Nos parlementaires peuvent arrêter le terrorisme en votant la privation de sépulture pour les terroristes


Nos parlementaires peuvent arrêter le terrorisme en votant la privation de sépulture pour les terroristes

La peine de privation de sépulture appartient au patrimoine français, n’ayons pas peur de la remettre en vigueur !

Il faut espérer que le Parlement acceptera sans tarder de remettre en vigueur la privation de sépulture comme peine destinée à sanctionner les terroristes fous d’Allah afin de les dissuader de commettre les atrocités qui ont souillé le sol de notre patrie.

Nul besoin de revenir à la monarchie pour découvrir dans le patrimoine français et plus particulièrement dans le droit pénal historique une peine instaurée sous l’ancien régime pour punir le duel et dissuader de s’y livrer.

La privation de sépulture permet de combattre par le sacré et l’irrationnel ceux qui sont avant tout mus par un endoctrinement sectaire fait d’irrationnel. L’examen rationnel de ce qui est fait et de ce qui est faisable doit nous conduire à revenir à cette sanction malgré l’utilisation du sacré à des fins politiques de légitime préservation de la vie et des intérêts de la nation.

Comment peut-on expliquer qu’on continue à tuer en masse en France au nom d’une doctrine soi-disant religieuse, alors que nos ennemis sont si faibles en réalité en raison de leurs peurs liées à l’au-delà ? Jouons sur ces peurs pour les combattre.

Encore une fois doit être pointée du doigt la responsabilité énormissime de nos parlementaires qui n’osent pas proposer une pareille mesure. Tous sont à mettre dans le même sac, même si on peut comprendre que la stigmatisation excessive des élus FN injustement accusés de tous les maux puisse les conduire à hésiter de franchir le pas. Il leur suffirait de se réunir en congrès, voter à la majorité des 3/5 l’inscription de la privation de sépulture pour les terroristes djihadistes (ce qui suppose d’accepter de les identifier comme ennemis nationaux officiels et d’abandonner définitivement l’idée qu’on ne doit surtout pas stigmatiser l’islam, ses interdits, ses prescriptions).

Si nos parlementaires étaient des enfants, on pourrait peut-être dire qu’il faudrait du temps pour qu’ils comprennent, mais ce serait insulter les enfants qui peuvent avoir bien plus de bon sens que les adultes. Nos parlementaires ne donnent pas l’exemple, ce sont eux les premiers qui paralysent idéologiquement la France et la coincent face à la menace terroriste. Croit-on vraiment que les vrais Français y opposeraient une levée de boucliers ? Heureusement que les réseaux sociaux existent pour « prendre la température ». On voit bien qu’actuellement, les Français veulent se débarrasser de ces menaces coûte que coûte.

La sanction devra être l’incinération, qui n’est pas excessivement attentatoire à la dignité humaine puisque bon nombre de Français la choisissent pour leurs funérailles, et par mesure de précaution, il faut considérer que c’est une révision de la constitution qui devra y conduire, pour éviter tout retard qui consisterait à voter une loi ordinaire susceptible d’être retoquée par le Conseil constitutionnel au motif que la liberté des funérailles est un principe constitutionnel non écrit (ce qui est très probablement le cas : http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/04/enterrer-les-terroristes-les-droits-de-lhomme-ne-doivent-pas-etre-salis-par-eux/).

Il faut que cela ait lieu en 2016 pour que ceux qui composent le Parlement et qui n’y méritent plus tellement leur place eu égard à leur manque d’audace dans la lutte contre le terrorisme aient les chocottes de perdre leur place lors des élections de 2017. Il faut que cette proposition soit faite pendant que les Français sont marqués par les attentats et décidés, pour certains, à les combattre et non seulement à se dire : « pourvu que je ne sois pas le prochain ».

C’est au nom des Lumières qu’il faut le faire, pour combattre le fanatisme.

Le duel fut interdit car il portait atteinte au monopole de la justice royale : comment expliquer que la France de Hollande et sa clique accepte de se faire piétiner par l’autrement plus grave terrorisme des fanatiques d’Allah ?

