Je n’aurais jamais écrit ce qu’a écrit Eric Zemmour.


Je n’aurais jamais écrit ce qu’a écrit Eric Zemmour.

J’espère que les juges sauront se souvenir de leurs chères études et du fait qu’on a bien dû leur apprendre un jour qu’un texte s’analyse en fonction du contexte et que l’interprétation littérale n’est pas toujours la plus pertinente…

A moins qu’ils ne tombent dans le piège de ceux qui veulent faire croire que quiconque s’en prend à l’islam favorise le « passage à l’acte dangereux » (comme disent certains médias par euphémisme) de ceux qui sont prêts à tuer pour Allah.

Ayant l’habitude de fouiller la jurisprudence et m’étant notamment intéressé de près aux litiges relatifs à l’incitation à la haine et aux autres limites à la liberté d’expression, je n’aurais cependant jamais écrit ce que Zemmour a dit.
Il faut avoir une certaine maîtrise du langage pour beaucoup écrire ou parler à propos de l’islam. La moindre ambiguïté peut valoir l’indignation des « antiracistes » / « antifascistes » et des poursuites judiciaires.

Les lois limitant la liberté d’expression et le recours fréquent qu’y font les juges interdisent de facto à qui n’est pas un peu initié à leurs subtilités de dire ce qu’il pense à ce sujet dans un discours ayant une audience un peu large (notamment compte tenu de la personnalité de son auteur).

De plus, c’était maladroitement dit, car comment peut-on respecter les djihadistes, dont l’idéologie est mortifère ? Non, on ne peut respecter ceux qui préfèrent les chaînes à la liberté réelle, la mort à la vie…

Il existe des modèles plus brillants auxquels se référer et qui, eux, font partie de notre bagage civilisationnel, comme  Antigone, prête à mourir en s’opposant à Créon pour défendre l’honneur de son frère, un mythe fondamental pour la philosophie du droit occidentale.

Néanmoins, c’est ensuite au procureur d’être intelligent, en utilisant les ressources du principe d’opportunité des poursuites, en ne poursuivant pas ceux qui, de toute évidence, n’ont pas d’accointance avec les idées ou les thèses que leurs discours, pris isolément, et en raison de leur maladresse, semblent épouser.

D’ailleurs, on peut se demander quelles suites vont être données aux propos de Aya Ramadan, militante des « Indigènes de la République » à propos de l’apologie de terrorisme dont on doit dire, présomption d’innocence oblige, qu’elle est « soupçonnée » :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/10/4-morts-a-tel-aviv-orgasme-de-aya-ramadan-pir-silence-de-tubiana-et-de-la-ldh/

A ce sujet, il se trouve même sur Mediapart un certain Norman AJARI se disant « enseignant-chercheur en philosophie » pour écrire :
« pour un tweet favorable à la résistance armée palestinienne, la militante du Parti des indigènes de la République Aya Ramadan a récemment été attaquée[10]. C’est le délit d’apologie du terrorisme, cette laïcisation du délit de blasphème, qui rend possible un tel procès politique ».
Si vraiment l’apologie du terrorisme est la « laïcisation du délit de blasphème », alors je suis la reine d’Angleterre ; ou bien, c’est un aveu de ce qu’une certaine « religion » ordonne de se livrer au terrorisme. C’est peut-être plutôt ça…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


30 thoughts on “Je n’aurais jamais écrit ce qu’a écrit Eric Zemmour.

  1. PUGNACITÉ

    Zemmour à eu un raisonnement limpide tant au plan moral qu’inteleectuel.
    Il a avancé l’assertion selon laquelle nous pouvons nous fourvoyer en ne prenant pas au sérieux nos ennemis politico religieux.
    Ceux ci contrairement à ce que l’on veut tous pouvoirs confondus,n ous faire croire sont pour les dirigeants ,des,intellectuels ,cultivés et éduqués (ce qui les rend redoutables).
    En outre nous semblons anéantis ou conditionnés incapables d nous rebeller jusqu’à perdre notre vie.
    Les bisounours et marchés blanches témoignent de notre inféodation et de notre faiblesse inhérente.

