La CPF qui voulait venger Daech


La CPF qui voulait venger Daech

Illustration : l’avis de recherche d’Inès Madani lancé par la Direction centrale de la police judiciaire, le 6 septembre. © DR

La jeune femme qui voulait venger Daech

INFO LE POINT.FR. Les trois femmes arrêtées jeudi soir dans l’Essonne préparaient une « opération imminente », selon le ministère de l’Intérieur.

PAR 

Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr 

ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 1€

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “La CPF qui voulait venger Daech

  1. pikachupikachu

    Il m’a fallu du temps pour comprendre « CPF » : « Chance Pour la France ».
    Oui quelle chance effectivement !

  2. Avatarencore et encore!

    Madani……rien a voir avec une origine Corse

    authentique CPF dont le nom signifie « citadin »

    quand a Inès……de la Fressure, oui, surement 😆

    on est séduit immédiatement par ce regard bovin et ce visage fin…élégant…. séduisant…trahissant le QI de moule avariée….

  3. Avatarmaury

    France : Bonbonnes de gaz suspectes, attentat manqué : les infos que les médias ont « oublié » de vous rapporter
    Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 septembre 2016

    cr6wlutweaeu7ii
    Par miracle, la voiture piégée, découverte mercredi dernier bourrée de bonbonnes de gaz et garée près de Notre Dame n’a pas explosé. Un torchon brûlé et des bidons d’essence ont été retrouvés dans la voiture, a révélé le Figaro, alors que les autres médias affirmaient qu’il n’y avait aucun dispositif de mise à feu.

    Ines Madani, la jihadiste impliquée, a été interpellée avec deux de ses sœurs (ou amies ?), Sarah et Amel, la nuit dernière à la gare de Boussy-Saint-Antoine, à 25 km au sud-est de Paris. Habillées d’une burqa elles préparaient un attentat suicide aux gares de Lyon, et de Boussy au moment du passage d’une rame. Repérée par les policiers, Inès a frappé et blessé l’un d’eux avec un couteau en criant « Allahou Akbar », ont rapporté des habitants témoins de l’agression à LCI. Un policier a tiré plusieurs fois, dont une balle non mortelle qui a atteint la tête, et elle a été transportée à l’hôpital.
    Inès Madani
    Inès Madani

    La terroriste Inès Madani est âgée de 19 ans. Elle est fichée S, et elle est la fille de Patrick, le propriétaire de la Peugeot 607 retrouvée avec les bonbonnes de gaz à Notre Dame, lui aussi musulman fiché S. Elle est connue de la justice Belge dans une enquête sur des tentatives de départ en Syrie.

    Ses sœurs (ou amies), qui s’apprêtaient avec elle à commettre les attentats, ont été également arrêtées. Elles auraient été pilotées depuis la Syrie par Rachid Kassim, considéré comme l’instigateur de la décapitation du prêtre de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, et une d’entre elles est en contact avec Hayat Boumeddiene, qui a réussi à fuir en Syrie, et était la compagne d’Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hyper Cacher en janvier 2015.

    Mohamed Lamine Aberouz, le compagnon de Sara H, elle-même sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire, mais libre d’aller, venir et commettre des attentats, a également été arrêté jeudi soir, aux Mureaux (Yvelines). C’est un islamiste fiché S, connu pour sa dangerosité par les services du renseignement, mais laissé en liberté pour ne pas stigmatiser les minorités.

    Le frère de ce gentil mahométan terroriste, Charaf-Din Aberouz, 29 ans, est en détention provisoire : il est très proche de Larossi Abballa, le djihadiste qui en juin dernier a décapité un policier et sa compagne dans les Yvelines.

    Mardi, un premier couple avait été arrêté sur une aire d’autoroute près d’Orange, dans le Vaucluse.

    Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

    Les trois jihadistes ont 39 ans, 23 ans et 19 ans. Elles « préparaient vraisemblablement de nouvelles actions violentes et de surcroît imminentes », a déclaré hier soir jeudi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve lors d’une conférence de presse. La plus âgée habitait un appartement de la résidence La Grange aux belles, à Boussy.

    D’après les premiers éléments de l’enquête, elles ont donc :

    Tenté dimanche dernier de faire exploser une voiture piégée près de Notre-Dame avec un torchon brûlé qui a été retrouvé dans la voiture à côté de trois bidons d’essence et de documents de propagande écrits en arabe.
    Tenté de se faire exploser à la gare de Lyon et celle de Boussy.

    Les services de renseignement étaient informés que dans la journée de jeudi, trois femmes habillées en burqa, obéissant à l’État islamique, préparaient un attentat.

    Dreuz a reçu une information similaire d’une de ses sources, et à 19h, il informait sur son Flash info de l’imminence d’un attentat et demandait aux Franciliens d’être vigilants.