Relisons L’Encyclopédie dirigée par Diderot et d’Alembert pour redécouvrir cet aspect de ce qu’est la vraie France :

http://encyclopédie.eu/index.php/morale/2025274333-histoire-jurisprudence/2543076-DUEL

DUEL

Écrit par Antoine-Gaspard Boucher d’Argis

1er novembre 1755

« Si l’appelant et l’appelé en viennent au combat, encore qu’il n’y ait aucun de blessé ni tué, le procès leur sera fait ; ils seront punis de mort, leurs biens meubles et immeubles confisqués, le tiers applicable aux hôpitaux du lieu, et les deux autres tiers aux frais de capture et de justice, et à ce que les juges pourront accorder aux femmes et enfants pour aliments. Si c’est dans un pays où la confiscation n’a pas lieu, l’amende sera de la moitié des biens au profit des hôpitaux. Le procès doit aussi être fait aux morts, et leurs corps privés de la sépulture ecclésiastique

(…) Le parlement de Paris défendit aussi sévèrement les duels, comme on voit par un arrêt de la tournelle du 26 Juin 1599, portant défenses à tous sujets du roi, de quelque qualité et condition qu’ils fussent, de prendre de leur autorité privée par duels, la réparation des injures et outrages qu’ils prétendraient avoir reçus ; leur enjoint de se pourvoir pardevant les juges ordinaires, sur peine du crime de lese-majesté, confiscation de corps et de biens, tant contre les vivants que contre les morts ; ensemble contre tous gentilshommes et autres qui auraient favorisé ces combats et assisté aux assemblées faites à l’occasion des querelles, comme transgresseurs des commandements de Dieu, rebelles au roi, infracteurs des ordonnances, violateurs de la justice, perturbateurs du repos et tranquillité publique ; et il fut enjoint à tous gouverneurs, baillis et autres officiers d’y tenir la main.

Les défenses contre les duels furent renouvellées par Henri IV. en 1609, par Louis XIII. en 1611, 1613, 1614, 1617 ; par un édit du mois d’Aout 1623, et une déclaration du 26 Juin 1624, une autre de 1626, et un réglement du mois de Mai 1634.

Mais toutes ces lois multipliées furent sans aucun fruit jusqu’au temps de Louis XIV. lequel défendit les duels encore plus rigoureusement que ses prédécesseurs, et tint la main à l’execution des réglements, comme on voit par ses édits du mois de Juin 1643, et de 1651 ; par l’ordonnance de 1670, tit. xvj. art. 4. et par plusieurs déclarations des mois d’Aout 1679, Décembre 1704, et 28 Décembre 1711.

La déclaration du mois d’Aout 1679 peut être regardée comme le siège de la matière, étant le réglement le plus ample, et les autres réglements postérieurs ne servant que d’explication à celui-ci. Le roi exhorte d’abord tous ses sujets à vivre en paix, de garder le respect convenable à chacun, selon sa qualité ; de faire tout ce qui dépendra d’eux pour prévenir tous différends, débats et querelles, surtout celles qui peuvent être suivies de voies de fait ; de se donner les uns aux autres tous les éclaircissements nécessaires sur les plaintes qui pourraient survenir entre eux, déclarant que ce procédé sera réputé un effet de l’obéissance dûe au roi.

Les maréchaux de France, les gouverneurs des provinces, ou en leur absence les commandants et les lieutenans des maréchaux de France, sont chargés de terminer tous les différends qui pourraient arriver entre les sujets du roi, suivant le pouvoir qui leur en était déjà donné par les anciennes ordonnances».

Note de Christine Tasin

La proposition de Maxime est lumineuse, pourquoi n’y a-t-on pas pensé avant ? On créerait de fait une entrave au terrorisme, en utilisant les croyances et les peurs des monstres qui n’hésitent pas à assassiner.

La mobilisation des patriotes doit être exemplaire sur ce sujet, même si nous sommes en plein mois d’août,  nous devrons d’ailleurs en septembre relancer ce texte, relancer les actions, faire pression, faire des actions de terrain, des évènements de rue ( mobilisation éclair-flash mob ) pour le proposer et faire connaître cette possibilité.

Résistance républicaine va très vite faire faire un tract sur le sujet que nous enverrons à ceux de nos adhérents qui le demanderont et aux autres contre 10 euros de participation aux frais.

Une campagne intense va devoir être faite en direction des députés, sénateurs, Maires…

Il leur appartient de faire pression sur le gouvernement pour que la révision de constitution permettant cette loi ait lieu, très vite. Plus vite elle sera votée, plus vite elle dissuadera les terroristes de verser le sang des nôtres.

En attendant, imprimez cet article, distribuez-le partout, dans les boîtes à lettres, sur les pare-brise de voitures, au marché…

Rappel. Pour imprimer, conseils de Laurent P.

Pour imprimer concrètement, et facilement un article de Résistance républicaine, c’est très simple :
Cliquer sur l’imprimante verte en bas à gauche de l’article (entre twitter bleu et « + » rouge).
http://static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2016/07/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2016-07-21-%C3%A0-11.23.21.png
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir « taille de texte : 130% »

Cliquer éventuellement sur « supprimer les images »
Cliquer sur les passages que vous ne voulez pas pour les supprimer (nos commentaires ou conseils par exemple). 
Les portions inutiles supprimées, cliquer sur l’icône PDF.

Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.

Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant la version PDF que vous venez de créer, sur deux pleines pages (donc une seule feuille imprimée recto-verso ou deux feuilles recto, comme il vous plaira).

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


31 thoughts on “Nos parlementaires peuvent arrêter le terrorisme en votant la privation de sépulture pour les terroristes

  1. AvatarBUTTERWORTH

    bof plein de musulmans se font sauter ou crashe un avion genre tours trade center DONC PAS DE SEPULTURE CE QUI MARCHAIT EN OCCIDENT C ETAIT L EXCOMMUNICATION BIEN SUR SEPULTURE NON CONSACREE COPIE A REVOIR LES MUSULMANS ONT PEUR DU SUPPLICE DE LA TOMBE C EST TOUT CHERCHEZ OCCIDENT CHRETIEN DEMANDEZ AUX SITES APOSTATS MUSULMANS POUR INFOS

    1. AvatarMaxime

      votre remarque me semble intéressante !
      Je ne me suis pas intéressé davantage à l’incinération. L’idée était de Philippe le Routier, qui indiquait en commentaire sur un autre article que l’incinération serait suffisante. Peut-être des islamologues ont-ils réponse à votre argument sur les crash d’avions.
      Dans ce cas, il faudrait pour ceux dont le corps demeure que les funérailles fassent intervenir d’autres interdits comme le porc.
      Peut-être cela ne permettra-t-il pas de dissuader tous les terroristes, mais si cela pouvait ne serait-ce que réduire le risque de façon non négligeable…

    2. AvatarDorylée

      Lors d’un attentat suicide, les déchets musulmans sont ramassés, sans doute étudiés par les légistes, puis remis à la famille pour inhumation malgré les difficultés pour orienter les rillettes face à la mecque.
      L’idée de privation de sépulture est excellente par son exemplarité, ces salopards étant obnubilés par leurs chimères (voyez le drame national que provoquent quelques lardons sur une mosquée). D’autre part, jamais nos politicards ne voteront l’envoi des terroristes musulmans à l’équarrissage… Dommage ! Transformés en croquettes avec d’autres déchets de charcuterie, les cochons se seraient régalés.

    3. Avatarclovis

      Si Marine Lepen parvient à rétablir la peine de mort pour les violeurs et autres barbares, c’est à ce moment précis qu’il faudra exiger que les égorgeurs et autres assassins agissants au nom de l’islam, soient exécutés par un personnel FÉMININ et uniquement FÉMININ ! et que les corps de ces musulmans soient ensuite enveloppés dans plusieurs peaux de COCHON cousus sur la dépouille elle même, afin qu’ils en soient recouverts de la tête aux pieds.

      Voici à mon avis, la seule véritable méthode qui portera ses fruits contre le terrorisme musulman, c’est à dire contre l’islam à visage découvert.

      1. AvatarChristian

        Que ferons nous après de ces dépouilles Clovis? Il faudra bien nous en débarrasser de ces dépouilles sans qu’ils nous en coûtent encore.
        Equarissage, transformation et exportation seule destinée au pays d’origine, produits destinés à leur seule consommation. Toute réintroduction en serait strictement interdite en Europe.

  2. Laurent P.Laurent P.

    > pourquoi n’y a-t-on pas pensé avant ?
    Parce que « La simplicité est la sophistication suprême » (citation attribuée à Léonard de Vinci).

    > choisir « taille de texte : 130% »
    En fait :
    choisir la taille de texte qui permettra de faire rentrer l’article au mieux sur une (ou plusieurs) pleine(s) page(s) en procédant par essais successifs à partir de 100%. Augmenter (110, 120 ou 130%) ou diminuer (90, 80 ou 70%) selon qu’il faut étendre ou comprimer le texte afin qu’il occupe la totalité des pages (ou de la page si l’article est court). Comme il n’y a que 7 tailles disponibles, de 70% à 130%, on trouvera assez rapidement la taille optimale.

  3. AvatarJean-Paul SAINT-MARC

    Bonne idée, mais cela porte un coup à l’incinération.

    Non, mieux encore, dans un champs de décomposition à ciel ouvert, à même le sol, bouffé par les oiseaux et autres bestioles…
    A moindre niveau, attribution obligatoire à la dissection estudiantine !

