Cher Majid Oukacha, comment pouvez-vous défendre le port du burkini ?


Cher Majid Oukacha, comment pouvez-vous défendre le port du burkini ?

Cher Majid,

Je continue mon commentaire au sujet de votre intervention du 3 novembre dernier à Genève.
Vous dites être contre l’interdiction du port du Burkini sur les plages, non parce-que vous aimez le burkini, mais parce-que vous pensez que la présence sur une plage d’une ou deux femmes porteuses du burkini ne permet pas aux Français d’avoir une idée de ce que leurs plages deviendraient si elles étaient couvertes de femmes ainsi vêtues.

Mais, Majid, si les Français protestent dès la première femme vêtue d’un burkini, c’est bien parce qu’ils s’imaginent très bien ce que cela donnerait si le phénomène se généralisait !

Ensuite les Français ont déjà vu, à l’étranger ou bien dans des reportages télévisés, des plages fréquentées par de nombreuses femmes en burkini. Donc ils savent très bien ce que ça donne, et ne veulent pas de cela en France.

Et ils se rendent compte qu’une fois qu’un droit est accordé, et que ce droit se généralise et entre dans les habitudes, il entre aussi, subrepticement, dans les moeurs. C’est donc très difficile de revenir en arrière. Et un pays qui se respecte n’accorde pas un droit dans l’intention de le retirer une fois qu’il se généralisera.

Et puis sur quel motif honorable va t-il se baser pour retirer un droit qu’il a volontairement octroyé ?
En accordant un droit qu’il planifie de retirer par la suite, l’Etat trompe délibérément les citoyens, ce qui sape sa légitimité. La France n’est pas supposée tromper ses citoyens, ni fournir aux musulmans un motif (légitime pour une fois !) de victimisation:
« On nous a permis de porter le burkini, et à présent, on nous l’interdit ! Nous avons été trompés, parce-que nous sommes musulmans ! Ouin ! C’est du racisme, de l’islamophobie ! Sniff, au secours, SOS racisme, la ligue des Droits de l’Homme, aidez-nous à attaquer l’état en justice ! »

Majid, la France ne peut pas s’abaisser à pratiquer la « taqiyya ». Surtout une taqiyya dont le résultat est tout sauf assuré. N’est-ce pas là les germes d’une guerre civile que vous semez, alors que vous dites dans votre intervention vouloir l’éviter ?

Est-ce que vous pensez aux musulmanes qui ne veulent pas porter le burkini, et que la non-interdiction du burkini laissera à la merci d’une famille qui les y forcera, les privant du plaisir de nager ou profiter du soleil dans une tenue adéquate, les obligeant à se démarquer du reste des Françaises ?

Sans parler du danger de noyade, étant donné que tous les burkinis ne sont pas des tenues fabriquées pour la natation. En effet, beaucoup de musulmanes portent des burkinis « artisanaux » qui sont en fait des vêtement en coton. Après absorption de l’eau, ces vêtements pèsent un poids non négligeable, et alourdissent la nageuse, la mettant en danger.
Dans les pays musulmans, on constate que les femmes qui nagent habillées se noient plus souvent que les femmes qui nagent en maillot de bain.
Sans parler des maris, pères ou frères qui accompagnent ces femmes, et qui parfois interdisent au maître nageur de secourir leurs épouses, filles ou soeurs, car ils ne doivent pas les toucher.

L’une des choses que j’apprécie beaucoup chez les Français est leur finesse: ils protestent contre le port des tenues islamiques depuis toujours, et pas seulement contre le burkini.
Les enfumeurs musulmans et les islamo-collabos avaient beau leur seriner, il y a plus d’une vingtaine d’années, qu’il ne fallait pas en faire tout un plat, car le port du voile ne concernait qu’une poignée de femmes. Ca ne les rassurait pas pour autant.
On avait beau leur assurer que le voile n’est qu’une tradition « culturelle », un bout de tissu. Ca ne les convainquait pas, car les chrétiennes issues des mêmes pays et qui partagent la même culture ne portent pas le voile.

