L’ex Directeur des services secrets hongrois : la charia sera installée d’ici un à cinq ans en Europe


L’ex Directeur des services secrets hongrois : la charia sera installée d’ici un à cinq ans en Europe

Si rien ne change, la charia sera installée d’ici un à cinq ans en Europe.

Entretien avec Laszlo Földi, expert en sécurité, ex-directeur de l’agence des services secrets hongrois.

Interview en hongrois, sous-titrée en anglais, traduite sous la video en français.

Traduction par Denis

Journaliste : Bonjour M. Földi. Existe-t-il quelqu’un en Europe qui pourrait nous dire, à plus ou moins 200 000, combien de migrants nous avons sur le continent ?

 

  1. Földi : Je pense que le problème est plus vaste que cela. Peuvent-ils nous dire, QUI EST ce million de personnes ? Vu sous cet angle, la situation est absolument catastrophique. La raison en est, comme nous l’avons souvent dit, la politique des frontières ouvertes laissant passer une foule innombrable [de migrants]. Il y a à peu près un an, un an et demi, le sujet était tabou, même quand il s’agissait de mentionner la possibilité que des terroristes pouvaient s’être infiltrés parmi les migrants. Il y a eu une émission de télévision — dont je tairai le nom — dans laquelle le journaliste disait qu’il était stupide de voyager dangereusement à bord de bateaux pneumatiques pour venir ici, alors que les terroristes peuvent confortablement prendre l’avion. Le problème n’est pas là. Ils peuvent prendre l’avion aussi. Mais le fait est, que des milliers de soldats islamistes sont arrivés. Ce n’est pas du terrorisme au sens commun dont nous parlons ici. Mais il s’agit d’une attaque, une invasion qui a deux objectifs. Dans un premier temps, faire entrer un nombre maximum de soldats bien entraînés en Europe. La première tâche [de ces soldats] est de recenser la seconde ou la troisième génération de la population locale de confession musulmane, qui vit dans des zones de non droit non reconnues officiellement. Plus de 50 % de cette population ne veut pas s’intégrer dans la culture hôte. Ce sont des membres potentiels de la future armée.

Journaliste : Ces réfugiés — que nous qualifions de réfugiés en référence à la convention de Berne de 1951, selon laquelle est réfugié quelqu’un qui fuit une persécution raciale, religieuse, ethnique ou politique pour sauver sa vie — donc ce sont des réfugiés. Pourquoi ne se sont-ils pas tournés vers les riches pays voisins producteurs de pétroles ?

  1. Földi : Il y a une autre stratégie [de conquête], (en dehors d’envoyer des soldats terroristes), qui consiste à conquérir l’Europe d’une manière plus paisible. Les pays pétroliers ne les laissent pas entrer parce qu’ils savent que [les réfugiés] ne sont pas capables de se rendre utiles. Mais [ces pays] ont aussi besoin d’un nouveau contingent en Europe pour qu’ils créent des partis politiques en leur faveur, pour servir les ressortissants de ces pays pétroliers, qui viendront se réfugier en Europe, une fois la ressource pétrolière épuisée. Ces gens voteront alors pour ces partis politiques islamistes européens et ils seront représentés dans les parlements. Dans ce sens, c’est l’occasion rêvée pour eux puisque l’Europe invite déjà ces futurs électeurs. Personne ne devrait croire que les partis existants [profiteront de ces futurs électeurs]. À partir du moment où ces partis [islamistes] seront implantés — les pays pétroliers ont tout l’argent nécessaire [pour s’en occuper] — [ces nouveaux électeurs musulmans] voteront pour ces partis islamistes exclusivement.

Journaliste : Le sens du mantra de l’union européenne « l’unité dans la diversité » tel qu’on le comprend aujourd’hui, il y a de grandes chances qu’il n’ait rien à voir avec celui que lui donnait les pères fondateurs de l’UE comme Shuman.

  1. Földi : Du fait des migrations, la composition ethnique de l’Europe ne sera plus jamais la même. Le sens du mot « diversité » voulait alors dire hongrois, français, allemands ou russes. Mais [les pères fondateurs] n’avaient jamais pensé qu’une loi religieuse, la charia, puisse être introduite en Europe. Personne ne pouvait anticiper cela sérieusement. Si rien ne change et que l’Europe continue de se battre dans cette guerre intérieure — parce que c’est à cela qu’on assiste aujourd’hui — la charia sera installée d’ici un à cinq ans. J’espère me tromper, mais nous en serons à parler des endroits en Europe où sévira la guerre civile. Des soldats islamistes bien entraînés surgiront des zones de non-droit, dans lesquelles personne ne peut aller et tout particulièrement pendant la nuit. Ils se déploieront autour [de ces zones de non-droit] et engageront des combats avec la population de souche qui tentera de se défendre. Les autorités, avec le mode de pensée actuel, ne pourront pas faire face.

