Arrêt du Conseil d’Etat : et si je veux me promener avec une croix gammée ? Par Benoît Rayski


Arrêt du Conseil d’Etat : et si je veux me promener avec une croix gammée ? Par Benoît Rayski

Un p’tit coup de Benoît Rayski

Je ne suis pas juriste. Mais intuitivement je sens que j’ai le droit d’arborer la breloque qu’affectionnait Hitler.

Et vlan ! Ceux qui voulaient interdire le burkini sur nos plages en ont pris plein la gueule. L’arrêté liberticide de Villeneuve-Loubet a été cassé, écrabouillé, piétiné avec des attendus d’une rare sévérité. « L’arrêté litigieux a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience, et la liberté personnelle« .

Ainsi, « ma liberté personnelle » se trouve réaffirmée haut et fort par la plus haute juridiction administrative de l’Etat. Une jurisprudence qui m’autorise, si ça me chante, à porter une croix gammée autour du cou ou épinglée sur la poitrine. Mais pourquoi irais-je arborer une croix gammée ? Ben pour emmerder ceux qui n’aiment pas ce symbole ! Je vois déjà des Juifs excités me parler méchamment des chambres à gaz et des fours crématoires… Et moi, superbe et dominateur, je leur répondrai que je suis un nazi modéré. Et qu’à la différence de ceux qui sont radicalisés je ne souhaite pas l’extermination des Juifs mais juste qu’ils portent l’étoile jaune. J’ai bon là ?

Comme il en faut pour tous les goûts, je me vois assez bien troquer la croix gammée pour la faucille et le marteau ou l’étoile rouge. Déjà, je serai assuré de faire fortifier ma popularité : on viendra m’embrasser et me féliciter du côté de chez Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent et Philippe Poutou. Mais je n’ignore pas que des méchants de droite ou d’extrême droite viendront me reprocher de faire la promotion du goulag et de la balle dans la nuque. Ma riposte est toute prête. Je répondrai que je suis un bolchévique modéré pas radicalisé et que je ne souhaite la mort de personne. Des asiles psychiatriques et des camps de redressement suffiront amplement à me satisfaire. Là aussi j’ai bon ?

Mais il paraît que l’arrêt du Conseil d’Etat ne s’intéresse qu’au burkini. J’ai la faiblesse de penser que sur le plan symbolique cet accoutrement joue le même rôle que la croix gammée et la faucille et le marteau. Mais l’islamisme est, nous dit-on, un mouvement religieux et pas idéologique ! Ah bon ? Lisez les textes, regardez les pratiques, les interdits et vous verrez que c’est une idéologie totalitaire comme les deux autres citées plus haut. Et comme les deux autres, elle compte beaucoup de fidèles modérés. Non, ils ne veulent pas la mort des kouffars. Juste qu’ils soient un peu obéissants…

Là je deviens sérieux. Un peu trop. Alors que je voulais et que je veux rester badin. C’est pourquoi j’envisage une initiative personnelle très originale. Je vais aller à la plage avec ma compagne (ou une de rencontre car je suis très ouvert) revêtue d’un burkini sur lequel on aura épinglé une croix gammée et une étoile rouge. Faut bien rigoler un peu quand la bêtise la plus glauque vous envahit avec la bénédiction du Conseil d’Etat.
 
 Benoît Rayski

 http://www.atlantico.fr/decryptage/arret-conseil-etat-et-veux-me-promener-avec-croix-gammee-benoit-rayski-2804861.html#VL96wkTPCGiT5XdM.99

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


27 thoughts on “Arrêt du Conseil d’Etat : et si je veux me promener avec une croix gammée ? Par Benoît Rayski

  1. Xtemps

    En tenue romain, bouclier et tout avec la croix gammée, la main levé ‘ Avé César, j’aurai peut être l’aire d’un modéré, là aussi jambon, non!.
    En Nazi, les musulmans vont peut être rien dire.

  2. rita la Belge

    Je vous y rejoindrai vêtue d’un maillot blanc (genre tunique) orné d’une belle croix rouge devant et derrière. A mon cou, bien visible, un chaînette avec le Christ mort sur la croix.
    Sur ma serviette de bain, un livre : la Bible dont je lirai à voix haute les passages les plus exaltants et les plus guerriers.
    j’amènerai avec moi un peu de musique que je mettrai bien fort.
    Que pensez-vous de l’Ave Maria ou un chouette Gospel (Happy days ?)
    Notre histoire, nos racines, notre culture sont plus coriaces que ces pédophiles buveurs de pisse de chameaux !

