Excellente réponse du berger Philippot à la bergère Libération


Excellente réponse du berger Philippot à la bergère Libération

La campagne présidentielle est lancée depuis longtemps à l’Elysée et à Matignon  : »sus au FN », « comment éliminer LR pour être présent au second tour et ainsi avoir de bonnes chances d’être élu ? »

Mais dans les rédactions on n’avait pas encore vu la différence puisque la Voix de son Maître exige depuis 4 ans la soumission la plus complète. On avait remarqué que les articles du Figaro étaient de plus en plus teigneux contre Hollande, mais chez les gauchistes on hésitait, on avait pu même remarquer un article critique de Libération contre le CCIF leur ancien chéri A présent tout redevient normal, Libé lance la campagne contre le FN, objectivement ennemi numéro 1, ce qui ne manque pas de sel en ces temps d’islamisation et d’attentats…

Florian Philippot souligne à très juste titre que Libération est exsangue et sous perfusion, n’attirant plus de nouveaux lecteurs et perdant peu à peu les anciens… Il est vrai que centrer ses critiques du FN sur sa dénonciation des méfaits de l’islamisation et de l’immigration, associés d’ailleurs à l’Europe, et aux grands machins internationaux… c’est suicidaire. Mais Libération joue Hollande. Ils savent très bien que si la « gauche » ne passe pas, comme c’est probable le cap du premier tour, ils sont foutus. Plus de subventions…  les journaleux  islamophiles au chômage, obligés de mendier un poste auprès de Philippot pour manger, ça me plairait bien…

capture-decran-2016-09-07-a-22-34-10

«Libération» lance l’observatoire du Front national

Le phénomène électoral est manifeste. La poussée idéologique, notable. Le succès institutionnel, relatif. Il n’empêche, le Front national reste en France un parti politique à part : par son histoire, mais surtout son rapport à la République, à la frontière, à l’immigré, et plus spécifiquement aux musulmans. Libération a donc décidé, en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès et l’agence la Netscouade, de faire du traitement du FN un axe majeur de son suivi de la campagne présidentielle, actant la place centrale du parti d’extrême droite et la rupture de nombreuses digues morales et idéologiques dans la droite «classique». Alors que Marine Le Pen a une chance indéniable de figurer au second tour de 2017. Alors que depuis 2012, le parti d’extrême droite a fait élire les siens comme jamais, ne remportant toutefois que quelques mairies. Et alors que son programme reste un patchwork structuré par la priorité nationale, la sortie de l’euro et l’immigration zéro. Libération va lancer début octobre «Un œil sur le Front», son observatoire du FN et de la droite extrême. Avec l’ambition d’en faire la plateforme de référence.

A LIRE AUSSIFN, un parti extrêmement structuré

Un site mêlant formats journalistiques, travaux universitaires, archives, data, alertes citoyennes et tribunes de grandes voix. Pour montrer, analyser, repérer, révéler ou comparer, mais aussi pour dénoncer, désintoxiquer. Non pas un traitement de faveur ou de défaveur, mais l’affirmation d’une priorité éditoriale. Le succès de formations populistes dont les mots claquent toujours aux oreilles des mêmes – les musulmans -, accusés en bloc de beaucoup des maux de la société, est une réalité au moins européenne, avec Trump en cousin américain. Une internationale qui compte dans ses rangs la Russie de Poutine – où le FN s’est renfloué financièrement -, un pouvoir prompt à appuyer les partis à tendances nationaliste et anti-américaine, qui honnissent l’UE comme l’Otan et soutiennent Al-Assad en Syrie. Le Front a des alliés et des réseaux dans cette extrême droite européenne hétérogène, ce sera aussi au menu de notre observatoire.