Le journaliste : Quelles seraient les conséquences si ce qu’a dit, il y a deux jours, l’ambassadeur de Turquie auprès de l’UE se réalise, quant à la menace de déclarer nul l’accord [NdT : sur les visas entre l’UE et la Turquie ?]. Et ils renonceraient au traité [NdT : lequel ?].

  1. Földi : Des flots [de migrants] viendraient. Les Turcs ont déjà utilisé cette menace et ils le referont. Nous devrions menacer la Turquie à notre tour. Menacer de les exclure de l’OTAN. Le dilemme pour la Turquie, c’est qu’elle n’a pas d’accord avec ses alliés [et sa protection dépend de l’OTAN] [NdT : donc, la Turquie hors de l’OTAN devient vulnérable ?].

Le journaliste : Et l’armée turque est la deuxième armée de l’OTAN ?

  1. Földi : Oui, elle compte pour 10 % [NdT : pour 28 membres] dans l’alliance [NdT : en terme d’effectif]. Les USA représentent 75 %. Les 15 % restants sont apportés par les 26 autres membres. Permettez-moi d’ajouter à cela une dimension financière. 51 % du budget sontt apportés par les 15 % restants. 49% du budget proviennent des USA et de la Turquie. C’est un point intéressant parce que les 15 % [NdT : représentant 26 membres] ne peuvent pas faire valoir leurs droits, par exemple, pour la protection de l’Europe.

Le journaliste : Que peut faire l’Union européenne contre la Turquie ? Donner des leçons de démocratie ou accepter la pression turque ? Ils sont [NdT : les turcs ?] en position idéale pour être soumis à un chantage.

  1. Földi : L’Europe ne peut rien faire contre la Turquie. Le dernier accord tenté par Mme Merkel était notre dernière cartouche. De ce point de vue, personne ne peut condamner [Mme Merkel]. Elle a essayé de construire une défense avec cela. Cela n’a fait que conforter les turcs dans leur confiance en eux-mêmes. Il n’y a qu’un seul moyen de se sortir de cette situation : c’est de les menacer de les exclure de l’OTAN. Hors de l’OTAN, les Turcs n’auront plus leur mot à dire quant à la politique internationale. Cette carte reste encore à jouer.

Le journaliste : Merci beaucoup M. Földi.

Traduit de l’anglais par Denis.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Denis

Hermès Trismégiste est le symbole égyptien du savoir. Sans la connaissance, il ne peut y avoir de liberté ni de vérité. C'est pour cela que toutes les idéologies totalitaires commencent par s'attaquer à l'information. Toutes les dictatures manipulent la connaissance et abolissent le sens critique. En sens inverse, l'information est le principal ennemi des dictatures. Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot.


28 thoughts on “L’ex Directeur des services secrets hongrois : la charia sera installée d’ici un à cinq ans en Europe

  1. Villeneuve

    Bonjour Denis,
    Terrible ! Mais la charia est déjà installée en Europe. Combien d’auto-censure en France !? Combien d’allégeance via une excuse de laïcité mal comprise volontairement : D’après nos lois républicaines, toutes les opinions contraires à l’ordre public doivent être interdites et pourchassées. Or, l’islam prospère en France…

    1. DenisDenis

      @Villeneuve,
      Oui, la charia est déjà présente en Europe, notamment au Royaume Uni qui pratique le communautarisme à grande échelle.

      Vous dites « Or, l’islam prospère en France… » : en êtes-vous réellement sûr ?
      À vous lire, tout le monde est musulman. Non. L’islam fait plus de bruit qu’il y a ne serait-ce que dix ans. Et on nous montre de fds qui se convertissent. On voit dans les rues des femmes bâchées. C’est du prosélytisme de bas étage.

      D’un autre côté, on ne voit pas ceux qui quittent cette « religion ». Ceux-là ne font pas de bruit. Et pour cause parce qu’ils risquent gros en apostasiant. Mais il y en a, ça c’est sûr.

