Poitiers : 30 roms squattent un immeuble, ils sont intouchables, le propriétaire va péter les plombs…


Poitiers : 30 roms squattent un immeuble, ils sont intouchables, le propriétaire va péter les plombs…

L’Etat n’assume plus ses fonctions d’usage de la violence légitime pour faire respecter le droit constitutionnel de propriété privée. C’est du moins ce qu’on peut penser en prenant connaissance du récit d’une affaire de squat par des Roms à Poitiers :
http://www.centre-presse.fr/article-476688-la-vente-capote-avec-l-ouverture-du-squat.html

Le propriétaire d’un immeuble investi par une trentaine de Roms dénonce un manque de soutien des autorités.
Citation :
« Le jeu de l’oie des squats roms se poursuit dans l’agglomération de Poitiers. Après chaque expulsion, de nouveaux locaux vides sont rapidement investis.
Un propriétaire poitevin s’en offusque publiquement dénonçant une vente ratée à cause de l’ouverture d’un squat dans sa propriété de l’avenue de Nantes. Il en veut surtout aux autorités qui, selon lui, laissent faire.
Ils m’ont dit: « C’est chez nous maintenant! »
« C’est un comble. Ils sont intouchables, et moi, on me dit que je suis responsable d’eux s’il y a un problème parce qu’ils sont chez moi », s’indigne le propriétaire des lieux.

Au n° 96 de l’avenue de Nantes à Poitiers, un petit immeuble adossé à la falaise fait face aux voies ferrées. Il était vide, le voilà plein alors qu’un compromis de vente venait d’être signé.
« On devait conclure la vente dans deux mois, le 22 octobre prochain. Cet immeuble, je l’avais acheté avec mon frère en 2009 », raconte Vincent qui préfère rester anonyme.
« Le 19 août, un voisin avait appelé la police plusieurs fois pour qu’ils les empêchent de rentrer. Ils ont laissé faire », assure-t-il. La police explique que les lieux étaient déjà occupés depuis la fin du mois de juin.
« Il y avait eu une porte de fracturée au premier étage, mais je l’avais fait réparer », assure le propriétaire. « Depuis, j’ai contacté la préfecture, écrit au procureur, j’essaye de faire couper l’eau, mais je n’arrive jamais à avoir quelqu’un. J’attends encore une semaine et on va voir. Le laxisme, il y en a marre. Tout le système est à côté de la plaque. Ils se sont installés de force, maintenant ils me disent qu’ils sont chez eux. En deux secondes, j’ai tout perdu. Quand j’y suis allé, je n’ai même pas pu rentrer dans la cour. Il y avait deux molosses à l’entrée, les poings serrés, je n’ai pas essayé! »
A mots plus ou moins couverts, le propriétaire et son mandataire n’excluent pas, si rien ne bouge rapidement, de revenir sur place avec du monde.
Le petit immeuble abriterait une trentaine de personnes. Un chiffre confirmé de source policière qui explique que les roms expulsés de quatre squats depuis plusieurs mois se sont trouvés de nouveaux points de chute dans l’agglomération de Poitiers dont cet immeuble.
« Il y a quand même eu des relogements officiels, dont un pas très loin avenue de Nantes, une femme avec ses enfants. C’est la mama qui repère les logements vides. Après, ceux qui n’ont pas bénéficié d’un relogement officiel s’installent dans ceux qui ont été repérés. »
Un jeu de l’oie parti pour durer… »

Note de Christine Tasin

Et comme la victime, ici, est un méchant propriétaire, n’attendez aucune aide d’un gauchiste ni d’une association quelconque…Bref, comme dans toues les affaires de squats, des illégaux qui connaissent la loi occupent des lieux qui appartiennent à d’autres, qu’ils empêchent de jouir de leurs biens, de les louer ou de les vendre.

L’Etat aux abonnés absents. La loi  est faite pour les voleurs et les illégaux. Le propriétaire n’en peut plus. S’il craque et vient récupérer son vien manu militari c’est lui qui sera lynché et qui aura les pires ennuis avec la justice mais on ne peut qu’espérer qu’il puisse donner une leçon cuisante aux voleurs… Je rêve de voir un groupe de Résistants fiche des raclées carabinées à chaque individu de ce groupe de squatteurs à chaque fois qu’il sort, jusqu’à ce que, retranchés dans l’appartement et terrorisés, ils soient obligés d’appeler la police pour qu’elle les exfiltre… Quel pied ce serait !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


24 thoughts on “Poitiers : 30 roms squattent un immeuble, ils sont intouchables, le propriétaire va péter les plombs…

  1. AvatarJ

    Ben ça va y arriver. Déjà à Marseille, des Roms s’étaient fait canarder, ça va faire la même chose à Poitiers. Mais ce propriétaire n’aurait peut-être pas dû signaler ses intentions : il sera premier coupable s’il arrive quoique ce soit à ces « pauvres Roms dont personne ne veut ».

    1. Avatarritchi

      Oui,il n’aurait pas dû.Qu’il fasse ça en douceur sans preuves,sinon,il est mal avec ces collabos du PS.

  2. Avatarallegret

    certe sauf que a marseille se sont les rebeu dealer de drogue qui les vire et eux sont intouchables !

