Dossier Tabou sur M6 : agression du réalisateur, polémique… Dur de dire la réalité de l’islam à la télé [MAJ]


Dossier Tabou sur M6 : agression du réalisateur, polémique… Dur de dire la réalité de l’islam à la télé [MAJ]

En complément de l’excellent article de Nicolas sur l’émission de Bernard de la Villardière :

( Pour voir et revoir cette émission qui a été supprimé de youtube :

La version intégrale en trois parties est disponible ici:

https://rutube.ru/video/0fe66d147c09fb9176c6556a0a5494f7/

https://rutube.ru/video/f590b2fc38b7176e0806219be4d0552a/

https://rutube.ru/video/183f72948efb5a62c19dd93a1412d65f/ )

Voici une video amateur de l’agression subie par Bernard de la Villardière et son équipe, présentée de façon plus que tendancieuse par Julien Perrotin, journaliste avec lequel nous avons déjà eu maille à partir. Son soutien aux racailles qui agressent sous prétexte qu’elles veulent qu’on leur dise bonjour est à vomir.

Il avait demandé, lors de notre rassemblement place de la Bourse suite à la décapitation de Hervé Cornara à ce que la police arrête Pierre Cassen, carrément.

http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/07/les-journaleux-perrotin-etmartin-en-rage-la-police-na-pas-arrete-pierre-cassen/

https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/bernard-de-la-villardiere-agresse-a-sevran-les-jeunes-mis-en

http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/09/qualifier-perrotin-de-journaliste-est-lui-faire-beaucoup-trop-dhonneur/

Bernard de la Villardière présente ce 28 septembre 2016 à 21 h sur M6 le premier numéro du magazine Dossier tabou consacré à l’Islam en France. Dans un extrait, révélé dans C à vous sur France 5 et depuis sur M6 dans la bande-annonce de l’émission, Bernard de la Villardière et son preneur d’images sont agressés à Sevran en Seine-Saint-Denis.

Les agresseurs qui ont rudoyé le journaliste et le caméraman avant que le tandem ne reparte prudemment sont présentés par la voix off de Dossier tabou comme « un mélange de salafistes et de dealers. » Bernard de la Villardière reconnaît sur le plateau de C à vous n’avoir pas été franchement serein durant l’altercation. Il confesse à Anne-Sophie Lapix  : « J’étais un peu inquiet. On a décroché entre guillemets prudemment […] sinon on risquait de se faire […] ça risquait de mal se passer.« 

Le patron de Dossier tabou reconnaît que la police locale l’avait prévenu d’éventuelles difficultés à tourner à Sevran et lui avait même proposé de veiller, de loin, sur l’équipe durant le reportage. Bernard de la Villardière : « J’ai refusé de recourir à ce subterfuge.« 

http://www.telestar.fr/2016/videos/Dossier-tabou-M6-Bernard-de-la-Villardiere-agresse-durant-un-reportage-Video-237344

 

Bref, la police dit clairement que l’on ne peut plus mettre les pieds à Sevran… Les Territoires perdus de la République, c’était en  2002, le rapport Obin en 2004… Et depuis on a continué d’accepter mosquées, voile, halal, on a négocié avec les musulmans, on leur a donné le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière… pour in fine, arriver à ce constat, on n’est plus chez nous. Et la charia est en passe de remplacer la loi française.

 

Quant au maire de Sevran qui défend ses ouailles musulmanes… C’est un écolo, vous avez tout compris. Libertaire liberticide pro-islam. Point barre.

Ce soir, M6 diffuse son nouveau magazine « Dossier Tabou« , présenté par Bernard de la Villardière, sur la thématique de l’Islam. Pendant deux heures, le présentateur part à la rencontre de Français de confession musulmane et dénonce certaines dérives communautaristes. Dans la bande-annonce de l’émission, le journaliste et son équipe se font agresser par un groupe d’individus alors qu’ils interrogent un imam.

« Bernard de la Villardière, c’est racoleur »

Sur le site RMC.fr, Stéphane Gatignon, le maire de la ville de Seine-Saint-Denis, réagit à cette altercation, avant même la diffusion du reportage ce mercredi. L’élu politique confie qu’au début, « (il) ne voulait pas participer à cette émission, parce que Bernard de la Villardière, c’est racoleur« , mais que « dans le contexte particulier« , à la suite de l’agression, il a finalement accepté de répondre à l’interview des journalistes de M6.

