu les Tchétchènes, les Bosniaques face aux Serbes, soutenu  » j call  » ( alors qu’il aime Israël ) , …… c’est lui !
    Peut être qu’ Elisabeth Lévy, son amie, elle aussi, avait senti venir : ce n’est pas elle qui l’interrogeait mais Gil Mihaely.
    Je retiendrai cette remarque de Gil Mihaely, à propos du  » renfermement sur soi même  » ( ou quelque chose d’approchant ) :
     » un pays, c’est un peu comme un restaurant : dans un restaurant italien, vous ne commandez pas des nems  » .

    Ca fait rien, j’écouterai quand même Finkie la semaine prochaine !

    1. claude t.a.l

      je développerais bien les propos de Gil Mihaely :
       » dans un restaurant italien, vous ne commandez pas des nems  »

      En France, vous ne demandez pas des mosquées
      En France, vous ne demandez pas des repas sans porc, des repas halal,
      vous ne voilez pas les femmes
      En France, vous respectez les chrétiens, les juifs,les athées, …..
      vous ne tuez pas les gens que vous n’aimez pas
      En France, vous parlez français, le plus correctement possible, vous ne demandez pas qu’on apprenne l’arabe
      En France, la loi des hommes est plus importante que la loi d’ un quelconque dieu
      …………………
      Si le resto vous plaît pas, il y a des tas de restos, ailleurs !

    2. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Moi aussi : cette émission -avec « Répliques »- reste une cure de désintoxication mentale !

      Il a brillé par son originalité en soutenant … les Croates.

      Croates qui n’avaient globalement -certes pas- le passé de Résistants des Serbes !

    3. Renoir

      Ouais l’écouter ça va, j’aime bien, mais comme il n’indique aucune direction on ne pourra jamais le suivre.
      Marre de ces intelligences qui nous regardent de haut et finalement méprisent le peuple !

  15. DUPOD

    Le philosophe n’est pas un gros con, comme vous le dites, mais un monsieur qui s’inquiète de voir finalement Trump, et surtout son entourage, de remettre en cause, un tout petit peu, si peu, en cause, l’invraisemblable pouvoir du lobby juif au USA ! Evidemment, à « Résistance Républicaine », ça coince … Bien sympathiquement quand même. P.S. : « lobby juif », expression utilisée par A.Adler himself !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Monsieur est bien « informé ».

      Eh, bien sachez, Monsieur, qu’à la grande joie de RR, Trump a dit qu’il soutiendrait Israël comme jamais Clinton ne l’aurait fait.

      Faudra trouver autre chose dans votre sac à complots !

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          C’est moi, Claude, j’ai compris que c’était de l’ironie mais j’ai eu peur que des attardés ne le prennent au pied de la lettre et j’ai préféré coupe r court

    2. jolly rodgers

      @ dupod .il y’en a un d’alain qui est vraiment pénible et qui bourre le mou a trop de monde avec sa secte E&R fabrique de zombie façon braindead

  16. Dubitatif

    C’est bizarre, parce que déjà aux USA la quasi totalité des juifs des médias étaient contre lui, sans compter que 75% de la population juive totale a voté Clinton…

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Peut-être que la faille de votre raisonnement est de croire que les Juifs américains sont tous des inconditionnels d’Israël : ce qui, justement, a été démenti par des enquêtes assez anciennes …

    2. pikachu

      Ce n’est pas du tout bizarre. Aux États-Unis, une bonne partie des Juifs a perdu le contact avec la religion de leurs ancêtres. C’est absolument leur droit, mais ça implique que la religion réapparaît quand même, sous d’autres formes. Ainsi, pour des gens laïcisés ou athées, c’est la politique qui devient la religion de substitution. La gauche est naturellement le culte le plus pratiqué : il y a tout ce qu’il faut dedans : rédemption de l’humanité, messianisme. Obama était un véritable messie, il était le blanc-noir, chrétien-musulman, il ne lui manquait qu’un organe féminin pour être un dieu en chair et en os. Regardez le culte de l’icône de Che Gevara ? Ca ne vous rappelle rien ? Vraiment ? Ce visage aux cheveux longs et à barbe ? Non pas le Père Noël, un autre jeune mort dans la fleur de l’âge.
      Tout ça pour dire qu’une bonne partie des Juifs américains qui ont quitté la tradition conservent le socialisme comme marqueur identitaire, ils pratiquent la gauche comme religion de substitution et comme constituant de leur identité juive.
      C’est aussi simple que ça: mettez leur demain une otarie comme candidat démocrate, ils voteront pour elle.

