Malgré le silence assourdissant des médias, la lutte des policiers continue.


Malgré le silence assourdissant des médias, la lutte des policiers continue.

Les policiers en colère s’organisent en association en vue d’une manifestation nationale:

http://www.fdesouche.com/788039-les-policiers-en-colere-sorganisent-en-association-en-vue-dune-manifestation-nationale

Toulouse : excédés, les sapeurs-pompiers se mettent en grève illimitée:
http://www.fdesouche.com/788059-toulouse-excedes-les-sapeurs-pompiers-se-mettent-en-greve-illimitee

J.S.Ferjou (Atlantico) sur l’élection de Trump :

« Les élites n’arrivent pas à comprendre que le monde qu’elles ont construit, les autres n’y croient plus. »

[Ndcl] Ce qui provoque la panique et des décisions vengeresses chez les élites – telles ces décisions contre Sébastien Jallamion –

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Malgré le silence assourdissant des médias, la lutte des policiers continue.

  1. Avatarseveric2009

    Ils n’ont plus »RIEN A PERDRE »si ce n’est leur vie et désarmés devant les petits salopards,mais si les choses se passent comme aux USA,il y aura de grands changements ho..! oui.!!de grands changements..!!

  2. Avatarencore et encore

    une question a nos amis sur ce site

    le 18 Brumaire (n’ y voyez aucune incitation….quoique ….) en 2017 ça correspondrait a quelle date ??

    merci

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      18 brumaire c’est le 9 novembre, 7 novembre c’est la Révolution russe : il n’y a pas que les mois d’été qui sont propices aux Révolutions :=)

        1. AvatarVictoire de Tourtour

          Chute du Mur de Berlin: 9 novembre 1989
          Abdication de Guillaume II et proclamation de la République de Weimar :9 novembre 1918
          Nuit de cristal: 9 novembre 1938
          9 novembre 1970 mort du général De Gaulle

  3. Avatarcyrilpatriot

    les manif massive de policier ,du peuple par millier voir d’avantage plus manif massive de pompier et toutes les autres manif comme la c g t et toutes les autres,un air d’insurection dans ce pays,craindre le pire

  4. Avatarzipo

    De toute manière nous sommes arrivés au terme .
    les Américains et les Russes le disent la France n’est plus la France ,c’est babel oued!
    l’huile et le vinaigre n’ont jamais fait bon ménage DE GAULLE l’a dit !!
    Mais nos élus qui se disent tous Gaullistes ont oublié de s’en inspirer!!
    Donc il va falloir se séparer et se sera dans un bain de sang!!
    Car leur religion est contraire a notre démocratie et a un but nous exterminer!!
    DONC AUCUNE ISSUE!!

  5. AvatarXtemps

    Si ces gens là aux pouvoirs sont aux abois, et pas à cause des peuples, mais à un adversaire bien plus puissant qu’eux, nous les peuples sommes pris en otage, comme bouclier humains.
    C’est maintenant que vous voyez le mieux l’état Fasciste dans lequel nous sommes.

  6. duranduranddurandurand

    Sarkozy : «Si Bayrou était face à Le Pen, je voterais pour lui» Par perubu le 12/11/2016
    Sarkosette la girouette , le voilà qu’il entend la voix du peuple mais de loin .

    Dans une interview au Parisien, l’ex-chef de l’État revient notamment sur sa querelle avec le leader centriste. « Je n’accepte pas qu’on dise que je suis très droitier », ajoute le candidat à la primaire.

    L’ex-président de la République n’en finit plus de régler ses comptes avec le maire de Pau. Nicolas Sarkozy a à nouveau évoqué François Bayrou dans une interview publiée ce samedi dans Le Parisien. Réagissant aux propos du leader centriste qui avait refusé de se prononcer en cas de duel Sarkozy/Le Pen au second tour de la présidentielle, il a déclaré: «Je vous dis une chose: s’il était face à Marine Le Pen, je voterais pour lui. Décidément… on n’a pas la même moralité, lui et moi.»
    Nicolas Sarkozy envoie au passage une pique à son ancienne ministre Valérie Pécresse, qui a rallié Alain Juppé pour la primaire de la droite: «C’est surtout une déception pour François Fillon qu’elle a laissé et abandonné comme ça. L’absence de fidélité, c’est tellement commun en politique…»

    Il revient également sur l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, candidat dont il avait dénoncé le «populisme» et la «vulgarité». Il avait été un des premiers responsables politiques à réagir à sa victoire, où il voyait l’expression d’un «refus d’une pensée unique». «Est-ce qu’on va se fâcher avec les Américains parce qu’ils ont choisi Donald Trump ? », se demande le président, affichant son respect du choix du peuple américain, alors qu’il avait souhaité publiquement la victoire d’Hillary Clinton. Il voit dans cette victoire le signe d’une «colère des peuples». «Quand le peuple s’exprime il faut l’écouter. Le déni de réalité, c’est le plus insupportable. Vous parlez d’immigration en disant qu’il faut contrôler l’immigration, vous êtes un raciste. Vous dites qu’il y a un problème avec l’islam politique, vous êtes un islamophobe», lance-t-il. «J’espère que la fonction transformera le candidat», souhaite-t-il au sujet du nouveau président américain. […]

    «Je veux 150.000 fonctionnaires en moins dans la fonction d’État», et «150.000 en moins dans les collectivités territoriales», précise le président. «Si nous avons moins de fonctionnaires, il faut qu’ils travaillent plus», ajoute-t-il, affichant sa volonté de faire passer les fonctionnaires de 35h à 37h par semaine, payées 37.

    http://www.fdesouche.com/788519-sarkozy-si-bayrou-etait-face-le-pen-je-voterais-pour-lui

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/11/12/25002-20161112ARTFIG00030-sarkozy-si-bayrou-etait-face-a-le-pen-je-voterais-pour-lui.php

Comments are closed.