« Chez moi, c’est un terrain de guerre civile » : à Calais, les entrepreneurs excédés par la crise des migrants bloquent la ville


« Chez moi, c’est un terrain de guerre civile » : à Calais, les entrepreneurs excédés par la crise des migrants bloquent la ville

Chauffeurs de poids lourds, commerçants et agriculteurs du Calaisis ont décidé de bloquer l’accès à la rocade de Calais, lundi, pour protester contre les pertes économiques qu’ils subissent à cause de la crise des migrants. Franceinfo est allé à leur rencontre.

« J’ai passé 27 heures à ramasser tout ça… » Excédé, Xavier Foissey inspecte comme chaque matin son exploitation et constate les dégâts. Il s’arrête devant un amoncellement de sacs poubelle. À l’intérieur, des vêtements, des pierres et des barres de fer laissés par des migrants dans ses 55 hectares de champs. Dans un autre sac, les restes de grenades lacrymogènes tirées par les CRS. « Je n’en peux plus de faire le ménage. Chez moi, c’est devenu un vrai terrain de guerre civile. »

Le corps de ferme de cet agriculteur est situé le long de l’autoroute A16 à Marck, une ville de la périphérie de Calais. Un passage obligé pour les migrants de la « jungle », qui tentent par tous les moyens d’embarquer clandestinement dans un camion à destination de l’Angleterre. Avec plusieurs dizaines de collègues, exaspérés comme lui par ce quotidien sordide, Xavier Foissey a décidé de bloquer l’accès à la rocade de Calais, lundi 5 septembre, avec l’aide des chauffeurs de poids lourds.

« Je ne dors jamais tranquille »

Ce blocus est organisé sous l’impulsion du Rassemblement pour le Calaisis, un mouvement qui regroupe aussi des commerçants et des entrepreneurs de la région.

La situation ici est une véritable cocotte-minute. Si les pouvoirs publics ne font rien, ça risque de finir en drame.

La semaine dernière, l’exploitant a sorti son fusil de chasse. « J’ai été réveillé à 3h30 du matin. Je suis venu avec ma voiture sur mon terrain et j’ai tiré en l’air pour leur faire peur. Ils étaient une centaine », explique-t-il en montrant un bosquet. Derrière sa carrure imposante, ce père de deux enfants avoue être épuisé psychologiquement. « Imaginez ce que c’est de ne jamais dormir tranquille, de ne plus se sentir en sécurité chez soi. »

Depuis le début de l’année, la tension est montée d’un cran sur les autoroutes calaisiennes. Maintenant qu’ils ne peuvent plus accéder au port, entouré de kilomètres de barbelés, les migrants n’hésitent plus à dresser des barrages directement sur la rocade. « Ils m’arrachent des arbres fruitiers, parce qu’ils sont bien touffus, et s’en servent pour bloquer les camions, raconte l’agriculteur. Ils me prennent aussi des bottes de paille et le lin que je cultive. Ils y mettent le feu pour forcer les chauffeurs à s’arrêter. »

« C’est très impressionnant. » Le mois dernier, Franck a été stoppé par un de ces barrages, alors qu’il conduisait son 19 tonnes vers la province britannique du Kent. « Les migrants n’en peuvent plus. Du coup, ils commencent à être plus agressifs. » Ce quinquagénaire, à la chevelure presque argentée, assure avoir été menacé par une douzaine de jeunes hommes, équipés de bâtons et d’une scie pour l’un d’entre eux. Tous voulaient monter dans sa remorque. « Après, on arrive au port et on explique la situation à la police aux frontières. Résultat, on est retenu pendant quatre ou cinq heures. »

« Sauf que pendant ce temps, les migrants restent dans le camion et écrasent la marchandise », ajoute Eric Fiolet, gérant d’une entreprise de transport routier à Arques (Pas-de-Calais). Le transporteur doit ensuite payer des indemnités de retard à son client. « Si on ne fournit pas un supermarché à temps, c’est de 5 000 à 10 000 euros qu’on doit payer, nous ! »

Sur les autoroutes aux abords du port, ces situations sont devenues le quotidien des professionnels. « Après la route qu’ils ont parcourue, les migrants se sentent si près du but qu’ils sont prêts à tout pour passer. Ils prennent des risques dingues et nous mettent aussi en danger », explique un jeune chauffeur de taxi, en montrant du doigt des traces de pneus imprimées sur le bitume, laissant deviner un récent freinage d’urgence. Les deux mains sur le volant, il raconte avoir déjà vu un corps sans vie sous un drap, le long de la bande d’arrêt d’urgence.