      1. Renoir

        C’est une erreur fondamentale que de voir les Juifs comme un bloc homogène dont on fait des pourcentages de vote. Ca peut marcher pour les m. parce qu’ils ont un coran et un projet de communauté totalitaire, donc ils font bloc.
        Les Juifs ils se contentent d’être des citoyens de tel ou tel pays, et dans le meilleur des cas ils font des efforts pour soutenir Israel.

        1. Dubitatif

          Pourtant les sondages réalisés aux USA montrent clairement que les 3/4 d’entre eux ont voté pour Clinton… Plus encore que certaines autres minorités !

  17. Rudolph

    Un manque de rigueur très dommageable chez quelqu’un occupant une chaire médiatique si imposante; surmené, le vieux professeur a dû fonder son jugement sur les ragots colportés par la presse pourrie au sujet de Trump et de ses frasques; on est en droit de s’attendre à plus de rigueur de la part d’un grand philosophe, et surtout à un peu plus d’humour…

  18. chris2achris2a

    Quel bonheur de lire tous ces commentaires qui conforte dans l’impression de ne plus être seul à se torturer les méninges à la suite des déclarations de telle ou telle autre tête pensante…
    Avec Mrs Finkelkraut, M.Onfray, A.De Benoit et beaucoup d’autres, c’est toujours un florilège de belles pensées véhiculées jusqu’à nos oreilles au moyen d’un vocabulaire bien ciselé qui réjouit notre conduit auditif…avec, en
    prime, ce souffle humanoïde universaliste qui nous trouble et qu’ils se partagent… en toute exclusivité…Mais, in fine, on reste sur sa faim …
    En résumé, ils ont tout compris mais s’efforcent surtout de faire plaisir à tout le monde dans leurs conclusions …
    Il est pourtant plus que temps, Messieurs, de choisir son camp…
    Vous, comme nous, sommes au pied du mur !
    Il ne suffit plus de philosopher stoïquement dans la convivialité…Maintenant il faut hurler et dire très franchement que ce qui s’annonce ne vous convient absolument pas !
    Et n’ayez pas peur de prendre des risques ou de heurter la bienpensance : l’un de vos anciens n’avait-il pas affirmé que même si sa mère avait été condamnée en justice, il la défendrait envers et contre tous, y compris contre ses juges ! …C’était déjà prendre de gros risques que raisonner ainsi…
    Nous sommes, actuellement, loin de ce genre de métaphore, mais à force de critiquer Trump et le bon sens populaire (ou populiste…) Messieurs les philosophes, ne craignez-vous pas de vous retrouver classés dans l’Histoire, dans le camp des « munichois » comme Daladier, Chamberlain et consorts en 1938 ???..
    Il n’y a pas 36 solutions pour vous préserver de cette honte ! Dîtes-nous franchement ce que vous pensez de la situation dans laquelle nos « zélites » (par opposition à « populistes »…) nous ont mis !

  19. jolly rodgers

    je suis un peux déçus de Finkielkraut sur se sujet , mais en général il à de bonnes analyses . comme quoi on ne peux pas toujours étre d’accords a chaque fois . pour Finkielkraut tout comme le galloux , guillaume faye , zemmour … sont des analystes brillants avec les quels je suis souvent en osmoses lorsque ils dénoncent l’immigration , l’islam … là c’est ok. mais après on peux pas etre d’accords sur touts, par exemple avec Guillaume Faye je suis a cent pour cent d’accord avec lui sur l’islam et l’ immigration, mais je ne suis pas d’accords avec sa vision économique , cela ne change rien a l’estime que j’ai pour se penseur qui est l’un des plus brillant actuellement en France . d’ailleurs pour ceux qui ne le connaisses pas encore à lire sont dernier ouvrage: comprendre l’islam , aux éditions tatamis .

  20. Labande Ajojo

    Courageux Finkelkraut ? Juste ce qu’il faut car il faut afficher de temps en temps des opinions qui permettent de rester fréquentable. Lui et beaucoup d’autres comme Onfray, Dupont-Aignan, etc. Tous disent des choses intéressantes mais sont (définitivement ?) enlisés au milieu du gué…

  21. lucifer

    Inculte TRUMP ? mais pour qui se prend-il ce pensionnaire de la « caste qui se dit intellectuelle » . de plus tous ces « intellos » veulent se classent à gauche. Les rois du bla bla , pour nous enfumer toujours plus . C’est le genre de type, qui a des réponses tellement alambiquées, que tu ne te souviens plus de la question que tu lui as posée. Il est jaloux du succès et de sa fortune ,c’est tout. Il n’y a pas que la philo ou l’écriture dans la vie !

Comments are closed.