Gendarme, elle renseignait les djihadistes : quand interdiront-ils le recrutement de musulmans dans la police ?


Gendarme, elle renseignait les djihadistes : quand interdiront-ils le recrutement de musulmans  dans la police ?

On a le vertige quand on imagine le nombre d’infiltrés du même genre dans la gendarmerie, dans la police, dans l’armée… Il faut lire l’ensemble de l’article avec attention. C’est ahurissant… effrayant, révoltant.

 

Une gendarmette radicalisée renseignait les islamistes 

Dans quinze jours, Élodie*, 21 ans, va épouser l’homme de sa vie. Un islamiste notoire au charisme naturel, connu pour avoir grenouillé dans les années 2000 dans la mouvance propalestinienne et condamné plusieurs fois pour des faits de violence.

Conquise, la jeune femme, le visage poupin encadré de jolis cheveux noirs, se voit déjà dans sa robe de mariée. Le voyage de noces promet d’être un peu particulier. À peine mariés, Élodie et son « chéri » s’envoleront en terre de djihad…

Avec ses copines, la jeune femme en discute comme elle parlerait d’un séjour au soleil : « Ma chérie, tu viens…tu viens avec nous au Cham [en Syrie, NDLR] ou pas ? J’y vais avec mon mari et on prend une sœur avec nous ! Et un couple aussi ! » Dans les valises, pas de sandales, de tongs ou de paréo, mais de grosses chaussures Swat d’intervention, des treillis et des bandeaux brodés d’inscriptions en arabe. Parce qu’elles sont coquettes, les filles ont tout de même prévu de prendre quelques décolletés H&M. Impossible de se passer de leur iPhone – « faut arrêter de psychoter », se rassurent-elles – et des délicieux petits « caramels au beurre salé » pour le trajet, lequel s’annonce interminable. Les copines ont même pensé à leurs amies déjà sur place, auxquelles il faudrait apporter des « survêtements qui tiennent un peu chaud ». « Tu lui as acheté un Nike, toi ? » demande Élodie. « Non, je lui ai pas acheté un Nike. Tu veux que son mari la tue ou quoi ? » plaisante sa copine.

Élodie rancarde régulièrement ses proches

Derrière leur écran d’ordinateur, suspendus aux paroles des jeunes femmes, les agents de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) ne se laissent pas duper. Élodie, gendarme adjoint volontaire dans un peloton motorisé du sud de la France, est en train de devenir un de leurs pires cauchemars. La jeune femme, sortie de l’école de Tulle en août 2012 après treize semaines de formation, a utilisé ses fonctions pour renseigner ses amis islamistes. Elle est une « taupe » au sein même des forces de l’ordre… C’est un mois plus tôt, le 22 octobre 2013, que la DCRI a commencé à nourrir de sérieux soupçons. Ce jour-là, Élodie parle librement au téléphone. Et demande à une de ses amies, elle aussi gendarme, Sabrina*, qui est dans la confidence, de « passer des personnes au fichier ». Comprendre : le fichier des personnes recherchées (FPR), une immense base informatique comprenant plus de 400 000 fiches, dont les fameuses S pour « sûreté de l’État ». Élodie rancarde régulièrement ses proches sur le risque qu’ils courent à venir en France : « Il est où, l’autre, là ? Celui qui était au bled ? Tu lui dis qu’il ne revienne pas. Y a une fiche qui est tombée », lance-t-elle à un ami. La jeune femme ajoute : « J’ai ouvert la session avec le nom d’un ancien collègue. (…) Donc, là, je vais le mettre dans la merde. (…) Je vais demander à l’autre, à Sabrina, de le faire. Parce qu’elle, elle peut ouvrir les ordis d’une autre session parce qu’elle bosse à la DG [direction générale d’un commissariat, NDLR] et y a plein d’ordis.Donc, elle va sur n’importe quel ordi et elle l’ouvre, tu vois ? »

