Florian Philippot demande la démission du préfet de Calais qui justifie les incendies par la coutume


Florian Philippot demande la démission du préfet de Calais qui justifie les incendies par la coutume

Florian Philippot (FN) demande la démission de la préfète….
Il a déclaré :
« Les propos hallucinants de la préfète du Pas-de-Calais (Fabienne Buccio, expliquant que les incendies qui ont embrasé une partie de la  » jungle » de Calais cette nuit relèvent de la « tradition des populations migrantes » doivent entraîner sa démission immédiate »,
« Le rôle d’une préfète n’est pas de constater, ni moins d’expliquer, des actes délictueux d’une telle gravité mais de faire respecter la loi de la République », « Mme la préfète du Pas-de-Calais considèrera-t-elle demain que les centres d’accueil où vont être relogés des milliers de migrants aux frais de l’État peuvent être incendiés au nom de la « tradition »?

La préfecture du Pas-de-Calais avait expliqué à l’AFP que les incendies déclenchés dans la nuit de mardi à mercredi sur le camp de Calais sont une « tradition, notamment pour certaines communautés qui mettent le feu à leur habitation au moment de la quitter ». Le même phénomène avait été constaté en mars lors du démantèlement de la zone sud, selon la préfecture.
https://fr.news.yahoo.com/evacuation-jungle-philippot-fn-demande-d%C3%A9mission-pr%C3%A9f%C3%A8te-112758109.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Florian Philippot demande la démission du préfet de Calais qui justifie les incendies par la coutume

  1. UTR

    Nous ne pouvons qu’adhérer aux conclusions de ce responsable FN, qui insiste à bon droit sur le fait que ce représentant de l’état, considére l’accomplissement d’un délit manifeste, avec un détachement exprimant une totale neutralité de réaction et de sentiments !

    L’attitude préfectorale face aux comportement des clandestins ( encore une fois je ne les appelle pas migrants ) augure trés mal de la nature de leur gestion par les pouvoirs publics, quand fatalement sur leurs lieux d’implantations, ils vont nécéssairement se livrer à des délits et probablement des crimes !

    Le ministére et la prefecture , alliés à des médias complaisants, ont réussi à dissimuler les graves agressions contre les calaisiens,. Mais il en sera éventuellement tout autrement s’agissant des actions de ces étrangers , dans le cadre de toute petites localités , ou tout évenement et en particulier les plus dramatiques , seront indubitablement connus du grand nombre , sans que l’état puisse efficacement imposer une omerta autoritaire

    Nous attendons donc le jour ou des incidents voire même tragiques , vont frapper des villages , ayant du accueilli ce genre de clientéle, et dans ce cas , la politique du silence , relévera de la mission impossible , et la réaction populaire sera potentiellement encore plus vive, si les autorités se laissent aller à une relativisation indigne et scandaleuse de la gravité des faits commis !

  2. maury

    Ben oui quoi !tout est permis à ceux qui nous envahissent !!!Le jour où ils auront envie de brûler un château qu’on leur aura offert gracieusement comme gite ,et bien ces balourds aux commandes vous diront que c’est la coutume chez eux comme la lapidation et autres joyeusetés :ON EST MAL BARRE LES AMIS!!!!
    DÉMISSION POUR TOUS CEUX QUI NOUS METTENT EN DANGER!!
    ps N’oublions pas qu’il y a des bonbonnes de gaz dans cette fameuse jungle !A t-elle pensé cette pauvre ignare que Calais est une ville??,

  3. Lavéritétriomphera

    En faite la polygamie, l’excision, les châtiments corporels sont aussi la tradition dans certaines communautés musulmanes … J’ignorais cependant que mettre le feu en faisait partie.

  4. Chistian jour

    C’est comme les voitures qui crament tout les ans en fin d’année, parait que c’est normal. Il n’y a pas que le préfet de calais qui doit sauter.

  5. durandurand

    Napoléon faisait exécuté les incendiaires , il n’y a plus jamais eu d ‘incendie de foret , suivant les procès de cette époque ! Faisons de même , exécutons ces pyromanes , quelques exemples devraient les calmés !

  6. Renoir

    On incendie d’un côté, on égorge de l’autre : c’est sûrement des m. que vient l’expression « mettre à feu et à sang »

  7. une Française

    Bravo Monsieur Philippot. Cette préfete a été en-dessous de tout, d’abord en nous prenant pour des débiles mentaux, ensuite et stigmatisant une population qui a subi deux invasions depuis 1980 et dont le territoire est occupé depuis 1983 par la coalition atlantiste qui a entraîné un chaos monumental et une misère sans nom.
    Nos dirigeants sont responsables de ce qu’ils ont subi et continuent à subir qui est indescriptible. Il était inutile de les traiter en plus de pyromanes d’autant plus que je vois très bien qui a pu faire ça : Ceux qu’on devrait renvoyer illico dans leurs pays d’origine parce qu’ils n’ont de réfugiés que le nom..

  8. LouiseLouise

    C est le gouvernement Valls qui aurait dû la débarquer illico. Elle ridicise les institutions nous sommes une fois de plus la risée du monde entier

    1. Andrej

      Louise,
      C’est le gouvernement qui devrai être débarqué : le préfet reçois les ordres du gouvernement, lui ne fait que le larbin.
      Cordialement.

  9. Sylvie

    Et si on brûlait une préfecture comme celle de Calais ? Ce serait considéré comme une tradition et une coutûme des populations locales de ce pays !

    Brûler des forêts méditerranéennes du sud de la France deviendra aussi une tradition pour nos préfets… car ils encourageront les incendiaires à agir ainsi pour construire après des mosquées et des immeubles… destinés seulement pour les migrants !

  10. Jean.marc

    je croyais que la jungle était surveiller par des centaines de flics, cela n’a pas empêcher des migrants de rentrerait avec des bidons d’essences pour y mettent le feux,comment ce sont ils procurer cette essences, avec quoi ont ils payer cette essences soit disant qui ne toucher aucune aides financières,qui leurs à donner cette essences.

  11. Dorylée

    Violer les petites filles et amputer les voleurs est également une tradition. Et selon les usages, on brûle ou on lapide les filles qui refusent les avances des garçons. Alors on fait quoi madame LE préfet ???

Comments are closed.