      Je suis comme vous. Je n’ai pas de statistiques en main et j’ai aussi cette impression d’un débordement islamique. Mais je reste optimiste parce que, si l’islam fait de la propagande et se montre bruyamment, le mot est faible, c’est en utilisant les moyens de communications d’aujourd’hui. C’est une arme à double tranchant qui se retournera à coup sûr contre cette dictature qui, comme tout système totalitaire, ne supporte pas l’interférence avec une information qu’elle ne contrôle pas.

      Que l’on tire la sonnette d’alarme comme le fait RR c’est absolument indispensable.
      De là à donner à priori raison à cette « religion » en pensant qu’elle à déjà gagné c’est, d’une part, lui donner un crédit qu’elle n’a pas et, d’autre part, abandonner d’avance un combat qui est devant nous et que nous pouvons gagner ne serait-ce qu’en comptant les points des musulmans qui vivent dans des pays déjà musulmans qui commencent à se rebiffer (ex : http://www.francetvinfo.fr/monde/bangladesh/bangladesh-le-surf-comme-instrument-d-emancipation-pour-les-jeunes-filles_1854475.html).

      Il ne faut pas perdre espoir et s’avouer vaincu. Ce serait un trop gros service à rendre à cette secte maléfique, sanguinaire, esclavagiste, sexiste et cannibale.

      Quand vous dites « l’islam prospère en France… » vous tombez pile dans le piège de la propagande islamique. C’est ce qu’elle veut que vous pensiez. Personnellement, je n’en suis pas sûr du tout sinon, à quoi cela servirait-il qu’ils, les islamistes, s’agitent dans leur bocal comme ils le font si eux-mêmes étaient convaincus que l’islam prospère et s’installe ? J’aurai plutôt tendance à croire que si ils font tant de bruit, c’est qu’ils ont peur pour l’avenir de cette « religion » en vertu du fait que les gens vont à la pêche aux informations. La connaissance étant l’ennemie des dictatures, ils, les islamistes, ont du souci à se faire. Et à s’y prendre par la terreur comme ils le font, c’est on ne peut plus contre-productif parce que, à force de secouer le lion endormi qu’est l’Occident comme ils le font, ils risquent fort de le réveiller. C’est ce qui est en cours d’ailleurs un peu partout en Europe.

      Bien à vous.

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Christine – et nous derrière elle – est la dernière personne à baisser les bras.

        Un islamo-lucide arabisant comme René Marchand nous explique que la pression des musulmans, le flicage, comme il dit, est tel, que la terreur s’empare de ceux qui veulent quitter l’islam.

        La vidéo, très intéressante, que j’avais vue sur FR2, que vous nous donnez montre d’ailleurs très bien que si le désir d’émancipation est fort, la pression totalitaire de la « communauté » ne l’est pas moins.

        1. Lili

          Sans la complicité des politiques, des journaleux ainsi que des juges européens et même américains, les choses seraient différentes !
          N’oublions pas que l’islamophobie, sentiment de peur, est devenue un délit voire même un crime .
          Il n’y a qu’ à voir le sort fait à Christine Tasin, Pierre Cassin, Eric Zemmour et quelques autres qui osent se lever pour dire la vérité…….. Ils ne sont pas nombreux face aux lèche-babouches de tous poils (de barbe)…..
          Ce ne sont pas eux qui sont forts, ce sont les traitres qui sont à genoux et veulent nous affaiblir, pour le moins !!

      2. LardonnetteLardonnette

        J’aimerais être aussi optimiste que vous. J’ai lu ce qui se passe au Canada, l’Islam gangrène le pays… En Suède, c’est presque la guerre civile…

  2. Roland l'Alsacien

    Solution !
    Sortir de « UE » l’Union Européenne qui à trahis nos culture européenne et sortir de L’OTAN qui est un moyen de pression contre les peuples européens pour imposer la Charia et la secte sanguinaire islam voilà les deux solutions à faire en URGENCE ! point barre ..