Estomaquées, les grandes oreilles vont très vite s’apercevoir qu’Élodie et son entourage sont en train d’organiser un véritable départ collectif pour la Syrie. Les agents du renseignement écoutent des discussions surréalistes. Comme cet ami proche de la gendarmette, un petit voyou qui nourrit lui aussi des envies de djihad, qui lui demande où elle s’entraîne au maniement des armes :

« – À l’Ealat [l’École de l’aviation légère de l’armée de terre, NDLR], répond-elle.
– Tout le monde peut y aller, dans ces endroits ? demande-t-il.
– Non, non ! ça va pas ! s’écrie Élodie. (…) Je peux t’apprendre quand on aura les armes. Je t’apprendrai les mesures de sécurité. »

Avide de faire un peu d’argent facile, l’homme lui avait déjà demandé, un peu plus tôt, s’il y avait de l’« herbe » et de la « blanche » dans les scellés de la gendarmerie où elle travaillait ; et, si oui, combien de gendarmes montaient la garde pendant la nuit…

Prête à tout pour partir en Syrie, la gendarmette propose d’utiliser son arme de service pour braquer une voiture. 

Élodie a plusieurs comptes Facebook et, sur l’un des premiers qu’elle a ouverts, où elle n’a pas encore la prudence de s’exprimer sous pseudonyme, elle multiplie les vidéos et messages de gloire aux martyrs. Or, un ami policier, avec lequel elle a perdu contact depuis des mois, l’appelle et lui pose soudainement des questions étranges. Avec son air de ne pas y toucher, entre deux phrases anodines, il s’inquiète de ce comportement, de ces hadiths « haineux » et « un peu chelous » sur lesquels il est tombé. Est-ce un homme des services chargés de tâter le terrain ? La jeune femme se méfie.

« – Non, mais… je veux juste dire un truc : toi, qu’est-ce que t’en penses, du djihad ? interroge-t-il.
– Pourquoi tu me poses ces questions ? Moi, je parle pas de ces choses avec un policier, j’suis désolée ! répond-elle.
– J’te jure, je m’en fous, c’est juste pour connaître ta mentalité.
– Non, non, je ne parle pas de ça… »

Comme dans un film

En réalité, si la jeune femme s’applique à ne montrer aucun signe religieux à la gendarmerie, elle veille également à ce que personne de son entourage ne sache qu’elle est gendarme. Une double, double vie ! Seule une poignée de copains, ceux qu’elle renseigne régulièrement, connaissent son véritable métier. Même pour son futur époux, elle s’est inventé une autre activité : c’est avec lui qu’elle doit partir en Syrie et elle craint que, sur un coup de colère, apprenant qu’elle est gendarme, il se méfie d’elle. Élodie connaît trop bien le sort qu’on réserve aux espions là-bas, en Syrie. Mieux vaut donc se taire.

À la mi-novembre, la tension monte encore d’un cran. La jeune femme est prête à tout pour partir en Syrie. Elle propose d’utiliser son arme de service pour braquer une voiture, qui leur servira à se rendre en Turquie. Élodie se croit dans un film : « Si on change les plaques [d’immatriculation, NDLR], tu repères une autre voiture similaire, tu mets les plaques et tu fais pas d’excès de vitesse », suggère-t-elle à un complice. Elle et son fiancé appellent un par un les organismes de crédit et réunissent la somme de 30 000 euros sur la base de feuilles de paie trafiquées. Le tout est destiné à financer le voyage, à rétribuer le passeur et à se payer l’hôtel en arrivant en Turquie. Le 18 novembre, Élodie démissionne de son poste à la gendarmerie et elle se marie le 13 décembre. Sabrina, l’autre gendarmette, est son témoin à la mairie. Trois jours plus tard, Élodie est interpellée.