Cette situation ne peut pas durer. On est en France, quand même.

Mais que faire face à une telle crispation ? Dans la « jungle », vaste camp aux conditions de vie sordides, le nombre de migrants ne cesse de croître, oscillant entre 6 900 et 10 000 selon les estimations. Difficile, donc, de les empêcher de tenter de se rendre en Angleterre, synonyme d’eldorado pour ces personnes qui fuient les conflits du Proche-Orient ou de la corne de l’Afrique. (…)

« Je crains que ça ne finisse avec des morts »

Le collectif demande notamment un moratoire sur les taxes pour les entrepreneurs calaisiens, qui subissent un préjudice économique dû à la mauvaise presse de la ville. « On a de moins en moins d’Anglais depuis que des tabloïds comme le Sun ou le Daily Mail font leurs unes sur nous, peste un restaurateur du centre-ville. Ils font passer Calais pour l’enfer, alors que c’est faux ! »

D’après les chiffres de l’office du tourisme intercommunal Calais Côte d’Opale, cités par La Voix du Nord, les demandes d’informations ont baissé de 30% en juillet, notamment celles des touristes anglais. « Entre la fin de l’année 2015 et le mois de mai 2016, le secteur de la restauration a subi une baisse de 40% de son chiffre d’affaires. Pour le commerce de détail, c’est de 20% à 30%, assure Frédéric Van Gansbeke. Ce que je crains, c’est qu’un jour, un entrepreneur pète les plombs et que ça finisse avec des morts. »

France Info

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Tommy Fransen

Pas de reddition face à l'ennemi !


22 thoughts on “« Chez moi, c’est un terrain de guerre civile » : à Calais, les entrepreneurs excédés par la crise des migrants bloquent la ville

  1. Annisze

    Je trouve les calaisiens bien trop patients et très courageux. Mais c’est parce qu’ils N’ONT PAS LE CHOIX. L’ÉTAT LES A LÂCHEMENT ABANDONNÉS, même pas car ses représentants n’ont RIEN FAIT pour que ça cesse.
    Ne nous leurrons pas, si les forces de l’ordre sont présentes, c’est pour protéger les anglais du passage des migrants.
    Dénonçons immédiatement le traité du Touquet. Que les anglais les prennent ces barbares, puisqu’ils les aiment tant.
    La France n en veut pas.

  2. UTR

    De ce témoignage je reléve deux élements particuliers

    Le fait que la police des frontiéres et la police portuaire, affichent une attitude vraiment honteusement négative envers les malheureux routiers , pas du tout responsables de cette catastrophe , alors qu’un minimum de compréhension et de solidarité s’imposerait au vu de l’épreuve injustice qui leur tombe dessus journellement !

    Mais également je reléve surtout le fait qu’un agriculteur a quand même sorti son arme de chasse pour tirer en l’air dans l’intention de faire fuir ces pillards barbares, ce qui démontrer que les français ne sont pas systématiquement des bizounours et des moutons iréniques , impuissants devant la violence et l’injustice d’un destin !

    Je me réjouis d’autant plus de cette réaction vigoureuse, qu’apparemment ( je me trompe ? ) les flics ne se sont pas rendus chez lui pour lui faire des reproches d’autant plus illégitimes, qu’ils n’étaient pas présents sur les lieux pour l’aider à sauver son exploitation !

    Ainsi donc le systéme policier – judiciaire viendrait emmerder les pauvres calaisiens agressés, alors qu’il est infoutu de leur venir en aide ? Quel scandale intolérable !

    Il a sorti son fusil pour leur offrir un feu d’artifice en l’air ? et bien …BRAVO! j’approuve sans aucune réserve, et puisse tous les autres suivre son exemple !

    En l’état actuel d’une telle situation ou la place Beauvau a visiblement baissé les bras ! et devant l’épuisement manifeste des forces de l’ordre, il est indispensable que la plupart des calaisiens soient équipés d’un bon …TROMBLON, ! pour ultimement sauver leurs biens , leur domicile, leur outil de travail , et finalement leur famille , qui fatalement en viendra à être menacée directement par ces sauvages , sur le sort desquels il faut finir de s’apitoyer !