    1. Alexcendre 62

      Oui oui Roland d’accord avec vous , ceci dit cela me fait penser aux avertissements lorsque des voix ce sont élevées avant 40 pour dénoncer les vues d’ Hitler et l’issue quasi certaine de la soumission de l’ Europe a la botte Allemande .L’attitude actuelle et le déni de vérité de tout nos responsables politiques et autres est identique et conforme aux positionnements de toute la clique d’avant 40. Comme les mêmes causes produisent les mêmes effets nous avons ( nous les lucides ) de bonnes raison de nous inquiéter et de nous faire du mouron pour nos enfants .Eux leurs enfants font leurs études a l’étranger , et souvent ils ont la double nationalité plus un bon compte en banque au USA , le moment venu ils sauteront dans l’avion comme font toutes les cliques de tous les pays lorsqu’une guerre se déclare chez eux et souvent a 90% de leur faute . Quant au traitement infligé aux patriotes je ne rappellerais que la phrase de Clemenceau  » la démocratie c’est très bien mais elle a un gros problème elle permet aux poux de manger les les lions  » et ça hélas nous le voyons tous les jours a cinq mètres de notre nez . Amen

  3. Christian Jour

    C’est terrible à dire, mais la charia est déjà installer dans certain endroit. La guerre civile est inévitable et pourtant nos dirigeant ne le voient pas. Faire autant d’étude dans des grandes écoles pour être aussi aveugle et aussi inconscient frise la démence. Le seul moyen pour s’en sortir c’est de faire maintenant un retour en arrière à toute cette immigration. Mais benêt 1 ier convaincu d’avoir raison imposent toujours plus de migrants avant 2017 car ils ne sont pas sur de repasser. Jamais dans toute son histoire la France na été autant trahis de l’intérieur.

    1. DenisDenis

      @ Christian Jour,

      Vous dites « La guerre civile est inévitable et pourtant nos dirigeant ne le voient pas »

      Comme vous le dites, pas besoin de faire de grandes études pour anticiper. Quant à dire que nos dirigeants ne voient rien venir, détrompez-vous. Ils voient tout aussi bien que vous et moi. Mais leur devoir c’est d’éviter à tout prix une guerre civile parce que c’est très précisément ce que veulent les islamistes. C’est comme ça qu’ils procèdent : mettre le chaos, tout détruire et s’installer ensuite. Ne pas tomber dans ce piège grossier c’est faire preuve de lucidité et de bon sens. Et il y a d’autres méthodes.

      Bien à vous.

        1. DenisDenis

          @ Alexcendre 62

          Il y a d’autres méthodes que la guerre civile qui, à l’instar de toutes les guerres, est la plus mauvaise solution qui plus est quand il s’agit d’une guerre civile.

          La méthode la plus évidente est l’école. C’est par l’instruction que l’on doit commencer. Ce n’est pas très difficile.

          Ensuite, contre carrer une propagande par une autre propagande.
          Montrer ce qu’il y a de dangereux dans le coran. Déjà appliquer les lois existantes et le coran serait interdit. Avoir la connaissance de ce qui est dans le coran donne de facto des arguments solides quant à la réalité de cette « religion ».

          Pousser les prosélytes de cette religion qui se cachent derrière la démocratie dans leurs retranchements et leurs arguments pseudo scientifiques (Terre plate, système héliocentrique …). Les faire parler et les laisser se ridiculiser. Ensuite, se servir de ce matériel pour instruire tous ces musulmans, l’énorme majorité, qui ne sont musulmans parce que nés musulmans et qui ne connaissent pas du tout la réalité de leur religion.

          Travail du côté des renseignements intérieurs, recensement des activistes islamistes potentiels. Expulser les excités.

          Bref, avant d’arriver à la catastrophe que serait une guerre civile, il y a beaucoup d’options. Celles que je viens d’énumérer et toutes les autres auxquelles je ne pense pas.
          Une guerre civile serait un aveu d’échec et dégénérerait en boucherie sans parler de la destruction du pays que cela représenterait.

          Cela dit, ce n’est pas non plus une interdiction absolue. Mais cela doit rester la dernière option quand toutes les autres ont été épuisées. On en n’est pas encore là.

          Bien à vous.