Les Français sont contre le voile musulman car ils savent qu’il n’a rien à voir avec le petit fichu de la Mère Denis. Je les respecte beaucoup pour leur allergie au voile musulman. Contrairement aux Anglo-Saxons, les Français ont très tôt réalisé que le voile musulman (et son équivalent aquatique, le burkini) est un étendard politique, l’instrument d’une conquête qui ne dit pas son nom, qui signe un refus d’intégration, et qui n’est que la partie visible de l’iceberg que représente la misogynie de l’islam, et son désir de conquête.

Ils ont compris que si l’on accepte le voile (et le burkini), il faudra à terme accepter l’islam. Un islam qui s’imposera à tous les Français, et non seulement aux musulmans d’entre eux.

Les Français ont le mérite d’avoir compris que le port du voile et du burkini vise aussi et surtout à rendre l’islam plus visible, tout comme l’exigence de construire de nouvelles mosquées, en dépit du fait que les mosquées existantes sont loin d’être pleines aux heures de prières. (1)

Et comme vous le savez, cela n’est pas innocent. Saint-Augustin a dit:
« A force de tout voir, on finit par tout  supporter.
A force de tout supporter, on finit par tout tolérer.
A force de tout tolérer, on finit par tout accepter.
A force de tout accepter, on finit par tout approuver. »
Par conséquent, je crois que l’idée d’accepter provisoirement la généralisation du port du burkini est une importante prise de risque.

Connaissez-vous un pays où le gouvernement a laissé le port du voile musulman se généraliser, et qui a pu ensuite l’interdire ? En revanche, le cas contraire a été maintes fois constaté: celui des dirigeants musulmans qui ont refusé d’imposer le port du voile, mais sans arriver à en débarrasser leur pays pour toujours (Jamal abd el Nasser en Egypte (2), Habib Bourguiba en Tunisie).

Il y a même des dirigeants musulmans qui ont lutté contre le port du voile, comme le dernier Shah en Iran, ou bien Mustafa Kemal (Atatürk) en Turquie.
Mais dans tous ces cas, les efforts de ces dirigeants ne donnèrent pas de résultats durables. Une fois que le voile est accepté, il a vocation à se répandre, et à s’imposer aussi à celles qui ne le veulent pas.

Vous dites aussi que vous êtes contre l’interdiction du burkini car c’est une atteinte à une liberté individuelle, et que « le burkini, dans l’absolu, n’est rien d’autre qu’une combinaison de surf avec une cagoule ».
(Minute 23 de la vidéo N° 2 de votre intervention du 3 novembre dernier à Genève). (3)
Non Majid, la combinaison de surf n’est pas assimilable au burkini, car elle n’est portée que pendant qu’on fait du surf. On n’est pas tenu de la garder pour nager, se promener au bord de l’eau, pique-niquer sur la plage, ou bronzer.
Et aucune religion n’impose la combinaison de surf: on peut faire du surf en maillot de bain si l’on veut.
On n’a jamais vu de pro-combinaison de surf insulter, tabasser, violer, vitrioler ou massacrer ceux qui surfent en maillot de bain. Tandis que lorsque les tenues islamiques se généralisent, celles qui ne les portent pas risquent gros, qu’elles soient musulmanes ou non-musulmanes.
Donc le burkini n’est pas une liberté individuelle comme vous le présentez, car celles qui le portent subissent parfois des pressions pour le porter. En parlant de « liberté » individuelle, vous occultez la notion de choix: toutes les musulmanes sont libres de porter le burkini, mais toutes ne sont pas libres de ne PAS le porter.