  3. Jean-Christophe COMET

    Il ne faut pas oublier que sous Vichy nos braves juges du Conseil d’Etat avaient appliqué sans ciller les lois antisémites de l’Etat français. Et nos bonnes âmes d’aujourd’hui auraient été les premières à dénoncer la stigmatisation dont les nazis étaient victimes de la part des terroristes…pardon des résistants. Et une petite croix gammée ce n’est rien de plus qu’un morceau de tissu. D’ailleurs, sur les 6,5 millions d’Allemands membres du NSDAP, pour une population de plus de 80 millions d’habitants, seule une minorité extrémiste, pas plus de 3 à 4% d’adhérents, a réellement commis des exactions. Je suis sûr que certains nazis avaient même des amis juifs. Le nazisme et l’islam sont vraiment victimes du délit de sale gueule. Je me demande s’il ne faudrait pas en toucher deux mots à la LDH.

  4. Nico57

    Mieux vaut en Templier 🙂 Se déguiser en nazi reviens à croire en la gauche au socialisme une fois dans sa vie au moins et ce n’est pas pour moi personnellement
    Et puis des nazis des muzz……très peu de changement si ce n’est langage ou corporel pour le reste c’est la même conclusion: rien à foutre chez nous tout ça!

  5. ateuateu

    http://ripostelaique.com/cheres-soeurs-lhiver-prochain-profitez-aussi-du-ski-avec-le-burqiski.html

    L’article de Caroline Alamachère m’a inspiré la réaction suivante:

    Comment manger (bouffer) des spaghettis en nikab
    https://www.youtube.com/watch?v=8CMu-Fwa430
    Cessez de vous moquer des ennikabées…mahomet avait même prévu
    la « bouffe » de spaghettis.
    Titrons: » comment qu’elles savent s’en mettre plein le menton sans que tu t’en aperçoive ».

    AVANTAGES…1- ça peut même tomber sur tes godasses, le serveur
    n’y verra rien. 2-s’il n’y a pas trop de sauce, ça ne tache que l’intérieur donc elle peut garder la bâche quelques mois ce qui évite de gaspiller le savon de Marseille.
    3-L’utilisation du parfum des mécréants étant haram, le/ la partenaire d’un « mille et une nuit » profitera éventuellement d’un parfum épicé naturel. C’est très EELV !
    INCONVENIENT…Pas question de consommer un dessert trop sucré en position assise…au cas où un bout tomberait sur le gros touffu….ça colle!

  6. .templier.templier

    ????

    Juan-les-Pins : Et si le « mouvement de foule » du 14 août était tout autre chose ? Ce qu’on ne vous a pas dit…

    Je suis une lectrice régulière de votre site. Je suis également journaliste, mais je vous écris aujourd’hui en tant que victime. Victime du « mouvement de foule » survenu à Juan les Pins, dimanche 14 août.

    Je me permets de vous solliciter afin de vous interpeler sur certains faits qui se sont produits ce soir-là, et dont personne ne parle.

    Je ne suis pas du genre à créer des polémiques ou des scandales, et j’ai toujours eu, jusque-là, confiance en l’Etat français. Mais je crois désormais que nous sommes au coeur d’une manipulation politico-médiatique, du moins, en ce qui concerne l’événement de Juan-les-Pins.

    Aussi, je voudrais vous livrer mon modeste témoignage, le plus objectivement possible, afin de vous laisser libres juges. Voici mon récit :

    « Soudain, j’ai vu des gens courir en provenance de la plage ou du casino »

    •Dimanche 14 août, j’étais à Juan-les-Pins avec mes parents et ma sœur. Il était 22h et nous cherchions un restaurant du centre-ville où dîner. Il faut savoir que tous les dimanches soirs, la ville est envahie par des touristes du Koweït qui viennent investir tous les restaurants et le casino pour la soirée, avant de regagner leurs yachts. De ce fait, nous nous sommes faits refouler de plusieurs restaurants, les tables étant prioritairement réservées aux koweïtiens, qui dépensent bien plus au restaurant que nous.

