Fichés S : la couleuvre devenue boa, les Français vont avoir de plus en plus de mal à l’avaler.


Fichés S : la couleuvre devenue boa, les Français vont avoir de plus en plus de mal à l’avaler.

La couleuvre qui devient boa.

L’enfermement des potentiels terroristes islamistes et autre fichés S dans des centres de rétention de type Guantanamo est une mesure plébiscitée par les Français pour garantir notre sécurité.

Alors que cette demande de nos concitoyens était pressante et légitime après les attentats de Nice et de Saint-Etienne du Rouvray, le gouverne-ment et les poli-tocardes et poli-tocards de gauche comme de droite, socialauds et faux patriotes des Républicains en tête, ont laissé comme à leur habitude le « soufflé » se dégonfler petit à petit, pour au final ne rien faire.

Comme d’habitude, avec la complicité des médias, ils nous ont pris pour des imbéciles pour nous faire avaler une nouvelle couleuvre. Mais après-tout pourquoi s’en priveraient-ils puisque ça marche depuis si longtemps avec ce peuple de « veaux ».  Et en habiles stratèges de l’enfumage de la nation, ils ont réussi malgré un sentiment de révolte dans l’opinion, à faire en sorte que rien ne bouge, pour maintenir le statu quo. 

En effet, l’élection présidentielle approchant à grand pas, il est essentiel pour le gouvernement en place, d’éviter les émeutes dans les cités  dans lesquelles se cachent probablement les terroristes potentiels et dans lesquelles il faudrait mener des opérations de guerre pour les débusquer.

Et tablant sur cette tranquillité de façade, je vois bien Pépère déjà en campagne, nous annoncer à la rentrée de septembre que « ça va mieux », comme il l’a fait le 17 mai 2016, avec les suites tragiques que l’on a connues depuis.

Il est aussi primordial pour lui de ne pas stigmatiser l’électorat musulman, le seul électorat sur lequel lui et quelques députaillonnes et quelques députaillons peuvent encore en partie compter.

Une fois de plus par couardise, par lâcheté, par clientélisme, par calcul politicien notre sécurité, nos droits, les libertés de notre peuple, sont sacrifiés au profit des intérêts de cette caste indigne de gouvernants et de politiques.

Mais comment ont-ils fait pour nous expliquer que cet internement tellement légitime des terroristes potentiels et autres fichés S n’était pas possible ?

Comme d’habitude, il y a d’abord eu  les arguties juridiques et droit-de-l’hommiste : « Comment être sûr que l’on ne va pas arrêter des innocents ? » comme si on partait en Syrie pour des vacances !  « Combien de temps va-t-on les enfermer  ?», « Ne risque-t-on pas de stigmatiser une certaine population ». Bref l’arsenal argumentaire habituel de toutes les associations, institutions, organismes et autre cours européenne des droits de l’homme avec leurs cohortes d’avocats nauséabonds.

Mais face à des corps d’enfants déchiquetés, broyés, à Nice, face à l’égorgement d’un prête et à la profanation du Sacré à Rouen, ces arguments risquaient de ne pas tenir très longtemps, d’autant que nous sommes en état d’urgence et que des mesures exceptionnelles peuvent être prises.

Alors on a vu sortir du chapeau un argument surréaliste et affligeant  de lâcheté, de renoncement, de dhimmitude.

On a entendu ainsi des députés PS, LR, écologistes, extrême  gauche, venir nous expliquer à l’unisson que matériellement ce n’était pas possible, que vu l’état de délabrement de notre système pénitentiaire actuel, nous n’avions pas les installations adéquates pour enfermer les quelques milliers de terroristes potentiels et fichés S supplémentaires, qu’il faudrait au minimum six mois pour que de telles installations soient prêtes et que par conséquent il était préférable de ne rien faire et de continuer à laisser les terroristes dans la nature tout en les surveillant (Tout de même, mais sans les RG qui n’existent plus !).

Alors quoi, la France des bâtisseurs de cathédrales, la France de Gustave Eiffel, la France de la fusée Ariane, du TGV, des centrales nucléaires, des infrastructures routières et autoroutières de qualité, la France avec ses écoles d’ingénieurs réputées, la France du BTP qui construit dans le monde entier, cette France donc, ne serait pas capable de mobiliser ses innombrables ressources, talents et savoir-faire pour installer en un temps record quelques baraquements entourés de barbelés ?

Car il n’est bien sûr question ici que de mettre hors d’état de nuire et de façon urgente des individus qui souhaitent notre destruction. Il ne s’agit pas de les installer dans des simili Club Med pénitentiaires ou des maisons d’arrêt 5 étoiles.

La couleuvre devenue boa… Ces « veaux » de Français vont avoir de plus en plus de mal à l’avaler.

Note de Christine Tasin

On rappellera en passant que lorsqu’il a fallu obéir à un arrêté du tribunal, des containers ont été fabriqués et livrés en temps record à Calais pour y mettre des migrants.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Fichés S : la couleuvre devenue boa, les Français vont avoir de plus en plus de mal à l’avaler.