 

« C’est un jeu de con en fait, à tous les coups tu perds ! Si tu n’interviens pas, t’as une polémique et tu ne t’en sors pas« , se désole-t-il sur le site du groupe NextRadioTV. Stéphane Gatignon poursuit sur les conditions de l’entretien, qui a duré 1h30 : « On a joué au chat et à la souris : il voulait entendre des trucs et moi je ne lui répondais pas ce qu’il voulait entendre (…) Je regrette d’y avoir participé mais en même temps je me sentais contraint.« 

« Il manipule tout le monde »

Dans la suite de son coup de gueule, le maire de Sevran avoue avoir « été utilisé« , car « Bernard de la Villardière manipule tout le monde« . « Toutes les télés sont venues dans ce quartier et aucune n’a eu de souci, mais lui est venu après, et comme c’est lui qui est venu, il y a eu une crispation par rapport à ça« , explique-t-il, précisant ensuite « ne pas avoir vu le reportage » en entier. 

L’homme politique écologiste s’attriste de « la stigmatisation de Sevran« , à travers ce nouveau magazine « Dossier Tabou ». « En plus nous faisons plein de boulot sur ce sujet, on est dans une dynamique (pour lutter contre la radicalisation, ndr).« , ajoute Stéphane Gatignon, qui conclut qu’il regardera « le reportage en différé« , car il suivra « d’abord le match du PSG en direct« . 

 

Superbe réponse de Bernard de la Villardière. Il n’y a rien à ajouter. Merci Bernard de la Villardière. Si on peut regretter qu’il ait parlé favorablement de l’islam de France, il faut sans doute l’expliquer par le fait que sans cela son émission n’aurait pas pu passer sous les fourches caudines de la censure… comme l’a très justement fait remarquer l’une des commentatrices sous l’article que nous avons publié  sur l’émission.

«Dossier Tabou» sur l’islam: «Si on n’aborde plus les sujets qui posent problème, on n’est plus en démocratie»

Ce mercredi, à 21h sur M6, Bernard de La Villardière ouvre son premier Dossier Tabou. « L’islam en France : La république en échec », tel est le sujet de cette enquête de deux heures dans laquelle il aborde aussi bien le port du voile que les instances représentatives de cette religion dans l’Hexagone ou le financement du culte. Le journaliste a répondu aux questions de 20 Minutes. Sans tabou.

L’islam, c’est le grand tabou actuel en France ?

C’est l’un des tabous, oui, puisque dès que vous posez la question vous avez notamment le Collectif contre l’islamophobie qui pousse des cris d’orfraie. Il y a deux mots terribles qui sont la stigmatisation et l’amalgame. Maintenant, on ne peut plus critiquer quoi que ce soit ou émettre quelques interrogations ou inquiétudes à l’égard de quoi que ce soit sans que l’on vous reproche de faire des amalgames ou de stigmatiser. Et puis il y a aussi le fameux argument « Le terrorisme est islamiste, c’est pas l’islam ». Allez dire aux populations en Irak, en Afghanistan, que les gens qui ont posé des bombes sur des marchés qui ont causé des dizaines de morts… Dites-leur « Vous savez, les terroristes ne sont pas des musulmans ! » Ils vont vous rigoler au nez. Voilà, c’est intéressant de travailler sur l’islam en France et sur le travail que font les organisations représentatives de l’islam en France.

« On n’a pas trouvé le médicament contre le politiquement correct »

Que l’on vous accuse de faire du sensationnalisme, c’est quelque chose que vous craignez ?

Sensationnalisme ? Non, pourquoi vous dites ça ?

De prendre un sujet qui est, disons, « sensible »…

(Il coupe) Ça s’appelle Dossier Tabou, c’est la vocation de cette émission de prendre un sujet sensible… Je pense que notre pays crève de ça. Quand on n’osera plus aborder de front les problématiques un peu vives et qui posent problème, notre pays ne sera plus tout à fait une démocratie. On a inventé le politiquement correct mais on n’a pas trouvé le médicament contre le politiquement correct.

Il y a des séquences que l’on imagine être reprises sur les réseaux sociaux. Je pense par exemple à cette femme musulmane, dans un hôpital, qui refuse d’être soignée par un homme. Est-ce que vous craignez la récupération de certaines de ces images, hors contexte ?

Je fais de l’information, donc j’informe. Si on passe son temps à se dire en amont « Ah mais on risque d’être récupéré », à ce moment-là, on s’autocensure et on ne parle plus des problèmes. Je suis là pour évoquer les problèmes et les solutions. Et c’est pour cela que l’on a dans ce reportage l’imam Abdelali Mamoun [un imam itinérant qui défend les valeurs républicaines et se dit opposé à l’islam consulaire]. Parce que qui sont les premiers qui, depuis quinze, vingt ans, dénoncent les dérives d’un certain islam en France ? Ce sont les musulmans eux-mêmes. Et des militants qui sont des musulmans, par ailleurs souvent militants politiques, en tout cas militants des valeurs laïques et républicaines et qui pensent qu’il y a un islam parfaitement compatible avec la république. Mais cet islam-là, il faut l’inventer.