Et si certaines familles musulmanes commencent à voiler leurs fillettes dès leur plus jeune âge, c’est bien pour qu’elles aient l’impression, quand elles seront grandes, que porter le voile est leur choix. (4)
Mais en réalité, ce « choix » sera basé sur le fait qu’elles ont toujours été voilées, elles ne peuvent pas s’imaginer sortir de chez elles sans voile. Un « choix » qui résulte parfois d’un conditionnement subi dès l’enfance n’est pas un choix.
Un « choix » qui résulte d’une peur d’être mal vue par sa famille ou agressée par un inconnu n’est pas un choix.

Ensuite la liberté des musulmanes s’arrête là où la nôtre commence. Nous sommes libres de vivre dans un pays qui n’est pas défiguré par des tenues d’oiseaux de mauvais augure. Quand les porteuses de hijêb, de jilbêb ou de burkini polluent le paysage avec leurs accoutrements sinistres, c’est une insulte au bon goût français, et une souffrance visuelle infligée à un peuple esthète. Sans parler des hommes musulmans qui accompagnent ces femmes « pudiques », et qui reluquent les femmes « impudiques » avec une frustration d’obsédés sexuels affligés d’un problème d’impuissance.
Vous allez même jusqu’à accuser les Maires ayant pris des arrêtés anti-burkini d’être pro-système, et de vouloir interdire le burkini pour empêcher les Français de voir la réalité du burkini (minute 23 de la vidéo N°2 de votre intervention).
Or vous n’avez aucune preuve que ces Maires agissent dans ce but coupable. Par conséquent, vous ne devriez pas le présumer, car cela nuit à votre crédibilité.

Pourquoi les musulmans ne veulent-ils pas comprendre que c’est aussi par respect que les Français exigent d’eux des tenues françaises ? Ne savent-ils pas que les pays de culture anglo-saxonne ou germanique les laissent s’accoutrer ainsi car ils ne les considèrent pas comme leurs égaux, et ne les croient pas capables de devenir un jour leurs égaux ?
C’est donc par mépris, et non par respect, qu’ils permettent aux musulmans de leurs pays de garder leurs particularités, dont la principale est l’infériorisation des femmes.

Voilà ce que je voulais vous dire au sujet du burkini. Je commenterai le reste de vos propositions dans une troisième partie.
A bientôt

Eva
————————————

(1) Suite à la polémique au sujet des prières musulmanes publiques dans la rue Myrrha, Dalil Boubakeur s’est plaint dans les media que la mosquée de Paris est à moitié vide pendant ces prières de rue.

(2) Jamal abd el Nasser sur le voile musulman:
https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro

(3) Vidéo numéro 2 de l’intervention du 3 novembre 2016 à Genève:
https://www.youtube.com/watch?v=4togC28BSRk

(4) Cliquer sur ce lien, et faire dérouler les images:
https://twitter.com/MadlewGagna/status/768786456101941248




Eva

J'ai choisi pour me représenter un « noun » (la lettre N en arabe), que les musulmans peignent sur les portes des maisons des « Nazaréens » (chrétiens d’Orient) afin que leurs hommes de main passent les piller et les brûler.


28 thoughts on “Cher Majid Oukacha, comment pouvez-vous défendre le port du burkini ?

  1. SCHNEITER

    Ne jamais oublier que les fielleux gris, puisque c’est d’eux dont il s’agit, ont une haine tenace de la France et qu’ils sont dans la provocation permanente !

    1. BeateBeate

      C’est cela, exactement, Et la remigration doit inclure tous les « apostates » de l’Islam pro-musulmans.

      Ce cher Majid Oukacha nous montre par ces paroles qu’il ne fait pas parti du Peuple de France. C’est un peu triste, mais je ne suis pas vraiment étonnée.

  2. MaximeMaxime

    bravo Eva pour ces textes toujours bien ficelés.
    L’argument de la noyade me semble avoir été très peu soulevés lors du débat juridique. Les arrêtés d’interdiction étaient sans doute mal rédigés de ce point de vue, trop implicites. Il aurait pourtant été imparable à mon avis.

