Larossi Abbala, assassin de nos policiers, enterré au Maroc selon le rite musulman


Larossi Abbala, assassin de nos policiers, enterré au Maroc selon le rite musulman

Le Maroc a accepté d’enterrer Larossi Abbala… selon le rite musulman, comme les autres djihadistes.
Donc il est considéré comme un musulman, comme eux. Son acte ne l’aurait pas exclu de la communauté musulmane.
http://www.lemonde.fr/meurtres-de-policiers-a-magnanville/article/2016/10/03/magnanville-larossi-abballa-a-ete-enterre-au-maroc_5007359_4950044.html

Selon l’article du Monde, le tribunal administratif, statuant sur le recours contre la décision de communes françaises de ne pas l’inhumer sur leur territoire, a demandé au Conseil d’Etat de « se prononcer avant la fin de janvier sur la conformité à la Constitution d’une loi qui oblige les communes à procéder à l’inhumation de ses résidents qui en font la demande ».
Il semble s’agir d’un avis contentieux : http://www.conseil-etat.fr/Conseil-d-Etat/Missions/Juger-l-administration/Decisions-avis-et-ordonnances
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006449176&cidTexte=LEGITEXT000006070933
et non pas d’une QPC (1)à soumettre ensuite au Conseil constitutionnel.
En effet, il n’est pas question d’une atteinte à un droit fondamental d’une personne qui serait réalisée par une telle loi.
Le débat juridique autour de l’enterrement des djihadistes commence donc à s’étoffer, ce qui est une occasion idéale pour les partisans d’une action contre le terrorisme utilisant comme moyen de dissuasion l’adaptation des funérailles, pour qu’elles soient contraires au rite musulman (incinération), de se faire entendre.

Voir notre tract recto en illustration, verso ici :

capture-decran-2016-08-17-a-15-27-14

Selon un autre article du Monde, plus précis, ce serait une QPC : http://www.lemonde.fr/meurtres-de-policiers-a-magnanville/article/2016/09/22/magnanville-la-question-de-l-inhumation-du-djihadiste-larossi-abballa-transmise-au-conseil-d-etat_5001871_4950044.html
Le droit fondamental en question serait la libre administration des collectivités territoriales.
La question est soulevée par la commune poursuivie en justice.
Elle a des chances d’aboutir car le Conseil constitutionnel n’a pas jugé que cet argument serait irrecevable dans une décision toute récente du 16 septembre 2016 :
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2016/2016-565-qpc/decision-n-2016-565-qpc-du-16-septembre-2016.147816.html
Affaire à suivre…

(1) QPC Question prioritaire de constitutionnalité

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


14 thoughts on “Larossi Abbala, assassin de nos policiers, enterré au Maroc selon le rite musulman

    1. Avatarali l'apostat

      Moi je l’aurait brûler vifs, pour lui subir l’enfer d’allah, et jeter ses cendres dans les égouts.
      Vous êtes naïfs, c’est un soldat d’allah et de son prophète mahomet le sanguinaire.
      Une merde puante de moins sur la terre des mécréants qui va polluée la terre muzz. Quel bon débarras!!!

      1. Avatarcyrilpatriot

        dauzat et franky 21 cher amis,écouter moi pour ma part je lui aura donné du rat,non parce que le cochon et un met bien trop bon pour un mumuzz non sérieux arreter vos connerie les muz ne savant pas ce qu’il loupent en ne mangeant pas de porc le saucisson le pinard et j’en passe HEIN!!!! J’OUBLIER MALADRESSE LE BACON

  1. AvatarJC. P.

    Mais puisqu’on vous le dit : « les attentats n’ont rien à voir avec (LA SECTE DIABOLIQUE) islam.

    PADAMALGAM, SONPATOUSCOMMESSA, CEPACALISLAM, FOVIVRENSEMBLES,

    « VOUS N’AUREZ PAS MA HAINE » avait écrit le mari d’une victime, (mère d’un enfant), du Bataclan.

  2. AvatarChristian Jour

    Y a pas un élevage de crocodile dans le coin, ça bouffe tout ces machins là, même la viande pourri à l’islam et ça coûte pas cher, on le jette et plouf tout disparaît.

  3. AvatarPhilippe le Routier

    Je ne comprend pas …
    … On nous a assez rabâché que ce qu’il avait fait …

    N’AVAIT RIEN A VOIR AVEC L’ISLAM ! Donc, il n’est pas musulman !
    ( enfin, si on parle couramment la novlangue bien sûr )

    Avec le Maroc, il y a une explication possible, c’est que ce pays interdit à ses ressortissants de renoncer à leur nationalité d’origine, quoi que fasse ce ressortissant il restera Marocain ou devra acquérir une double nationalité.

    A noter en passant que c’est le cas de Najat Vallaud Belkacem, Maroco-Francaise ( et non pas l’inverse car c’est la nationalité d’origine qui prime ) ministre de « l’éducation » nationale alors que notre constitution interdit à des binationaux d’exercer des fonctions régaliennes. Pourtant elle est là !