C’est-à-dire ?

Il y a plusieurs doctrines de l’islam, qui sont représentées aujourd’hui dans notre pays et qui se livrent des guerres d’influence, sachant qu’elles sont supportées aussi par l’extérieur, par des pays étrangers. Donc ce qu’on constate à travers ce document c’est qu’il n’y a pas d’islam en France, ni même d’islam de France, mais il y a des islams importés de l’étranger qui se livrent, encore une fois, à des guerres d’influence sur notre territoire.

« Je dénonce ce clientélisme qui fait que, à Paris comme ailleurs, on contourne la loi de 1905 en feignant de la respecter »

Est-ce qu’il y a une volonté d’interpeller les pouvoir publics ? On vous voit avec le maire de Sevran [une quinzaine de jeunes de cette ville auraient été recrutés par des filières djihadistes]…

Je ne suis pas militant, je suis journaliste. Je sais qu’aujourd’hui, plus qu’autrefois, c’est un peu une maladie française, on passe son temps à dire : « Mais d’où parles-tu camarade, que cherches-tu à dire ? » Je cherche juste à informer.

Mais on sent que vous vous impliquez. Quand on vous voit à l’Institut des cultures de l’islam [un espace d’exposition côtoie une mosquée dans le même bâtiment], à Paris…

Je m’implique… (agacé) Je dénonce un scandale. Il n’y a rien de plus agaçant pour un journaliste que quand on vous décrit une situation, qu’on vous dit « Il y a vraiment une séparation entre centre culturel et mosquée » et que, sur le terrain, je me fais jeter. Je suis dans un espace municipal et je me fais jeter parce qu’on me dit que je suis dans une mosquée. Je dénonce cette espèce d’hypocrisie totale, parce qu’on n’a pas pris les mesures qu’il fallait, et ce clientélisme qui fait que, à Paris, comme à Sevran, comme dans d’autres banlieues en France, on contourne la loi de 1905 [sur la séparation des cultes et de l’Etat] en feignant de la respecter en construisant des centres culturels qui sont de fait des centres cultuels. Elle est extraordinaire, la séquence. J’y étais sans idée préconçue. On s’est fait jeter.

Il y a aussi ce passage à Sevran où vous êtes pris à partie, violemment…

Ça n’a pas été programmé.

Bien sûr, mais vous vous êtes posé la question de conserver ou non la séquence dans le montage final ? Ou pour vous ça dit quelque chose de la situation ?

Ben oui, c’est-à-dire que j’étais sur le terrain et je me suis fait jeter. Oui, ça dit quelque chose… Ça renvoie aux « zones de non droit » dont on nous rebat les oreilles depuis vingt ans et qui participent de ce climat aujourd’hui. Ce sont des quartiers, que l’on a appelés « zones de non droit », dans lesquels on a laissé faire les réseaux de revente de drogue. Moralité : on a fabriqué des générations de gosses qui étaient embauchés comme shouffeurs [guetteurs], comme on disait à l’époque – et ça existe encore -, et qui n’ont pas fait d’études et qui ont fait de la taule… Et quand, sur cette population de 25 – 30 ans un peu en déshérence, vous arrivez avec une idéologie salafiste, qui est une espèce de kit prêt à l’emploi qui leur redonne une colonne vertébrale, une raison de vivre, ça fait des ravages.

« On interdit l’accès aux médias pour ne pas que le public se rende compte de l’impuissance ou de l’amateurisme de l’Etat »

L’enquête a été menée sur plusieurs mois, on constate que ça n’a pas été facile pour vous faire ouvrir toutes les portes…

Ça a été très compliqué, pour la prison, pour l’hôpital, parce que, aujourd’hui, les institutions républicaines préfèrent ne pas communiquer, préfèrent vous empêcher de tourner et notamment dans des lieux qui sont des lieux publics, qui sont des lieux de la nation… Le contribuable français paie pour reconstruire les prisons, les faire fonctionner, etc., et on interdit l’accès aux médias, parce qu’on ne veut pas créer la polémique et pour que le public ne se rende pas compte de l’impuissance de l’Etat ou de son amateurisme. Par exemple, je ne sais pas si vous avez suivi dernièrementle débat sur la déradicalisation, on s’aperçoit que ces programmes, ça a été de la poudre aux yeux. Et les premiers à porter ce discours-là, ce sont les gens qui étaient les représentants de cette déradicalisation. En prison, vous avez vu les articles, on se rend compte que l’Etat n’a rien fait.

C’est ce que l’on voit aussi à la fin du reportage, même s’il y a ce témoignage d’une gardienne de prison qui dit qu’il sera possible de déradicaliser certains détenus mais pas d’autres…

Et puis cet imam [aumônier en prison] qui dit qu’il a 200 prisonniers et qu’il reste dix minutes par mois avec chacun d’entre eux. On déradicalise un gars en passant dix minutes par mois avec lui ? C’est scandaleux.