          1. claude t.a.l

            y a t’il une autre solution quand déjà 28 % des musulmans dont 50 % des jeunes veulent la charia en France ( voir l’étude de  » l’institut Montaigne  » ) et que ces pourcentages ne cesseront d’augmenter ( immigration + naissances ) ?
            est il encore possible, aujourd’hui, de reconquérir les  » zones de non-droit  » sans violence ?
            attendre ?
            « si vous ne voulez pas prendre les armes pour une juste cause lorsque vous pouvez aisément vaincre sans effusion de sang, si vous refusez encore de combattre quand la victoire est certaine et peu coûteuse, alors vous risquez d’avoir à lutter avec toutes les chances contre vous et un faible espoir de survie. Mais ce peut être encore pire : vous pouvez être forcé de livrer bataille sans espoir de vaincre, parce qu’il vaut mieux périr que vivre en esclave ». ( Churchill )

          2. Alexcendre 62

            Merci Denis entièrement d’accord mais la mise en place de ces actions seraient grandement facilité si nous avions un pouvoir en place ami , la guerre civile apparait lorsqu’une partie n’autorise rien a l’autre et nous sommes très proche d’une telle situation , situation qui se ressert de jour en jour . Cela nourrit mon inquiétude et je ne suis pas le seul .en 2017 nous n’avons pas le droit de louper le coche !

          3. DenisDenis

            @ Claude t.a.i

            Vous citez Churchill. Je connais cette citation et vous me faites dire ce que je n’ai pas dit.

            Vous dites « est il encore possible, aujourd’hui, de reconquérir les » zones de non-droit » sans violence ? »

            Sans hésitation, je vous réponds « non » ce n’est pas possible. Mais il y a un énorme pas entre reconquérir les zones de non-droit par une action policière, nécessairement pas dans la dentelle, et une authentique guerre civile.

            Ces nécessaires reprises de contrôle des zones de non-droit sont une des méthodes qui, très précisément, peuvent éviter la guerre civile.

            Beaucoup de monde parle de guerre civile avec une légèreté déconcertante. C’est pourtant la toute dernière chose à vouloir parce que c’est autant un aveu d’échec que la pire des catastrophes qu’un pays puisse connaître. L’éviter autant que faire ce peut est le premier devoir de l’État. C’est ce qu’il fait actuellement et, en cela, on ne saurait lui faire de reproche. Ceci étant, cela ne veut pas dire s’aplatir non plus. Entre les deux extrêmes, guerre civile d’un côté et ne rien faire de l’autre, il y a de la marge de manœuvre me semble-t-il.

            Bien à vous.

  4. Alain H.

    Comme le dit si bien Marine Le Pen, il faut absolument retrouver notre identité nationale.

    Et pour cela, quitter cette Europe dévoyée, anti-démocratique, qui est partie en dérive sous la pression des lobbyistes et des incompétents qui en ont pris la tête.

    Nécessité aussi de retrouver une monnaie fluctuante et qui correspond réellement à notre économie.

    Enfin, lancer une politique de REMIGRATION massive !!! Et ce en commençant pr expulser tous ceux qui se comportent mal, ne nous respectent pas, et voudraient maintenant nous imposer leurs manières de vivre, et leurs lois comme la charia…

    C’est le prix à payer pour une France apaisée !

  5. Laveritétriomphera

    Les pays de l’Est de l’Europe ont subi le joug des ottomans musulmans pendant des siècles. Ils n’apprécient donc pas les turcs qu’ils craignent. Il existe une « prophétie » en Europe orientale qui fait état d’une guerre avenir entre la Turquie et la Russie http://www.lebonnetdespatriotes.net/lbdp/index.php/dossiersdactualite/item/4597-eschatologie-du-conflit-entre-la-russie-et-la-turquie.
    Suite à cette guerre la Turquie serait démantelée et la ville de Constantinople rendue à la Grèce.
    Les « prophéties » sont révélatrices de nos angoisses et de nos espoirs. Il est bien possible que la Hongrie et d’autres pays de l’Est, « souhaitent » que ce conflit ait lieu. La Turquie qui a bien peu de chance de résister à la Russie, ne sera plus alors une menace.
    La Russie agit en Syrie pour que les syriens restent chez eux. Les russes n’accepteront jamais que la Grèce disparaisse ni que leurs frères slaves de Serbie subissent le joug musulman.
    Les pays de l’Europe de l’Est savent que si la Turquie les agresse, la Russie réagira.

  6. claude t.a.l

    c’est comme dans le cycle naturel des jours :
    le soleil se lève à l’Est
    les premiers rayons de lumière viennent de l’Est alors que l’ Ouest est encore dans l’ombre !

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Ce que vous expliquez de l’UDMF est hallucinant.

    La France est livrée à une délinquance musulmane de grande ampleur (70% de musulmans dans nos prisons), l’islam a tué plus de 200 personnes dans les 18 derniers mois visant symboliquement ce qui l’a toujours consituée des athées à Paris, des Juifs à Toulouse, un prêtre catholique à Rouen : personne ne réagit.