  3. AvatarChristian jour

    On s’essuie les pieds sur la France qui n’a plus de défense. Notre gouvernement laisse faire toute ces racailles qui méprisent nos lois. Vivement 2017 pour virer se gouvernement d’incapable.

  4. AvatarNagau06

    La loi a un peu évoluée depuis le coup de la mamie à la porte de chez elle. Dès lors que le propriétaire a connaissance du squatte de son bien il dispose de 48h pour déposer une plainte…Mais il est vrai qu’avec les neuneux du gouvernement qui veulent loger des migrants de partout…ça ne simplifie pas les choses.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      48h c’est bien trop peu et c’est aberrant ils avaient justement revu cela paraît-il mais ça n’a pas dû être signé…

  5. AvatarXtemps

    Tout est fait de force encore une fois de plus, et toujours avec les mêmes, et les mêmes excuses bidons, la charité forcé et avec agressivité, menaces et insultes.
    Et ces gens aux pouvoirs sont sensés représenter et défendre le peuple!.
    Tout est inversé et politique perverse contre nature.

  6. AvatarSylvie

    Il faut que le propriétaire dès que ces racailles de roms auront quitté les lieux change les serrures, mette du plexiglas aux fenêtres et fasse une déclaration d’insalubrité de son habitation auprès des organismes comme l’eau, le gaz et l’électricité… Comme cela il fait couper l’eau, le gaz et l’électricité.

    Il déclare aussi que des travaux de démolition vont avoir lieu pour refaire un immeuble neuf de résidence pour personnes âgées…

    Les Roms iront ailleurs.

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Si vous aviez entendu Mme Cosse hier soir à la télé vous sauriez qu’elle est prête à « réquisitionner tous les lieux publics » : gymnases, écoles, casernes, etc… pour loger les migrants.

    « On demande au maire et s’il refuse on réquisitionne quand même. On l’a fait ! »…

    Alors, un propriétaire…. Quelle importance ! Il n’existe tout simplement pas.

  8. Avatarpatrianostra

    SUPER!!!! MANQUE PLUS LA « PETITE » LEONARDA ET SA GRANDE FAMILLE ET LA ON SERA AU COMPLET…..ENCORE UN PETIT EFFORT MONSIEUR LE PROPRIETAIRE.
    UN GRAND REMERCIEMENT A NOS COLABOS-POLITICARS…..
    LA FIN DE SOUMISSION ET PROCHE…..ENFIN JE L’ESPERE.

  9. AvatarCaughnawaga

    J’espère qu’il a de la parenté en Corse ça va être rapido expresso. Toute la France devrait être corse demander aux corses de vous adoptez ce sera un laisser-passer pour la bagarre

  10. Avatarlucifer

    Quand on vous dit que le Grand emplacement a commencé? A Paris des SDF ont été délogés pour y coller des migrants . Elle est pas belle la vie. Un jour prochain ON viendra chez vous: madame monsieur vous êtres priés de faire vos bagages ,nous avons des migrants qui ont besoin d’aide, qui logeront chez vous. Ce n’est pas de la fiction.

  11. Avatarlucifer

    LA solution c’est de créer des groupes par départements. Chaque fois qu’un membre du groupe est « embêté » mais dans son droit , intervenir massivement. Il n’y a que ça qui marche. Les muz l’ont compris ; ils appliquent le UN pour TOUS ; TOUS pour UN.

  12. Avatarbm77

    Des assoces leurs expliquent ce qu’il faut faire pour contourner les lois, les roms se savent protégés par l’UE.
    Ils savent que les procédures d’expulsions par la préfecture sont longues
    Pendant ce temps ils peuvent saccager tout ce qu’ils veulent
    Les maires des villes de gauches sont faux-culs, devant les administrés ils se lamentent de ce problème, et de l’autre ils sponsorisent les associations pro-rom.

  13. Claude LaurentClaude Laurent

    100% d’accord avec Lucifer.
    Comme dit Christine « 48h c’est bien trop peu et c’est aberrant » en effet si vous partez en vacances plus de 48h, vous ne pouvez plus rentrer chez vous.
    […]

    Une astuce est de modifier votre alimentation électrique. Un dessin vaut mieux qu’un long discours mais sans la possibilité de dessiner en commentaire je vais essayer de donner une idée (une fois) car il faut adapter le système à l’installation et chacune est tributaire des murs et des emplacements du tableau électrique.
    L’idée de base est
    J’espère m’être fait comprendre.
    Schéma possible sur demande à Christine.
    Amitiés patriotes.
    C.L

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci Claude mais on va éviter de donner le mode d’emploi à nos ennemis, je confisque donc et je le donnerai sur demande aux personnes habituées à commenter. Ainsi que ton croquis si tu me l’envoies

  14. Avatarpeulet

    Merci aux Duflot , Cosseset Cie , les Gochos en général qui un jour , j’espère , paieront leurs méfaits ……..au centuple…………!!!

  15. Avatarj

    dans ce cas il n’y a qu’une solution se faire justice sois même ,tu viens avec
    une trentaine de costauds et tu enlèves toutes les fenêtres et les portes au motif que tu as subi des dégradations ; tu préserves ce qui peut encore l’être !
    évidemment tu auras des associations socialos pleurnichardes qui essayeront
    de te faire un procès …tu les emmerde ! point final …
    …j’ai un copain qu’il l’a fait en plein hiver , ils ont eu froid ils sont partis

Comments are closed.