 Élodie s’en sort étonnamment sans trop de dégâts : une comparution ultérieure devant le juge. En réalité, la jeune femme et son mari sont en contact avec de gros poissons du djihad, dont certains Français considérés comme des recruteurs actifs. Les forces de l’ordre la laissent-elles en liberté dans l’espoir de démanteler un réseau plus important ? Tout porte à le croire.
Mais en janvier 2014, Élodie et son compagnon sont pris dans une nouvelle affaire. Le couple séjourne alors, avec leurs petites sœurs respectives, chez les parents d’Élodie. Les gamines sont sorties en boîte et l’époux ne le supporte pas. Il les frappe à leur retour si violemment qu’il brise une spatule de bois sur le dos de l’une d’entre elles. Les voisins entendent la dispute, les jeunes filles portent plainte. L’époux est interpellé dès le lendemain. Élodie, qui n’est plus sur place, appelle aussitôt les siens et leur ordonne de se débarrasser des bouts de spatule en bois restés dans la poubelle de la salle de bains. « Mon mari risque gros, leur dit-elle. (…) Ils vont venir faire une perquisition à la maison. » Des efforts inutiles : l’époux violent finira par tout avouer. Quelques jours plus tard, au téléphone avec sa mère, Élodie dit toute sa colère : « Si [ma sœur] était respectueuse, je n’aurais pas laissé mon mari la frapper. Tu sais ce qu’elle nous disait ? Qu’on voulait aller en Syrie et qu’elle allait tout dire à la police. Qu’est-ce qu’elle veut ? Elle veut m’envoyer en prison ? »

Ce n’est qu’en mars 2014, soit quatre mois après les premiers soupçons, que le couple sera enfin interpellé et inculpé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il attend aujourd’hui son procès. Lui, en prison. Elle, comme six autres personnes mises en cause en France dans des affaires de terrorisme, placée sous bracelet électronique…

Chiffres

293. Le nombre d’individus engagés dans des filières terroristes arrêtés depuis le début de l’année.
689. Le nombre de Français ou résidents habituels en France qui sont aujourd’hui impliqués dans le djihad en Syrie et en Irak.
900. Le nombre de Français ayant montré des velléités de départ pour la Syrie et l’Irak.*

* Selon le ministère de l’Intérieur
 
Contactée par Le Point, la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), qui avait évidemment connaissance de ces deux dossiers, tient à rassurer : Élodie et Sabrina ne font plus partie de la gendarmerie. « Il s’agit d’un phénomène ultra minoritaire », explique-t-elle. Le service public se doit d’être neutre vis-à-vis du fait religieux. Il faut donc réussir à détecter les personnes qui sont suffisamment habiles pour cacher leur radicalité dans leur vie professionnelle. Ce qui n’a pas été le cas, en 2013, pour Élodie. « Toute la difficulté consiste à différencier les personnes radicalisées, qui font courir un danger à la population, et celles qui ont une pratique rigoriste de leur religion, ce qui n’est pas interdit », se justifie-t-on. La gendarmerie ajoute : « Nous procédons à un suivi exhaustif des personnes chez qui des signaux faibles de radicalisation ont été détectés. Après Charlie Hebdo, en 2015, des directives classifiées ont été adressées à nos services, et nous pouvons, en cas de doute sur une personne, recourir à des aumôniers militaires, des psychologues ou des assistantes sociales. »

La question se pose également lors du recrutement, notamment des gendarmes adjoints volontaires comme Élodie, ou des réservistes appelés en renfort par le gouvernement après les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray. « Une enquête de moralité et des tests psychotechniques sont systématiquement menés. Nous procédons également à des vérifications administratives (casier judiciaire, passage aux fichiers, etc.). Cela peut aller jusqu’à un criblage approfondi de la personne », poursuit la gendarmerie. Comprendre : avoir recours aux techniques d’espionnage des services de renseignements. La gendarmerie concède toutefois « ne pas en avoir eu encore l’utilité ».Tout gendarme qui souhaiterait consulter des fichiers ne peut le faire qu’avec une carte professionnelle à son nom, selon le statut qu’il occupe au sein du commissariat, le périmètre de sa mission et ses habilitations. De quoi « pister les gendarmes indélicats », veut-on croire.

Par  Le Point

http://jforum.fr/une-gendarme-radicalisee-a-renseigner-les-islamistes-de-linterieur.html

Note de Christine Tasin

Elodie n’est plus dans la gendarmerie, mais elle est libre, sous bracelet électronique. Elle sait parfaitement utiliser une arme. Elle sait comment travaillent nos forces de police. Elle représente un danger énorme pour tous.

