Révélation : corruption du Département de la justice dans la nouvelle enquête sur les emails de Clinton


Révélation : corruption du Département de la justice dans la nouvelle enquête sur les emails de Clinton

Vous lisez Dreuz, vous êtes donc — contrairement à vos concitoyens dont la seule religion est Le Monde et l’Obs— parfaitement informé que le FBI a rouvert l’enquête sur le scandale des emails de Clinton, suite à la découverte par le FBI de 650 000 emails, dont certains relèvent apparemment du Secret défense, sur l’ordinateur portable du pédophile Anthony Weiner que son ex, le bras droit de Hillary Clinton Huma Abedin, partageait avec lui.

  • Vous avez appris comment le Département de la justice (DoJ) américain a été corrompu par les années Obama, comment il place la politique au-dessus de la justice, et comment certains citoyens— Hillary Clinton –  sont au-dessus des lois— comme au Vénézuéla.
  • Vous avez trouvé surprenant que quatre jours avant que sa femme soit exonérée de tout acte délictuel par le FBI, Bill Clinton ait secrètement rencontré la Ministre de la justice (Secrétaire d’Etat à la justice aux Etats-Unis) Loretta Lynch pendant 40 minutes, et parce qu’elle appartient au camp forcément du Bien, a été nullement gênée de ce conflit d’intérêts où elle est chargée d’enquêter sur la femme de celui qu’elle rencontre en secret.
  • Vous avez aimé apprendre que la femme du directeur du FBI Andrew McCabe, en charge de l’enquête sur les emails, a reçu d’un allié et confident des Clinton, le gouverneur de Virgine Terry McAuliffe, un «cadeau» de 467 000 dollars. Que le parti démocrate de Virginie a rajouté 207 788 dollars. Que ces sommes ont commencé à pleuvoir sur sa femme deux mois après que Andrew McCabe ait été chargé de l’enquête sur les serveurs privés illégaux et les emails de Clinton, et qu’au même moment, il a été promu numéro 2 du FBI.
  • Vous avez aussi aimé, j’en suis sûr, quand Loretta Lynch ait bloqué les enquêtes du FBI sur la fondation Clinton. Et quand elle a interdit au FBI d’informer le Congrès de la réouverture de l’enquête — et le FBI est passé outre.
  • Vous vous êtes délecté du fait que les emails hackés par Wikileaks de John Podesta, qui est le directeur de campagne d’Hillary Clinton, ont révélé qu’il a maintes fois dîné avec Peter Kadzik, un haut fonctionnaire très particulier du Département de la justice comme nous allons le voir plus bas, et ce pendant l’enquête sur Clinton, et qu’un autre email de Wikileaks prouve que Podesta a été secrètement informé par le Département de la justice des dates auxquelles les juges allaient révéler des informations et rendre publics certains de ses emails, afin que Clinton prépare ses réponses.

Vous avez aimé ce malodorant marécage de corruption qui entoure Hillary Clinton…

Alors vous allez adorer ceci :

Le haut fonctionnaire du Département de la justice en charge d’informer le Congrès sur l’enquête du FBI rouverte vendredi dernier n’est autre que… Peter Kadzik, l’ami de John Podesta !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  • Lorsque Peter Kadzik était avocat, il a défendu John Podesta, alors chef de cabinet du président Bill Clinton, dans une affaire de fraude fiscale. Il a ensuite obtenu du président qu’il lui accorde le pardon. Le président, je le rappelle, s’appelait Bill Clinton.
  • Peter Kadzik a dirigé les opérations de lobbying qui ont conduit à la nomination de Loretta Lynch au poste de Procureur général des Etats-Unis.
  • Peter Kadzik est devenu assistant du Procureur général pour les Affaires législatives en juin 2014.
  • En 1998, Kadzik défendait Podesta qui faisait l’objet d’une enquête au sujet de son rôle dans l’attribution d’un emploi aux Nations Unies à l’ex-maîtresse de Bill Clinton… Monica Lewinsky.

Mais ce n’est pas tout….

Le nom de Kadzik revient plusieurs fois dans l’enquête du FBI sur le serveur personnel d’Hillary Clinton.

Quand le directeur du FBI a rouvert son enquête sur Clinton après la découverte d’emails compromettants, vendredi dernier, des membres du Congrès ont écrit au Département de la justice pour demander un complément d’information.

En réponse, le Département de la justice leur a répondu :

«Nous vous assurons que le Département entend continuer à travailler de près avec le FBI, et ensemble nous allons dédier toutes les ressources nécessaires et prendre les mesures appropriées pour expédier l’affaire aussi vite que possible.» 

Plutôt rassurant n’est-ce pas ? Oui, jusqu’à ce que je vous dise que le signataire de cette réponse s’appelle… Peter Kadzik !

Le même Peter Kadzik qui a tenté d’empêcher James Comey d’informer le Congrès qu’il réouvre son enquête !

Mais vous ne savez pas encore tout…

Peter Kadzik a été avocat au cabinet Dickstein Shapiro pendant 18 ans avant de représenter John Podesta dans l’enquête Bill Clinton/Monica Lewinsky.

