Bingo ! La famille du forcené d’Echirolles attaque les policiers !


Bingo ! La famille du forcené d’Echirolles attaque les policiers !
La rue où le forcené a été abattu par la police à Echirolles le 29 octobre 2016 – JEAN PIERRE CLATOT / AFP

C’est devenu la règle, que dis-je, un devoir absolu pour les proches d’un délinquant abattu par les forces de l’ordre. Ils hurlent à la bavure. Ils pleurent qu’on ne lui a laissé aucune chance, qu’il fallait lui tirer dans les jambes… ben voyons.

Et le journaleux de titrer « Bavure ou légitime défense »… Carrément.

Bavure ou légitime défense ? Un forcené de 51 ans a été abattu par les forces de l’ordre, vendredi soir, à Echirolles (Isère) et cinq policiers ont été placés en garde à vue et relâchés dans l’après-midi, dans un contexte de fortes tensions entre policiers, magistrats et gouvernement. Le fils de l’homme abattu, décrit plus tôt comme « excité » et soupçonné d’avoir trop bu, fait le portrait « d’un bon père de famille », d’« un homme sans histoires » auprès du Dauphiné Libéré.

Absente lors du drame, la famille de ce père de quatre enfants, carrossier dans les Transports en commun grenoblois (TAG), n’a pu regagner la maison familiale qu’en début de matinée. « A ma connaissance, il n’avait pas d’arme à la maison. C’était un bon vivant, il aimait rire et partager et nous n’avions jamais entendu parler de conflit de voisinage en ce qui le concerne », affirme-t-il, indiquant par ailleurs qu’il s’apprête à porter plainte.

« Que justice soit faite ! »

Selon son fils, « ils ne lui ont laissé aucune chance. La police lui a dit qu’ils « auraient tenté de le maîtriser avec un taser mais cela n’aurait pas marché ». Et de s’interroger sur la nécessité de tirer à cinq reprises au lieu de lui « tirer dans les jambes ».

Même son de cloche du côté de la veuve. « Pour moi, c’est une grosse bavure (…) Cinq balles ! Ils auraient pu le blesser au lieu de le tuer directement. Ce n’était pas un homme méchant ; comment cela peut être permis de tuer les gens comme ça (…) Que justice soit faite ! Je suis en colère, je leur en veux », a déclaré samedi sa veuve, Coralie,au micro de RTL.

http://www.20minutes.fr/societe/1951827-20161029-forcene-abattu-policiers-echirolles-bavure-famille-reagit

Et toute la gôche qui déteste l’ordre, surtout républicaine, qui n’aime que les fauteurs de trouble va bien entendu entonner une fois de plus l’antienne « désarmez les policiers ». Comme s’ils n’étaient pas, déjà, désarmés par les risques de procès, de prison, par les anathèmes, par les pressions de leurs patrons…

Moi je m’étonne simplement. Le forcené était ivre. Ivre de désespoir ? D’avoir été laissé tout seul ? Où étaient donc les 5 membres de sa famille au moment des faits  ? Qui avait mis ce bon père de famille au désespoir, au point qu’il se soit enivré et mis à tout casser dans sa rue ? Qui ?

Et les voisins qui ont appelé les policiers au secours , ils vont oser aussi parler de bavure ?




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Bingo ! La famille du forcené d’Echirolles attaque les policiers !

  1. Jack

    je rêve du bon temps, où l’on appliquait la loi martiale….. Il nous faut un (ou une) Bonaparte !!! Plus de mollesse ! de l’ordre nom de dieu !!

  2. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    Quand on est menacé dangereusement, on n’a pas le temps de réfléchir. Mieux vaut une bavure qu’une décoration à titre posthume.

    Ceci étant dit, après réflexion, on peut penser qu’une seule balle dans le ventre l’aurait calmé. C’est ce qui aurait dû être fait en premier. Mais je ne connais pas les détails de l’attaque ni la vitesse à laquelle s’est déroulée cette scène. Il est possible aussi que les policiers ne soient pas suffisamment formés. Péter les plombs, cela arrive à beaucoup de personnes.

  3. deniauddeniaud

    Il n’y a même pas à applaudir les 5 policiers, puisqu’ils n’ont fait que leur travail.
    Dans n’importe quel pays normal du monde, ils auraient tiré pour tuer, car en face d’ un homme armé d’une machette puis d’un pistolet ( allez savoir à plusieurs mètres si c’est un vrai ou un faux, une fraction de seconde d’hésitation, et c’est le policier qui est mort…), on fait quoi ? on cherche dans le petit lexique du brave policier de base comment réagir, on essaie de se rappeler rapidement ce que « l’Etat » actuel a décidé concernant la légitime défense ?
    Les gens, les bobos pleins de bons sentiments dégoulinants, mélangent tout : devant une machette, on tire dans les jambes, quitte à les massacrer définitivement, parfait.
    Devant un pistolet, on ne tire pas dans les jambes car un homme blessé, plein de haine et sachant tirer, essaiera de tuer avec son pistolet, c’est un risque énorme à ne pas prendre, par bonté d’âme ou bêtise congénitale !!
    On tire pour tuer, assaillant bourré, malheureux en amour ou au jeu, jeune couillon paumé, on tire pour tuer, point barre.
    Et si les bisounours ne sont pas contents, on les met en situation réelle, mais pas dans un de leurs jeux videos débiles, en télé-réalité, on les met pour de bon devant.. UN VERITABLE AGRESSEUR ARME.
    Personnellement, je n’hésiterais pas une fraction de seconde, et ça ne m’empêcherait pas de dormir.