  2. Lili

    Bonjour Maxime,
    Je reposte, ici, mon com d’hier où il a toute sa place …..;
    A tous ceux qui s’offusquent ou sont surpris des propos de Zemmour….
    Pour savoir et comprendre ce que dit Zemmour…écoutons Zemmour !!
    Tendez l’oreille, le son n’est pas terrible.
    http://www.fdesouche.com/775887-eric-zemmour-sexplique-sur-les-propos-qui-lui-sont-reproches
    Il respecte l’idée de mourir pour ses idées, comme beaucoup dans l’histoire de France ou du monde l’ont fait !!!!
    De plus, il parle des djihadistes pas des terroristes qui ont fait des attentats en France !!
    Les fachos ne savent pas quoi trouver pour le tuer ua propre comme au figuré!!
    Moi, je le défend et même si il avait eu une maladresse de langage, je la lui pardonne !…..Et pourtant, je ne pardonne pas facilement !

    1. PUGNACITÉ

      Zemmour a vainement semble t il tenté une démonstration aux antipodes de ce qui était attendu car véhiculé et conditionné par le secours des politicards et des merdias….
      Les terroristes sont des fous. furieux osychiatriques ,,. Donc minoritaires.
      Or ,tel ne semble pas être le cas.
      Des leaders intellectuels ,cultivés et politico religieux actifs organisent et dirigent les luttes menées en France et de l’intérieur.
      Pour ce faire, ils ont recours à des exécutants prêts à mourir pour leur idéal.
      Et c’est d’ailleurs ce à quoi ils s’emploient ardemment voire frénétiquement.

    2. EVAEVA

      En effet, Eric Zemmour n’a pas dit qu’il admirait l’idéologie criminelle qui anime les jihadistes, mais le fait qu’ils sont, eux, capables de mourir pour leurs idées, alors qu’en face les non-musulmans (pour beaucoup d’entre eux) n’ont sont pas capables.

      1. Lavéritétriomphera

        « Mourir pour ses idées » est un alibi pour masquer des tendances suicidaires dangereuses pour soi et dans le cas des djihadistes pour les autres. Ceux qui sont prêts à risquer leur vie pour une cause (juste), ne recherchent jamais la mort et ne sacrifient pas des innocents pour satisfaire un dieu sanguinaire.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Je ne suis pas d’accord, mourir pour ses idées est une façon de dire que l’on va jusqu’au bout de ses idées, même si elles doivent vous amener à la mort et cela n’a rien de suicidaire. Cela ne signifie pas que l’on recherche la mort. Cela signifie qu’on a fait un choix de vie qui peut aller jusqu’à la mort.Jean Moulin – et tant d’autres – est mort pour ses idées. IL n’était pas suicidaire.

          1. Lavéritétriomphera

            Je me suis mal exprimé (métier oblige), « Mourir pour ses idées » peut cacher des tendances suicidaires et spécialement quand on recherche la mort.
            Je respecte ce qui est respectable, donc les résistants qui sont prêts risquer leur vie pour leur cause. Je ne respecte certainement pas les adorateurs de Baal qui veulent imposer leur culte odieux à nous et à nos enfants. Sur un sujet les avis divergent ce que n’acceptent pas les sectateurs islamiques.

      2. HUINENG

        Que nenni jeune homme !! Voici le message que j’ai adressé à Eric Zemmour et qui vaut pour vous aussi :

        Désolé, mais vous manquez singulièrement de profondeur psychologique sur la nature humaine, car si les djihadistes « meurent » pour leur foi c’est parce qu’ils ont la certitude, énoncée par le Coran et la Sunna, qu’ils iront au Parais des musulmans goûter les délices sexuels d’une vie éternelle où ils seront en érection à perpétuité au milieu de 72 houris aux grands yeux .
        http://www.3ilmchar3i.net/article-29803634.html

        Si cette perspective de jouissance sexuelle éternelle leur était retirée, je suis absolument convaincu qu’aucun d’eux ne sacrifierait sa vie comme l’ont fait , même contre leur gré, les kamikazes japonais qui eux mouraient stoïques sans aucun espoir de récompense céleste, au nom de l’empereur du Japon, presqu’ un demi-dieu pour eux.