  3. BUTTERWORTH

    DES PLAINTES ONT ELLES ETE DEPOSEES???contre le maire le prefet le ministre et l etat cela fonctionne tres bien en france avec demandes d indemmites bien sur depuis le temps que cela dure de toutes facons les calaisiens ont vote pour 10/ 100 OU 10000 PLAINTES AVEC CONSTATS D HUISSIERS POUR LES DEGRADATIONS SUBIES ET PREJUDICE MORAL

  4. Caughnawaga

    Je comprends pas qu’ils pénalisent les chauffeurs ça ne dépend pas d’eux si la France ne sait pas gérer la situation. Je trouve ça injuste pour le peuple.

    Et c quoi cette fascination pour l’Angleterre moi je paierais pour ne pas y aller c vrai qu’ici on aime pas les anglais et on est entouré d’anglais à peu près 400 millions Canada et USA réunis

  5. barriquand

    Une solution pour faire bouger l’oligarchie deGrande Bretagne ,ne plus expédier de marchandises .
    Faut il régler le problème par un embargo?
    Nos élites seraient obligés de mettre les mains dans la merde.

  6. Lesage

    « Ils fuient les conflits du proche orient et de la corne de l’afrique??? »
    Il y en a encore bcp qui n’ont pas compris qu’ils ne fuient pas la guerre, ils viennent pour nous faire la guerre ! c’est une invasion dont l’objectif c’est d’islamiser la France et les pays européens!
    Le gouvernement actuel, chef d’état, ministres, certains maires, veulent la destruction de de la France et des français! et on subit dans l’inertie la plus totale! La parade salvatrice? rrrévolutionnn!

    1. durandurand

      Pour la révolution , il nous faudra attendre encore un peu , les Français ne sont pas encore poussés à bout , il ne manque quelques gouttes pour faire déborder le vase , et quand cela sera fait là ça bougera dans tous les sens du terme .

  7. Alain le para

    Quand l’état est incapable de rétablir l’ordre ou n’en a pas la volonté il est du devoir des citoyens de renverser le régime ( article 35 ) et de faire la loi eux-mêmes . Par ailleurs je doute que cela ne finisse pas dans un bain de sang ce qui serait naturel .

  8. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    C’est affolant : les Calaisiens sont livrés à la pire barbarie par leur classe dirigeante, par le mollusque qui fait office de Président de la République …

    Et que nous propose la classe médiatique unanime à la place?

    Le sinistre Macron qui trouve que la France n’est pas assez « ouverte » (sic).

    Qui peut nous protéger de tous ces déments de la politique française?

    1. durandurand

      Bonjour Antiislam , macron est un mondialiste n’oublions pas son parcours professionnel , ne soyons pas étonnés des phrases qu’il prononce cet enflure est pour la disparition du peuple français et de l’état nation , A juger comme tous les autres pour haute trahison .

    2. Chris2aChris2a

      Et très curieusement, pour nozélites, il faudrait :

      — encore plus d’UE
      — encore plus d’immigration
      — encore plus de consommation

      et ils nous reprochent d’être populistes ????!!!!!!!………..
      Perso, j’ai choisi ce camp plutôt que celui des imbéciles ou des vendus !

  9. Christian Jour

    En voyant la photo de l’article, je suis bloqué et je ne peux rien écrire car tout ce qui me vient est trop violent et si mes yeux était des canons j’aurais fumé mon écran d’ordi.

  10. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Cet insupportable « culot » dans un pays qui n’est pas le leur, qui ne les a pas renvoyer…. Je ne comprendrais jamais que des associations soutiennent des individus se comportant comme ils le font envers d’honnêtes travailleurs, les routiers, sans parler des habitants de Calais : jardins saccagés et tout ce que l’on peut imaginer !

    Y-a-t’il encore un pilote dans l’avion ??? Nos ancêtres doivent se retourner dans leur tombe.