    Et puis l’enterrement « porcin », ils adorent tellement le porc !
    Les deux premiers ont l’avantage de s’adresser à tout grand banditisme…

    1. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

      Oui, les vautours des gorges du Tarn seraient à la fête! Mais il y a risque de récupération du cadavre par des copains …
      Comme l’a suggéré Marc hier soir, les faire manger par des porcs en un lieu bien gardé, ce serait peut-être plus dissuasif. L’avantage est de ne pas dévaloriser l’incinération pratiquée actuellement. Mais qui acceptera de manger le jambon de ces bons cochons?
      Reste la solution de charger le cadavre de chaînes et de le laisser tomber en mer profonde, loin des côtes.

      1. Avatarhathoriti

        Ah non ! Je préfère manger de l’herbe que du cochon nourri aux restes terroristes ! Beurk ! A vomir, tripes et boyaux ! Non, 2 solutions : ou bien on brûle ces sales carcasses, ou bien on les jette dans le désert, les chacals et les vautours s’en chargeront, vite fait ! Bon appétit !

  4. Avatarcayssials

    j’espere qu’ils sont pas entérrer avec nos morts
    il faut les cramer et foutre leurs merde de cendres dans le désert

  5. AvatarMarc

    Les porcs sont omnivores : Théoriquement, ils pourraient manger du musulman terroriste…ce qui serait un début de vengeance pour le halal.

  6. AvatarPUGNACIT

    Nos parlementaires HErpes sont porteurs ml algre eux du dessein de grand remplacement déjà présent depuis quelques décades.

  7. SarisseSarisse

    « Frapper l’ennemi c’est bien, frapper l’imagination c’est mieux »
    Ml de Lattre de Tassigny

    Il ne faut pas seulement frapper un ennemi dont les moteurs sont irrationnels, pas seulement le terroriser mais le terrifier.

    Pas de sépulture c’est une bonne idée mais pour des furieux qui se font sauter pas d’inhumation possible, sauf pour leurs complices encore en vie.

    En revanche dresser des sangliers à charger des émeutiers, plutôt que des chiens se serait redoutablement efficace pour dégager l’espace.Rendre l’espace totalement impur autour d’eux à coup de hardes porcines.

    1. Avatarait avec Jeanne d'Arc.

      Pourquoi toutes ces complications, incinération ou mettez les sur un bucher comme les anglais avaient fait avce notre Jeanne d’Arc.

      Leur cendres à la mer ou m^me à la déchetterie. Eventuellement incinérer dans un site d’incinération des ordures.

      1. AvatarMarc

        L’idée d’incinérer les ordures est plaisante et logique…mais fait injure a ceux qui choissisent encore l’incinération comme mode de funérailles et ce depuis la nuit des temps ( celtes, hindous, asiatiques…) Donc c’est faire encore trop d’honneurs aux suppot de mahomet et on pourrait joindre l’utile à l’agréable ( après tout les droits des terroristes peuvent encore être révisés et de nombreuses espèces carnivores pourraient être régalées en s’en chargeant et en en évitant de polluer davantage notre planète ). Mourrir des crocs d’un animal sans haine mais faisant ce a la vie lui commande serait une fin digne de ceux qui recherchent la violence, et que la terreur récolte son juste salaire. Je deviens méchant, mais je ne vois pas de solution pour guérir ceux qui ont fait du crime une pratique religieuse. Cette religion n’est pas une religion de vie mais de mort.

  8. AvatarLo La

    Pour eux, qui ont l’air d’aimer couper la tête des gens.

    Appliquer la même sentence ! Pas sûre qu’ils apprécient d’aller voir leurs 72 vierges au paradis, avec la tête sous le bras.

  9. Avatarannie

    donner leurs restes aux cochons, c’est l’idéal mais ça ne passera jamais
    Les jeter à l’eau comme les américains ont fait avec Ben Laden , c’est plus acceptable.Mais il faut faire en sorte qu’ils ne soient ni remis à leurs familles,ni enterrés sur le sol français.

  10. gammagamma

    Non non, les policiers pourraient enduire leurs balles de graisses de porc. Résultat garanti.Prévention et non agression !