Si c’était pour la laisser libre sous  bracelet, il eût mieux valu la laisser partir en Syrie, servir d’esclave sexuelle, en espérant qu’elle s’y fasse tuer. Et une djihadiste de moins. On en est là. Pas de quartier pour nos ennemis.

Cela remet évidemment sur le tapis le problème du recrutement des musulmans dans la police, la gendarmerie, les secteurs sensibles comme l’électricité, le nucléaire, les barrages… pour ne pas parler de la RATP (tous les chauffeurs ont les clés leur donnant accès à tous les secteurs du métro..), des aéroports etc.

Les gauchistes pourraient bien parler de discrimination, ce ne serait que principe de précaution qu’un gouvernement digne de ce nom devrait mettre en action.

Jusqu’à quand faudra-t-il attendre pour obtenir ce gouvernement dont nous rêvons ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


35 thoughts on “Gendarme, elle renseignait les djihadistes : quand interdiront-ils le recrutement de musulmans dans la police ?

    1. SarisseSarisse

      Du même tonneau que la(censuré ) de fliquette qui a grillé Sébastien Jallamion.
      Mais au moins , la gendarmette finit moins bien et sous bracelet électronique.

  1. Christian Jour

    Et il y en a un paquet dans la gendarmerie et combien rêve de passer à l’acte. De toute façon le nez dans la merde ils dirons toujours qu’ils ne sentent rien. La gendarmerie, la police ,l’armée et toute l’administration sont gangrené par les musuls avec la bénédiction de benêt 1 ier.

    1. Jean Francis

      il est loin le temps (il y a 45 ans)ou on vous refusait a l’armée parce que vous aviez un lointain parent russe, moi j’ai été viré de l’armée pour avoir en ma possession le petit livre rouge de Mao et fréquenté des bars tenus par des indépendantistes bretons!!!

  2. pier

    Et dans l ‘Armée , c ‘est pareil combien de muzzs ?
    les rations sont hallal depuis longtemps
    Rappelez vous la mutinerie sur le FOCH dans les années 90
    le ver est dans le fruit et le fruit est pourri

  3. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    C’est vraiment effroyable.

    Il ne s’agit plus de dénoncer, avec l’islamisation, un « communautarisme » (belle rigolade par euphémisme) mais de lutter contre une véritable entreprise de SUBVERSION de la République.

  4. Polge

    Mon pays, pour lequel mon père est entré dans la résistance des 1940 alors qu’il avait une confortable place comme ouvrier d’état dans l’armée de l’air, part à la dérive et « Aux massacres » Une précision qui ne changera pas le monde: sur une voiture c’est une plaque de police et non d’immatriculation qui est autre chose. Préservons aussi notre belle langue

  5. Xtemps

    Et bien, c’est pas les gendarmes et les gendarmettes avec Louis De Funès là.
    Comment encore faire confiance non seulement aux gouvernements, mais aux forces de l’ordre, qui doivent défendre le peuple français, de même pour tous les européens dans leur pays.
    Et encore par des françaises prêtent à trahir les siens, et depuis combien de temps ces crapules le font?, et combien il y a des traîtres comme eux?.
    Ce qui est certain, c’est qu’elles ont du sang sur les mains pour service rendu à l’Islam, comme nos traîtres aux pouvoirs, pas pour la France, çà c’est sûr.
    Je pense encore à ces enfants et autres innocents, comme à la marche des anglais et autres attentats, qui ne demandaient rien, être déchiquetés par les explosions, à cause de ces ordures.
    Et bien sûr, c’est pas çà l’islam, mais ces traîtres savent que c’est çà l’Islam, puisqu’ils l’utilisent contre la France et tout en disant le contraire comme nos ordures de gouvernements Fascistes aux pouvoirs.
    Ces Gouvernements europhile Fascistes et cette union de merde de Bruxelles ont assez humilié les peuples européens.
    Le nom de Fasciste leurs revient bien, et j’ai une envier de tractes en leurs faveurs à ces ordures, dénonçons sans relâche ces Fascistes, pour le mal immense qu’ils font aux européens depuis plus de 40 ans, et leurs multi merdes obligatoire de la haine contre les peuples européens et métissage raciste contre toutes les races.
    Nous peuples européens, nous n’avons rien à se reprocher de quoi que ce soit, nous n’avons rien demandé, nos crapules Fascistes aux pouvoirs si.