    Mais bon ;
    -merah
    -les frangins kouachi
    -kelkal (un des premiers)

    J’irai pas faire une liste exhaustive,la batterie de mon PC est seulement à 98% donc à environ 8 heures de marche possible, j’aurai donc pas le temps, mais pour tous ces enfants de salauds, nous avons eu droit au désormais célébrissime « cestpasçalislam » avec parfois un drôle d’appel à ne pas faire d’amalgame ( mais d’amalgame avec quoi finalement puisque « cestpasçalislam » ? )

    Pourtant, tous ont été enterrés soit dans leur pays d’origine, soit en France mais dans des carrés musulmans, curieux paradoxe !

    Quand j’étais ado, il y a eu un meurtre suivi d’un suicide dans mon village, un enfoiré a tué sa femme ( qui demandait le divorce ) avant de retourner l’arme contre lui.

    Elle, la victime, le curée a accepté de célébrer ses obsèques, le divorce est parfois mal vu par certains curés mais celui-là n’était pas obtus à ce point. (d’ailleurs il n’y avait pas eu divorce, le meurtre ayant eu lieu avant)

    MAIS lui, le curé a refusé de l’enterrer !
    – 1, il ne voulait pas enterrer une victime avec son assassin, ce qui est logique puisqu’ils étaient encore officiellement mariés.
    -2, pour lui, un assassin n’avait pas à avoir de funérailles religieuses, ce qui est conforme au droit canon.

    Ce pauvre con à donc été un des premiers à inaugurer le tout nouveau cimetière interconfessionel mais aussi laïque, mais avec une simple célébration civile ( réduite à son minimum d’après les témoins )

    Ce connard était pourtant un assidu de l’église, il y allait chaque dimanche.
    Mais la Bible est claire  » Tu ne tueras point  » ( je suis dans la merde moi mais il y aura peut-être prescription )
    Le curé à appliqué le droit canon comme je l’ai dit.

    Bon, ca date, et c’était en Alsace, le régime concordataire permet peut-être en Alsace des choses qui seraient interdite dans une autre région francaise, j’en sais rien.

    Mais je trouve que cette décision était juste, celui ou celle qui tue de sang froid sans l’excuse de la légitime défense ou de son boulot ( flic, militaire dans l’exercice de ces fonctions ) ne devrait pas avoir droit à des funérailles religieuses quelles que soient ses convictions.

    Enterrer systématiquement ces terroristes musulmans selon les préceptes musulmans, navré, pour moi c’est bien la preuve que l’islam est une « religion » de guerre puisque qu’elle ne vois aucune raison de rejeter ces assassins.

    J’en ai enterré des potes morts au combat, certains avaient tué juste avant de se faire descendre, mais il y a une grosse différence, c’est qu’ils avaient tué ;
    – pour tenter de sauver leur vie.
    – des gars armés qu’on avait ordre d’éliminer.
    – et parfois faut tuer une personne, ou dix, ou cent, si ça permet d’en sauver beaucoup plus.

    Pour moi, ils avaient droit aux funérailles qu’ils avaient choisi, nous étions des militaires, pas des « assassins de la république » comme nous a nommé l’autre con dans son « livre !

    Pour conclure, accorder des funérailles selon les rites musulmans à des terroristes musulmans, c’est admettre que l’islam n’est pas une religion d’Etat, mais bien un Etat dans l’Etat et ce quel que soit le pays où ils ont commis leurs crimes

  4. Avatarringard

    La privation de sépulture n’aurait que des avantages:
    -décourager les impétrants terroristes qui se verraient privés de la perspective du paradis.Même si le concept me semble désuet il est vraisemblable qu’eux, en particulier, y croient,
    -éviter le culte de leurs héros et, si par malheur pour n’avoir rien fait, la France devenait une république islamique, l’entrée d’un Merah au Panthéon,
    -par respect et pour le repos des sépultures de nos anciens.Même mort je ne voudrait pas de leur voisinage.
    Une sobre incinération serait un juste traitement.
    Bien sur, on aurait pu les donner à bouffer aux cochons, mais c’est pauvres bêtes ne nous ont rien fait et comme dit Popeck, nous ne sommes pas des sauvages.

  5. AvatarChristian Jour

    Merci Laurent P. Pierrelatte je connais, c’est fantastique de voir ces beaux animaux, mais si on me laissez faire ils seraient encore plus beau, plus gros avec l’œil vif et le poil soyeux, mais nourris aux ………………

  6. AvatarLaetitia L

    Oui, il est invraisemblable que ces gens là si on peut encore appeler ça des gens soient inhumés selon les rites musulmans. D’une part, le transport a un coût pour la société c’est à dire nous et d’autre part au non de quoi devrions nous respecter ce genre d’exigence. Mais il y a tellement de scandales en France liés à cette religion, à l’immigration que je n’arrive plus à compter. Hier j’ai vu un article dans le Point qui m’a fait bondir. Je vous laisse le découvrir.
    http://www.lepoint.fr/societe/policiers-tues-sur-le-periph-parisien-retour-en-prison-pour-le-passager-06-10-2016-2074069_23.php

Comments are closed.