13 Novembre : le fils d’une victime se plaint de ne pas pouvoir parler librement


13 Novembre : le fils d’une victime se plaint de ne pas pouvoir parler librement

 

Michaël Dias, fils de Manuel Dias tué au Stade de France le 13 novembre 2015, a prononcé le seul discours de ce dimanche de commémoration.

Un discours émouvant mais qui avait été « relu et corrigé par l’Elysée », a-t-il admis dans L’Equipe ce dimanche, tout en expliquant à quel point il était difficile de « ne pas se faire oublier » en tant que victime. « On nous donne rarement la parole et elle est contrôlée. On nous empêche de pointer du doigt les responsabilités politiques et comme à Nice, on tombe dans les discours bien-pensants. Mon discours pour le dévoilement de la plaque commémorative a été, par exemple, relu et corrigé par l’Elysée », dénonce-t-il. 

Michaël Dias évoque aussi des « aides anecdotiques » et l’absence d’aide psychologique. « On devait appeler un numéro, le psychologue de banlieue nous a dit qu’il n’avait pas le temps et il a fallu se battre pour qu’il voie ma mère quinze minutes », raconte-t-il. « Ensuite vous avez rendez-vous dans un hôpital psychiatrique où vous côtoyez des cas qui n’ont rien à voir avec ce que vous vivez ».

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/13/97001-20161113FILWWW00192-13-novembre-le-fils-d8217une-victime-se-plaint-de-ne-pas-pouvoir-parler-librement.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “13 Novembre : le fils d’une victime se plaint de ne pas pouvoir parler librement

    1. MaximeMaxime

      Je pense qu’il aurait même pu le modifier oralement, la censure ne pouvant alors s’exercer sauf à choquer l’auditoire, et dire ce qu’il pensait. Il n’aurait pas encouru de sanction pour cela, à ma connaissance. Les familles de victimes sont les mieux placées pour dénoncer ce qui doit l’être.

  1. AvatarFallaci

    Pauvre Michael Dias, je suis de tout cœur avec lui et les autres nombreuses victimes verrouillées, ignorées, mais condamnées à un silence coupable.

    Ces victimes, et leurs familles auront beaucoup plus de difficultés à exorciser les dégâts traumatiques qu’elles endurent, du fait de ne pouvoir les exprimer librement, en leur attribuant une fausse culpabilité de révolte politiquement incorrecte, qui n’aura pour conséquences que de retarder la guérison de leurs blessures physiques et psychiques, on les condamne doublement.

    Parents, familles et amis touchés par la perte d’un être cher, dont le souvenir est déjà extrêmement douloureux, de même que les victimes survivantes qui vont parcourir un long combat médicalisé, et administratif, ne pourront, jamais, s’absoudre de revivre en permanence cette soirée tragique où ils ont vécu les pires horreurs, car constamment sollicités pour se justifier, quantifier leurs séquelles et obligés de surcroît de ne pas extérioriser publiquement leurs ressentiments.

    Ils ont été, probablement pour la plupart, comme Michaël, relégués à de simples matricules de dossiers.

    Les promesses de suivis médicaux, psychologiques, aides et soutiens administratifs ou financiers, ne semblent avoir été que de la poudre aux yeux pour nous faire croire que notre gouvernement assure, mais, en fait, on découvre, malgré toutes leurs précautions, l’envers du décor, leurs incompétences en laissant des victimes démunies affronter seules leurs calvaires.

    Combien sont-elles ainsi, en réalité, à galérer?? comment le savoir puisqu’elles ne semblent pas disposer du droit de dénigrer leurs bourreaux, ni exprimer leurs colères et revendications sans craindre la dictature du pouvoir.

    Que de lacunes, de mensonges, d’incompétence, de manipulations, réunies dans un même quinquennat désastreux et dévastateur!!

  2. Avatarseveric2009

    Ils se sentent piteux,vu,qu’ils cautionnent notre invasion,cazeneuve reconnait que dans les clandestins migrants envahisseurs se trouvent des djihadistes,cette volonté politique de ne pas vouloir trouver d’autres solutions que nous installer ces musulmans dans tous nos villages d’Europe et de France,montre bien leurs volonté. De nous faire conquérir par l’Islam,car ces jeunes et vigoureux parasites,ont :1 er abandonner pour la plus part femmes et enfants sur place,,2 ème: ont préféré sachant qu’on offre gîte,couvert et 718€ /mois,que de défendre leurs patries,avez-vous remarqué,tout de même,depuis juillet,plus d’attentats,rien,bon tant mieux,mais,cela parait bizarre,vu que ces terribles actes,donnaient de l’eau au moulin FN,cela laisse dubitatif,on est ,connaissant les gugus qui nous gouvernent,en droit d’être suspicieux…!!!??????

    1. Avatarsly

      ben oui mais en plus nos bonnes Françaises ( plus que l’on ne croit) font des réflexions du genre : ha ben ils sont finalement gentils, jeunes et beaux garçons … j’en ai eu la preuve moi-même avec habitante en Charente …
      à vomir …

      1. AvatarLouis

        Beaucoup plus qu’on ne le croit, sinon comment expliquer un tel dévouement.
        Surtout: « Ils sont jeunes et beaux garçons »:
        Ah, parceque des moins beaux n’auraient pas eu autant d’égard ?
        A vomir comme vous dites.