Enfin, alors que le FN, sa présidente et plusieurs proches sont embourbés dans l’affaire Jeanne sur fond de financement électoral litigieux, Libération continuera bien sûr d’enquêter sur les pratiques du Front, comme il a pu le faire à droite pour le scandale Bygmalion. En gardant à l’esprit qu’il s’est longtemps revendiqué comme le seul parti «tête haute, mains propres», qu’il se pose en recours vertueux contre un système de combines et qu’il fait argument politique de sa «liberté» par rapport aux puissances financières étrangères. Reste qu’au FN, les affaires de famille prennent souvent le pas sur les affaires. Le père et la fille. La tante et la nièce, petite-fille du premier. Derrière le vaudeville, une tension idéologique que seul un bon score en 2017 permettra de garder sous le tapis.

Jonathan Bouchet-Petersen

http://www.liberation.fr/france/2016/09/06/liberation-lance-l-observatoire-du-front-national_1487104

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Excellente réponse du berger Philippot à la bergère Libération

  1. patriote

    Le même torchon a salué la victoire des khmers rouges en 1975 !! après ça veut créer des observatoires ……mais attention libération est un bon journal …….pour allumer le feu du barbecue !

    1. Eva

      en même temps, l’éloge des Khmers rouges, est à mettre aussi à l’actif de Plenel… le plus drôle c’est qu’une fois de plus on trouve la Netscouade associé à libération pour taper sur le FN… comme c’est drôle, la Netscouade est le co-fondateur de Médiapart, et Benoit Thieulin son dirigeant est aussi celui qui a conçut le site « désir d’Avenir » et diriger la campagne de Ségolène Royal…

      Bon à part ça, l’indépendance de la presse si cher aux gauchistes, c’est une bonne poilade…

  2. Renoir

    « Un oeil sur le Front » !! N’importe quoi !!
    S’ils avaient un peu de culture, ils auraient raccourci en « Cyclope » mais, n’est-ce pas Christine, on ne peut pas demander à un journaliste de Libé d’avoir un début de lettres classiques. Ca vaut mieux d’ailleurs, parce que pour se faire comprendre de leurs lecteurs ils auraient écrit « six clopes »
    Rappelons-leur quand même que quand on a un oeil sur le front, on risque de se le faire crever et de devenir aveugle et impuissant.
    Bon, pas de risques avec Libé, il y a longtemps qu’ils sont aveugles et impuissants.
    Rions donc de bon coeur d’une initiative qui va contribuer à faire de la pub pour Marine et le FN.

  3. peulet

    Il est certain que pour masquer les problèmes gigantesques que doit affronter la France il est plus facile de lutter contre le FN …. Et venant de la part de ce torchon subventionné c’est comique …!

  4. jolly rodgers

    ce journal a fais la campagne de hollande en 2012.quand on vois le résultat du candidat qu’ils on soutenus. qui la fermes!

  5. bm77

    Ils espèrent refaire le coup du tirage à 700000 de 2002 quand JM Lepen s’est retrouvé au 2ème tour de la présidentielle.
    Pour leurs unes, ils ont toujours eu le sens de la formule et des jeux de mots .
    Mais tout ça devient lassant, s’use et s’apparente à un tic quand le contenu s’éloigne de plus en plus des vrais enjeux et de la réalité au profit d’une idéologie socialiste sociétale européiste.
    C’est un peu comme l’esprit canal + qui n’amuse plus du tout.
    Ce qui explique qu’ils aient perdu une grande partie de leurs abonnés
    Quand à leur indépendance rédactionnelle, entre le financement par la banque Rothschild et les subventions gouvernementales, on ne s’étonne pas que ce journal soit en pointe contre Marine.
    Bravo à F.Philippot pour son tweet! il n’y a pas que Libé qui ait le sens de la formule

  6. lucifer

    Aucun intérêt pour moi Libé. qui vit des subsides de l’ ETAT socialo-musulman . Ce qui ne passe pas pour moi est, qu’une partie de mes impôts participe à la survie de ce torchon pro-islame . Le pire est que mes impôts contribuent à la feuille de paie de Monsieur Mouchard ( le vrai nom de Joffrin)

Comments are closed.