    •Nous avons finalement pu prendre place à la terrasse d’un restaurant dont le personnel était très aimable. Nous avons passé notre commande. J’étais assise face à la rue. La rue bondée, et très animée. Soudain, j’ai vu des gens courir en provenance de la plage ou du casino (proche de la plage). Sur le moment, je n’ai pas réalisé. Je me suis dit « qu’est-ce qui se passe ? » et je n’ai pas bougé.
    Deux secondes plus tard, alors que les gens couraient déjà, j’ai entendu un coup de feu. Un vrai coup de feu comme on en a entendu aux informations lors des attentats du Bataclan. Et là, j’ai compris.

    Je me suis jetée à terre immédiatement, sans regarder derrière moi, sans crier.

    J’ai fermé les yeux et je me suis dit « voilà, c’est ici que je vais mourir »

    Des choses me sont tombées dessus, des tables, des chaises, peut-être des gens… je ne sais pas. C’est allé trop vite. J’ai fermé les yeux et je me suis dit « voilà, c’est ici que je vais mourir, c’était ça mon destin, c’est comme ça que ça va se finir ». Je n’avais pas peur, j’étais résignée. Je savais que ça pouvait arriver, et c’est arrivé. Je n’attendais plus que quelqu’un vienne m’achever.

    J’ai regardé mes jambes, elles étaient en sang

    Et puis, j’ai senti quelqu’un soulever les objets au-dessus de moi, et essayer de m’attraper. J’ai rouvert les yeux. Un homme me tirait. Il me disait de venir me réfugier au fond du restaurant. Il m’a relevée une fois. Je suis tombée. Il m’a relevée une deuxième fois. Je l’ai suivi. J’ai regardé mes jambes, elles étaient en sang. Il y avait des éclats de verre et du sang partout.

    Au fond du restaurant, j’ai retrouvé mes parents et ma sœur indemnes. Les gens criaient, pleuraient. Il y avait du sang partout.

    Le serveur ainsi qu’une serveuse ont désinfecté mes plaies et ont mis des serviettes sur mes jambes. Ils disaient « ne criez pas, il ne faut pas qu’il nous entende ». On a attendu dans la panique totale.

    D’autres victimes m’ont donné de l’eau, des mouchoirs… Les gens étaient gentils, bienveillants. Il ne faut pas croire que dans ces moments-là, c’est « chacun pour soi ». Cette expérience m’a prouvé le contraire, à mon grand étonnement.

    Puis, les secours sont arrivés. Un bruit a circulé aussitôt que la police est arrivée : « vous ne risquez rien, c’étaient des pétards ».

    A partir de ce moment-là, tout le monde s’est mis à croire que c’étaient des pétards. Pourtant, les gens autour de moi en étaient aussi persuadés que moi : ils avaient bien entendu des coups de feu.

    Les pompiers et le SAMU ont été extrêmement efficaces, et rapides.

    Ils ont trié les blessés, nous ont collé des étiquettes avec notre identité. C’était très bien organisé.

    •J’ai vu un homme faire un arrêt cardiaque,

    •Une femme enceinte faire une hémorragie,

    •J’ai vu des malaises, des fractures, des civières, des couvertures de survie et beaucoup, beaucoup de sang.

    Une scène d’horreur comme on en voit à la télé.

    Pour la plupart des médias, qui relaient les fausses informations de la police, il y a eu « une quarantaine de blessés légers ». Je pense que c’est largement sous-estimer la réalité. Toujours est-il que la police interdisait aux témoins de filmer la scène (qu’en est-il du droit à l’information ?)

    En attendant toujours les pompiers, j’ai entendu les autres victimes qui racontaient ce qu’elles avaient vécu.

    la plupart des personnes à qui j’ai parlé étaient d’accord avec moi sur un fait : elles avaient bien entendu des coups de feu

    Les témoignages divergeaient. On parlait d’un moteur de 4X4, on évoquait des pétard, ou encore un homme qui serait rentré dans le casino une arme à la main. On a aussi entendu parler d’un homme qui aurait crié « allah akhbar » et qui se serait immédiatement fait tuer par les militaires (nombreux dans la ville).

    Des gens m’ont dit « j’ai couru vers la sortie de secours en pensant que j’allais me prendre une balle dans le dos ». Mais la plupart des personnes à qui j’ai parlé étaient d’accord avec moi sur un fait : elles avaient bien entendu des coups de feu.

    J’ai été prise en charge par les pompiers qui m’ont conduite à l’hôpital de Nice. Je voudrais souligner le professionnalisme du C.H.U Pasteur 2.

    Toute la nuit, jusqu’au lendemain matin, ils m’ont retiré des bouts de verre partout. Ils m’ont fait une trentaine de points de suture, dans les deux jambes et au bras droit.