        Il n’en demeure pas moins que votre déclaration de « respect’!! pour ces tueurs sanguinaires qui sont capables d’égorger et d’énucléer, avant d’être eux-mêmes abattus , est d’une maladresse inouïe vis-à-vis du chagrin des familles de victimes qui devrait vous noyer de remord .

        Imaginez que demain au nom d’Allah donc au nom de sa foi musulmane ( cf Verset 17 de la 8ème sourate du Coran) un djihadiste éventre votre femme et égorgent vos enfants, parce qu ils les considèrent en tant que juifs comme ennemis de l’Islam, en plus d’être des singes et des porcs !!

        N’est-il pas conseillé dans l’éthique juive par le Talmud , avant de juger une personne – en bien ou en mal – d’imaginer son propre comportement en se mettant à sa place .

        Ma « science » je la tire des vingt ans que j’ai passé dans un quartier à dominante arabe où j’ai pris conscience des grands appétits sexuels de tous mes copains maghrébins qui hantent toutes leurs conversation et de la faible valeur humaine pour eux de tout ce qui n’est pas musulman : égorger un être humain est le fantasme morbide d’une infinité de musulmans.

        Précision : de mon côté, je vais prendre sur moi pour vous garder mon amitié……..je pratique le ZEN n’est-il pas !!

      1. Lili

        Bonjour Maxime,
        Tu as raison, ces tarés ne meurent pas pour une noble cause mais pour aller au lupanar d’allah !!!!…Vont être déçus ces trousducul….. 🙂

  3. Bellérophon

    La meilleure façon de combattre une idée , c’est d’en démontrer l’ absurdité.
    La plus grande menace pour une démocratie consiste à imposer un formatage idéologique qui clive la population en entretenant les extrémistes par un déni d’expression!
    Les grands malades qui spolient le pouvoir depuis des lustres, légiférant à tout-va dans le seul et unique but de maintenir cette médiocratie sont les seuls responsables de ces dérapages; Ces apprentis sorciers travaillent à un changement de paradigme par un chaos plus ou moins contrôlé …… au profit d’une élite autoproclamée représentant en tout et pour tout 0,01% de la population mondiale!
    En concaténant au maximum environ 12 familles dominent le monde. Rien que les huit plus grandes sociétés financières américaines « Wells Fargo,Goldman Sachs, JP Morgan, Morgan Stanley, Bank of America,Bank of New York Mellon, Citigroup, US Bancorp » sont contrôlées à 100% par dix actionnaires et, cerise sur le gateau, nous ne retrouvons que quatre sociétés toujours présentes dans toutes les décisions:
    « State Street, Vanguard, BlackRock, Fidelity ».
    Alors, au lieu de nous étriper, nous ferions bien de suivre les ficelles pour combattre le(s) marionnettiste(s) ……

  4. J

    Je ne juge pas E. Zemmour, même si j’ai trouvé que ce qu’il a dit est maladroit, surtout parce que ce genre de propos risque de diviser les patriotes et résistants, et ce n’est pas le but. De plus, avec le gouvernement aux abois, il risque de se faire mettre hors d’état de nuire, en étant cité à comparaître, etc…

    1. PUGNACITÉ

      Des patriotes qui de prétendent résistants devraient comprendre dans toute leur acception les propos veridiques et sans concession de Zemmour.
      Sinon,ils s’érigent unilatéralement en patriotes et évitent les contraintes afférentes à cet état et en conservant le leurre

  5. Lavéritétriomphera

    Je ne respecte pas ceux qui se tuent et assassinent les autres pour leur « cause ». Je respecte ceux qui vivent pour leur cause, et ils peuvent effectivement mourir assassinés ou exécutés (Jésus, Jeanne d’arc , Gandhi, Martin Luther king). Les héros ne se font pas exploser dans un lieu bondé d’enfants, mais risquent leur vie pour que tous nous puissions vivre dans la paix et le justice (Hirsi Ali, Pamela Geller, Tommy Robinson).
    Si je l’approuve parfois, j’estime que Éric Zemmour qui parle d’une guerre quasi inévitable, perd souvent à mon sens, de bonnes occasions de se taire.