  6. PATRIANOSTRA

    Dans l’un des haddiths, Mahomet lui-même annonce la fin brutale de l’islam ! Voici la citation :  » « Il n’y a aucune ville que l’Antéchrist ne foulera. Ni Médine ni La Mecque …le feu se déclenchera à Hadramaout (Yemen) … les noirs détruiront la Kabba pierre par pierre… Malheur aux arabes, parce qu’en vous se multiplient les péchés…l’islam sera foulé aux pieds… le livre (le coran)sera oublié sans qu’il n’en reste la moindre trace sur terre » (Hadiths :faits et paroles de Mahomet, qu’on peut lire dans le coran).

    1. citoyen lambda

      Oh, bah ça alors, le comité de censure du site aurait-il refusé mon commentaire? Et quand vous arriverez au pouvoir, vous interdirez toute opinion contraire à la vôtre c’est bien ça ? Mais qu’est ce qu’elles sont belles vos valeurs républicaine. Vraiment hypocrite de la part de la prétendue « résistance républicaine ».

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Monsieur, la responsable de « Résistance Républicaine », Christine Tasin, est déjà passée plusieurs fois en justice pour sa défense de la France face à l’islamisation.

        Ce n’est certainement pas votre cas, alors gardez vos leçons de morale et votre agressivité pour vous et d’autres sites plus à votre convenance.

        Merci et adieu !

        (Le modérateur)

  7. UTR

    Encre récemment j’ai eu la connaissance du cas d’un pilote d’hélicoptére de combat, du grade de lieutenant et gendre d’un de mes proches amis, qui se méfie énormément des militaires engagés musulmans, dont il constate les dérives radicales

    Ce pilote d’hélicoptére, indépendamment de toute décision de commandement , a pris sur lui d’interdire tout approche de son propre engin à l’ensemble des militaires » colorés » dont il doute sérieusement du comportement , et cette initiative est propre à lui …SAUVER LA VIE !

    Comme je l’ai encore déclaré , je suis convaincu qu’un jour des militaires ou des flics radicalisés , retoureront leurs armes contre les français de souche et accompliront des massacres encore pire que le bataclan !

  8. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    « … et nous pouvons, en cas de doute sur une personne, recourir à des aumôniers militaires, des psychologues ou des assistantes sociales… »

    Continuons comme ça, et aussi à bichonner dans des centres de prétendue « déradicalisation »** ceux que nous devrions fusiller.
    ** Le correcteur d’orthographe ne connaît pas encore ce mot, c’est nouveau ça vient de sortir !

  9. Nico57

    Extrêmement logique d’en arriver à ce type de situation la méfiance doit être maximale à l’égard des personnes comme ça ou de ceux qui les encouragent et cela me fait penser à un article sur l’arrestation de femmes djichiatistes où un riverain se prenait le bec avec le maire au sujet d’un tri dans l’armée des muzz etc et que lui répond le maire:
    les arabes dans la police vous protège vous devez les respecter! ce sera sa faute si il y a des problèmes

    http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/10/honte-au-maire-de-boussy-saint-antoine-qui-stigmatise-les-patriotes-inquiets-devant-lislam/

    Et pourtant c’est exactement le même schéma qui se dessine ça et là avec toujours le même point commun : la saloperie nommée islam

  10. UTR

    Dans la déclaration générale de la direction centrale de la gendarmerie , je reléve avec intéret le fait que la pratique musulmane rigoriste et radicale , n’est pas un sujet de préoccupation pour ces messieurs haut galonnés et étoilés ….ON CROIT REVER !

