Document de 1697 : islam et islamisme sont deux synonymes


Document de 1697 : islam et islamisme sont deux synonymes

Pas plus tard qu’hier, gêné par le « n’importe-quoi » actuel sur le sujet, je cherchais l’histoire du mot « islamisme » en français. Le très officiel C.N.R.T.L., qui relève du C.N.R.S., m’ a aussitôt donné 1697 comme première attestation du mot en français : synonyme de Islam, qui est plutôt le nom dont usent les Musulmans eux-mêmes :

http://www.cnrtl.fr/definition/ISLAM

Donc bravo M. Theron pour cette judicieuse mise au point.

Et en complément, voici  les deux articles du document de 1697 sur l’Islam et l’Islamisme ; je les ai soigneusement recopiés hier après-midi, dans l’orthographe d’origine de la fin du XVIIe s. L’auteur, décédé deux ans plus tôt, était un savant orientaliste qui avait été notamment traducteur auprès de Louis XIV.

Barthélémy D’Herbelot *, Bibliothèque orientale, ou Dictionnaire universel, contenant généralement tout ce qui regarde la connoissance des Peuples de l’Orient…, Paris : Compagnie des Libraires, 1697

 

B.-d'Herbelot---Sur-Eslam,-Islam-1697-001B.-d'Herbelot---Sur-Eslam,-Islam-1697-002B.-d'Herbelot---Sur-Eslam,-Islam-1697-003

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l’armée de l’air retraité


14 thoughts on “Document de 1697 : islam et islamisme sont deux synonymes

  1. MaximeMaxime

    Merci pour cette mise au point. J’avais aussi souligné cette synonymie traditionnelle lorsque j’avais évoqué les écrits de Ernest Renan au XIXème siècle, qui, de toute évidence, tenait les deux termes pour synonymes.
    Mais on trouve aussi dans le discours actuel l’expression « islamisme radical »…

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Mon Larousse universel des années 50 dit bien :

      « ISLAMISME: n.f religion des musulmans ».

      La distinction islam/islamisme est une foutaise récente du politiquement correct qui veut absolument nier la réalité HISTORIQUE de l’islam ».

  2. durandurand

    Bravo et merci pour vos recherches , nos corrompus devraient le lire , cela leurs rafraîchiraient certainement leurs mémoires de bipèdes atrophiées

  3. Laurent P.Laurent P.

    Conversion des Images-de-texte en Texte avec le service http://www.onlineocr.net (+ correction manuelle des quelques coquilles de la reconnaissance optique des caractères) :

    Barthélémy D’Herbelot *, Bibliothèque orientale, ou Dictionnaire universel, contenant généralement tout ce qui regarde la connoissance des Peuples de l’Orient…, Paris : Compagnie des Libraires, 1697

    pp. 325-326 AM

    *Barthélemy d’Herbelot de Molainville est un orientaliste français né et mort à Paris (14 décembre 1625 — 8 décembre 1695). Voir Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Barth%C3%A9lemy_d%27Herbelot_de_Molainville

    ESLA’M : L’Islamisme ou le Musulmanisme. Car l’on prononce aussi Islam. Les Musulmans ou Mahometans appellent ainsi leur Religion. Ce mot signifie une entiere soumission & resignation du corps & de l’ame à Dieu, & à ce que Mahomet a revelé de sa part, en quoy consiste tout le Musulmanisme : Ils tiennent de plus pour Musulmans ou Fidelles, tout ceux qui avant la predication de Mahomet ont crû l’unité de Dieu, & ils disent même que tous les hommes naissent dans l’Islamisme ; mais que leurs parens les en détournent & les engagent par leur éducation dans le Magisme, dans le Judaisme, & dans les autres Religions.
    Le Tarik Montekheb écrit, que du têms de Noë il ne se trouva que 80 Musulmans dans le monde, ce qui fit qu’il n’y eut que ce nombre d’hommes sauvez dans l’Arche : car du têms de Jared, fils de Mahaleél & Pere d’Enoch, la plus grande partie des hommes, dit cet Auteur, abandonna le Musulmanisme & embrassa l’Idolatrie.
    L’histoire de Joseph & de Zuleicha, rapporte qu’après la mort d’Abraham, il resta de sa race deux Predicateurs de l’Eslam, dont l’un étoit Isaak & l’autre Ismael. Le premier choisit la terre de Chanaan ou Palestine pour son habitation, & l’autre, le pays de la Mecque dans l’Arabie.
    On appelle en Arabe Belàd el-Eslàm, le pays que possèdent les Musulmans ou Mahometans, comme aussi Eslamiat, l’Islamisme & le Musuhnanisme, de même que nous appellons la Chrétienté, tout ce qui est habité & possedé par les Chrêtiens. L’étenduë de l’Islamisme ou Musulmanisme du têms d’Ebd Alùardi, Geographe Arabe qui vivoit l’an 385 de l’Hegire, de JESUS CHRIST 995, étoit depuis la Ville de Farganah, dans la Province Transoxane, ou de delà la riviere, qui est le Zagethay, situé au delà du fleuve Gihon ou Oxus, jusques aux rivages maritimes de l’Iemen ou Arabie heureuse sur l’Ocean vers la Ville d’Aden : c’est ainsi que l’on prend sa longueur, qui comprend cinq mois entiers de caravane.
    Sa largeur est depuis le pays de Roum, qui est la Natolie, jusques à Mansourat ou Souratte aux Indes dans le Royaume de Decan ; & cet espace confient quatre mois de chemin.
    Dans toute cette étenduë, on ne comprend point la partie Occidentale depuis l’Egypte le long de l’Afrique jusques en Espagne, dit le même Auteur, parce que cette partie de l’Islamisme qui est comme la manche dans un habit, est resserrée vers le Septentrion par la mer Mediterranée, & au midy par le pays des Negres, qui n’ont pas encore reçu la religion Mahometane.