A l’inverse, y a-t-il eu des moments où vous pensiez qu’il serait difficile d’avoir accès à certains lieux alors qu’en réalité on vous a ouvert les portes facilement ?

Non. Ça a été compliqué partout. Il y a des choses qu’on a tournées mais qu’on n’a pas exploitées. On a aussi voulu suivre la formation des imams au Maroc. Même là ça a été très compliqué. On a pu le tourner, finalement on ne l’a pas gardé parce qu’on était déjà trop long. Ma frustration, c’est qu’on avait plein de choses, on aurait pu faire deux films de deux heures. Il se trouve qu’on avait fait une enquête, après le 13-Novembre, sur le salafisme en France, qui avait révélé le scandale à la RATP des conducteurs salafistes qui demandaient à changer de bus quand celui qu’ils utilisaient avait été conduit par une femme la veille. C’est vraiment invraisemblable ! Tout ça accepté par la RATP. Il y a cinquante personnes qui ont été virées après le reportage.

On vous sent quand même très impliqué dans cette défense de l’esprit républicain…

Oui, parce que, en tant que citoyen, je suis inquiet. Il se trouve que je voyage pas mal, donc je vais dans des pays gagnés par cette idéologie islamiste parce qu’en fait, plus qu’une religion, c’est une idéologie. Ce qui est intéressant, c’est ce que dit l’imam Mamoun. Il semblerait qu’une partie des musulmans aient oublié que l’islam c’est d’abord une mystique. On oublie le soufisme, la poésie musulmane… pour faire du Coran et des hadiths du prophète Mahomet juste des règles de vie en pensant qu’on va parvenir à la mystique en respectant ces règles de vie.

Vous avez une idée des prochains sujets de « Dossier Tabou » ?

Oui, mais la chaîne m’interdit d’en parler.

C’est tabou, donc ?

Absolument ! Enfin, c’est sur des questions… sans doute le pouvoir des syndicats, des choses dans le genre.

http://www.20minutes.fr/television/1929923-20160927-dossier-tabou-islam-si-aborde-plus-sujets-posent-probleme-plus-democratie

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


55 thoughts on “Dossier Tabou sur M6 : agression du réalisateur, polémique… Dur de dire la réalité de l’islam à la télé [MAJ]

  1. AvatarMireille

    je n’ai pas pu regarder cette émission – certainement très instructive pour les personnes qui continuent à avoir des oeillères – tellement énervée en voyant les bribes que les Français puissent accepter un tel spectacle, qu’ils ne font même pas dans leurs pays – si ce n’est pas de la provocation , quoique profitent de notre bêtise

    1. AvatarCosamentale

      M’abstenir de regarder l’émission était ce que je comptais faire également jusqu’à ce que l’ article de Nicolas sur Résistance Républicaine me fasse changer d’avis…Tout en doutant.
      Il dit: c’était presque du RR (!!!)
      J’ai donc vu le reportage et je ne me suis pas reconnue dans cet article. Cette émission était comme les autres, mettant bien l’accent sur les « méchants musulmans » et les « gentils », qui eux ne posent aucun problème (?) Si ce n’est le fait de remplacer par leur nombre le peuple français et de vivre en…musulman avec tout ce que cela comporte! Très décue de l’article en question.
      Pour la toute première fois, je suis en partie en désaccord avec Ch. Tasin qui trouve l’aticle de Nicolas excellent. Je m’interroge…

  2. AvatarPierre978

    J’ai regardé l’émission, que j’ai trouvé formidable par rapport à beaucoup d’autres. Il y a eu une avancée surprenante sur la vérité de l’islam. Il est certain que nous sommes en danger réel et qu’il fait absolument se préparer au pire avec eux. Dans le reportage, effectivement Bernard de La Villardière parle d’islam de france lorsqu’il interroge des imams, mais eux disent vraiment au micro d’islam en france et cela fait toute la différence. Christine et d’autres personnes répètent qu’il y a bien qu’un seul islam. Nous avons pu constater la violence physique à l’égard du présentateur dès qu’il pose des questions approfondies. Même les soit disant modéré sont agressifs, voilà la vérité qui s’affiche

    1. AvatarBoussahel

      Il y a de quoi être agressif quand on on vous répète sans cesse la même chose et quand on fait l’amalgame entre une poignée de voyous assassins, de pommés de la république et l’ensemble de la communauté musulmane qui ne demande qu’à vivre sereinement au quotidien dans ce pays.