  3. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Les propositions de Majid Oukacha sont certainement sincères, mais être sincère ne signifie pas : être dans la vérité.
    Personnellement je considère le voile comme un accoutrement de carnaval en plus triste. Cette façon de s’habiller, qui ne correspond pas obligatoirement aux coutumes des pays d’origine des contrevenantes, est de surcroît dangereux pour la santé.

    1. Victoire de Tourtour

      Un mahométan sincère ! Vous plaisantez !
      Si on résume les propos de Majid Oukacha, cela donne : « Il faut encore plus d’islam en France, afin que les Français se rendent compte que l’islam est une ignominie ».Mais beaucoup s’en rendent compte, n’ayez crainte, cher Majid. Et nombre de patriotes s’emploient à le faire connaître à ceux qui n’ont pas encore compris.

      1. EVAEVA

        Bonjour Victoire de Tourtour,

        Vous résumez bien les choses.
        Juste une remarque: Majid n’est pas mahométan, mais ex-musulman.
        Dans son livre, il dit pis que pendre de l’islam, et traite même le coran de m…de.
        Cela met sa vie en danger, et personnellement, je n’ai pas de doute sur la sincérité de son apostasie.
        Seulement voilà, certaines de ses propositions m’intriguent. D’autres me révoltent. Il faut expliquer à Majid ce qui ne va pas. Il est jeune, il est encore temps pour lui de rectifier le tir. S’il ne le fait pas, tôt ou tard, il sera grillé.

      2. Alta

        Je ne peux pas sonder l’âme de Majid Oukacha, mais j’ai lu son livre – mal écrit, confus et répétitif, mais néanmoins critique vigoureuse d’une culture qu’il connaît de l’intérieur, et adressé avant tout à des musulmans installés en France.
        Il faut tenir compte du chemin considérable qu’il a dû faire pour se libérer du carcan absurde de cette religion, et pour commencer à acquérir une culture étrangère à son milieu d’origine. Je remarque d’ailleurs qu’il se forme et s’exprime plus clairement qu’au début, et je lui trouve du mérite.
        Ses propositions de partition et d’autorisation du vêtement islamique sont inacceptables pour nous, et il est capable de le comprendre. La pédagogie d’Eva est certainement plus efficace que les insultes à son égard, car il y a sans doute plus de maladresse que de duplicité en lui.

  4. EVAEVA

    Bonjour Maxime,

    L’argument de la noyade est surtout valable dans le cas des burkinis artisanaux, c’est à dire de vêtements en fibres naturelles, qui s’alourdissent après absorption d’eau.
    Mais pour les burkinis vendus dans les boutiques spécialisées, ils sont faits dans des matières synthétiques, plus légères, hydrodynamiques, et le risque de noyade est limité.
    Il n’en reste pas moins qu’on a plus d’aisance dans l’eau quand on nage en maillot de bain: on est plus légère, moins engoncée dans le tissu.
    Et le burkini présente plus de risques de rester accroché à un rocher situé en-dessous du niveau de l’eau, ce qui peut être dramatique si la nageuse n’arrive pas à se dégager et reste coincée sous l’eau.
    Ensuite, le soleil est important pour raisons de santé. Il est vrai que trop s’y exposer est mauvais, mais vivre toute l’année couverte de la tête au pieds empêche la fixation de la vitamine D, et fragilise les os.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Cela me rappelle mon frère dermato qui explique aux jeunes donzelles voilées de sa patientèle qu’elles vont perdre leurs cheveux.

      Bien souvent la donzelle préfère conserver sa chevelure que faire honneur à Allah et fout son voile aux orties !

      1. EVAEVA

        Les os fragilisés et les maladies dues aux mariages consanguins coûtent cher à la sécurité sociale, et donc au contribuable 🙁

  5. patriote

    Bel article !! on peut aussi rajouter que tout simplement nous ne sommes pas un pays musulman et qu’il est hors de question qu’il le devienne quoi que cela coute , si cela ne leur convient pas la porte est grande ouverte pour qu’ils partent vivre dans un pays musulman ou il pourront vivre comme ils l’entendent ! Ici chez nous nous sommes au 21 eme siècle et avec eux ça peut pas fonctionner …ya pas besoin d’être devin pour comprendre !!!!!

