Il est souvent difficile à un apostat de lutter frontalement contre son ex-croyance.


Il est souvent  difficile à un apostat de lutter frontalement contre son ex-croyance.

Je l’ai déjà dit sur le plan de sa rupture confessionnelle Majid Oukacha est sincère , mais sur le plan de sa rupture culturelle il est en difficulté, il y a , mais je peux me tromper, deux sortes d’apostats, des apostats qui ont du mal à se « décrasser » de leur encrage culturel passé (Oukacha et à un moindre degré Hirsi Ali qui veut laisser une petite porte de « sortie » aux musulmans) et des apostats qui sont en -tête du combat , et même en-tête de la résistance, devant nous même (Salem Benammar ou Pascal Hilout dont j’aimerais bien qu’ils répondent à un Oukacha, une formidable Wafa Sulta qui combat sans tergiverser).
Le problème avec les apostats est que nous n’avons pas leur vécu et que nous ne sommes pas dans leur têtes, certains sonnent le tocsin et d’autres sonnent presque le glas (comme Oukacha qui nous inviterait presque au renoncement, à moins qu’il veuille choquer pour déclencher un effet de réveil, je ne sais pas).
La contribution de chrétiens d’Orient (Sami Aldeeb, excellent! du Liban , de Syrie , d’Irak, de Jordanie , d’Egypte) peut également apporter un éclairage sur ce comportements parce que certains comme maronites , melkites , coptes sont arabophones et sont bien documentés et dans leur chair et dans leur intellect sur l’islam (comme Raymond Ibrahim ou Brigitte Gabriel aux Etats-Unis, un Richard Haddad et quelques autres en France).
Majid Oukacha a peur de voir une réaction extrêmement violente de la France et de son peuple , « pays spécial » comme disent certains, c’est une sorte de Balladur de la résistance , il croit à la « politique des petits pas « , mais avec l’islam cette politique ça ne marche pas, ça a marché avec le communisme et le containment , pas avec des doctrines comme le nazisme et l’islam, désolé de le dire qui s’enhardissent de chaque concession ou accommodement , territorial ou non.
Je hais la guerre, mais je la vois venir, en revanche je continue à croire dans les mérite de la dissuasion, une dissuasion très forte, oui, il faut faire peur, pas d’accord si on ne fait pas peur.
Soit nous serons de buffles, des taureaux , des aurochs (et même les lions ne s’y frottent pas ) soit nous serons des veau: abattoir garanti.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Il est souvent difficile à un apostat de lutter frontalement contre son ex-croyance.

  1. TEMPLIERTEMPLIER

    JE RECHERCHE…BONSOIR….
    un bras complet ou pas, d essuie glace avant pour ma FIAT PANDA HOBBY année 2000(YOUNG OU COLOR CA VA PAS) pour ancien modèle carré pour ce type de véhicule…que un fils de propriétaire m a volé entre lundi soir et mardi matin…
    le fabricant ne les fabrique plus…j ai contacté toutes les casses automobiles du 73 et 74 et une partie du 38….impossible a trouver…
    j avais un espoir ce matin ou un collegue est venu avec deux modeles différents d anciennes PANDA…mais l encrage n est pas le meme…donc ma vieille bagnole est pour le moment immobilisé sans espoir de rouler avec…
    oscaro et mister auto ne vend pas cette accessoire…
    et je risque un pv si je m aventure a rouler avec….
    si vous avez une proposition a me faire,je serai vachement content….
    thank you….

  2. AvatarXtemps

    Je pense que les musulmans n’ont rien à faire en Europe, c’est comme mettre des pingouins dans les déserts du Sahara et des chameaux en Alaska.
    Chez nous les musulmans sont ridicules, ils n’ont pas leurs places chez nous, la France n’est pas fait pour eux.
    Avec des mentalités trop différents, çà va mal finir, c’est le conflit assuré.
    Bien sûr ces imbéciles aux pouvoirs nous demandent pas notre avis, il faut supporter leurs caprices débiles, et on est là à se faire emmerder avec ces musulmans chez nous, et nos crétins aux pouvoir continuent les imbécillités.
    Nous n’avons pas à supporter ces arriérés chez nous, dehors!.
    Ils n’ont pas su déjà garder l’Algérie en état comme les français leurs avaient laissé,et les autres pays musulmans ce n’est pas mieux.