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Vous êtes de culture musulmane et vous désirez vivre en paix, tout va bien. Vous êtes un vrai musulman qui voile sa femme et met la charia avant les lois de la République, avant nos coutumes et notre héritage, qiu n’est pas capable de dire « nos ancêtres les Gaulois » vous ne demandez pas à vivre sereinement en France

    1. AvatarEqualiser

      pareil pour moi !
      De plus, je n’aurais pas appris grand chose (en toute humilité) car cela fait un moment que je me documente sur la question.
      Bref, je me suis épargné un AVC.

    2. AvatarBobbyFR94

      J’ai loupé 20 mn du début, mais tout ce que j’ai vu est plus qu’une avancée, c’est un BOND vers la vérité …

      Il faut absolument que quelqu’un qui l’a enregistré le mette en HD sur youtube et dailymotion en donnant le lien sur ce site et Riposte Laïque et d’autres sites, afin que le plus de personne puissent l’enregistrer et le mettre sur leur chaîne !!!

      Cette émission est à voir, car, malgré certaines limites, toute personne qui réfléchit ne peut qu’arriver à la conclusion que l’ISLAM est LE problème !!!

      Ce que nous, Patriotes, savons depuis pas mal d’années, ainsi que TOUS les ex-musulmans et les gens qui sont en « contact » avec la réalité de cette SALOPERIE qu’est le NAZISLAM !!!

  3. AvatarXtemps

    L’erreur que nous faisons c’est de croire que l’état est impuissant ou fait de l’amateurisme, bien au contraire, ils savent très bien ce qu’ils font.
    Leurs volonté est détruire toutes les cultures, et nous voyons leurs travaux, en nous interdisant de nommer les faits par des mots inventés de toutes pièces : pas d’amalgame, Islamophobie, racisme et autres escroqueries pour faire taire et nous faire voir ailleurs et qui n’existent pas, avec des intimidations, des menaces par nos dirigeants, c’est là que nous voyons par les comportements l’état Fasciste dans lequel nous sommes.
    Et bien sûr tout cela se passe pas sans conflits, voulu par les mêmes et ils iront jusqu’au finish de leurs folies.
    Sans ces états voyous et cette union d’escrocs de Bruxelles, impossible de créer tous ces problèmes et l’Islam en Europe.
    Et donc ils sont les auteurs de tout ce que nous observons en Europe et dans le monde.

  4. AvatarUTR

    Nous sommes en présence d’un journaliste apparemment audacieux et soucieux de servir son métier au mieux de ses capacités . C’est effectivement à son honneur .

    Toutefois je ne peux que relever sa légéreté d’esprit assez notable , quand il a refusé toute protection policiére, malgré les fermes mises en garde , et cette désinvolture abusive a bien failli être payée trés chér par lui, qui a pu donc prendre toute la mesure de la dangerosité de ces quartiers , ou il ne fait plus bon vivre !

    Malgré tout et comme la plupart des intellectuels ou journalistes de notre époque , en dépit d’un effort de travail d’analyse, De La Villardiére, s’effondre dans l’impasse et le piége de la thése d’un islam susceptible d’une adaptation ultérieure aux lois de la république

    Sa référence finale à la « poésie » ou un « mysticisime souffique » , lui permet de ne pas se débarrasser d’un espoir de voir cet islam , prendre ultérieurement le chemin d’une évolution pacifique et libérale, pourtant fondamentalement contredite partout dans le monde , ou cette religion d’état , s’accompagne inévitablement de l’application des pires lois de la criminelle charia

    En ce sens , De La Villardiére se trouve mentalement prisonnier d’un rêve d’un « islam humaniste », à la fois renforcé par l’existence ancienne d’un mysticisme soufique en fait marginal, mais aussi par sa fréquentation d’imams dit modérés, faisant profession de se lamenter en permanence sur le sort des islamistes en détention, donc la déradicalisation pose des difficultés quasiment insurmontables !

    Ce journaliste insiste sur la nécéssité urgente de « réinventer l’islam  » sur le territoire de la France, mais sans le reflexe de lucidité le conduisant à saisir au combien , cet « agiordamento » , non voulu en fait par la majorité des musulmans , relevera bien sur à jamais de la mission la plus impossible !

    En dépit de compétences professionnelles de qualité, De La Villardiére,n’a pas encore compris toute la puissance de sourates incontournables et l’exemple de vie d’un Mahomet dont le parcours est semé de crimes , et auquel chaque musulman, quelque soit son comportement social, adresse une proclamation de foi ..ABSOLUE!

    On lui paye un stage en Arabie auprés des tribunaux de la charia , pour le faire revenir de ses pires aveuglements ?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Le soufisme est une balançoire : les musulmans les plus fanatiques comme Ibn Hanbal ou Abdelwahhab (dont l’idéologie régit l’Arabie Saoudite) ont été formés par des maitres soufis et leur sont, d’ailleurs, restés fidèles toute leur vie.

