L’islam, comme le fluor, utilisé pour faire du vide et nous rendre particulièrement dociles ?


L’islam, comme le fluor, utilisé pour faire du vide et nous rendre particulièrement dociles ?

LE VIDE CRÉÉ INTENTIONNELLEMENT EST COMBLÉ PAR LE MAL

Le vide moral, social, culturel, historique, linguistique, patriotique et spirituel creusé durant plus de quarante ans par des apprentis-sorciers dans l’esprit des Français porte ses fruits : la nature ayant horreur du vide, celui-ci est comblé par ce que ses auteurs ont calculé : le consumérisme apatride et indifférent à l’Humain, aggravé par une idéologie totalitaire et supprimant toute pensée personnelle, l’islam.

Quoi de mieux qu’une dictature ayant le statut de religion pour imposer une autre dictature dans des esprits aliénés ? Quoi de mieux qu’une idéologie imposée où l’on ne discute pas, où l’on ne pense pas, où l’on récite sans chercher à comprendre, pour fourvoyer les individus dans un comportement d’esclaves infantilisés destiné uniquement au profit de quelques-uns ?

J’ai lu dernièrement que le fluor, promu sans garantie grand protecteur de notre dentition, aurait surtout pour intéressant effet de nous rendre particulièrement dociles et aréactifs en neutralisant une partie de notre cerveau, en plus que de permettre l’exploitation commerciale d’un vulgaire déchet industriel. Le fluor serait-il l’une des armes de la mondialisation ? S’ajouterait-il à la longue liste des éléments physiques ou technologiques destinés à provoquer notre obéissance sans murmure ? Toujours est-il que nous observons malheureusement l’inertie, le déni de bon sens, l’oubli des valeurs, le renoncement civilisationnel d’un grand nombre de nos concitoyens, en plus que de l’irresponsabilité envers l’avenir de leurs propres enfants et des générations futures.

Vide moral : plus de cours de morale en classe, plus de références à la moralité. Seul compte le résultat, « l’assurance-qualité » qui prétend remplacer la conscience professionnelle et les considérations d’éthique, dans le travail comme dans la vie quotidienne.

Vide social : plus de référence et de préférence nationales, plus d’exigences de normalité, de sociabilité, de participation à la vie de la Nation, au respect de la Res Publica. Place à l’accueil de l’autre, à la spoliation des biens, à la sur-imposition, à la destruction de la vie économique.

Vide culturel : plus de références à ce qui a fait notre civilisation, à la race blanche, à nos traditions ancestrales. Tout cela est remplacé par des cultures d’importation, par l’étude d’autres peuples, par le tourisme de masse aseptisé et commercial éloignant les gens de leurs racines.

Vide historique : plus d’Histoire de France avec ses héros, ses grands hommes et femmes, ses combats contre l’islam et d’autres totalitarismes. Voici les programmes occultant toute idée de la mémoire d’un grand peuple et de ce qui pourrait le rassembler dans l’espoir et le sacrifice.

Vide linguistique : plus d’obligations légales ou morales à employer la langue nationale, plus d’exigences d’orthographe aux examens, plus de fierté à parler avec élégance. C’est le temps de l’anglais dit international, du langage texto, de l’imposition d’apprentissage du parler étranger.

Vide patriotique : plus d’enthousiasme et de conviction à chanter La Marseillaise, plus de respect du Drapeau, plus de référence au patriotisme, à la cohésion nationale. C’est l’époque de l’internationalisme apatride et inconsistant, du rejet de l’identité nationale.

Vide spirituel : plus de référence au christianisme cofondateur de notre civilisation, plus d’adhésion aux coutumes et traditions chrétiennes, plus de références à ce qui élève l’esprit. On laisse prédominer le matérialisme, le paraître, le contentement à courte vue et sans lendemain.

Pire encore, on se complaît dans la compromission avec une secte satanique. La notion du Bien et du Mal disparaît dans le relativisme élevé au rang de religion. La haine de soi, de la race blanche, de l’Histoire de France, de la civilisation helléno-chrétienne, des combats de nos Anciens est diffusée partout, injectée dans les esprits comme le sont dans les corps les vaccins douteux et les drogues destructrices. Avec d’autant plus d’effet que d’ingestion de fluor ?

Peut-être, mais cela n’explique pas tout et n’excuse rien. Beaucoup, par exemple, sont moins dociles à obéir au Code de la Route qu’à accepter les balivernes gouvernementales et gauchistes. Il n’y a donc pas forcément de cause à effet, ou alors l’effet peut être redoutablement ciblé.

Ne nous étonnons donc pas, dans ce contexte, de voir des Français de souche se convertissant à l’islam, des Françaises blanches considérant que la liberté, la féminité et l’épanouissement personnel ne sont rien en regard d’une soumission inconditionnelle à des écrits moyenâgeux, dont le plagiat pour tout autre usage conduirait avec juste raison son auteur en prison. Ne nous étonnons pas non plus que certains d’entre-eux soient auteurs d’attentats dans notre pays, ou assassins de prisonniers dans d’autres. C’est le résultat prévisible, sinon même prévu, du vide sidéral créé par l’abandon de ce qui faisait la France et le peuple français au profit de ce monstre qu’est la mondialisation, si bien servie par ceux qui nous font la morale tous les jours.

On voit des parents surpris, étonnés de voir leurs enfants se compromettre ainsi avec le nazislamisme, devenir des convertis et même des djihadistes. Ils se demandent alors ce qu’ils ont bien pu oublier, ou négliger, ou mal enseigner, pour que leurs enfants se retrouvent ainsi à rejeter leur monde civilisé. Mais combien, parmi eux, ont participé à cette contestation institutionnalisée des références morales, sociales, culturelles, historiques, linguistiques, patriotiques et spirituelles qui ont bâti la France et élevé le peuple français durant deux millénaires ? Ils étaient combien, déjà, à quitter la vie pour le rêve au temps des hippies vagabonds et irresponsables ?

Maintenant fini le rêve, le vide : l’islam est là, la mondialisation est son arme, à moins que ce ne soit le contraire.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


7 thoughts on “L’islam, comme le fluor, utilisé pour faire du vide et nous rendre particulièrement dociles ?

  1. AvatarAubert

    Le Fluor neutralise les effets3 ème œil de la glande pineale j’visait un scanner de l »hypophyse ce qui m’a permis d’arrêter de fumer et surtout de changer mes habitudes culinaires ….et stopper dentifrice à base de Fluor grand ennemi de la l »hypophyse ….

  2. Avatarbutterworth

    AUT SORTIR UN PEU meme sur le web article LA RESURECTION DU PAGANISME pas de vide et les valeurs sont la voir castlefest site et videos pagan festival serie vkings episode sur web bien sur pas tres chretien les loups ne sont pas des moutons cela n a jamais cesse voir vierges noires wikipedia et ceremonies a zeus en grece épiphénomènes Wolin viking festival battle of the nations prague 2016 PLUS DE VALEURS ET CULTURE????

  3. frejusienfrejusien

    le fluor, je savais aussi, et j’ai entendu parler d’un autre produit chimique au nom trop long pour que je l’ai retenu, pour éviter ces drogues cachées qui ramollissent la volonté, prendre du dentifrice bio, sinon bicarbonate de soude, sinon argile,

Comments are closed.