En 2012 Hillary Clinton aurait reçu 85 millions pour que les Russes aient tout l’uranium américain


En 2012 Hillary Clinton aurait reçu 85 millions pour que les Russes aient tout l’uranium américain

Cet article montre à quel point l’Amérique donneuse de leçon est pourrie et comment elle pourrit le monde.
Après Soros et de quoi j’me mêle voici Clinton et comment j’pourris le monde …

La très grosse colère de Poutine concernant les millions de dollars versés à Hillary Clinton en paiement pour des raisons d’espionnage.

Le 22 août 2016, par Sacha Faal.

La « guerre » qui fait rage au Conseil de Sécurité (SC) [russe] entre Alexander Bortnikov, directeur du FSB [NdT : ex KGB], et Valentina Matviyenko, directrice du Conseil de la Fédération de Russie, au sujet des mails secrets de Hillary Clinton, a atteint récemment un niveau délétère après que le président russe eut été informé que le service secret extérieur (SVR) avait payé, jusqu’à aujourd’hui, à la candidate à la présidence américaine, une somme de 85 millions de dollars, alors qu’un autre paiement de 200 millions doit suivre d’ici à la fin de l’année 2017, information qui a fait sortir Poutine de ses gonds.

clinton5

Selon ce rapport, et comme on le disait précédemment le 6 mai, Bortnikov et Matviyenko font tout ce qu’ils peuvent pour faire le meilleur usage des mails et enregistrements téléphoniques de Hillary Clinton en possession du SVR. Bortnikov est en faveur, ce qui est le cas actuellement, de les utiliser pour faire du chantage/pression alors que Matvijenko plaide pour qu’ils soient rendus public pour détruire/disqualifier Hillary Clinton qu’elle considère comme étant l’Américaine la plus dangereuse de l’histoire.

Remarquons que, concernant la bataille entre les méthodes de Bortnikov et Matviyenko, le président Poutine s’est rangé du côté de Matviyenko, ce qui a abouti à cet ordre du 25 juillet que les ministres devraient favoriser à outrance la candidature de Trump.

Ce qui importe de comprendre dans ce rapport, c’est que contrairement aux États-Unis, où il y a juste quinze jours, un trou de 6,5 milliers de milliards de dollars a été découvert, que personne ne peut justifier et que personne dans le régime Obama-Clinton n’en est comptable, les lois fédérales (russes) exigent un rapport annuel de toutes les taxes perçues et dépensées par le gouvernement et qu’il soit présenté au président lui-même.

clinton4

Dans la réunion du conseil de sécurité de ce jour, le président Poutine s’est montré très concerné par le fait que le SVR ait considérablement dépassé son budget dont des dépenses non planifiées sont responsables, dépenses qui ont été allouées vers ce qui est appelé le « réseau de jeu de Clinton », (un réseau d’espionnage?), dépenses vitales, en 2013 dont Rosatom State Atomic Energy Corporation (Rosatom) avait besoin dans son projet de rachat de la société minière nord américaine géante Uranium One, ce qui donnait à la fédération [russe] le contrôle de la quasi totalité de l’uranium des États-Unis et du Canada.

Pour que l’opération d’achat d’Uranium One par Rosatom soit effective, toujours selon ce rapport, le conseil de sécurité avait autorisé, en 2012, des versements effectués par SVR pour le « réseau de jeu de Clinton » de façon à ce que Hillary Clinton approuve la vente d’Uranium One, alors qu’elle était ministre. Sans l’accord de Hillary Clinton, cette acquisition n’aurait pas pu avoir lieu.

Le rapport précise que le montage des versements pour Hillary Clinton a été retors, incluant des milliers de dollars payés à son mari, ex président des États-Unis par le biai sde conférences privées tenues en Russie et d’autres millions en dons à la fondation Clinton.

Le négociateur du « réseau de jeu de Clinton » avec le SVR, selon ce rapport, est ce lobbyiste américain Tony Podesta dont le frère, John Podesta, est le directeur de campagne de Clinton, les deux frères ayant créé un très puissant lobby pour la société Podesta Group, lesquels aussi, en mars, ont eu l’autorisation, donnée par Obama, d’être les lobbyistes principaux auprès de la banque publique russe Sberbank.

clinton3

Hillary Clinton à gauche et John Podesta à droite

Selon ce rapport, la Sberbank est la plus grande banque russe et la troisième banque d’Europe et la 33ème mondiale. C’est cette banque que Clinton et Podesta ont utilisée pour injecter les paiements du SVR ce que confirme les Panama Papers.

John Podesta a fait preuve d’inconscience en utilisant SVR pour effectuer les versements à Hillary Clinton parce que, comme le souligne le rapport, c’est le FBI et la justice qui se posent des questions maintenant et ont lancé une enquête sur lui, son frère Tony et le groupe Podesta lui-même.