    Donc officiellement , n’importe quel salafiste fréquentant la pire des mosquées ou les préches sont d’une violence indescriptible et pratiquant son rituel avec une sévérité exemplaire, pourra malgré tout occuper pourquoi une position majeur dans l’organigramme de la gendarmerie ou l’on traite des questions sensibles de justice et de sécurité

    J’étais vraiment moins de me douter que le principe de discipline régnant dans ce corps de l’armée pouvait déboucher sur des comportements mentaux proches de la plus minable des dhimmitude, comme le démontre cette prise de position officielle , dénuée de toute ambiguïté

    La qualité premiére d’un gendarme est la discipline personnelle, mais également la neutralité professionnelle la plus exacte, et nous pouvons à bon droit douter que de tels personnages , envahi d’un état d’esprit forcément brutale et hyper intolérant , utiliseront leurs fonctions , dans le cadre de la guerre éthnique et idéologique inévitable, avec toutes les conséquences criminelles que nous prévoyons !

    J’envisage parfaitement un chef de groupement de gendarmerie salafiste, qui sous couvert d’ordre public, utilisera son autorité et ses hommes , pour par exemple mener une opération d’oppression contre les fidéles d’une église , ou une réunion public du front national , et ceci malgré des conditions d’organisation légales ! Toute porte à penser que les dépots de plaintes consécutifs à une opération arbitraire, tomberont directement dans l’eau et seront désavoués par une justice elle même partiale !

    Le démantélement de l’église St Rita, nous a présenté le spectacle tellement odieux de flics agissant avec une telle brutalité condamnable envers un prêtre fort pacifique , mais demain des flics radicalisés , dans des circonstances analogues , feront sans vergogne preuve d’une violence encore supérieure pouvant aller jusqu’au meutre! et ceci d’autant plus facilement , qu’aucune presse ne prendra la défense des victimes innocentes , et que la justice affichera évidemment la plus abjecte des froideurs !

  11. ABEL

    Le cancer islamique s’étend, petit à petit, depuis fort longtemps, sur toute la France et ses institutions sécuritaires (ARmée, gendarmerie, police) ainsi que sur ses infrastructures diverses …
    Seul le peuple français pourra mettre de l’ordre à tout cela, et éradiquer le cancer qui la ronge !
    Comme a si bien dit Donald TRUMP :  » La France n’est plus la France » , hélas !

  12. PUGNACITÉ

    20/100 de muzz dans l’armée et dans la police.En sus une apathie voire une inertie des Français de souche et coeur…
    Tous les ingrédients sont réunis pour faciliter le grand remplacement d’ores et déjà en cours.

  13. RIXO

    Il apparaît à la lueur de ces nouvelles révélations qu’il est de moins en moins improbable que le gouvernement soit sévèrement infiltré par nos ennemis.

  14. OTOOSAN

    C’est un peu le résultat du glissement de valeur, du nationalisme « patriotique » des années révolues vers le communautarisme actuel. Au fait vous croyez que c’est la seule communauté qui informe discrètement ses comparses restés au pays, le tout au détriment de la France ?

  15. J

    Ce qui est aussi effroyable, c’est qu’il y a beaucoup de personnes qui pensent que ce phénomène est minoritaire. A d’autres.

  16. Agnes

    Dans toutes les institutions, il y a des taupes islamistes et ce, à tous les degrés de la hiérarchie . De plus, avec la « discrimination positive  » de Sarkozy, cela leur a facilité l’accès à la fonction publique.

    1. Lili

      Sarko a mis, au moins, 3 muzzettes au pouvoir dans son gouvernement….
      Dati, rama Yade, Fadéla Amara……..
      Hollande aussi……
      2 crevures qui veulent continuer le massacre…..;

  17. Fruits

    Mouans-Sartoux petite bourgade entre Cannes et Grasse , le major de la gendarmerie est musulmant et présent sur le podium lors de l’inauguration de la mosquée (salle de culte , milles excuses) , avec le maire et les différents collabos .
    N’y as t’il pas un devoir de réserve pour les militaires ?
    Pauvre FRANCE .