  11. AvatarDenLibr

    Mais d’où tenez-vous l’idée que cela les dissuaderait ? Dans quel texte religieux ? Mourir au djihad fait pardonner tous les péchés pour soi ET sa famille, cela offre le paradis direct, instantané, sépulture ou pas… A moins que je me trompe ? Quel spécialiste de l’islam pourrait confirmer (ou infirmer) une telle idée ? Il me semble qu’une telle « solution » dénote plus une pensée magique (séduisante, certes, mais sans doute inefficace) chez ses auteurs (pardon, Maxime !) qu’elle ne permette de tirer parti d’une pensée magique musulmane. Il me semble que les chrétiens ressentent davantage le besoin d’un enterrement que les musulmans dans l’optique de la « résurrection des corps ». Déjà il ne reste presque rien des kamikazes qui se font sauter. Avec les bombes de forte puissance chargées sur un camion conduit par un terroriste, ce serait même rien du tout. Et pourtant des terroristes en meurent sans particulièrement s’en inquiéter… Alors ?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      quelle que soit la mort il y a un rituel musulman, une tradition d’enterrer les restes à même l aterre qui ne peut être bafouée sauf à remettre en cause le passage au paradis, des expériences ont été faites, la menace d’un enterrement dans une peau de porc par exemple est très dissusive

  12. AvatarMaxime

    Denlibr, je pense qu’il faut aussi tenir compte du risque d’un échec de l’attentat pour le terroriste prêt à se faire exploser : si la peine de mort tenait lieu de sanction, l’enterrement enfreignant un interdit religieux pourrait être une sanction complémentaire efficace.
    Pour les fondements dans le droit musulman, je suis allé voir le blog de Sami Aldeeb :
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2010/04/09/lincineration-chez-les-musulmans-2/#more-4959
    « L’interdiction de faire usage de l’incinération dans ces récits se rap­porte donc à l’incinération en tant que sanction du vivant de la per­sonne. »
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/05/02/interrogation-sur-linhumation-annoncee-de-ben-laden/
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2010/03/30/enterrement-des-musulmans-en-terre-de-mecreance/

    1. AvatarDenLibr

      Merci de cette réponse, mais le blog de Sami Aldeeb me conforte dans mon opinion. On peut y lire :
      « Ce récit vise à démontrer que Dieu est capable de ressusciter l’homme même s’il est incinéré et ses cendres dispersées par le vent. Il ne comporte aucune désap­probation de l’incinération. »
      Le « péché » consistant à ne pas enterrer « comme il faut » ne peut à l’évidence concerner que les musulmans — ce que n’est pas l’Etat mécréant qui priverait de sépulture un terroriste. Un musulman mort au djihad, même pulvérisé pire que « façon puzzle », n’est pas concerné par cela et son « droit » au paradis d’Allah et à ses 72 contractuelles resterait intact.
      Promouvoir la privation de sépulture comme prévention du terrorisme me semble donc terriblement illusoire. Mieux vaudrait dresser la liste des mosquées salafistes et exiger partout leur fermeture. Cela me semble plus réaliste !

      1. AvatarMaxime

        l’un n’empêche pas l’autre, de même que critiquer n’empêche pas de proposer une autre solution basée sur la même idée de jouer sur les peurs, donc terroriser les terroristes.
        Une mosquée n’est qu’un lieu de réunion, en fermer n’empêchera pas que ceux qui les fréquentent restent sur le territoire.

  13. Avatargaulois

    Réveillez vous ,nous vivons en 2016 et dans une société civilisée a priori !!
    Donc l’histoire d’embaumement porcin ou destruction de cadavre volontaire sur le sol français relève du rêve éveillé aucune loi censée ne pourra être votée en ce sens .Par contre un emprisonnement post mortem peut être envisageable un Guantánamo a la française justement !! tant décriée par nos couilles molles de dirigeants Fort boyard me parait approprié de part sa proximité continentale et surtout sa symbolique passée et pour les vivants on devrais tout de même a songer a ré-ouvrir les bagnes de Cayenne ;Le droit français ne permet pas l’apatridie alors reprenons le bannissement à l’exil carcérale.

  14. Avatargaulois

    oui pour ne pas dire rétention de cadavres ce qui serai anticonstitutionnel !!!
    Mais une symbolique pour tout ceux qui voudrais faire acte de terrorisme sur notre sol . Une fosse commune rebaptisée prison post mortem pour terroristes et que l’on placerai pas trop loin de l’hexagone histoire de ne pas trop dépenser de deniers publiques pour le transport des carcasses . Car on parle du droit du sol pour les immigrés qui y tiennent absolument a leur droit du sol et bien offrons leur perpette pour ce droit mais post mortem et bien sur qu’ en cas de terrorisme .

  15. Avatarlegrand

    Je crains malheureusement qu’aucune idée évoquée ici (incinération, enveloppement dans une peau de porc, etc.,.), quand bien même elle soit efficace (la peau de porc a semble t-il fait ses preuves), ne soit réalisable avec notre corpus juridique et, disons-le, compte tenu de notre « idéal humaniste ».
    Je pense qu’encore quelques attentats (et certains de masses qui doivent logiquement être en préparation), et nous verrons inexorablement l’apparition de milices qui vont faire le travail que notre classe politique se refuse de faire.

Comments are closed.