    Quelques instants plus tard, le journaliste Jean-Paul Ney confirmait avec ses propres sources nos informations et précisait que trois femmes en burqa susceptibles de se faire exploser étaient recherchées. Ce matin, sur son compte Twitter, il publiait la fiche d’Ines Madani diffusée hier par la Direction centrale de la police nationale :

    cr3k_n9wgaafu31

    Jeudi soir à Amiens, une bonbonne de gaz a été signalée dans une camionnette qui stationnait devant une école. Fausse alerte disent les médias.
    Aujourd’hui vendredi matin, un véhicule rempli de bonbonnes de gaz a été retrouvé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Montpellier. Selon Midi Libre, un important dispositif de gendarmerie a été déployé en urgence sur l’autoroute A75, dans le secteur de Lodève. Fausse alerte ont conclu les médias.
    Lundi, la gardienne de l’école Risso, située boulevard Pierre-Sola à Nice, près du Palais des Expositions a découvert trois bonbonnes de gaz, posées au sol contre le portail de l’école. Elle a aussitôt donné l’alerte. Fausse alerte a affirmé Nice Matin.
    Ce matin enfin, une bonbonne de gaz allongée a été découverte devant la porte du commissariat de la Plaine Saint Denis en banlieue de Paris. Rassurez-vous, il n’y avait pas de dispositif de mise à feu, a indiqué iTélé. Comme pour Note Dame ?

    Enfin, Boussy-Saint-Antoine qui vous est présenté par tous vos médias comme une petite ville sans histoire où il ne se passe jamais rien de grave, est classée zone sensible – c’est à dire zone dangereuse aux mains des islamistes et où la police ne pénètre pas… depuis 1996. Ils ne sont plus à une désinformation près.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

    1. AvatarUTR

      Maury

      Vous avez l’immense mérite de vous présenter une succcession d’informations vraiment sensibles et indispensables pour saisir les tenants et aboutissants de cette affaire sensible ,et nous pouvons tous vous exprimer notre gratitude .

      Tout porte à croire que la tendance actuelle , pourrait prendre la direction de la technique de la voiture remplie de bouteilles de gaz, à laquelle on va rapidement bouter le feu , en vu de produire une explosion puissante , ce qui évite de concevoir des dispositifs savants , dont seuls les artificiels expérimentés ont le secret

      Nous pourrions donc assister au développement d’un terrorisme ne recourant qu’à des méthodes trés rudimentaires pour un maximum d’effets meurtriers, car quoi de plus simple de faire débarquer une quinzaines de tueurs dans une église , équipés de couteaux de boucher , pour décapiter les fidéles en série, ou de faire péter un véhicule chargé de bouteilles de gaz, subitement aspergées d’essence enflammée .

      Apprenons dés maintenant à envisager un avenir terrorisme , ou les massacres de masse seront accomplis avec des ressources matérielles d’une effrayante ….SIMPLICITE !

  4. AvatarNico57

    Elles sont dans la lignée de celles qui ont fait de la provoc au Cénacle à tremblay-en-France cette ville regroupe aussi des spécimens djihadiste muzz etc etc c’est la même chose de toutes manières mais il vaut mieux faire céder le restaurateur plutôt que de dégager les précieux terroristes et les voix qui les accompagnent pour les élections c’est aberrant et ce qui est dingue c’est que les gens, la plupart du peuple resté à l’état bisounours ne se rend compte de rien

  5. AvatarLili

    Elle est laide de chez laide…C’est un thon, un gros thon… hallal, ça va de soi…
    C’est aussi pour ça qu’elle hait l’humanité, un pur produit islamique…
    Soudain, je comprend mieux la nécessité de la burka…. 🙂

    1. Avatarhathoriti

      <bien de votre avis, Lili ! Ce qu'elle est moche ! Ce regard torve, vide de toute étincelle d'intelligence, c'est la moukère dans toute sa…splendeur !

  6. AvatarLuc Forgeron

    Le cours de l’histoire s’accélère , même les sacs à merde rentre dans la danse. L’année qui arrive va être difficile pour les français.

  7. Avatarpatriote

    Vous avez raison Lili , c’est un monstre dans tous les sens du terme , je dirais même qu’elle représente une insulte envers la dignité humaine !!

  8. Avatarmyosotis75

    Et dire que tous ces « Français(es) » sont fiché(e)s « S »!
    Puisqu’il est apparemment impossible de les isoler dans un camp comme l’ont fait les Anglais et les Américains avec leurs immigrés allemands et japonais au début de la 2e guerre mondiale, il suffirait de mettre la main sur la liste de tous ces fichés S… et de relancer la fabrication des parapluies bulgares, pour en être débarrassés…

    Oui, elle est vraiment moche; c’est probablement dû à la consanguinité…

  9. Avatarlucifer

    Je n’aurai jamais crû ,qu’une chose aussi horrible puisse exister. C’ est à sa mère qu’elle doit en vouloir ,pas à nous.Un monstre de plus à montrer dans les films Frisson. Beurk !

Comments are closed.