  6. EVAEVA

    Il est futé, votre frère, Antiislam 🙂
    P.S: Il leur dit ça pour leur faire peur, ou bien c’est vrai que le port du voile fait perdre les cheveux ?

  7. guiĺlotin

    Le souci avec ces gens là tu donne le petit doigt il te prenne le bras
    d’éducation pas de cadeau
    pas de voile pas de Burkina ext ext

  8. Xtemps

    Cela montre bien les intentions de Majid, est de tromper les gens, en se faisant passer de notre côté, avec les nôtres, pratique l’internet pour se faire connaître, en utilisant nos libertés pour faire passer inaperçu une dictature en Europe comme l’Islam et acceptable d’une autre façon, sans nous laisser le libre choix d’accepter ou pas, qui voile toutes les libertés, en l’habillant de fausses libertés l’islam, et de retourné nos libertés contre nous les européens par culpabilisations et la honte, avec des mots tous trouvés, bien pratiques, comme le racisme, la haine des autres, l’Islamophobie et bla, bla, les excuses bidons habituels et trompes l’oeil.
    Pourtant Majid sait que la liberté fait partie du choix consenti librement, sans obligation, puisqu’il refuse de manger du porc chez nous, et que personne lui oblige d’en manger chez nous.
    Donc la liberté il connait le Majid.
    Alors pourquoi nous les européens avons nous pas le droit de refuser le voile chez nous en Europe et tout ce qui s’attaquent à nos libertés, puisqu’il a le droit chez nous de ne pas manger du porc et que personne ne lui oblige.
    La liberté çà se défend et les pigeons c’était hier.
    Les musulmans, à tout hasard, ne voudraient ils pas nous imposer des fois, sans demander notre avis.
    La liberté s’arrête là où on prend celles des autres et nous n’avons pas eu le droit de refuser la présence des musulmans chez nous en Europe.
    Alors Monsieur Majid, laissez nous le droit de refuser les musulmans chez nous en Europe, car l’hospitalité çà se demande Monsieur Majid et ne s’impose pas.
    Pas d’arrogance Monsieur Majid, nous n’avons pas demandé que vous venez chez nous, nous vous devons rien Monsieur Majid, et c’est même l’inverse, c’est à nous que vous devez Monsieur Majid, et beaucoup.
    Comme il sait le Majid, que l’Islam ne sont que des obligations et des interdictions dans son quotidien, et donc que l’Islam est une dictature, qui ne concède aucune liberté de choix, pourquoi ne la combat il pas, pour rester libre comme nous.
    Quand on veut la liberté, on encourage pas une dictature comme l’Islam qui veut vous l’enlever
    Rester libre est un choix, comme s’enfermer aussi, mais pas en obligeants les autres avec.
    Le voile est déjà le signe et l’étendard de la soumission, de l’enfermement et des chaines, d’une prison mental.
    C’est pas pour être libre çà.
    Et l’islam veut bien dire soumission pour tout le monde, sans distinction de races, de cultures et de traditions du monde entier, en reliant l’oumma des musulmans, un seul pays, la terre entière.
    Qui se croient touts permis et partout chez eux où ils sont, comme ils croient que tout leur est dû, sont déjà un manque de respect envers les autres.
    Avec l’Islam, c’est la fin de la liberté pour tout le monde et sont les raisons pourquoi nous combattons l’Islam, car il ne représente pas la liberté du tout, mais la soumission total, sans liberté!.
    Voilà la différence entre une arabe chrétienne comme Eva, qui vient du même coin d’ Orient que les musulmans, qui connait la liberté en l’abusant pas, qui ne s’impose pas et n’exige rien, et ceux qui en abusent comme les musulmans, qui exigent et s’imposent, comme ils veulent tout imposer de leur Islam, comme des sans gênes.
    Prendre chez nous sans demander, pour nous c’est voler Monsieur Majid.
    Les autres doivent rester des invités chez nous dans notre maison, comme dans notre nation et pas de se prendre pour les hôtes de la maison comme nous.
    Les abus de la carte d’identité est à revoir, je serai plus pour une carte d’invitation qui ne gêne pas les gens honnêtes.
    Vous raisonnez bien Eva, car vous connaissez bien nos oiseaux de mauvaise augure musulmane, on ne vous la refait pas une deuxième fois, vous êtes une arabe chrétienne pas pour rien et une bien avertie Eva, les pigeons, c’était hier et pour les autres.
    Raison de plus pourquoi nos dirigeants ne sont pas très pour l’immigration des non musulmans d’Orient et autres, ils pourraient trop à nous faire savoir de ce qui se passe de ces côtés là, des choses à cacher sûrement.
    Merci à vous de nous aider à remettre en lumière les nôtres Eva.