    1. PUGNACITÉ

      Bisounours ?
      Nous n’en sommes malheureusement plus au stade où nous pouvons sereinement et démocratiquement faire vivre une cause.
      Nous sommes dans l’obligation désormais de nous impliquer .
      Nous ne pouvons plus nous dérober et nous affranchir de toute obligationde combat.
      Néanmoins chacun fait comme il peut et non comme il voudrait.

    2. PUGNACITÉ

      Vous également..
      Zemmour assume ses propos lucides et pugnaces.
      Sans doute est il déjà trop tard mais il consent à mettre sa vie en jeu par amour de notre Pays
      Et, cela se respecte au plus haut point eu égard à la rareté de telles positions.

      1. Renoir

        Bien sûr que nous on respecte Zemmour et qu’on le soutient totalement, mais pas parce qu’il est prêt à mourir pour ses idées : on le soutient parce que ses idées sont JUSTES et DEMOCRATIQUES : lui il n’appelle à aucun pogrom, à aucun massacre, à aucune vengeance, il se contente d’être un penseur brillant et courageux.
        Mais je le redis: pas de respect pour ceux qui ne nous respectent pas ! Pas de respect pour les idées mortifères et totalitaires !
        En réalité je crois que Zemmour s’est montré trop humaniste vis-à-vis de monstres froids qui ont perdu toute humanité.

  6. SPQR

    Zemmour a totalement raison.
    Vous confondez – ou associez – morale et courage.
    Ces enfoirés sont des héros pour leur cause et c’est logique.
    Il est possible de l’admettre, même si leur idéologie est pourrie et qu’il va falloir la combattre avec tous les moyens car, pour pour ma part, en particulier dans un contexte de guerre, la fin justifie les moyens.
    Pas de morale. On va en crever .

    1. MaximeMaxime

      Pour la confusion « morale » et « courage », je veux bien que vous m’expliquiez car je n’ai pas compris…
      Malgré ce que j’ai écrit, il faut reconnaître qu’une condamnation de Zemmour serait extrêmement hypocrite, puisque c’est le système lui-même qui respecte les djihadistes, en leur réservant un traitement privilégié : ils sont particulièrement bien traités dans les centres de déradicalisation (http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/17/deradicalisation-30-esclaves-non-musulmans-au-service-de-6-crapules-qui-menent-la-vie-de-chateau/) ou en prison (http://resistancerepublicaine.eu/2016/07/04/abdeslam-en-prison-un-etage-deux-cellules-et-une-salle-de-sport-pour-lui-tout-seul/).
      Le respect n’est pas l’admiration, ni l’apologie…

      1. Lavéritétriomphera

        J’estime que ceux (et celles) qui ne respectent pas la vie humaine, ni la leur ni celle des autres, ne méritent pas le respect.
        Les adeptes des idéologies de mort s’adonnent à leur culte macabre avec des viols et des sacrifices humains. Ceux qui croient en la vie, savent qu’un mort ne combat plus. Ceux qui croient au triomphe de la vérité, restent en vie le plus longtemps possible pour qu’émerge la justice.
        Dans beaucoup de circonstances, le véritable courage est de vivre, et non de se détruire en détruisant tout autour de soi.

  7. patito

    Zemmour devrait s’énerver un peu quand on l’EM….. avec cette question et dire qu’il convient de remplacer le mot « respecter  » par celui de « ne pas sous-estimer » si on n’est pas capable de faire de l’analyse de texte « 

    1. PUGNACITÉ

      Tant mieux sns doute,vous revendiquez avoir la capacité pour nous, pauvres incultes….
      I’ m joking!