    Et ce sont les bourreaux qui hurlent à une persécution imaginaire !

  8. robertr

    il y a dans certain, coin de France plus de sharia, que de justice , les même qui nous vendent (le vivre ensemble) nous expliquerons qu’ils ne savait pas!
    le jour du grand règlement!

  9. biloute

    j’ai copié coller ce petit passage qui m’interpèle , croyez vous vraiment que le peuple se laissera massacrer sans bouger ? même si nos autorités sont incapables d’agir dans leur monde de bizounours , la population se prépare a la riposte en secret ne vous inquiétez pas faudra juste que l’armée et la police se range du bon coté , le notre !

    « Földi : Du fait des migrations, la composition ethnique de l’Europe ne sera plus jamais la même. Le sens du mot « diversité » voulait alors dire hongrois, français, allemands ou russes. Mais [les pères fondateurs] n’avaient jamais pensé qu’une loi religieuse, la charia, puisse être introduite en Europe. Personne ne pouvait anticiper cela sérieusement. Si rien ne change et que l’Europe continue de se battre dans cette guerre intérieure — parce que c’est à cela qu’on assiste aujourd’hui — la charia sera installée d’ici un à cinq ans. J’espère me tromper, mais nous en serons à parler des endroits en Europe où sévira la guerre civile. Des soldats islamistes bien entraînés surgiront des zones de non-droit, dans lesquelles personne ne peut aller et tout particulièrement pendant la nuit. Ils se déploieront autour [de ces zones de non-droit] et engageront des combats avec la population de souche qui tentera de se défendre. Les autorités, avec le mode de pensée actuel, ne pourront pas faire face. »

  10. biloute

    ouvrez les yeux , il est déjà trop tard , rappelez vous le cheval de Troie !!!! c’est le même principe sauf qu’ils n’ont pas utilisé un cheval en bois pour envahir l’europe mais la naîveté des états , pour le moment ils placent leurs pions gentiment et on les y aide même en france en dispercant les « migrants » de calais dans tout le pays 80% d’hommes seuls soit disant fuyant la guerre ! allons restons sérieux , vous , votre pays est en guerre et vous fuyez , vous laissez femmes et enfants sur place a la merci de l’ennemi sachant le sort qu’ils leur réservent ???? bonsang faut vraiment etre cons pour y croire !!

  11. Lavéritétriomphera

    Christine, je ne vois pas apparaître mon commentaire. Il est possible que je n’ai pas choisi judicieusement le lien. Je pense que certaines « prophéties » tombent à pic quant à la politique du moment. Cependant elles sont suffisamment influentes pour modifier le comportement des peuples (Jeanne d’arc).

  12. Xtemps

    Les pays de l’Est comme le reste du monde n’ont pas intérêt à ce que l’Europe devienne musulmane, car après ce sera à leurs tours de subir les attaques de l’Islamisation.
    Ils ont tout intérêt de s’allier avec nous pour combattre ce fléau maintenant.

  13. MaximeMaxime

    Bonjour,
    merci pour cet article.
    Une autre personnalité décide de dénoncer l’islamisation dans un livre qui fera beaucoup parler de lui, une nouvelle fois : Philippe de Villiers. Le Figaro consacre deux articles au dernier ouvrage de l’homme politique qui a la Vendée et la France dans son coeur.
    J’en profite pour partager quelques informations peut-être passées inaperçues :
    http://www.bfmtv.com/politique/macron-s-attaque-a-la-laicite-revancharde-face-a-l-islam-1043120.html
    http://www.valeursactuelles.com/toulouse-le-directeur-de-lecole-musulmane-al-badr-devant-la-justice-65527
    http://www.valeursactuelles.com/societe/moissy-cramayel-ouverture-dune-nouvelle-ecole-musulmane-hors-contrat-65516
    http://actu.orange.fr/france/air-france-les-employes-radicalises-inquietent-la-compagnie-magic-CNT000000uHUJr.html
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/10/06/31003-20161006ARTFIG00228-philippe-de-villiers-comment-la-france-s-islamise.php
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/10/06/31003-20161006ARTFIG00238-mosquees-salafisme-immigration-les-extraits-chocs-du-livre-de-philippe-de-villiers.php

Comments are closed.