  3. AvatarLili

    Je suis d’accord avec vous .
    L’apostasie est un pas de géant dans la vie d’un musulman, il change de civilisation, de monde d’un coup ….cela même si sa décision est mûrement et longuement réfléchie.
    De plus, l’islam colle à la peau puisqu’il régi tous les domaines dans la vie d’un être, même les plus intimes.
    L’apostat doit s’attendre à être rejeté par ses parents, son entourage et pour finir, perdre la vie.
    Donc, il faut saluer leur courage et les protéger.

  4. Avatarpikachu

    Personnellement, mon constat personnel est l’inverse : les plus acharnés et les plus efficaces dans le combat contre l’Islam sont justement ceux qui l’ont quitté.
    Les Aldo Stérone, Zineb el Rhazoui, frêre Rachid (qui illustre l’article). Ils sont ceux qui connaissent le système et le « démystifient », ils sont ceux qui nous permettent la subversion de l’Islam dans le sens précis qu’en a donné Yuri Bezmenov : ils permettent à l’Islam de s’effondrer de lui-même en le mettant à nu, en jetant la lumière sur ses incohérences, sa cruauté inscrite dans les Hadiths etc…

    Sans eux, nous en serions réduits à ne combattre l’Islam que dans ses conséquences (inadéquation avec la société occidentale) et non dans son essence (p.ex. la pornographie inhérente à l’Islam, la terre plate dans le Coran et bien d’autres). Ils sont ceux qui sur le terrain fournissent la victoire, comme les Peshmergas, aidés des armées occidentales sont ceux qui peuvent, sur le terrain porter les vrais coups contre l’EI.

    Je ne connais pas Majid Oukacha, mais je suis depuis longtemps, frère Rachid ou Aldo Stérone. Leur contribution à ouvrir les yeux des naïfs occidentaux, leur contribution à aider leurs frêres sceptiques à comprendre le côté maléfique de leur religion est énorme. Aucun occidental n’aurait pu le faire. Seul un « insider » en était capable et ils l’ont fait.

    Donc, non, je ne souscris pas au propos général de l’article.

    1. SarisseSarisse

      Aldo Stérone n’est pas un apostat, il semble qu’il ait laissé tomber le masque assez récemment, comme les lunettes d’ailleurs (cela dit il documente très bien ses contributions et fournit de l’information), Majid Oukacha est tout à fait sincère (à mon avis) il suffit de le lire et d’en écouter les vidéos pour s’en convaincre, il pose un très bon diagnostic et diverge sur la méthode et sur les stratégies avec des opposants non-musulmans à l’islam comme Pierre Cassen ou Alain-Jean Mairet ou encore la remarquable Christine Tasin, mais aussi celle d’autres apostats issus de l’islam (je pense qu’il faut arrêter de dire « apostats musulmans », ils ne sont plus musulmans mais « apostats de l’islam » qui est plus précis) comme un Pascal Hilout.
      Les dissidents de l’islam subissent une pression culturelle qui est à mon humble avis sans commune mesure avec celles des dissidents du communisme par exemple; les liens avec un régime totalitaire , sa police secrète , un système, ont toujours nettement moins d’affect et de vécu , d’intériorisation que ceux d’une pratique, d’un culte , d’une famille (où les ruptures sont certainement terribles à vivre).
      La « trouille » toute bête pèse encore sur les plus courageux d’entre -eux , l’horreur de la violence aussi qui pourrait se déchaîner.

      En même temps , j’observe , je vois les différences entre ces apostats eux-mêmes, la prudence , les circonlocutions , parfois d’une brillante Hirsi Ali, l’humour distancié d’un Majid Oukacha et la pugnacité formidable de Salem Benammar pour les francophones ou d’une Wafa Sultan face à l’islam qui eux cognent sans hésitation sur l’islam.

      Je suis désolé de vous décevoir sur Aldo Stérone , mais je suis tombé des nues lorsque je l’ai retrouvé en « frère Amine » sur un site chiite(grâce à Aquila de France , apostate certes controversée, et un site berbère « Madame l’Afrique).