  • En 2000, il a été embauché comme lobbyiste dans une énorme affaire de fraude fiscale commise par un certain Marc Rich, lequel a «magiquement» reçu un pardon présidentiel de Bill Clinton dans les tout derniers jours de son mandat.
  • Kadzik obtint cette mission «parce qu’il avait la confiance du directeur de cabinet John Podesta», et qu’il était considéré comme «une personne bien placée pour défendre les arguments de Marc Rich auprès de Mr. Podesta», selon le rapport de la Commission de surveillance de la Chambre des représentants de 2002.
  • Podesta et Kadzik sont restés proches après que Kadzik soit nommé au DoJ. Il était invité au dîner que donnaient Podesta et sa femme Mary le 23 octobre 2015— le lendemain du jour où Hillary Clinton a témoigné devant la Commission de la chambre des représentants sur le dossier Benghazi, d’après un email de Wikileaks.
  • Dans un autre email publié par Wikileaks, on peut lire que le 12 janvier 2016, Kadzik et Podesta dînaient ensemble, chez Podesta, à 19 h 30.

N’est-ce pas délicieux, dans ce contexte puant, d’apprendre que Peter Kadzik l’ami de John Podesta, Peter Kadzik qui fait nommer Loretta Lynch aux hautes fonctions de l’Etat, Peter Kadzik qui a obtenu le pardon du président Clinton pour deux de ses clients, Peter Kadzik qui a défendu Bill Clinton dans une affaire de conflit d’intérêts au profit de Monica Lewinsky, soit en charge de faire avancer la nouvelle enquête du FBI contre Hillary Clinton ?

Vous je ne sais pas. Mais moi, mon imagination peine à cerner l’ampleur des affaires de corruption dont le couple Clinton, qui était ruiné lorsque Bill a quitté la Maison-Blanche, et pesait plusieurs centaines de millions de dollars quelques années plus tard, va profiter armé des leviers du pouvoir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2016/11/01/vous-avez-aime-la-corruption-des-clinton-vous-allez-adorer-celle-du-departement-de-la-justice-dans-la-nouvelle-enquete-sur-les-emails/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Denis

Hermès Trismégiste est le symbole égyptien du savoir. Sans la connaissance, il ne peut y avoir de liberté ni de vérité. C'est pour cela que toutes les idéologies totalitaires commencent par s'attaquer à l'information. Toutes les dictatures manipulent la connaissance et abolissent le sens critique. En sens inverse, l'information est le principal ennemi des dictatures. Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot.


8 thoughts on “Révélation : corruption du Département de la justice dans la nouvelle enquête sur les emails de Clinton

  1. durandurand

    Lélite américaine si on peut appeler ça « l’élite » je dirai les corrompus et traîtres du gouvernement us , s’arrogeant le droit de passer au-dessus des lois ,tant dis que le pauvre citoyen lambda sera condamné illico-presto pour le moindre petit délit , mais là il s’agit des clinton pourris jusqu’au trou du cul qui se moquent éperdument des lois et de plus subodorant la livraison de documents top secrets , ces pourritures de bill et hillary se croient intouchables avec leurs amis saoudiens et qatari .En espérant que le camp de Donald Trump fasse pression pour que justice soi-faîtes!

  2. Sabrauclair

    Il est dommage que toutes ces révélations interviennent si tardivement, car tous les électeurs ne suivent pas les médias libres, aux USA.

    Il est à craindre qu’ils ne soient informés du scandale qu’après l’élection.

  3. durandurand

    L’élite américaine si on peut appeler ça « l’élite » je dirai les corrompus et traîtres du gouvernement us , s’arrogeant le droit de passer au-dessus des lois ,tant dis que le pauvre citoyen lambda sera condamné illico-presto pour le moindre petit délit , mais là il s’agit des clinton pourris jusqu’au trou du cul qui se moquent éperdument des lois et de plus subodorant la livraison de documents top secrets , ces pourritures de bill et hillary se croient intouchables avec leurs amis saoudiens et qatari .En espérant que le camp de Donald Trump fasse pression pour que justice soi-faîtes!

  4. joke ka

    Incroyable qu’il y ait encore dans le camps démocrate et les médias cette unanimité pour soutenir Clinton et son clan mafieux? y a t-il encore un honnête homme dans la bande de journalistes gauchistes ..ou un intelligent chez les démocrates qui puisse se poser la question: quel avenir demain pour nos enfants si nous portons au pouvoir une telle corruption…

  5. JackJack

    Suite à cet excellent article, il est encore plus facile de comprendre pourquoi Hillary Clinton a bien peu à craindre de la « justice » made in USA et combien la tâche de Donald Trump est semée d’embuches. Sa remontée dans les sondages ne suffit pas pour lui obtenir la victoire. Entre lui et la Maison Blanche, il y a les « Grands Électeurs »…

  6. Sabrauclair

    On croyait qu’après l’assassinat de Kennedy tout était rentré dans l’ordre.

    En fait, rien n’a changé, si ce n’est que les prévaricateurs se débrouillent mieux.

  7. Galoupix

    Merci Denis, pour cette info. J’en profite pour te remercier de l’excellente traduction que tu as fais de la vidéo RT dans mon dernier article c’est très clair.

    Ici j’ai beaucoup de mal avec ce texte, c’est un sujet compliqué et difficile, mais je trouve que c’est très très mal écrit et très mal présenté, ce qui rend encore plus compliqué la compréhension de ce dossier. J’aurais présenté ca avec des photos des personnes concernés, pour avoir une image mentale des relations entre les personnes. Ya aussi le style de l’auteur, c’est trop artificiel, trop littéraire, pas assez explicatif et organisé, des longues phrases interminables sans points, ce n’est pas fluide. Je n’arrive pas à rentrer dans ce texte, à m’y concentrer, ce n’est pas naturel à lire, c’est tordu, ya un truc qui cloche. Désolé je trouve que ce texte est très mal écrit. Je me demande si le texte orignal n’était pas en anglais et que c’est une traduction merdique qu’a pondu Dreuz en français…
    C’est dommage ce sujet m’intéresse.

Comments are closed.