J’en appelle à un Citizen Kane patriote pour relever le défi : reprise en main de l’information


J’en appelle à un Citizen Kane patriote pour relever le défi  :  reprise en main de l’information

Pour des médias patriotes

La reconquête de nos cités, de nos villes, de nos territoires, de notre pays en train d’être phagocytée par les musulmans et leurs alliés (extrême-gauche, socialistes, bobos, européistes, centristes, droite molle, faux patriotes des Républicains, sous couvert de bien-pensance mais en réalité par couardise et pour des raisons bassement électoralistes),  ne se fera pas sans une reconquête des médias.

A quoi bon en effet mobiliser les patriotes, proposer une autre politique, lancer des actions, révéler des abus et des malversations, dénoncer des crimes…, si les médias aux ordres du pouvoir actuel occultent, filtrent, censurent, déforment, travestissent la réalité au bénéfice de celui-ci.

Car depuis longtemps l’information en France n’est plus objective. En temps « normal » (mais je ne sais plus trop ce que cela veut dire), cela ne se remarque presque pas, dans l’insouciance collective et la léthargie générale du peuple anesthésié. Mais l’état de crise sans précédent que nous connaissons actuellement  a cela de positif qu’il pousse les médias à révéler leur vraie nature.

En effet l’information juste, impartiale, sans artifice, à de très rares exceptions près, n’est plus véhiculée pas les grands médias traditionnels (presse, radio, TV). La communication factuelle, celle qui est censée s’en tenir aux faits et uniquement aux faits, n’existe plus. Et cela risque de ne pas s’arranger si Hollande et ses comparses instaurent des mesures comme la non-divulgation des  noms des terroristes musulmans.

Même si Internet est un formidable outil qui donne accès à une information parallèle (information qui nous aurait été cachée il y a encore quelques années), les médias officiels s’y sont vite mis et diffusent à présent à leur tour leur propagande largement sur le net. Devant la quantité d’information et de désinformation disponible, il devient dès lors difficile pour un public non averti de faire le tri. De plus Internet n’a pas encore la force et l’impact pour certains de nos concitoyens, d’une première page de grand quotidien, d’un journal télévisé de 20h sur une grande chaîne publique  ou de l’information  diffusée par  une radio nationale à une heure de grande écoute.

Même si une certaine presse écrite et certains journalistes commencent à sortir de la ligne officielle, cela reste très marginal.

Les médias détiennent alors un pouvoir considérable et qui contrôle les médias acquiert ce pouvoir.  Les médias  font et défont les rois. Pour ne pas l’avoir compris en son temps, Sarkozy a traîné pendant cinq ans le boulet du Fouquet’s, du soir de sa victoire en 2007 au soir de sa défaite en  2012.

Pour l’avoir trop bien compris Hollande lui, place ses pions (voir l’article de « joke Ka » sur les nominations à l’AFP).

De plus Hollande est déjà en territoire conquis, quatre-vingt-quinze pour cent des journalistes étant de gauche. Il lui suffit juste de continuer d’arroser comme il se doit, la presse officielle du régime à grands coups de subventions du Ministère de la Culture.

Ainsi il n’est pas étonnant de retrouver parmi les journaux les plus subventionnés au numéro en 2013 (chiffres tirés d’un article du Monde du 6/5/2014), l’Humanité, Télérama, La Croix (si prompt à appeler dimanche dernier au rapprochement des communautés suite à l’assassinat du Père Hamel), Le nouvel Obs (rebaptisé l’Obs depuis), Libération, l’Express.  CQFD !

A ce propos, il semble qu’un décret promulgué en avril 2012 oblige l’état à la publication régulière de ces aides à la presse. Je m’étonne sur le net de ne pas trouver de chiffres plus récents que les subventions de 2013. Un patriote a-t-il une info sur le sujet ? Il serait en effet intéressant de voir comment ces subventions évoluent d’année en année, notamment en vue de 2017.

Et quand cela ne suffit pas Hollande en rajoute une couche. Le 22 avril 2016, il se plaint ouvertement du traitement médiatique que lui réserve la presse dite de gauche, notamment Le Monde, Libé ou L’Obs : « qu’est-ce qu’ils me veulent ? C’est incroyable, les journaux de gauche attaquent la droite, mais ne soutiennent pas la gauche » se serait-il interrogé selon les informations du journal Marianne

Et ça marche !  Ainsi qui se souvient du jet privé de Hollande pour aller à la mairie du Tulle le soir de sa victoire ? Qui se souvient des escrocs et fraudeurs Cahuzac et Thévenoud ? Qui se souvient du grotesque et scandaleux livreur de croissant à scooter ?  Qui se souvient de Valls emmenant ses enfants assister à un match du Barça (sur le dos des contribuables si personne ne l’avait su ?). Petits évènements croustillants qui auraient alimenté régulièrement les chroniques médiatiques si la droite était au pouvoir, mais que la censure gauchiste tait.

Ainsi de ces médias pour lesquels l’extrême gauche anarchiste des casseurs  c’est la « gauche de la gauche », alors que la droite patriote reste  « l’extrême droite » afin de nous maintenir dans l’inconscient collectif, au même niveau que les nazillons allemands qui ont porté Hitler au pouvoir.

Ainsi de ces médias qui donnent à présent systématiquement la parole une fois sur deux à des musulmans  alors que fort heureusement les musulmans ne représentent pas encore 50% de la population française.

A ce rythme, la présentation du journal télévisé de 20h par une femme voilée c’est pour bientôt.

France réveille-toi ! J’en appelle à tous les journalistes qui aiment leur pays, son mode de vie, ses valeurs et qui se désolent de le voir partir à la dérive et s’avancer inexorablement vers la guerre civile ou la soumission. Il est encore temps de réagir.  J’en appelle aussi à un Citizen Kane patriote pour relever le défi colossal d’une reprise en main de l’information dans notre pays.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




5 thoughts on “J’en appelle à un Citizen Kane patriote pour relever le défi : reprise en main de l’information

  1. david

    d’abord:
    que les vrais « Chrétiens » se réunissent pour défendre notre EGLISE et nos frères de France ou d’ ailleurs. c’est un devoir de chaque membre

    à commencer que les « Pharisiens » fassent leur choix : ils ne peuvent plus continuer à servir 2 maîtres ( quitter l’Eglise ou en faire partie;………

    quand un membre est touché c’est toute la famille qui est touchée

  2. Lili

    Entièrement d’accord avec vous.
    J’ajoute que toute la presse est collaborationniste voire négationniste, à mon sens.
    Le pire, c’est que nous participons ( malgré nous ) à la financer en payant la taxe sur l’audiovisuel…..; ça me révolte !

  3. WOLF

    Lorsque, abonné à Orange, vous voulez consulter vos mails, vous avez un aperçu des « infos » traitées et du choix de celles-ci. Le Pen, Trump, Morano, par exemple, associés au fameux « dérapage ». Ah les dérapages de Orange ! C’est bien sûr, en plus d’être très orienté, racoleur et bébête. Les autres portails sont, m’a t’on dit, du même tonneau …

Comments are closed.