    2. AvatarBobbyFR94

      Pas besoin d’aller en rabie maudite, il lui suffit de « visiter » les quartiers NAZISLAMISES, ou d’aller à CALAIS dans la jungle !!!

  5. AvatarAlma

    Superbe !
    Je remercie ce journaliste pour savoir défendu Israël lorsqu’il interrogé un officiel iranien.
    J’espère qu’il n’aura pas le même sort que Zemmour.

  6. Avatarlys

    http://www.europe1.fr/emissions/le-fait-medias-du-jour/dossier-tabou-lemission-de-m6-cree-la-polemique-2859625

    https://francais.rt.com/france/26984-dossier-tabou-m6-bdlv-controverse

    http://www.nouveautes-tele.com/44751-avis-dossier-tabou-m6-l-islam-radicalisation-et-sevran-au-menu.html

    https://fr.news.yahoo.com/dossier-tabou-lislam-l%C3%A9mission-m6-scandalise-t%C3%A9l%C3%A9spectateurs-094743034.html

    Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a des réactions.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Excusez-moi Lys, mais pourquoi évoquez-vous cet imam ? il a été évoqué dans l’émission Tabou ?

  7. AvatarAbdel

    Bonjour,

    J’ai moi aussi regardé cette émission, Je pense que cela a du convaincre beaucoup de musulmans que les français souhaitaient désigner une cible unique pour commencer le « netoyage » (oui du RR pur et dur). Il est vrai que des dérives, et même des dérives dangereuses existent, mais lorsqu’on laisse des imams provenant d’autres pays, venir en France et « apprendre » aux petits français (et oui, ils sont français…) comment doit se comporter un bon musulman, sur la base de ce qui se passe dans leurs pays, qui n’ont rien à voir avec les valeurs de la France, alors oui, tôt ou tard ça chie dans la colle.

    Je reste convaincu que l’on peut être musulman et respecter les valeurs républicaines, et ne pas vouloir soumettre les français à l’islam (puisque c’est mon point de vue sincère) et je suis heureux que ce point de vue ait été mis en avant à travers l’imam Abdelali Mamoun, même si cela ne vous a certainement pas convaincu.

    Mais pour se débarrasser des extrémistes, il faut faire le tri, et je souhaite bon courage à ceux qui mettraient les doigts là dedans. Je pense que mettre Marine au pouvoir pourrait avoir pour effet d’embraser les plus extrêmes et donc de nettoyer cette partie gangrenée, pour s’apercevoir au final que ces idées extrêmes ne font pas battre tous les cœurs musulmans (ce qui est clairement mis en avant dans les discours du FN, cela ne vous déplaise).

    D’un autre côté, j’ai trouvé bizarre que les journalistes s’en sortent aussi bien à 5 « extrémistes » contre 2 journalistes, je ne dis pas que c’est impossible et que ces « zones de non droit » n’existent pas, je dis juste que la séquence est un peu trop bien montée …

    En effet, lorsque le cameraman est agressé et baisse sa caméra, un second champ de vision apparaît, alors que les journalistes ne semblaient être que deux, et même s’il y en avait eu un troisième, celui ci semble fort doué en camouflage puisqu’il n’est pas pris à parti.

    Enfin, la réponse très rapide de M de la Villardière lorsque l’intervieweur aborde le sujet de Servan : « ça n’a pas été programmé » en lui coupant la parole est douteuse, comme un enfant qui répond avant même qu’on ait porté la moindre accusation …

    Ce dossier tabou semble vouloir « s’attaquer » à tous les extrêmes qui composent notre belle société, n’ont ils pas déjà frappé à votre porte ? Si un jour c’est le cas, j’espère que vous jouerez franc jeu (sans jeux de mots).

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Ecoutez Abdel, nous n’allons par ergoter 107 ans.

      1)Le but de l’islam, FIXE PAR MAHOMET , donc le but de TOUS les musulmans, c’est de soumettre le Monde entier par n’importe quel moyen , y compris les pire, à l’islam.

      2)Nous ne voulons à aucun prix, comme une majorité de Français, être des soumis comme vous l’êtes.

      3)A partir de là, seule la Résistance paye.

      4)Si vous êtes un musulman mal dans sa peau, allez voir un psy et beaucoup, beaucoup mieux : A P O S T A S I E Z !

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Bravo Anti-islam pour cette réponse courtoise et parfaite. Tu as tout dit. Fin des échanges avec Abdel. Ses commentaires iront à la poubelle parce que l’on n’a pas de temps à perdre à ergoter.

        1. AvatarAbdel

          Bonjour Christine et Anti-islam, dernier message :

          Je sais que ce message ne sera (certainement) pas publié, mais au moins vous vous le lirez.

