Fondation de l’islam de France : non, nous ne pouvons pas les laisser enseigner l’islam à nos enfants


Fondation de l’islam de France : non, nous ne pouvons pas les laisser enseigner l’islam à nos enfants

La réponse d’Elias à l’un des jeunes commentateurs de Résistance républicaine, s’étonnant que l’on puisse dénoncer l’islam et s’opposer à son enseignement est aussi une réponse à Chevènement et à notre gouvernement irresponsable. Pour voir l’ensemble des échanges, commentaires sous l’article 

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/29/les-editions-belin-aux-ordres-de-attila-belkacem-inacceptable-manuel-dislamo-propagande/

Christine Tasin

A JacktheRipper : Merci pour vos courageux commentaires, le débat peut exister si l’on est de bonne foi: pour ma part, je vous expliquerai juste qu’enseigner l’islam aux jeunes élevés, en faisant abstraction complète du coté politique, contrôle social, soumission de la femme, et embrigadement du phénomène, est une imposture totale. Car évidemment les élèves ne peuvent s’en rendre compte, à leur âge, et sans recul – encore moins sans repère. Par contre ceux qui ont écrit ces manuels, eux, ont tous les instruments pour se renseigner et doivent, forcement, savoir… Bref l’enseignement de l’islam, oui, mais au + de 18 ans, qui ont des armes morales et intellectuelles pour gérer la chose. Je vous invite à vous mettre en rapport avec des ex-musulmans, ils ont plein de fora, francophones ou non, et vous expliquent leur démarche, et ce qu’est l’islam qu’ils ont vécu dans leur chair, et pourquoi ils demandent à s’en sortir – au prix de terribles dangers. Beaucoup de livres et de témoignages également, de ce qu’est réellement ce phénomène, https://editionstatamis.com/2016/07/26/pour-un-monde-sans-islam/

D’autre part vous évoquez un problème de génération.   36 ans c’est vieux, pour vous ?? Le fait d’avoir du recul et de la mémoire autorise justement à prendre la parole, dans une réflexion rationnelle et nullement « haineuse » et encore moins « raciste », grande confusion que les medias propagent allègrement, ce qui leur évite de poser d’autres questions. Le fait d’avoir fait des études nous donne aussi des responsabilités, celles de préserver l’héritage et de transmettre le patrimoine. Cela nous donne aussi le devoir d’exposer nos convictions, quand elles sont faites : je pose ici que le monde de l’islam – ce système politique construit sur un rapport au ‘divin’, les relations sociales, les normes et les rites, sont incompatible avec la société française. Deux conceptions antinomiques des relations entre les gens, de la politique justement, du rapport au ‘sacré’, la vie intellectuelle, la liberté de penser: notre société française est construite sur 1500 ans de chrétienté, 1200 ans de royauté, et plusieurs révolutions. Notre travail intellectuel, bagage culturel, apprentissage et développement des sciences et de la recherche ont été produits par notre évolution – y aurait-il eu une science de l’atome, si Marie Curie n’avait pas élu domicile a Paris en 1891 ? Qui lui aurait permis de développer ses théories – et ou ?

Ma propre réaction contre l’islam provient de devoir vivre, précisément, dans des pays musulmans, Afrique, Golfe persique, Orient, de par ma profession, depuis 12 ans, je n’ai pas le choix. Le fait que j’ai des amis musulmans, avec qui je débat très souvent, n’enlève absolument rien à mes convictions: on peut se battre contre l’idéologie et certes pas contre des individus. A les côtoyer, leur expérience, la pression sociale et communautaire, le carcan que représente la norme islamique partout où elle s’installe saute aux yeux. Incroyable forfaiture de cette secte: combien de millions de gens, naïfs, sont bernés par les slogans qu’ils ne comprennent même pas – combien de ceux que je connais comprennent suffisamment l’arabe des versets qu’ils récitent ? Presqu’aucun. Combien croient, dur comme fer, que Dieu est au bout de leur prière, s’ils suivent les rites prescrits par l’imam de service, qui s’enrichit sur leur dos, au passage ? Ils sont nombreux. L’islam est l’oumma, par essence sonne le glas de l’individu, des choix individuels, de la liberte de pensée et de la créativité. Par nature donc, c’est contradictoire avec tout le cheminement de la pensée intellectuelle en France. Si vous avez vos livres d’histoire avec vous, ouvrez-les sur Diderot, sur les Lumières, le Romantisme, sur Camus, et sur tous nos poètes du 19e qui n’auraient jamais pu vivre dans un pays islamique…tous « blasphèmes ». 