Bizarrement, ce rapport en provenance du conseil de sécurité [russe], ne montre pas d’inquiétude quant à l’enquête en cours, diligentée par les autorités américaines à propos des versements faits à  Hillary Clinton, par le biais de son « réseau de jeu » (trop énorme pour aller en prison?) [NdT : jeu de mot ici entre le too big to fail (tomber) à propos des grosses banques sauvées par les États lors de la crise de 2008 et le too big to jail (emprisonner) à l’encontre de Hillary Clinton aux bras très longs] au lieu de quoi, la colère extrême de Poutine contre Clinton est minutieusement rapportée du fait que les Clinton n’arrêtent pas de demander de l’argent à la Fédération [russe], et comme le détaille ce rapport, le président Poutine est sorti de ses gonds en prononçant cette phrase « quand en aura-t-on terminé avec eux ? ».

Le rapport déclare que ce qui a le plus énervé Poutine quant à l’attitude de Clinton, c’est sa demande pour que la Fédération verse au groupe Podesta la somme de 200 millions de dollars en compensation du manque à gagner qu’elle subirait à la fermeture de la fondation Clinton qu’elle qualifie elle-même de pièce de théâtre [à jouer] pour calmer le peuple américain parce qu’elle n’a pas l’intention de perdre des centaines de millions de dollars qu’elle peut escompter voir tomber dans sa poche tous les ans.

En conclusion de ce rapport, le président Poutine disant, alors que le peuple russe craint l’élection de Hillary Clinton à la présidence des USA, « ce sera la guerre », l’Allemagne réplique en ordonnant aux citoyens allemands de constituer des stocks d’eau et de nourriture. En ce moment, les troupes russes s’entraînent pour envoyer ce message assourdissant à l’OTAN : « soldats de l’OTAN, déposez les armes, vous n’êtes que des pions [entre les mains d’Hillary Clinton] », mais, en Amérique, on ne fait rien pour préparer la troisième guerre mondiale parce que les média cachent la vérité [à l’OTAN] sur toute la ligne.

Sans titre

Le 22 août 2016 tous droits réservés dans l’UE et les USA. La permission d’utiliser ces rapports est données sous la condition que leurs sources en provenance de WhatDoesItMean.Com soit mentionnées.

[Note : Beaucoup d’autres gouvernements, via leurs services secrets, font une campagne active contre les informations trouvées dans ces rapports, dans l’optique de ne pas alarmer leurs concitoyens à propos des changements catastrophiques et des évènements qui se profilent à l’horizon, ce que désapprouvent vigoureusement les Sœurs de Sacha Faal parce que, selon elles, chaque être humain a le droit de connaître la vérité. Du fait que nos missions [d’informations] entrent en conflit avec ces gouvernements, leur réponse via leurs agents a été une longue campagne de désinformation/détournement, afin de nous dicréditer ainsi que ceux qui font comme nous, dont on peut trouver de maints exemples, dont CECI].

[Note : Sous la direction du regretté gourou de la technologie Wayne Green (1922-2013), le site WhatDoesItMean.com (Que cela signifie-t-il) a été créé par un petit groupe d’Américains experts en informatique, et cédé aux sœurs de Sacha Faal pour contrer la propagande Occidentale de l’invasion illégale de l’Irak en 2003].

 [Note : Le mot Kremlin (forteresse à l’intérieure de la ville) dans ce rapport signifie Citadelles Russes y compris à Moscou où se trouve des cathédrales dans lesquelles résident des nones orthodoxes dont beaucoup d’entre elles sont au service des sœurs de Sacha Faal].

 Traduit de l’anglais par Denis.

Source : http://www.whatdoesitmean.com/index2097.htm

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Denis

Hermès Trismégiste est le symbole égyptien du savoir. Sans la connaissance, il ne peut y avoir de liberté ni de vérité. C'est pour cela que toutes les idéologies totalitaires commencent par s'attaquer à l'information. Toutes les dictatures manipulent la connaissance et abolissent le sens critique. En sens inverse, l'information est le principal ennemi des dictatures. Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot.


5 thoughts on “En 2012 Hillary Clinton aurait reçu 85 millions pour que les Russes aient tout l’uranium américain

  1. Pierre978

    Bonjour Denis, et merci pour votre article brillant sur la situation électorale USA et les rapports entre Clinton et la Russie. J’espère que Trump sera élu car c’est un avis, il saura calmer les choses avec Poutine à moins que je me trompe. Il reste 3 mois environ avant les élections, tout se joue en ce moment et nous, en Europe, nous allons être secouer suivant les résultats de l’élection. Si Poutine s’énerve à cause des USA, et que L’OTAN s’en mêle aussi, préparons nous au désastre, nous avons déjà assez de travail avec l’islam. Je comprend mieux l’alerte donnée au peuple Allemand de faire des réserves, c’est une possibilité de conflit supplémentaire.

Comments are closed.