      Il se trouve que je suis un chrétien, à la fois orthodoxe et d’Orient, et j’observe aussi cette attitude chez ces chrétiens dont la majorité est arabophone, ils sont conscients de la dhimmitude, certains se montreront pugnaces avec de belles figures comme le père copte Zakaria Boutros, le père catholique mais issu d’une famille syrienne grecque -melkite Henri Boulad, sans concessions, tant leur maîtrise des textes de l’islam est remarquable , mais toujours avec des précautions oratoires compréhensibles si l’on songe à la présence de leurs frères en terre d’Islam, assis sur un volcan.

      Enfin il y a le travail d’un autre chrétien (au sens culturel là aussi), très rationnel, d’un Sami Aldeeb qui fournit armes et arguments aux croyants et non-croyants non-musulmans , comme aux laïcs et aux apostats.

      Autre chose , il ne faut pas résumer l’islam à l’E.I ou Al Nosra, au wahabisme qui appliquent le Coran, les Hâdiths , c’est bien de penser que les Peshmerguas sont aussi des résistants ce qui d’un point de vue culturel et identitaire est vrai , mais qui restent aussi d’un point de vue confessionnel marqués par leur propre islam sunnite (les kurdes ne furent pas toujours aussi anti-turcs et laïcs qu’ils le prétendent aujourd’hui, si vous interrogez la mémoire des chrétiens du Tour Abdin, des arméniens , des assyriens, des syriaques , vous risquez d’avoir des surprises).
      Rien n’est simple en Orient , ni en Islam , ni chez nous non plus d’ailleurs les résistants, si divers dans nos parcours personnels.

      1. Avatarpikachu

        Aldo Sterone est bien un apostat et il n’est pas non plus chiite. Il l’a dit dans une vidéo récente dans laquelle il affirme n’avoir jamais cru en l’Islam. Il « faisait son coming-out », ce qui était extrêmement courageux puisque le Kafir peut être abattu par quiconque.
        Pour le chiisme, il cherche en fait une solution pour ses frères, afin de les sortir de la folie criminelle des Hadiths du sunnisme: il s’appuie souvent sur la folie de Boukhari pour démontrer la parfaite concordance entre Daesh et l’Islam. Dans une de ses vidéos, il démontre la folie sanguinaire des Hadiths de Ibn Taamiyah par un tirage au sort de pages : chaque page qu’il ouvre au hasard concerne la guerre, le meurtre ou l’oppression de non-musulmans. C’est donc pour détourner ses frêres du sunnisme qui est sans espoir aucun qu’il leur ouvre cette porte.
        Enfin, voici ses mots pour mieux comprendre la difficulté de « rééduquer » ses frêres (tirés de dreuz.info).
        ……….
        – Les musulmans ne réfléchissent QUE dans le cadre exclusif de l’islam. Leur cerveau est limité et borné dès l’enfance à n’évoluer que dans ce contexte. Toute référence extérieure est totalement inutile.
        – Pour aider les musulmans, il faut les aider dans le cadre de l’islam. Autrement, on parle à un mur
        ……….

        J’espère que son explication vous aide à mieux comprendre qu’il ne pouvait agir que dans un champ d’action très limité ce qui explique l' »option chiite » qu’il propose à ses frères.

        1. Avatarpikachu

          Je rajoute ceci, concernant la préférence sunnite d’Aldo Sterone : outre la nullité per se de l’Islam, ce qui a précipité sa décadence morale est la collusion politique/religieuse. Dans une de ses vidéos, il démontrait comment un hadith avait été commandé par un calife pour asseoir son pouvoir : l’auteur du Hadith raconte sans honte combien il avait reçu pour produire son Hadith : le calife lui ayant versé une somme mirifique pour ce qui lui donnait une « license to kill » lui permettant une mise à mort automatique contre ses détracteurs, désormais validée par un Hadith.
          Cette dégénérescence de l’Islam par le califat n’a pas eu lieu dans le chiisme (puisque le chiisme rejette le Califat). C’est cela qui motive l’incitation d’Aldo à ses frères : « quittez le sunnisme, rien n’y est bon, tout y est pourri, avant même le wahabisme ».