          Je trouve dommage de ne pas pouvoir échanger, et que vous soyez persuadés de savoir ce qu’il y a, ou devrait y avoir, dans ma tête.

          Nous sommes à minima d’accord sur la candidate à propulser à la tête de l’Etat, même si nous sommes en désaccord sur les actions qu’elle entreprendra par la suite (cela dit il suffit juste d’écouter ses discours…)

          Puisque je suis interdit de parole, je reviendrai en 2017 vous voir lorsqu’elle sera président et aura géré le problème islamiste sans éradiquer les musulmans de France mais seulement la partie gangrenée.

          La bise ! (Oh mon dieu ! un musulman qui veut faire la bise à une femme qui n’est pas la sienne !! Ce mec est fou !!!)

    2. AvatarLesage

      Il n’y a pas de tri à faire! un musulman qui va à la mosquée est un proislamiste ou un inconscient, dans les 2 cas, les 2 sont dangereux!
      mosquées, voile, halal, ne sont en aucun cas des valeurs républicaines, ce n’est pas parce qu’ils sont « français » sur un bout de papier, qu’ils sont intégrés pour autant et respectent ces valeurs! oui on peut faire l’amalgame entre musulmans et islamistes, sans ça auraient-ils besoin de mosquées voile, halal!
      L’islamisation de la France, c’est pas « lentement mais sûrement » mais plutôt au grand galop! ça va aller même plus vite qu’on ne le pense! il n’y a pas 36 solutions et il faut faire vite!

  8. Avatarpier

    Sevran Beaudottes , hahaha que du black etc …. RER du black toujours et il y a longtemps
    et Aulnay s/ bois , Montfermeil , Clichy S/ bois , etc …

    les pauvres balncs qui avaient 1 pavillon dans ces communes ont perdu la moitié de leur avoir

  9. Avatarali l'apostat

    L’islam est une idéologie fasciste et raciste du moment que le pédophile de mahomet a dit: je suis fière d’être arabe et que ma langue c’est l’arabe qui est la langue du coran et du paradis. L’islam n’est pas compatible avec les valeurs judéo-chrétienne et de la modernité. C’est un système complet, complexe, envahissant, rétrograde et obscurantiste. Pour ceux qui veulent et qui aiment l’islam, il y a 57 pays, le plus grand et le plus « béni » c’est l’arabie saoudite, terre des pédophiles. Ils y a de la place pour toute la racaille. L’Europe pour tous, sauf l’islam et les bédouins qui se manifestent d’une manière ostentatoire.

  10. AvatarNorman

    Beaucoup de commentaires dans le bon sens (le nôtre) et ça fait vraiment plaisir.
    Une petite suggestion pour Jean Yves Le Galou:
    L’émission I-Média décerne le « Bobard d’Or » au plus pourri des journalopes, pourquoi ne pas instaurer « Les Couilles d’Or » au plus journaliste des journalistes, De Lavillardière aurait ses chances!

  11. AvatarLesage

    Oui, De Lavillardière en a! c’est même étonnant que ça n’ait pas été censuré! Avec près de 2 400 000 téléspectateurs, il a fait un carton, et a du ouvrir les yeux à pas mal d’entre eux!
    Bravo!

  12. Avatarbm77

    En réponse à Abdel, je suppose qu’il n’habite pas dans un quartier sensible,
    et c’est tout à l’honneur de De Lavillardière de se pointer dans le « quartier » sans protection policière.
    De Lavillardière n’avait pas besoin de bidonner le reportage, c’est la réalité, les seuls blancs admis sont les clients qui participent aussi à leur manière de l’état de pré-guerre de ces cités.(voir tous les commerces fermés ou tenus par des musulmans qui cotisent pour le culte)
    Il fait la démonstration télévisuelle que ces quartiers sont des zones tenues par des mafias de trafiquants de drogues, où les islamistes sont comme des poissons dans l’eau, tout ce beau monde s’entend pour y mettre une chape.
    D’ailleurs les racailles n’ont pas touché à l’imam qui accompagnait l’équipe.
    Ces gens refusent d’être pris en photo entrain de faire leur business.
    Dans l’idéal, il faudrait les gens qui on une once de citoyenneté résistent à ce dictat et films ou photographient ces types à leur insu( en prenant toutes les précautions) , même si souvent ils portent des cagoules et ont une organisation bien rodée, et diffusent largement le fruit de leurs prises sur les réseaux sociaux
    On se rendrait compte de certaines choses que les autorités taisent pour la paix sociale.
    Par exemple que certaines ethnies noires africaines se sont spécialisées dans la drogue.
    Qu’ils sont majoritairement musulmans.
    Que les policiers ont du mal (ou ne peuvent pas) surveiller les cellules islamistes du fait de la surveillance des quartiers par les délinquants trafiquants qui forment un premier rideau contre toute intrusion extérieure
    Les attentats venaient de délinquants musulmans des cités!