    Ebn Alvardi fait encore un plus grand détail de cette contrée, lorsqu’il dit que pour mesurer sa longueur, on va de Farganah en Khorassan, du Khorassan au Gebél, qui est l’ Iraque Persienne ; de celle-cy en Iraque Arabique, ou Babylonienne ; puis en Arabie jusques aux bords de la mer d’Iemen.
    Sa largeur commence dans l’Asie mineure, ou pays des Grecs, duquel on passe en Syrie, & delà en Mesopotamie, puis dans l’ Iraque Arabique ou Chaldée, de cette province en Perse, de Perse en Kerman, & du Kemal’ jusques à Sourate aux Indes.
    Cependant si vous comptez sa manche dont nous avons déjà parlé, il y a depuis Acsa al-magreb qui est l’extrémité de l’Afrique jusques en Egypte quatre-vingts dix journées, depuis l’Egypte jusques à l’ Iraque Arabique, trente ; depuis l’ Iraque jusques à Balkhe en Khoressan soixante, & de Balkhe à Farganah, vingt.
    Abdallah Al Banna, dit Mocdessi, c’est-à-dire natif de Jerusalem, a fait un ouvrage intitulé Bedî Filmemalek al Eslamiat. Ce qu’il y a de merveilleux & d’admirable dans toutes les provinces du Musulmanisme.
    Pour mieux connoître l’étenduë de ce pays, il faut considerer que depuis le temps qu’Ebn Alvardi a écrit, la plus grande partie des Indes en y comprenant les Royaumes de Visapour, & de Golconda, est devenuë Mahométane : Il est vray que les Mahometans ont perdu l’Espagne, mais ils ont beaucoup gagné du côté de la Grece, de la Hongrie, & de la Tartarie.
    Pour sçavoir les points fondamentaux du Musulmanisme, il faut voir les titres de Din, & d’Iman [326], qui signifient la Religion & la Foi. L’Auteur du Rabi al Abrât écrit que ce fut Selman un des premiers compagnons de Mahomet, lequel aprés s’être fait Chrétien de Juif qu’il étoit peut-être auparavant, & avoir lu les livres Saints, a bâti tout l’édifice du Musulmanisme tel qu’il subsiste encore aujourd’huy. Voyez le titre de Selman, & celui de Sarouge Bascha, où vous venez que cette secte n’est qu’une branche pourrie du Christianisme.
    Les Mahometans remarquent dans leurs Chroniques une année qu’ils disent avoir été fatale au Musulmanisme, c’est la 613 de l’Hegire dans laquelle les Francs d’un côté prirent la Ville de Damiette en Egypte, & se rendirent maîtres d’une grande partie de la Syrie ; & de l’autre, les Mogols ou Tartares de Genghizkhan sous Oktai son successeur firent un si grand ravage dans la Perse, que si ces deux puissances également ennemies du Mahométisme se fussent entenduës, il auroit été infailliblement aboli. Cette datte qui correspond aux années de JESUS CHRIST 1216 & 1217 n’est pas tout à fait conforme au calcul de nos Historiens ; mais la longueur du Siege de Damiette qui dura prés de deux ans est la cause de cette difference.
    Cependant tous les Historiens Orientaux conviennent que l’ancien Ogouz Sultan des Mogols, duquel les Othomans pretendent tirer leur origine, fit profession du Musulmanisme déz le ventre de sa mere, & que Selgiuk-premier chef de la famille royale des Selgiucides se fit Musulman avant que ses enfants eussent passé le Gihon.
    L’on trouve parmi les Traditions authentiques des Musulmans, celle qui porte que JESUS-CHRIST, qu’ils appellent Issa, doit à son second avenement reünir toutes les religions & toutes les sectes differentes, au Musulmanisme. Il est aisé d’entrevoir qu’ils entendent en cet endroit par le mot de Musulmanisme, le Christianisme ; car il conviendroit beaucoup mieux à leur faux Prophete de les reunir au Mahometisme.
    Les Proselytes Musulmans ont accoûtumé de changer d’habit, comme l’on peut voir dans le titre de Harmozan. Ils commençoient aussi autrefois leur conversion par le pelerinage de la Mecque ; mais cet usage s’est aboli à mesure que le Musuhnanisme s’est étendu. Voyez le titre de Souzeni. La profession de l’unité de Dieu & de la mission de Mahomet suffit maintenant pour faire un Musulman, car la circoncision même n’est pas d’une si précise obligation.