          1. Avatarpikachu

            ERRATA !
            Au lieu de :
            « Je rajoute ceci, concernant la préférence sunnite d’Aldo Sterone :  »

            Il fallait lire :
            « Je rajoute ceci, concernant la préférence chiite d’Aldo Sterone : « 

        2. SarisseSarisse

          Vous avez peut-être raison, pour Aldo Stérone, je pense aussi qu’il craint que l’effondrement programmée de l’islam (s’il est un apostat) ait des conséquences encore plus apocalyptiques que celles du communisme ( presque grotesque et finalement pas aussi monstrueuses que celles du nazisme qui n’a laissé que des ruines fumantes).

          Aucune transformation pacifique de l’islam n’a effectivement marché du mutazilisme au soudanais Mohamed Taha Hussein (pendu pour crime de lèse-Coran).

          Il semble qu’il soit (Aldo Stérone , algérien et donc sunnite et je pense de » rite »malékite au départ) allé chercher des solutions dans le chiisme car effectivement s’il n’y a pas de sunna dans le chiisme (euh , il reste la charia!), il y a eu des courants de cette branche de l’islam qui ont donné des sectes extrêmement diverses comme les alaouites (confession du clan Assad en Syrie) ou les druzes mais aussi des schismes étonnants et surprenants par leur réformisme et leur pacifisme apparent comme le bahaisme (les babis puis les bahais furent très vite persécutés par les autres chiites et les autres musulmans parce que leur guide se présentait comme le Bab autrement dit « La Porte », porte de sortie en quelque sorte, une sorte de successeur du prophète, plutôt sanguinaire et violent qui l’avait précédé), certes mais ils sont minoritaires , qu’adviendrait-il si, à leur tour ils devennaient majoritaires? Nul ne le sait.
          J’utilise souvent une métaphore: comme d’un palais dont les fenêtres ouvrant sur le ciel, l’air pur, le monde extérieur, l’islam est une prison, on y peut rien changer à l’intérieur , mais on peut sortir la tête par l’un de ces moucharabiehs qui permettent à des Omar Khayyam, à des Hallaj de contempler la beauté et la réalité du monde extérieur, mais Hallaj finit rattrapé par cet islam qui le mettra à mort, Omar Khayyam lui se contentera de ruser pour survivre et l’imam drolatique Nasreddin Hodja de raconter des histoires drôles et faire rire la galerie pour faire oublier les duretés de sa religion (lorsque j’étais plus jeune je pensais qu’il était un peu le Rabelais de l’Islam car les farces de Nasreddin Hodja se retrouvaient vite dans les folklores des pays chrétiens de l’aire ottomane, roumains, hongrois , grecs même, albanais ou libanais), le soufisme enfin, aussi, séduit ,mais piège , puis berne les plus assoiffés de mystique, les derviches tournent à Alep et ne font de mal à personne, certes, mais d’autres, écrivent des poëmes merveilleux (comme Muyihidin Ibn Arabi par exemple) tout en appliquant les sentences terribles des cadis qu’ils étaient aussi, écrire des poëmes et faire décapiter ou couper les mains des voleurs avouer que ça laisse un froid! Ils restent des musulmans rigoureux!

          L’islam va et je le pressens imploser ( le professeur Aldeeb lui ne le pressens pas , il le prédit!), mais il ne pourra subsister du vide, celui se remplira de quelque chose de nouveau, je ne pense pas , bien qu’étant chrétien qu’ils se convertiront en masse à ma foi et deviendront des frères Rachid par centaines de milliers, je ne le souhaite même pas , mais qu’ils trouvent un autre chemin qui les réconciliera avec l’humanité, le reste de l’humanité et leurs racines si souvent effacées ( perses , berbères , kurdes, araméennes, que sais-je?) , dévastée par cette idéologie bédouine mortifère.

  5. AvatarAnne

    C’est vrai, il faut du courage pour apostasier de l’islam.
    Mais vu la proposition de Majid concernant des zones de charia en France, je me dis que soit il pratique encore la taqia, soit il a une vision angélique de l’islam. Je connais des apostats, ils sont tous catégoriques vis à vis de leur ancienne religion et de ses adeptes : il ne faut RIEN céder ou ce sera notre perte.