  13. Laurent P.Laurent P.

    Coquilles, premier paragraphe après le premier encadré à fond bleu :

    > Les Territoires perdus de la République, c’était en , le rapport Obin en…
    Il manque les trois points de suspension après le premier « c’était en »

    > pour une fine, arriver à ce constat
    Je suppose que vous vouliez écrire : « pour IN FINE »

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Laurent j’ai la fâcheuse habitude d’écrire sans me relire… le pavé numérique ne devait pas être activé… J’ai corrigé

  14. AvatarMireille

    Je me dis la même chose,pas les moyens, n’empêche que nous sommes véritablement foutus. , Nous payons 30 ans de laxisme et je commence à craindre que personne puisse faire quelque chose
    Un véritable drame

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir nous sommes plus nombreux qu’eux et nous pouvons voter pour changer de braquet, pas de défaitisme, ça ne sert à rien, il faut retrousser ses manches

  15. Avatarcyrilpatriot

    je suis d accord avec vous Christine,nous sommes encore bien majoritaire et ne pas baisser les bras,les votes de 2016 et 2017 peuvent tous changer déjà chez nous avec marine le pen,et si trump passe ça sera déjà une très grande victoire,nous devons a tous prie reprendre notre culture et histoite et changer la peur de camp

    1. SarisseSarisse

      Je pense que c’est surtout l’élection de Donald Trump, malgré toutes les chausses -trappes, qui changera la donne.

  16. Avatarpatito

    j’ai vu le reportage et les deux agressions et il est clair que de la Villardière a battu en retraite assez tôt pour que les choses ne tournent pas trop mal pour lui et son équipe mais il s’en fallait de peu !

  17. SarisseSarisse

    Formidable réponse, cette fois la citadelle du politiquement correct et drôlement bien ébréchée!☺☺☺☺☺:
    Une deuxième sarisse d’or!!!

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci cher Nicolas j’ai ajouté à l’article en rappelant qiu est Perrotin qui enfonce de la Villardière pour défendre les agresseurs…

  18. AvatarLili

    Et voilà que le maire islamo-kollabo Gatignon porte plainte pour menaces de mort et injures…..
    «  »ce sont de véritables appels au lynchage individuel, à la haine collective, à la guerre civile », s’est-il désolé….Bouuuh !
    En revanche l’agression subie par B; de la Villardière et son caméraman,
    il appelle ça. »des échanges entre Bernard de la Villardière et les « jeunes » «  »
    Il a aussi ajouté que la mosquée des Radar dite mosquée Daesh, qui a fait l’objet , a été « fermée »…. Et pourquoi, puisqu’il n’y a pas de salafistes ????
    Quelle honte, lamentable !!
    http://www.ozap.com/actu/apres-dossier-tabou-le-maire-de-sevran-porte-plainte-pour-des-menaces-de-mort/508983

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Gatignon est un Vert, ex-PCF.

      Il pratique à fond les vieilles méthodes et accusations staliniennes de sa jeunesse.

      En particulier celle de l’ « allié objectif » : ainsi un islamophobe est, pour lui, l’allié objectif de DAESH.

      Le Parti Socialiste Allemand, dans les années 30, était ainsi accusé d’être l’allié objectif des Nazis.

      Résultat : on appelait les enfants communistes à frapper les enfants socialistes dans les écoles, on faisait grèves et manifestations communes avec les Nazis contre les Socialistes.

      Et ainsi, par cette « géniale » politique Hitler est parvenu au pouvoir.

      Gatignon ne fait que recycler ces vieilles méthodes délirantes du Stalinisme.

      1. AvatarLili

        Bonsoir Antiislam,
        Ce genre de type collabore avec l’islam salafiste, magouille avec des crapules pour être élu, mais personne ne lui réclame des comptes…
        Et on apprend que des familles de victimes du 13 novembre ont saisi le parquet de Paris par le biais de leur avocate et de l’association SOS Racisme pour apologie du terrorisme…….contre Zemmour !!
        Hé, oui !! Le chagrin rend fou, mais là c’est vraiment ridicule !!
        Zemmour dénonce et se bat contre le dogme qui a assassiné les leurs et c’est contre lui qu’ils se retournent pas contre ceux des gouvernements umps qui ont permis que ça arrive…..
        Et les provocations d’abdelslam ?! ça les dérangent ou pas ?? Non ?
        Ces familles feraient bien de changer d’avocate, ne serait-ce qu’en mémoire de leurs défunts….
        http://www.fdesouche.com/775525-zemmour-une-avocate-de-victimes-des-attentats-laccuse-de-faire-lapologie-du-terrorisme

Comments are closed.