  4. Alexcendre 62

    Que cela serve d’exemple a tous ceux tentés d’en faire autant , face a la police on se comporte correctement et surtout on ne fait aucune menace avec arme vraie ou fausse, point a la ligne . Je suis certain que nos policiers sont souvent dans des situations dangereuses avec un comportement imposé pour éviter la bavure , c’est donc la peur au ventre qu’ils doivent opérer et certains ont le trouillomètre a zéro avec la gâchette plus sensible que d’autres .La responsabilité n’est pas de la police mais de tous ces gens qui ont laissé partir notre société en déliquescente sans en assumer les conséquences lorsqu’ils voyaient que l’ordre n’était plus respecté pratiquement a tous les étages .

    1. Philippe d'aval

      D’Accord avec 1 grande partie de votre commentaire sauf qu’il aurait fallu que nous en sachions un peu plus sur ce soit disant forcené avant de l’utiliser comme moyen porte drapeau de la légitime légitime défense pr les victimes et les dépositaires de l’autorité .j’ai laisse moi même 1 commentaire
      Bien à vous Philippe d’aval facebook

  5. angora

    « un bon père de famille » mais qui se soulait, se chamaillait avec ses voisins, menaçait avec une machette……et un pistolet d’alarme.
    on peut trouver mieux comme bon père de famille.
    la femme prétend qu’il n’y avait pas d’armes « à sa connaissance »….qu’elle ne connaissait pas de problèmes de voisinage.
    c’est le genre de choses qu’on doit savoir quand on est une vraie famille.
    encore des gens pas nets!

  6. Jean-Christophe Comet

    Article 132-75 du code pénal :

    « Est assimilé à une arme tout objet qui, présentant avec l’arme définie au premier alinéa une ressemblance de nature à créer une confusion, est utilisé pour menacer de tuer ou de blesser ou est destiné, par celui qui en est porteur, à menacer de tuer ou de blesser. »
    La légitime défense est donc avérée. Félicitations messieurs, vous avez effectué les gestes professionnels que l’on vous a enseignés lors des séances de formation. Fin du chapitre.

  7. Saint Cloud

    Bonjour les Patriotes
    .
    Très bons commentaires Rien à ajouter .
    un petit « truc « seulement… la famille espère surement beaucoup d’€..??…
    Vous pensez que je suis « tordu »?? alors pardon !!!

    Saint Cloud .

    1. angora

      bien sur que c’est une affaire de gros sous. la voilà débarrassée d’un boulet et il lui faut en plus des sous.
      comme ça doit etre un cas soss elle ne paiera pas d’avocat et sera bien défendue grace à nos impots.
      et bingo! le jackpot!!!!!!!!!!!!!

  8. gillic

    La veuve a perdu son mari ivrogne et elle veut aussi gagné le loto !!!!! Elle me parait trop gourmande ……

  9. Philippe d'aval

    Je suis pr la légitime défense pr les victimes et les dépositaires de l’autorité
    Mais dans ce cas était il normal de le mitrailler à la mesrine puisque les policiers avaient des boucliers anti balistiques qu’ils étaient 5 contre 1 que ce n’était pas 1 djeune racaille mais 1 pauvre type èmeche peut être cas social peut être votant marine .il a peut être disjoncté comme bcp d’automobilistes en venant aux mains .
    Je précise que je suis frontiste de mantes la ville et donc ni anti flic ni pro racaille sauvageonne d’origine maghrébine
    Philippe d’aval facebook

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Philippe le quidam avait à la main une arme, ou ce qui paraissait une arme, chacun des policiers a fait son devoir.Si l’arme avait été réelle et qu’il avait tué un des policiers parce que chacun se demandait s’il fallait tirer on critiquerait à présent ces policiers…

  10. dargent

    Revenant du travail ou de chez des amis supposons que l’on vous indique de vous arrêter à 1 h du matin dans la rue d’une banlieue déserte. Si vous obtempérez vous pouvez tomber sur de faux policiers qui vous détroussent; si vous fuyez vous courrez le risque de recevoir une rafale de balles. Quelle est la solution? Moi je commence à avoir les jetons…

  11. Anaïs

    Que l’on soit d’accord ou pas avec ce qu’il c’est passé il y a des propos insoutenable que je ne peux tolérer… Jean-Pierre étais quelqu’un de bien c’est d’ailleurs pour cette raison que l’on étais si nombreux aujourd’hui à lui faire nos adieu.
    Beaucoup juge le fait qu’il avais bu et qu’il se trouvais seul chez lui, mais que celui qui ne c’est jamais enivré lui jette la première pierre. Peut ton reprocher à sa femme de l’avoir laisser seul pour rendre visite à l’un des ses enfants? (je précise tous majeurs et indépendants). Comment pouvez vous savoir s’il a bu en sa présence ou pendant son absence? Vous étiez là?
    Il es bien facil de juger en se laissant abrutir par les articles où l’on vous raconte ce que vous voulez entendre, n’êtes vous pas assez intelligent pour savoir que les journaux ne vous dise pas que la vérité?
    J’ai hâte que la vrai version éclate au grand jour pour qu’enfin Jean-Pierre puisse reposer en paix et que sa femme, ses enfants, ses parents et ses frères puisse être un minimum soulager même si eux on déjà pris la perpétuité. Réfléchiser avant de juger, dans la vie il ne faut pas trop parler car on est tous humain et nous avons tous des moments de faiblesse.. le sien lui a étais fatal et c’est regrettable..merci à ceux qui le soutienne ou qui accorde le bénéfice du doute. Que justice soit faite.

Comments are closed.