    ⇒ Le jeudi suivant, je me suis rendue au commissariat d’Antibes afin de faire une déposition.

    C’est pour Juan-les-Pins ? Vous fatiguez pas, ce sera classé sans suite

    J’ai appris par la même occasion que le commissariat avait entendu une trentaine d’autres témoins.

    Le brigadier qui m’a reçu était compréhensif, mais alors qu’il me faisait relire ma déposition, un autre officier de police est arrivé (son supérieur je crois), et, sur un ton extrêmement désobligeant, a déclaré :

    « C’est pour Juan-les-Pins ? Vous fatiguez pas, ce sera classé sans suite. Ce sera classé sans suite parce qu’il ne s’est strictement rien passé. »

    Je lui ai répondu que je ne pensais pas qu’il ne se soit rien passé.

    Il m’a répondu : « Il ne s’est strictement rien passé, c’était un moteur de voiture cylindrée bloquée derrière un bus à l’arrêt. »

    Je lui ai dit « ce n’était pas du tout un bruit de moteur, donc j’ai du mal à y croire », et il a conclu, avec une agressivité que je tiens à souligner : « il faudra bien pourtant ».

    Voilà ce qui m’ennuie :

    1.Pourquoi la police, qui prétendait que c’étaient des pétards, a subitement changé de version pour dire que c’était un moteur de voiture ?

    2.Pourquoi le policier était-il mal à l’aise sur ce sujet au point d’en devenir agressif et de vouloir me décourager de porter plainte ? Comme si le débat était absolument clos !

    3.Le bruit n’était absolument pas un bruit de moteur, ni de pétard, mais bien un bruit saccadé, comme deux ou trois brefs coups de mitraillette

    4.Cette théorie n’explique absolument pas pourquoi les gens se sont mis à courir AVANT le retentissement du bruit. On ne court pas avant l’explosion d’un pétard, ni avant d’entendre le moteur d’une voiture, ça n’a aucun sens.

    Voilà. J’espère que, comme moi, votre curiosité sera éveillée par certains « détails » de cette affaire, et que cela vous poussera, dans l’idéal, à mener une enquête.

    Conclusion :

    Dreuz n’a pas de contacts en France. Nous faisons donc un appel à témoin. Si vous avez été témoin direct ou victime de ce « mouvement de panique », contactez-nous. Votre anonymat sera strictement préservé.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ariane P.* pour Dreuz.info.

    * Nom modifié pour la circonstance.

    http://www.dreuz.info/2016/08/30/juan-les-pins-et-si-le-mouvement-de-foule-du-14-aout-etait-autre-chose-ce-quon-ne-vous-a-pas-dit/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

  7. J

    D’un côté, la croix gammée n’est rien de plus que le svastika, mais penché à 45°. Ce symbole (de su : bien et asti : il est), très représenté en Asie. Il est le symbole du janaïsme et est considéré comme très favorable. Pour les Hindous, il représente Ganesh. C’est aussi un symbole du bouddhisme et en Chine, il symbolise l’éternité. Donc c’est un argument facile pour arborer ce symbole.

    1. cayssials

      j’ai chez moi dans le lot
      des reliques de la division das reich
      qui est passer dans le lot avant tulle et oradour.
      Je regarder s’il n’y a pas une veste camo SS
      Je la porterais volontier pour faire Chier tous ces cons qui ne connaisse rien.
      on risque de rigoler un peut

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Vaut mieux éviter.

        Mon père était originaire d’un peu au nord de chez vous (Corrèze) dans l’Armée Secrète : le département a pris en pleine figure les atrocités de ces barbares.

        Surtout ne pas revivre ces horreurs !

    2. sacaram

      Je ne me souviens plus du nom de cet hôtel en Inde faut que je cherche dans mes photos, dans l’entrée au sol il y a svastika cela choque un peu au début, mais après étonnement et discutions avec le personnels, il s’agit effectivement d’un symbole hindou et même chinois si je me rappel bien, repris donc plus tard par le régime nazi, d’où la mauvaise réputation dommage!

  8. deniauddeniaud

    Excellent, BENOIT RAYSKI ! des articles et des coups comme ça, j’en reprendrais bien souvent.
    Bravo et merci pour l’humour, ça nous change de ce monde de brutes et d’imbéciles.