  11. Roland l'Alsacien

    Olivia Blanche vous avez raison ! il faut les traiter comme de la vrai racaille ce qui veut dire les Chauffeurs Routiers en Russie comme aux usa sont tous armée et en cas d’agression ils ont le droit de tirere dessus ! donc ils devrez avoir le même droit nos Routiers de leurs tirer dessus suite agressions,vols de marchandise,destruction des Camions et problème de finance aux Entreprise suite réparation très cher sur les Camions et aussi perte de Chiffre d’affaires des Entreprises et Perte de clientèle etc,etc,le  » Culot  » serez vite enlever avec ce que j’ai écrit Olivia mais avec des traîtres pareil en haut lieu c’est normal qu’ont soutiennent ces salopards d’islamistes et racailles ,Olivia je ne sais comment ces braves Routiers qui travailles des heures débiles pour nourrir leurs familles peuvent encore supporter cela ? moi je leur foncerez dessus avec le Camion et je les écraserez tous ,parce que preuve il y a et c’est une Légitime Défense suite Barre a mine lancer sur le pare brise du chauffeur qui aurez put ce tuer et tuer d’autres conducteurs à cause de ces lancer de barre a mine et sans dire le reste ! incendie provoquer arbre couper et balancer sur les autoroutes ! il est ou le Syndicat des Routiers qui devrez soutenir tout ces braves routiers qui ce font agresser pendant leurs travail hein ? Oh le Syndicat je vais vous donner une idée ! faite rouler du début jusqu’a la frontière Britannique 4 Camions Semi et roulant cote à cote en fonçant plein gaz tout le long de l’autoroute le soir quand il attaque ces braves routiers et là il vont faire des vols gratuit vers les Champs d’ou ils sont prêt pour les attaquer le soir ,Olivia ,voilà ce qu’il y a à faire .Bonne soirée a vous .Roland L’Alsacien .

  12. Fallaci

    Bonsoir,
    « L’Europe a replanté les graines d’une menace qu’elle avait mis des siècles de patience et de violence à surmonter – la discorde entre les religions, tant au plan intérieur qu’entre les nations »
    Christopher CALDWELL 2009
    « Une révolution sous nos yeux » « Comment l’islam va transformer la France et l’Europe »

    « A défaut de nos actions, ce sont nos frayeurs qui feront de nous des traîtres »
    W. Shakespeare
    Je lui corrige le mot « traitres » que je laisse aux collabos et le remplace par « lâches » pour tous ceux qui n’osent pas.

    Pourriez-vous me citer je vous prie quels sont les pays en guerre de part le monde qui interdisent à leur peuple de se défendre.
    On accorde à nos ennemis, de commettre sur notre sol, des actes criminels et répréhensibles qui nous conduiraient, NOUS en prison…. ne serait-ce qu’avec des mots de révolte.

  13. panzer

    Cher Roland l’Alsacien ;
    Pour le coup de leurs foncer dessus, cela a déjà été fait mais le chauffeur à son retour s’est fait viré car la vidéo est arrivée aux yeux de son patron.
    La vidéo est là ;
    http://www.dailymotion.com/video/x3fwy78

    Un bon pare-buffle et pare-kangourou à la base. Mais un arbre sur la chaussée, bonjour le train avant et la chaine cinétique.
    Mais case prison au final !

    Pour les transporteurs, une éventuelle solution pour les sécuriser…
    Passage de ce tronçon en convoi avec escorte de véhicules en tête tels des EGAME de Gendarmerie pour casser les obstacles suivis par des véhicules anti-émeute/canon à eau pour ouvrir le passage et repousser les migrants. C’est que ça propulse du canon à eau ! Et ils ne devraient sans doute pas en redemander après la « Douche froide ». Risqueraient même de devenir blanc après rinçage !

  14. panzer

    Ma réponse personnelle concernant le commentaire de Fallaci ;

    « Pourriez-vous me citer je vous prie quels sont les pays en guerre de part le monde qui interdisent à leur peuple de se défendre ».

    R ; L’Europe et pour ce qui est des Nôtres, la France !

    « On accorde à nos ennemis, de commettre sur notre sol, des actes criminels et répréhensibles qui nous conduiraient, NOUS en prison…. ne serait-ce qu’avec des mots de révolte ».

    R ; Affirmatif et les exemples ne manquent pas !
    Je ne pense absolument pas que les gens ICI accordent à nos ennemis de commettre ces actes sur notre sol mais juste le système en place géré par des élus du peuple.

    « A défaut de nos actions, ce sont nos frayeurs qui feront de nous des traîtres »
    W. Shakespeare
     » Je lui corrige le mot « traitres » que je laisse aux collabos et le remplace par « lâches » pour tous ceux qui n’osent pas « .

    R ; Je ne me considère pas parmi les deux mots entre guillemets de cette phrase mais dans l’ombre je suis, dans l’ombre je reste… En l’instant.
    Et le moment venu, je sais qui guidera mes pas !

  15. Sylvie

    Les agriculteurs victimes de ces migrants devraient mettre des porcs dans les champs de blé et les cloturer avec du fil de fer barbelé électrique…

    Ou alors clôturer le champ de blé, ajouter des panneaux : « Attention pièges ! »

    Les migrants feraient demi-tour et iraient ailleurs affronter les CRS.

Comments are closed.