  18. zipo

    Le ver est dans le fruit ,encouragé par la pensée unique de nos élus qui ont depuis 40 ans déversé en France des gens inassimilables de par leur croyance et dont le seul but est de s’accaparer de l’occident et de ses richesses.
    Car chez eux ne subsiste qu’un champ de ruines incapables qu’ils sont de gagner ne serait-ce que leur pain quotidien.Et aprés leur passage ne reste qu’un champ de ruines ,car ils sont incapables de créer quoi que ce soit de positif .Aprés le départ des colons ,ils ont retrouvé la misére qui leur est propre et se sont tous précipités chez l’ancien colonialiste qui leur avait apporté la sécurité ,le travail et la richesse .ils étaient 2 millions a l’arrivé des colons en (algérie)et 22 millions a leur départ c’est vous dire si nous leur avons fait beaucoup de mal!
    Accueillir des gens dont leur religion est de nous tuer relève de l’hérésie la plus totale .Il faut envoyer tous nos élus en déradicalisation!!
    Bien a vous!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Merci pour ce fort juste commentaire !

      Simplement une rectification sur vos chiffres.

      On donne généralement 1.5 million à l’arrivée des Français et 8.5 à 9 millions à leur départ.

      (Ce qui fait quand même une population musulmane multipliée par plus de 5 en 130 ans par l’action bénéfique de la France ! Et il se trouve des crapules en France comme l’infâme Le Cour Grandmaison pour parler de « génocide » (sic))

  19. Sylvie

    Si demain le peuple français se révoltait partout contre l’imposition de l’islam dans les villes et les campagnes, le pouvoir politique demanderait aux policiers, gendarmes et soldats radicalisés de rétablir l’ordre et d’ouvrir le feu sur les manifestants.

    20 % de nos forces de l’ordre organiseront le massacre des Chrétiens français partout. Les 80 % d’autres rejoindront l’insurrection populaire et feront tout pour libérer le pays de l’invasion imposée.

    Car dans les forces de l’ordre en majorité, il y a des Français de souche européenne, chrétiens, juifs et bouddhistes.

    Ceux-là viendront à notre secours !

  20. DURADUPIF

    Et l’imam salafiste sur le plateau de Télévision Française Service Public Pujadas pour tenir la dragée haute à l’ancien Président de la République. Et de tenter de nous faire croire que les musulmans salafistes et autres, ce n’est pas ça l’islam. Plus que du surréalisme du rocambolesque scandaleux.

  21. ancienbelgedodo

    Annuler toutes les nationalisations de musulmans si ils ne se font pas baptiser et prennent prénom « chrétien », ce qui est le seul moyen pour eux de se libérer de l’islam!!!!!!
    Cela dure depuis ’60 que la France/Europe se fait convertir « par amour »: Nous vaincrons la France par le ventre de nos femmes !!!!!! Disait le roi du maroc en ajoutant qu’aucun musulman ne fera, jamais, un bon français !!!
    STOP MUSLIM. Il faut envoyer tous nos élus en déradicalisation ET PURGER TOUTES NOS INSTITUTIONS EN REMONTANT 5 GÉNÉRATIONS de musulmans et musulmans d’origine nés en France/Europe et retirer la nationalité française sauf si ils se baptisent et prennent prénom « chrétien », ce qui est le seul moyen pour eux de se libérer de l’islam!!!

  22. Frédérick Morvan

    L’auteur de cet article ne sait pas qu’il n’y a pas de commissariat en gendarmerie ? Que la « DG » désigne la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale ?
    Quel amateurisme !

  23. durandurand

    Donc c’est une espionne , nous sommes en état de guerre manolo le chimique nous la assez asséner , donc étant en état de guerre ,elle rencardée ces potes muzz donc intelligence avec l’ennemi , c’est le peloton d’exécution a, 12 balles au petit matin , voilà ce qu’il faudrait faire .

  24. SarisseSarisse

    Notre armée risque de se retrouver dans la situation de celle d’un Romulus Augustule, une armée quI n’avait plus rien de « romain »(on se demande même comment Aetius a pu vaincre Attila au champs Catalauniques).

Comments are closed.