Proche de Trump, le site conservateur Breitbart News songe à se lancer en France


Proche de Trump, le site conservateur Breitbart News songe à se lancer en France

Ce média star de la droite radicale américaine réfléchit à des développements en Europe après la présidentielle américaine.

Selon Politico Europe, Breitbart News, le site conservateur dont le président, Stephen Bannon, vient d’être nommé directeur de campagne de Donald Trump, lorgne avec intérêt un développement en Europe, et notamment en France, après la présidentielle américaine. Alexander Marlow, le rédacteur en chef du site, explique observer «beaucoup d’endroits en Europe»:
«L’Allemagne et Bruxelles font partie des endroits examinés mais la France constitue une option particulièrement attirante de développement, explique Marlow, étant donné l’importance prise par les élus d’extrême-droite, les inquiétudes sur le terrorisme et l’impact de l’islam sur la société –tous des ingrédients du cocktail Breitbart. Avec des élections en France en mai prochain, l’entreprise estime que le temps est propice pour un perturbateur venu de l’aile droite.»

En juillet, Bannon avait déjà tenu des propos similaires au site Radio Londres, expliquant: «S’il n’y avait pas eu la présidentielle américaine, nous nous serions déjà installés cet été.»

«Nous pensons que la France est l’endroit où il faut être. Avec ses jeunes entrepreneurs, les femmes de la famille Le Pen… Marion Maréchal-Le Pen est la nouvelle étoile montante. Nous cherchons à ouvrir un Breitbart Paris, voire un Breitbart France.»

Breitbart est déjà présent en Angleterre (son seul marché extérieur avec Israël), et Politico note que la députée du Vaucluse a déjà fait l’objet d’un portrait flatteur sur le site. Celui-ci publie également déjà de nombreux articles consacrés à la France, pour l’essentiel sur des thèmes comme l’islam et les migrants.

L’arrivée de Stephen Bannon dans la campagne Trump a remis en lumière l’importance prise par Breitbart News dans la sphère conservatrice américaine. Fondé en 2007 par Andrew Breitbart, disparu en 2012, le site d’information et d’opinion, «autrefois une curiosité au sein de la frange politique la plus à droite, fait maintenant figure de voix de plus en plus puissante, et de point de ralliement virtuel, pour des millions de conservateurs déboussolés qui ont propulsé la candidature présidentielle de Donald J. Trump», écrivait vendredi le New York Times.

Interviewé par le quotidien, Alexander Marlow estime que le cœur de métier des médias conservateurs «n’est plus le traditionnel clivage gauche-droite, c’est devenu le populisme et le nationalisme contre le mondialisme».
Reste à savoir quel serait «l’accueil» pour Breitbart en France, où un site comme Fdesouche a déjà pu être qualifié de «Breitbart français».

Slate

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Tommy Fransen

Pas de reddition face à l'ennemi !


9 thoughts on “Proche de Trump, le site conservateur Breitbart News songe à se lancer en France

  1. yoniii

    hi

    excelent

    tous ce qui renforce les patriotes et affaiblie tous nos ennemis
    ce st une tres bonne chose

    mias ne nous leuront pas

    cette 3e guerre mondiale ne ce vaincra pas uniquement par les urnes

    mais bien par l épée
    seul l épée nous donnera la victoire finale

    l histoire le demontre sans l ombre d un doute

    certain probleme parce que trop problematique ,ne peuvent qu etre resolu que par l épée et nous sommes dans ce genre de situation

    quoi qu il arrive , l épée devra etre sortie de son fourreau et utilise sur le terrain . aucune victoire ne peut etre obtenu sans l épée

    c est ainsi depius l aube des temps

    by

  2. ancienbelgedodo

    Merci pour Marion mais, RR et Fdesouche devraient suffire et rassembler tous les Gaulois et Eburons donc, un journal de plus, c’est répartir les « adhérents » un peu plus donc affaiblir le mouvement !!! Aaaaaaaaaaaaaaah si les 3 fusionnent sur 1 programme commun: erradiquer l’islam,, ça ferait une sacrée organisation mais, plus il y a de participants, plus il y a d’avis donc des discutions inutiles;: vive une bonne dictature anti islam, après, on verra !!!

  3. Roland l'Alsacien

    Breitbart Welcome in France !
    I you welcome to France and shall like seeing you Breibart a work in common with everything the French Patriots and what Trump wins the elections it will make the objective of the work progress in common with the French Patriots …
    Traduction : je vous sauhaite la bienvenue en France et aimerai voir vous le Breibart un travail en commun avec tout les Patriotes Français et que Trump gagne les elections cela fera progresser l’objectif du travail en commun avec les Patriotes Français.

  4. joke ka

    Bienvenue ! plus de citoyens avertis est une bonne chose pour le pays, surtout si ces sites collaborent et échangent les infos…un regard de l’étranger est toujours instructif

  5. Nestor Mackno

    Et dans la foulée pourquoi pas une succursale de la NRA en France ( National Rifle Association ) . On en aurait besoin .

    1. RODRIGUE

      Cela existe et depuis peu pour freiner les injonctions secrètes de Flamby pour priver tireurs et chasseurs de leurs armes sous prétexte du terrorisme sauf que, cette fois, cette nouvelle NRA est européenne pour servir là où les décisions liberticides se prennent! On dit: « merci les tireurs et merci les chasseurs »!

  6. Lili

    Bonne idée ! Bonne nouvelle ! Ce sera un soutien dans la bataille médiatique face à cette presse française islamo-gocho-kollabo, couchée devant l’islam et aux ordres.
    La ré-information se fera plus largement….;
    Je ne crois pas que ça puisse nuire à RR ou RL, au contraire.
    L’union fait la force !

Comments are closed.