        1. AvatarVictoire de Tourtour

          « Beaux garçons » .Ah bon ? A vrai dire, ça ne m’a pas sauté au yeux. Ni sur la photo, ni à Stalingrad, ni ailleurs.

  3. AvatarDUVAL Maxime

    On ne l’a pas contraint à réciter un discours qui ne lui convenait pas la baïonnette dans les reins, quand même, si ?

    Alors ?…Ben, que ne les a-t-il envoyés c..er pour ne pas avoir à venir pleurnicher à ce propos aujourd’hui.

    En cherchant bien, il aurait pu trouver une presse autre que collabo umps pour aller conter ses misères.

  4. Avatarpatriote

    Les gens sensés savent que ce que rapporte cette victime est totalement vrai et s’applique a toutes les victimes a qui il est sûrement interdit de montrer du doigt certains politiques ou une communauté en particulier , bref tout le monde est muselé et avec la complicité des médias .

  5. Avatargillic

    Cette personne aurait du improviser son discours quitte à ce qu’il soit interrompu par les autorités collabos, et là, il aurait pu se plaindre !!!!!

  6. duranduranddurandurand

    Ca ne l’empêchera pas de voter umps aux prochaines élections , victime il est , victime il le restera, dans le sens ou il n’ a pas eu le courage de changer de discours qu’il s’est cantonner à lire bêtement celui corrigé de l’Elysée .

  7. Avatarjosyane

    Effectivement, il aurait dû improviser, cependant nous ne sommes pas à la place de ce monsieur et il est toujours facile de critiquer. Je peux comprendre son attitude étant donné les pressions qu’il a dû recevoir. Il faut avoir un caractère très fort comme Christine pour résister.

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

      Un jeune homme coincé entre le souvenir de son père et le pouvoir…
      On peut comprendre… Il aurait pu aussi ne rien dire… Cela aurait été préférable…

  8. AvatarAlain le para

    Moi je l’aurais  » niqué  » l’abruti qui nous gouverne . J’aurais joué leur jeu salace de bien pensance et au dernier moment lors du discours j’aurais déballé tout ce que je ressens devant tous ces clowns et les merdias !

  9. Claude LaurentClaude Laurent

    Avez-vous entendu ces quelques victimes du Stade de France, hier soir?

    Une dame (apparemment d’origine roumaine), aujourd’hui paralysée et muette, ne peux recevoir ses allocations car pendant sa période de coma, elle devait mettre à jour sa carte de séjour.
    Son mari blessé à la tête, se démène pour vendre des écharpes aux supporters.
    Sa fille, ex-caissière, qui a reçu 5 boulons dans le dos, un dans le bras va peut-être, retrouver du travail.

    Une autre dame qui était sur le trottoir face au stade mais de l’autre côté de la route fut bousculée par la foule paniquée. Renversée, une épaule se brisa. Vu sa situation – de l’autre côté de la route – elle ne peut être considérée comme victime d »attentat.

    Rassurons tous ces blessés, marqués à vie ; « Prôner le djihad n’est pas un délit » (profonde pensée de Cazeneuve)

  10. Avatarpatito

    quel con!
    j’aurais commencé en rappelant que le procureur de la République a droit à la formule  » la plume est serve mais la parole est libre  » et que j’en fais application pour moi
    et en ajoutant que le discours écrit restera dans ma poche
    puis je dirais alors ce que j’ai envie de dire

  11. AvatarCYRILPATRIOT

    ça veut dire que nous somme en dictature,ont peu plis s’exprimer librement et dire ce qu’on pense,c’est incroyable dans la France du 21 siecle ,en plus le discour a eté edulcorée et densurée,heuresement depuis l’election de TRUMP le politiquement correct ne tient presque plus ni le bien pensance,tous ça a cause d’un gouverneent a coté de ces pompe qui n’agissent pas come il faudrait

  12. AvatarSylvie D.

    Je pense qu’il a eu des pressions. Il s’appelle Mickaël Dias, fils de Manuel Dias. D’origine espagnole ou portugaise. Est-il français ? Peut-être lui a-t-on promis sa naturalisation ? Cela ne sert à rien de le critiquer et de dire ce qu’on aurait fait à sa place. Nous ne sommes pas à sa place.

  13. AvatarEliane

    J n’ai pas eu l’immense douleur de ce fils et ne peut donc pas porter de jugement …je peux simplement dire que personne ne me musellerait et le boycotte me serait apparu plus pertinent!

  14. frejusienfrejusien

    nous sommes tous bâillonnés, sinon nous ne serions pas sur ce site, qui nous permet encore (mais pour combien de temps ?) de libérer notre pensée, car penser sans pouvoir s’exprimer, ça rend dingue à la longue, voilà pourquoi bcp se suicident actuellement,
    Ce pauvre diaz va rentrer chez lui un peu plus malheureux que lorsqu’il en est sorti, car il aura été utilisé pour la propagande et sa douleur n’aura pas été respectée

Comments are closed.