    2. Renoir

      Bien sûr que c’était ça le fond de son jugement : on ne doit pas sous-estimer l’ennemi, surtout s’il est capable de tout.

  8. Claude LaurentClaude Laurent

    Quand Virginie Despentes faisait vraiment l’apologie des terroristes sans choquer la bobosphère contrairement à Zemmour.

    Grande psychologue Virginie Despentes a un coeur gros comme ça. Elle doit dépasser Dieu en terme de miséricorde !
    (Après les attentats du début d’année)

    « …J’ai aimé aussi ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de viser au visage. J’ai aimé aussi leur désespoir. Leur façon de dire -vous ne voulez pas de moi, vous ne voulez pas me voir… »

    [NdCL: J’imagine son trouble devant l’émotion que devait ressentir le SS obligé de fusiller 50 personnes devant la fosse où elles allaient tomber!
    On n’imagine Virginie tremblante d’empathie pour ce SS libérant quelques larmes pour être contraint de verser le Zyklon B dans la chambre à gaz!
    Elle doit même compatir à l’angoisse de Himmler contraint d’inventer des camps de concentrations à cause du traité de Versailles ?

    http://www.fdesouche.com/776017-quand-virginie-despentes-faisait-vraiment-lapologie-des-terroristes-sans-choquer-la-bobosphere

    1. Renoir

      Il existe une magnifique chanson du grand Chico Buarque qui décrit (avec une énorme ironie) les états d’âme du bourreau brésilien (époque de la dictature fasciste, soutenue par les USA par parenthèse) dont le coeur saigne pendant que ses mains sont occupées à torturer…
      Mais on ne va pas demander à une Pesdentes de connaître l’oeuvre de Chico Buarque !

  9. castagnole

    je conçois que peu de gens comprennent Zemmour : pour le comprendre, il faut l’écouter, il faut un certain niveau de maîtrise de la langue française (principalement sur les mots de plus de 3 syllabes) et il faut se reconnaître dans les références (historiques ou littéraires ou culturelles) auxquelles ils fait appel pour étayer ses thèses.

    3 grosses difficultés pour la génération « parce que je le vaux bien » qui n’écoute pas, a une connaissance hasardeuse de notre langue et surtout n’a pour références culturelles que celles de la télé…

    Personnellement, même si parfois, je trouve qu’il ose grave la provoc’, j’aime écouter Zemmour… il est limpide, construit, cohérent dans ses opinions et tellement cultivé ! un vrai bonheur !

  10. Xtemps

    Tout ce remue ménage pour juste oser dire que l’Islam tue au nom d ‘Allah, on veux nous faire croire que l’Islam ce n’est pas çà, alors que des meurtriers tuent au nom de l’Islam, soit par ce que les gens acceptent pas l’Islam ou on à insulter l’Islam et méritent châtiments .
    Il y a tout de même une différence entre dire que ce n’est pas une pipe de Magritte qui tue personne et c’est pas çà l’Islam pendant qu’on tue des innocents dans le monde au nom d’Allah depuis 1400 ans.
    On ce fout des gens là, l’Islam est une meurtrière et quand les musulmans l’appliquent, ils ne font pas de détailles, ils tuent point barre.
    Et les soit disant modérés musulmans ne font aucune manifestation contre ces soit disant mauvais musulmans dans le monde, comme ils savent très bien le faire quand il faut d’ailleurs.
    Nous avons le droit et même le devoir de dénoncer que les musulmans tuent au nom d’Allah pour l’Islam, sans aucune condamnation nul part en Europe.
    Condamner les gens pour le simples fait de dénoncer de la dangerosité de l »Islam que les musulmans pratiquent, en trouvant des prétextes comme excuses, n’ aucun sens.
    On ne couvre pas une meurtrière qui tue, sans tomber dans la collaboration avec, et çà fait beaucoup de monde avec çà.
    Les musulmans seraient des Nazi à la place, nous parlerions de collaboration avec l’ennemi et de haine! et les condamnations seraient vite là.

Comments are closed.