Le désir de foi et le besoin de spiritualité est tout aussi énorme chez les musulmans que chez les Chrétiens, Bouddhistes, Juifs – mais ce qu’on leur met sous le nez, justement, est un effroyable leurre. J’ajouterai qu’après avoir entendu les témoignages nombreux d’ex-musulmans eux-mêmes, donc certains se sont ralliées à une paroisse protestante que je fréquente depuis fort longtemps dans la région parisienne, je suis convaincu qu’il se joue, par delà nos querelles terrestres, une lutte spirituelle qui nous dépasse. C’est également ce qu’il ressort, de façon bien plus dramatique, dans le contexte de l’horreur des conflits syriens et iraquiens : http://www.dailymotion.com/video/xu7k69_un-musulman-djihadiste-afshin-rencontre-jesus-1-2-video-dailymotion_webcam

Au final, si on a la chance de venir d’un pays libre, on ne peut ouvrir les yeux sur le danger de cette croyance en vivant au quotidien l’oppression sociale du moule qu’elle génère, sans vouloir s’engager pour ses enfants, justement, afin qu’ils ne soient pas victimes d’islamisation. Et dénoncer les politiques de tous bords qui ne voient que l’horizon électoral, le clientélisme, et certes pas l’avenir du pays. Peut être aurez vous un jour l’occasion de voyager plus que pour des vacances au soleil, et comprendre ce que je viens de dire. D’ici là, chacun trace sa route, donc bonne continuation.





10 thoughts on “Fondation de l’islam de France : non, nous ne pouvons pas les laisser enseigner l’islam à nos enfants

  1. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    « … je suis convaincu qu’il se joue, par delà nos querelles terrestres, une lutte spirituelle qui nous dépasse. … »
    Assurément, c’est la lutte du Bien contre le Mal. Le Mal a failli gagner avec le nazisme, il continue avec l’islam et il a encore plus d’un tour dans son sac.

  2. Alain le para

    Premièrement la France est un pays laic et personne me semble t’il ne doit imposer , surtout , cette religion de merde . Deuxièmement , au lieu de faire apprendre l’arabe , la sinistre de l’éducation serait plus inspirée à faire apprendre d’abord le français et ensuite l’anglais qui est la langue internationale .

  3. Claude Urbain

    Bonjour à tous et toutes!
    De retour de vacances je reprends les activités…. Je constate que les traîtres collabos musulmans sont infatigables; que leurs trahisons est sans limites. La rentrée est là et les combats les plus importants sont devant nous. PROTEGER NOS ENFANTS, telle est notre mission de parent, de grand-parent. Pour ma part, les enseignants sont prévenus. Je suivrai à la lettre les enseignements prodigués à mes enfants scolarisés dans une école catholique privée hors contrat. J’interviens régulièrement dans les enseignements d’histoire, de français et de langue vivante. Pour ma part, il est HORS DE QUESTION que notre identité soit trahie.
    Il y a, certes, des ouvrages excellents sur lesquels se reposer mais le vrai problème c’est le manque de temps des parents. Nous aurions tout à gagner en nous organisant et en nous relayant pour répondre efficacement à la trahison totale de nos élites; à cette guerre en cours.

    Vive la France, Vive l’Occident!

  4. ateuateu

    AU SECOURS la LICRA, SOS RACISME, MRAP, AMNESTY, LDH et autres organismes humanitaires du monde entier :

    « Scandaleux et raciste. » Jean-Pierre Chevènement, dont la nomination à la présidence de la Fondation pour l’islam de France a été confirmée ce lundi par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, n’a décidément pas que des alliés à gauche.
    À tel point que deux élus socialistes de Seine-Saint-Denis demandent publiquement à François Hollande de renoncer à sa nomination.
    >>> Le député PS Mathieu Hanotin, élu de Saint-Denis, a ainsi lancé une pétition sur la plateforme change.org pour interpeller le président de la République.
    L’intervention de Jean-Pierre Chevènement ce lundi matin au micro de France Inter a allumé la mèche. Alors qu’il détaillait les missions de l’institution qu’il allait diriger,> > > certains de ses propos ont scandalisé les élus de gauche.

    L’ancien ministre de l’Intérieur a notamment cité l’exemple de Saint-Denis en affirmant que « 80 % des enfants en primaire ne maîtrisent pas la langue française » dans cette ville et qu’elle comptait « 135 nationalités, mais [qu’]il y en a une qui a quasiment disparu », sous-entendant la nationalité française.

    …De son côté, le député PS de Seine-Saint-Denis Mathieu Hanotin a lancé une pétition s’opposant à la nomination du «Che», «scandalisé» qu’il est par «sa rhétorique paternaliste et colonialiste», explique-t-il au Lab….
    «scandalisé» «Après son appel à la « discrétion » auprès des musulmans »…

    (Ndr) Non mais quelle audace Mr Chevènement, ! Oser demander la discrétion à ceux qui lisent un bouquin incitant au désordre, c’est d’un racisme !

    http://www.fdesouche.com/760419-chevenement-il-y-saint-denis-par-exemple-135-nationalites-mais-il-y-en-une-qui-quasiment-disparu

  5. Christian jour

    Bien sur que non, se torche cul est juste bon pour allumer le feu……………..dans une mosquée.

  6. ancienbelgedodo

    Pourquoi il n’y a plus de nazisme???? anti muslim pour le coup !!!
    Juste apprendre a bien comprendre les « parlés » enseignés par des profs non radicalisés pour enfin comprendre qques phrases parmi leurs dialectes tribaux multiples au point qu’ils ne se comprennent pas entre eux !!!
    C’est bien le danger de connaître qui va enseigner quoi et comment; le coran et toutes ses atrocités a un langage universel, la haine de l’autre, donc universellement transmissible toutes horreurs et radicalisations possibles contrairement au langage !!!
    L’islam enseigné par des prêtres et en français OUI sinon RIEN, NIET,APANA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comments are closed.