Les indépendantistes californiens veulent profiter de l’élection de Trump pour demander la sécession


Les indépendantistes californiens veulent profiter de l’élection de Trump pour demander la sécession

Bon, il y a longtemps que la Californie a envie d’indépendance, assurée de sa richesse et son bien-être, eu égard à ses ressources. Ressources qui  permettent aux Californiens de voter démocrate bien à l’abri derrière les murs de leurs somptueuses villas avec piscine et petit personnel immigré. Voir en fin d’article la note 1 de Laveritetriomphera qui nuance sérieusement la richesse de la Californie.

Le « parti indépendantiste » est même allé jusqu’à faire campagne pour Trump en espérant que son élection accélérerait les choses. Il semble tout de même que le dit parti ne fasse pas vraiment recette, Trump n’ayant obtenu en Californie que 33% des voix…

Il est clair qu’outre-Atlantique, les mondialistes vont faire le maximum pour mettre des bâtons dans les roues à Donald Trump et qu’ils vont faire de tout bois…  y compris en menaçant de sécessions, afin de faire passer Trump pour le fossoyeur de l’Amérique.

Mais Trump qui voit clair a déjà dénoncé les « manifestants professionnels. Et l’on trouve les mêmes thèmes, de Paris à Washington, de Lampedusa à San Francisco, du genre « vous n’aurez pas ma haine ».  Le travail de Soros et ses alliés est très efficace. La mondialisation est très avancée….

Dans un tweet, Donald Trump s’en est pris aux médias, accusés d’alimenter les tensions. Après « une élection présidentielle réussie et très ouverte », « des manifestants professionnels, encouragés par les médias » s’opposent au résultat, ce qui est « très injuste », a-t-il dénoncé.

A Baltimore, près de Washington, quelque 300 personnes se sont réunies. « Je n’ai pas élu la haine à la présidence », pouvait-on lire sur des pancartes. « Pas mon président! », scandaient les manifestants.

Sur la côte ouest, traditionnellement démocrate, outre dans l’Oregon, plusieurs centaines d’étudiants ont aussi manifesté à San Francisco et Los Angeles ou certains brandissaient des panneaux affirmant : « L’amour écrase la haine ». Des rassemblements ont aussi été signalés à New York, Chicago (nord), Denver (centre-ouest) ou Dallas (sud).

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a rejeté jeudi « l’idée folle » que de fausses informations sur son réseau social aient pu contribuer à la victoire surprise de Trump.

http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-deuxieme-journee-de-manifestations-contre-trump-11-11-2016-2082455_24.php

Depuis l’élection surprise et controversée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, une campagne pour que la Californie devienne un pays indépendant s’amplifie, une sécession étant possible sur le plan juridique. Et si la Californie faisait effectivement sécession?

Depuis l’élection controversée du candidat républicain à la présidence des États-Unis mardi dernier, des voix s’élèvent de plus en plus en Californie, État acquis à la cause démocrate, pour réclamer la sécession de l’État du reste du pays. Sur Twitter, nombre de Californiens semblent adhérer au projet et les hastag #Califrexit et #Calexit — en référence au Brexit — sont largement relayés.

© SPUTNIK. ALEXEI FILIPPOV #NotMyPresident: protestations après la victoire de Trump Selon les auteurs de cette initiative, un tel référendum pourrait se tenir au printemps 2019, si une pétition appropriée récoltait suffisamment de signatures des électeurs enregistrés. Ils soulignent qu’il est temps pour les Californiens de créer leur propre État. La campagne pour que la Californie devienne un pays indépendant s’amplifie et ce, d’autant plus qu’une sécession est possible sur le plan juridique.

 Les protestations contre l’élection de Trump dégénèrent aux USA. Ses promoteurs rappellent qu’en tant que moteur économique de la nation et contributeur d’une part importante du budget fédéral, la Californie a beaucoup de poids. Elle est en effet l’État le plus riche, mais aussi le plus peuplé des États-Unis, ce qui en fait la sixième puissance économique mondiale, devant la France.

Lors de l’élection présidentielle du 8 novembre, 61 % des Californiens ont voté pour Hillary Clinton, la rivale malheureuse du candidat républicain qui n’a toutefois recueilli dans cet État que 33 % des voix. Le 9 novembre, le sondage sur la disposition des Californiens à se séparer du reste des États-Unis a été publié sur le compte Twitter officiel de la campagne en faveur du référendum. Près de 16 000 personnes y ont participé, dont 76 % se sont prononcées pour l’indépendance.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611111028652052-Californie-referendum-secession-usa/

Note de Laveritetriomphera

La dette de la Californie, s’élevant à 400 milliards de dollars, inquiète les analystes http://www.sfchronicle.com/politics/article/California-s-400-billion-debt-worries-analysts-6812264.php.