    1. EVAEVA

      Bonjour Xtemps,

      Je fais mon travail en expliquant à Majid ce qui cloche dans ses propositions.
      Après, s’il ne veut pas en tenir compte, c’est son droit.
      Mais il ne pourra pas dire que personne ne l’a pris par la main et lui a montré là où le bât blesse.

  9. Lili

    Chère Eva, ne gaspillez pas votre talent avec lui….. J’ai lu vos deux articles et tous les points soulevés que vous avez bien argumentés…..:-)
    Voilà ce que j’en pense :
    Trêve de blabla avec des propositions qui camouflent et préparent une soumission insidieuse !!
    Le voile veut dire aux femmes non voilées qu’elles ne sont que de la viande facile, des putes, des femmes perdues dont la vie et la mort n’ont aucune importance !!
    Ce Majid se dit apostat et propose une partition de la France avec charia et tout le tralala, autorisation du burkini et tout le cirque qui va avec ….
    Tout ça c’est du foutage de gueule !! De la takhya pure porc…..
    Un vrai et sincère apostat ne compose pas, ne négocie pas avec l’islam !!
    Il le rejette et le combat, un point c’est tout !!

  10. HUINENG

    Bien que je sois un fidèle des positions de Majid et injustement vilipendéà cause d’elles et dont j’ai lu l’ouvrage où il enfonce l’Islam (Il était une foi l’Islam) , pour une fois je ne suis pas d’accord avec lui .

    Le port du Burkini me fait penser à la pièce d’Eugène Ionesco « Rhinocéros ».
    Au début de la pièce on s’étonne de voir un gars passer avec une corne de rhinocéros sur la tête et après, tout doucettement , comme avec le risque d’admettre le Buikini, c’est une invasion…

  11. frejusien

    excellent la corne de rhinocéros ! ha ! ha !
    c’est un peu ça les sacs poubelle, et que c’est laid dans le paysage !, n’ont-ils aucun sens de l’esthétique ? tous ces sacs noirs qui déambulent dans les rues sont une agression visuelle dont on tient absolument à se débarrasser ! et si en plus on nous les met sur les plages !! pitié ! pitié ! on n’en peut plus !
    et dire qu’en 1970 , on baignait dans la liberté des monokini ! qui oserait maintenant se mettre en monokini avec des barbus qui rodent dans le coin ?
    qu’on les vire ! et vite !
    et des faux-culs comme l’autre apostat , je me demande si c’est de l’hypocrisie ou de la bêtise ?