    p. 501
    ISLAM : L’Islamisme ; c’est-à-dire, le Musulmanisme, ou le Mahometisme. Ce mot se prend pour la Religion & pour le pays des Mahometans. V. Eslâm.
    [• • •]

    ISMAEL est consideré par les Arabes, comme le Pere de leur nation & de leur langue, quoy que leur premiere origine vienne de Cahtan, ou de joctan fils de Heber. Ils luy donnent 137 ans de vie, ce qui est conforme au chapitre 25 de la Genese, & disent que de luy & d’Ishac son fière puisné, l’Islamisme ou la Religion des fidelles serviteurs de Dieu, se répandit dans l’Arabie & dans la Terre de Chanaan. V. les titres d’Eslam & d’Ishak.
    Cette conformité de nom entre l’Islamisme & l’Ismaëlisme a fait que plusieurs Docteurs Mahometans ont confondu ces deux choses, & ont soûtenu que la Religion enseignée par Mahomet à ses Sectateurs, n’est autre chose que celle qu’Ismaël prêcha autrefois aux Arabes.
    Les Ismaëlites ou descendans d’Ismaël, que quelques Auteurs ont prétendu n’estre pas de purs Arabes, mais seulement des Motârabes ou Mostaarabes, c’est à dire des Arabes mêlez, eurent au commencement plusieurs querelles avec les Giorhamides plus anciens qu’eux dans l’Arabie, au sujet du Temple de la Mecque ; mais enfin ces deux lignées s’étant unies & alliées ensemble, ne firent plus dans la suite du temps qu’une seule nation.
    Il y a des Ismaéliens qu’il faut distinguer des Ismaëlites. Il y a des Ismaëliens d’Afrique & des Ismaëliens d’Asie.
    Les premiers composent une Dynastie de Princes qui devinrent enfin maistres de l’Egypte, & usurperent le Khalifat. Ils se disoient Fathimites, comme descendans de la fille de Mahomet ; mais en effet ils n’étoient que descendans d’un Ismaël, donc il sera parlé ailleurs.
    Les seconds sont plutôt une race d’Assassins & d’impies, qui n’ont pas laissé de former une autre dynastie. V. le titre de Molhedin, & celuy d’Ismailioun qui suit aprés ceux d’Ismâil.
    On remarquera icy encore une tradition des Orientaux, qui porte qu’Ismaël fils d’Abraham se retira avec Agar sa mere à Jathreb ville de l’Hegiaze en Arabie, que nous appelions aujourd’huy Medine, d’où il passa dans l’Iemen, & que c’est là qu’il s’établit, & qu’il prit femme.
    L’on conte entre les enfans d’Ismaël, Thor ou Thour, qui a donné son nom à la montagne de Sinaï, que les Arabes appellent Thour, & Thour Sinaï, aussi bien qu’à la ville qui est au pied de la même montagne sur les bords de la mer rouge, & que l’on nomme encore aujourd’huy le Thor.

  4. Renoir

    Comme d’habitude, notre ami Jean Lafitte parle en toute connaissance de cause, avec des documents vérifiés et vérifiables.
    Merci pour ce point d’histoire et de linguistique. La Résistance se nourrit de science autant que de conscience.

  5. Xtemps

    L’islam et Islamisme ou l’Islam radical, ne font qu’un et désigne la même chose.
    Il n’y a jamais existé de nazisme ou de fascisme modéré, comme s’il y avait deux islams différents , çà n’existe pas, c’est le même islam pratiqué par tous les musulmans du monde.
    L’islam est radical et intégriste, qui tue au nom de l’Islam, recommandé dans les hadiths et sunna, le coran, depuis 1400 ans, nos dirigeants se foutent du monde, ils nous prend pour des billes.
    Nos dirigeants sont des criminels, des assassins, ils ont du sang sur les mains, ils couvrent une meurtrière qui tue depuis 1400 ans, Nuremberg pour eux!.

  6. SarisseSarisse

    Même un auteur récent qui n’à rien d’un islamophobe, c’est plutôt le contraire, le médecin et encyclopédiste Roger Caratini avait commis un ouvrage qui s’intitulait « Génie de l’Islamisme « .
    « L’Islam c’est l’islamisme, l’islamisme c’est l’islam » -Sami Aldeeb-

Comments are closed.