L’article date de février, mais il semblerait que les autres états de l’union doivent payer pour la Californie et que l’indépendance de l’état si elle est peu réalisable (l’économie californienne dépend trop du reste du pays) serait une « bénédiction » pour l’Amérique (dixit ma correspondante aux États Unis).

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Les indépendantistes californiens veulent profiter de l’élection de Trump pour demander la sécession

  1. AvatarLavéritétriomphera

    La dette de la Californie, s’élevant à 400 milliards de dollars, inquiète les analystes http://www.sfchronicle.com/politics/article/California-s-400-billion-debt-worries-analysts-6812264.php. L’article date de février, mais il semblerait que les autres états de l’union doivent payer pour la Californie et que l’indépendance de l’état si il est peu réalisable (l’économie californienne dépend trop du reste du pays) serait une « bénédiction » pour l’Amérique (dixit ma correspondante aux États Unis).

  2. AvatarLavéritétriomphera

    Faute de syntaxe, c’est l’état souverain californien qui n’est pas réalisable et donc l’indépendance.

  3. AvatarEric

    Si c’est par réaction à l’élection de Trump, c’est évidemment complètement idiot: cela voudrait dire que la Californie voudrait se séparer ou s’unir aux USA en fonction du président… Mais en soi, ce serait une bonne chose : un ensemble aussi grand que les USA l’est trop pour ne pas être un empire ; donc, forcément brutal, centralisateur, antidémocratique et aveuglé par sa propre puissance.

  4. Avatarencore et encore

    « vous n’aurez pas ma haine ».

    mais vous aurez mon cul……

    faut connaitre Los Angeles ( L.A. comme ils disent) errer le soir tombant sur la plage de Santa Monica…. si la maman de Saint Augustin elle aurait imaginé toutes ces insultes a la nature qu on y croise….elle l’ aurait pas fait son môme turbulent…

    au fait, c’est bien la Californie qui manque cruellement d’ eau chaque été ?? et c’est elle qui est située sur la faille sismique de San Andréa??

    faudra pas qu elle compte sur la quelque cinquantaine d’ autres états…

    et pis….ils ont vite oublié qui a gagné la guerre de sécession , mais a cette époque ils étaient esclavagistes , il me semble ??

  5. AvatarJ

    Ces réactions de gens pourris gâtés, on dirait des gosses à qui on refuse un jouet. Ah c’est fort pour prôner la tolérance aux autres, mais pour eux, c’est une autre histoire. Eux, ils ont le droit de ne pas être d’accord, de ne pas vouloir. Tous ces vendus de la cause bien pensante, qu’est-ce qu’ils veulent ? Un autre attentat dans les dents ? Un nouveau 11 septembre ? Ils me dégoûtent au plus haut point.

  6. AvatarXtemps

    Tous ces escrocs ont beaucoup à perdre avec le nouveau Président des USA, leurs magouilles sont terminées, ils cherchent des excuses pour continuer leurs saloperies sur le dos des peuples du monde justement.
    Et s’il y a des immigrés chez eux, c’est justement parce qu’ils ont ruiné leurs pays d’origines, en volant leurs richesses aux peuples et en plaçant des dictateurs partout dans le monde qui les oppriment, pendant qu’ils les volent.

  7. AvatarMalou

    Pourquoi « élection controversée  » ? Ils n’étaient réellement que 2 candidats , donc cela fait 50/50 ….mais toutes les gauches quand les urnes les envoent au taps , contestent les resultats ….ils ont devoye le Nom de Démocratie !

  8. AvatarSylvie2

    Au travers des reportages des journaux télévisés, personnellement je constate que ce sont les jeunes en majorité qui contestent l’élection de D.Trump. La jeunesse qu’elle soit US ou européenne n’est-elle pas déjà formatée, manipulée et infectée par la mondialisation et ses terribles méfaits ? Les pauvres jeunes, les « citoyens mondiaux de demain » s’imaginent libres de leurs choix alors que ceux-ci leur ont été imposés par une élite destructrice de la liberté de penser, de raisonner. Les jeunes rejettent la patrie, leur histoire, leurs ancêtres, leur famille … et conséquemment eux-mêmes. Ils n’existent plus en tant qu’individus, ils sont une masse malléable à souhait. C’est peut-être nous, les responsables, ceux qui ont des enfants et qui ont rien vu venir.

  9. SarisseSarisse

    Indépendance de la Californie, les États-Unis la restituent au Mexique qu’il a restituent à l’Espagne et c’est le retour de » Zorro » alias Don Diego de la Vega et du Sergent Garcia.
    Trop drôle !

  10. frejusienfrejusien

    ce que je vois, c’est qu’ils font tout pour foutre la merde et compliquer la passation de pouvoir au nouveau président

Comments are closed.