  1. AvatarGuillotin

    Personnellement je ne pense pas qu’il faille les regrouper il faut les virer de France
    les abatrres s’il ont commis un crime.ont ne va pas continuer à les engraisser .

  2. AvatarMOLLARD Alain - Pierre

    Il suffit de rouvrir le bagne de Cayenne.
    Liberté de mouvement absolue, la garde étant assurée par les crocodiles d’un coté et les requins de l’autre…
    En attendant pour ne pas atteindre à la liberté de ces messieurs, on supprime toutes les libertés des braves gens en annulant presque toutes les manifestations estivales qui faisaient leur joie de vivre.
    Tant que les français ne voient pas que le respect des libertés joue contre eux et qu’une minorité moins qu’ illégitime prend à leur place des décisions majeures qui mettent leurs vies en jeu, cela pourra durer indéfiniment.
    Comme disait le Belge de Coluche:  » tant que je gagne, je joue  »
    En attendant ce gouvernement fantoche se maintient et ce sont les français qui payent de leurs vies.
    J’accuse ces gens là d’avoir le sang des victimes sur leurs mains odieuses.
    S’il y a une justice, un jour il faudra qu’ils payent.
    Souvenons nous qu’il y a toujours un retour du balancier.
    Pour le moment, celui-ci continue de remonter doucement vers l’extrémité de sa course, mais gare à sa stabilisation au point zéro et à son retour rapide et dévastateur….

  3. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Il faut bien plus que cela : une Cour de Justice spéciale qui décide à la chaîne de l’expulsion, précédé de la déchéance si nécessaire, de ces fanatiques et de leur famille.

    Il y aura des « innocents » pris dans ces procédures : qu’importe, il y va de la survie de la France.

    Il a été très (trop !) facile d’entrer en France contre la volonté majoritaire : il est juste qu’il soit facile d’en sortir aussi conformément à la volonté majoritaire.

  4. AvatarUTR

    Nous savons que nos gouvernants, pour les raisons précisément explicitées dans l’article de Thierry La Fronde ,n’ont aucun désir d’engager des actions pourtant réclamées par les électeurs .

    Oui une solution de fortune consisterait à enfermer les éléments radicaux les plus dangereux dans des camps improvisés de containers entourés de barriéres barbelées et de mirador de surveillance

    J’attire toutefois l’attention sur le fait que le fameux fichiers des personnes classées S, ne concerne pas tout dut uniquement des islamistes patentés , mais que l’on y trouve aussi de simples babas cools écolos, et des individus de droite, dont les prises de position virulentes , ne furent pas appréciés des gouvernants

    Contrairement à une idée reçue, bien des personnes et en particuliér des opposants de droite, sont considérées par dirigeants socialo, comme étant des ennemis potentiels de l’état , tout en n’ayant aucun lien avec le salafisme ni l’action violente

    Quelle serait donc notre attitude si demain, obéissant aux injonctions du peuple, le pouvoir socialo, faisant interpeller éventuellement quelques islamistes, mais surtout essentiellement des cadres du Front national, providentiellement inclus dans le fameux fichier S, pour ensuite être internés dans un camp de concentration semblable aux stalags de seconde guerre mondiale ?

    Je suis convaincu que le pouvoir socialo, pourrait instrumentaliser la colére populaire contre les classés S, pour se munir du prétexte légal , lui permettant d’enfermer quelques islamistes ,pour faire bonne figure, mais ensuite surtout se lancer dans une politique de répression tout azimuthe et sous couvert de lutte anti terroriste , maintenir en détention beaucoup de patriotes affublés d’une fiche S totalement artificielle !

    Ce gouvernement craint énormément le Front national et peut donc , avec l’accord implicite des ripoublikains , se servirent de la trouille du terrorisme , pour instaurer des outils juridiques , dans le but de neutraliser énormément de militants FN, subitement affublés du fiche S; méthode lui ouvrant la voie à un maintient au pouvoir en 2017 !

    Devant la perspective d’une raclée en 2017 , malgré une politique favorisant l’expansion de l’islam dont ils éspérent les retombées électorales , nos socialos , vont tenter ( et probablement réussir) à ultra criminaliser le statut d’opposant de droite , avec la complaisance d’un UMP, à qui ont promettra de pouvoir conserver bien de juteux strapontins dans l’hémicycle du palais bourbon ;

  5. AvatarBUTTERWORTH

    bidon en cas de terrorisle l article 15 DE LA COUR EUROPEENNE SUSPEND LES DROITS DE L HOMME ET IL Y A PLETHORE D ANCIENS SITES ET CASERNEMENTS MILITAIRES A VENDRE AUX DOMAINES un a ete reahabilite vite fait pour loger des clandestins hors la loi

  6. Avatarcayssials

    plutôt que des migrants on devrais faire des élevages de porcs au moins ça rapporterai quelques choses
    et en plus ça les ferais partir plus vite
    voilà une solution qu’elle est bonne

Comments are closed.