  12. lucide

    Monsieur oukacha imaginez le port de bikini sur une plage algerienne (j imagine votre tête à l instant) cela ne permet pas aux algériens d avoir une idée de ce que les plages deviendraient si elles étaient couvertes de femmes ainsi vetues ( bikinis) hola ne vous etouffez pas !!! chez vous tolérance Zéro alors ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas que l on vous fasse

  13. gammagamma

    Chère Eva,
    Je vous remercie pour le temps que vous avez consacré afin de répondre à M Oukacha.
    On voit bien que le bénéfice du doute est une qualité que nul ne saurait vous retirer.
    Vos articles sont clairs et bien argumentés. Cependant, une chose me tarabuste. Comment en ayant pris des risques énormes et à visage découvert, M Oukacha se livre à une analyse et présente des solutions absconses. Je ne peux comprendre que l’on accepte de faire cohabiter « l’innommable » afin d’ouvrir les yeux des gens. Franchement, je ne trouve aucune cohérence dans son cheminement.
    Alors, ou M Oukacha est irréfléchi et, sincèrement, je le crois intelligent et vif. Dans ce cas comment recevoir des arguments aussi grotesques et alarmants ?
    Ou serait-il entrain de jouer un double jeu afin de servir sa « paroisse », et là, tous les risques sont à prendre en accord avec des instances obscures.
    Je ne me prononce pas et m’adosse sur le bénéfice du doute. Mais j’avoue que cela me laisse songeur et méfiant suite à ses propos.
    Cela dit, il m’insupporte toute idée de lynchage quelque soit sa forme : physique, intellectuel. Par conséquent, j’attends de comprendre si ses propos sont érigés sur la base de la takiyyah ou faut-il les mettre sur le compte d’un manque « aigu » de maturité intellectuelle.
    Au passage, j’aime clamer que la France est UNE et INDIVISIBLE. Tout cm2 doit être inscrit dans nos gènes. Toute concession est irrecevable et anathème.
    Bien à vous chère amie.

  14. EVAEVA

    Bonjour Gamma,

    Je ne peux pas vous répondre pour l’instant au sujet de la sincérité de Majid, car je ne le connais pas encore suffisamment bien. J’écoute ce qu’il dit attentivement, je ré-écoute pour être sûre d’avoir bien entendu, car je ne veux pas le calomnier sur la base d’un malentendu.
    J’apprends à le connaître, et plus j’entends ses propositions, plus je suis surprise. Mais pour l’instant, je n’en sais pas suffisamment pour tirer des conclusions. Et nous devons être attentifs, car c’est de l’honneur d’un homme qu’il s’agit. Un homme qui a rejeté l’islam, et qui le dénigre sans réserve dans son livre. Je vais continuer à répondre à ses propositions. Peut-être que quand j’aurais fini mes réponses, je serai plus à même de me faire une opinion.
    Merci de prendre le temps de me lire, cher Gamma, et merci pour votre soutien d’une manière générale.

    Eva

  15. nabil

    Bonjour à tous,

    Je suis musulman et j’aimerai discuter avec vous tous en toute convivialité (si animosité il y a cela viendra de votre part et pas de la mienne).

    Acceptez vous un débat pacifique avec un jeune musulman né en France, qui n’enfreint pas la loi et respecte les lois de la république ?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Nabil notre site est destiné à informer les Français sur l’islam. Celui qui veut en savoir plus sur l’islam et sur ce que nous défendons n’a qu’à surfer sur notre site. Nous n’avons pas à argumenter ni à convaincre les musulmans (et nous n’en avons pas le temsp), c’est à eux de se remettre en cause et de vérifier ce à quoi ils obéissent. Lisez donc Les assassins obéissent au coran et le prochain livre de Riposte laïque L’islam fabrique de déséquilibrés ?

    2. EVAEVA

      Bonjour Nabil,

      Si vous respectez les lois de la République, alors vous n’êtes pas musulman.
      Car vous respectez des lois votées par des hommes. Or en tant que musulman, vous êtes supposé ne tenir compte que de la charia musulmane, qui est une loi divine, et pas humaine comme les lois de la République.
      Donc vous proposez quoi, Nabil ? De défendre l’islam, une religion à laquelle vous désobéissez ?

  16. nabil

    petite erreur dans mon commentaire « qu’il n’existe nul Dieu ‘ » vous aurez tous compris que j’ai voulu écrire nul autre Dieu que Dieu.

Comments are closed.