  9. ringard

    La croix gammée, vous y allez un peu fort, de plus vous passerez pour un nazillon.Pourquoi leur tendre le bâton pour vous faire battre alors qu’une caricature de mahomet ou de cochon serviraient aussi bien notre objectif?
    (prévoir quand même des gros bras)

  10. Jean-Paul SAINT-MARC

    Simple problème, les symboles liés au procès de Nuremberg tombent sous le coup de la loi !

    Vous remarquerez que pour ce qui concerne les symboles communistes, il n’y a pas eu de procès du même type, même au Cambodge ! Faut pas déconner, les totalitarisme de gauche ne sont que des erreurs bien-intentionnées !

    Mais par contre, la croix de templiers… Cela aurait belle gueule…
    Tee shirt, pendentif ou simple écusson… Cela se trouve…

  11. Cavalier

    – « le Conseil d’État dit le droit ». Mais le droit de descend pas du ciel.-
    ERIC ZEMMOUR.

    Les lois, ça se fait et ça se défait; pour abonder dans vos sens, les lois raciales allemandes qui étaient en vigueur sous le 3e reich ne le sont plus de nos jours; et pourtant à l’époque elles faisaient autorité!

  12. alf77

    Hello
    Je pense à un truc ,peut être idiot , elle s’habillent en sac poubelle noir pour nous provoquer , pour quoi ne pas faire la même chose , mais en blanc ,version Ku Klux Klan .
    a+
    alain

  13. Respectvaleurs

    Rappel d’une déclaration de Benoit Rayski sur TV libertés : « la gauche est devenue une pute qui fait les trottoirs de l’islam ». Difficile de faire plus clair!!

  14. alf77

    Oups , j’ai laissé passer quelques fautes sur mon précédent post , toutes mes confuses (bon , je suis très loin d’être un premier en or tau graffeu )
    Pour s’amuser pour pas chère et pour faire de la concurrence aux Belphégor , voila la tenue pour les français de souche , sale blanc raciste , ect…… . la réponse du berger à la bergère .
    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjH9ILHv-vOAhVHWRoKHT7tAkgQFgg2MAI&url=http%3A%2F%2Fwww.deguisementsbacanal.fr%2Fdeguisement-du-ku-klux-klan-_10043.htm&usg=AFQjCNGlJt6Zz8zEYOlfwc0XxEjUvV_I1A
    Bon je ne sais pas si le lien va marcher , mais ça ressemble bien à la burqa , avec une belle croix rouge sur vêtement blanc .Si la burqa est toléré , je ne vois pas pourquoi celle du KKK ne le serait pas ? , après tout ces deux sectes ont les mêmes objectifs , éliminer ceux qu’ils jugent inférieur , lol .
    a+
    alain

  15. claude

    je connais très bien un avocat d’origine marocaine dont le prénom est Nazih, d’ailleurs quand on m’a dit la 1° fois son prénom, j’ai été surpris car je pensais à autre chose!

  16. Verdammt

    Je serai pour la croix pattée des Templiers qui avait du succès en Proche Orient
    Les trucs nazis jamais.
    Bon pour avoir des problèmes et ce n’est sûrement pas nos insignes.

    Merci

  17. SarisseSarisse

    La plus grande provocation serait de faire le test de se promener avec un tee-shirt arborant des citations bien féroces du Coran(discrimination, statut des femmes, appels au jihad, texte arabe et traduction bien sûr !) après tout on a bien vu des énergumènes avec des drapeaux de Daesh sur les Champs-Elysées.
    La meilleure arme contre l’islam est dans ses textes.

  18. Sylvie

    Je propose que l’on s’habille à la western et qu’on se balade avec une forte musique country de façon à les déranger.

    Restez dignes et n’arborer rien qui puisse nuire à votre réputation (à l’exception des insignes que portaient les indiens d’Amérique : il doit en avoir fait avec les métaux et les os des animaux tués pour se protéger des mauvais sorts).

    Regardez les westerns et vous verrez ce qu’ils portaient autour du cou. Ce n’était pas des croix gammées mais autre chose.

    Ma croix gammée lettonne que je porte est discrète, cachée par un foulard. Personne ne peut la voir.

    Ce n’est pas la croix gammée hitlérienne puisqu’elle provient d’un tombeau viking de Lettonie du XIème siècle. Epoque médiévale. C’est un de mes amis qui me l’a acheté au marché de l’Histoire de Provins. Maintenant, la manifestation a été délocalisée sur Margny-les-Compiègne et c’est un peu trop loin pour lui.

    Elle porte bonheur.

Comments are closed.