    1. SarisseSarisse

      Je suis totalement de votre avis , et d’ailleurs quand je lis les textes d’un Salem Benammar par exemple je suis enchanté par son courage, sa radicalité , son intelligence , sa pugnacité qui en remontre aux meilleurs , apostats et non apostats.Il est de la trempe de la grande Wafa Sultan, Royal comme l’indique le patronyme!

  6. SarisseSarisse

    Je suis chrétien , que se passerait-il si je devenais brusquement un athée militant , un nouveau petit père Combes (on oublie que le petit père Combes fut un ancien séminariste et la laïcité bien comrise pas une si mauvaise chose quand elle ne devient pas un intégrisme laïciste)? Rien, je ne risquerais pas grand chose de mes anciens pairs qui râleraient un peu, mais rien de ce que l’islam fait peser sur les siens, ses apostats.
    Mais pour un musulman, apostasier ou changer de religion (peine de mort tout de même), que c’est dur , terrible certainement à vivre (déjà dans le judaïsme les juifs convertis à d’autres religions sont appelés par leurs rabbins « des juifs dévastés » , un peu moins durs même pour leurs apostats demeurés athées ou simplement agnostiques que les transfuges comme un Simone Weill, mais pas de peine capitale chez eux au moins!).
    C’est pourquoi je ne jette pas violemment la pierre sur un Oukacha qui s’est quand-même donné la peine de publier et de produire ses vidéos et a pris des positions pour Trump, je critique seulement violemment ses propositions indigestes.
    On sent d’ailleurs dans ce genre d »échange combien l’islam est une lourde épée de Damoclès (c’est un peu le cas de le dire) pour ses fidèles ou ex-fidèles, il leur reste un quelque chose de cet islam culturel et menaçant leurs existences.
    L’effondrement de l’islam me semble inéluctable et il risque bien, à la différence de celui du communisme (qui était un système mais par certains aspects une religion de substitution avec ses martyrs et ses mausolées) de prendre des proportions cataclysmiques (à mon avis) car la nature a toujours horreur du vide.
    Aldo Stérone se prend, à mon avis pour un réformiste de l’irréformable d’où ses divagations (sans sens péjoratif) pro-chiites (en effet le chiisme n’a pas la sunna mais il conserve la charia, il pend, lapide , fouette aussi bien que l’autre islam, mais son « substrat » persan l’a apparemment rendu un peu moins rigide en reprenant l’organisation « ecclésiastique » du zoroastrisme et des byzantins, mais ça reste bien l’islam des ayatollahs, il a en effet donné des branches hétérodoxes un peu moins massacreuses que d’autres comme les druzes, les alaouites* ou les ba’hais dont le rameau s’est détaché de l’islam originel pour donner une nouvelle religion, peut-être une chance pour les musulmans de sortir de leur secte sans trop perdre la face).
    Lors de la sortie du Communisme on a vu les anciens adeptes se lancer à coeur joie dans l’excès ultra-libéral, des anciens nomenclaturistes devenir des oligarque et mettre les économies déjà sinistrées de leur pays encore plus à genou jusqu’à ce qu’un Poutine , pour la Russie y remette de l’ordre.
    Mais l’islam est une foi, c’est plus compliqué , imaginer des apostasies de masse n’est pas pour me déplaire , mais en évitant sans doute qu’ils ne tombent de Charybde en Sylla, les athées le resteront et n’érigeront pas de système , mais ceux qui migreront vers le christianisme par exemple, seront-ils devenu plus tolérants, je le dis en pensant à certains ex-musulmans devenus évangélistes par exemple, avec des retrouvailles avec un certain prosélytisme?

    Pour les alaouites et les druzes je m’avance un peu car ils sont tout de même eux aussi assez guerrires, pour les ba’hais je ne sais pas vraiment où ils veulent en venir, tout est pacifique chez eux en apparence , ils sont sobres , végétariens , « ouverts » , « tolérants » martyrs des autres musulmans chiites comme sunnites mais drôlement prosélytes eux aussi.
    Je pense toujours à cette phrase du Christ sur l’arbre et le fruit.

Comments are closed.