Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?


Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?

Qui est responsable ? 

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’hypercacher de Vincennes, la société française s’interroge sur les origines du mal. On rappelle les actes de Mohamed Merah, de Mehdi Nemmouche et on cherche le dénominateur commun, l’élément déclencheur qui permettrait d’expliquer comment ces jeunes français d’origine maghrébine ou africaine et de culture musulmane tombent dans la délinquance puis versent dans la radicalisation religieuse.

cité

Cité du Colonel Fabien en Seine Saint-Denis, dans les années 60

La réponse semble déjà toute trouvée selon de nombreux penseurs, sociologues, politiciens, journalistes, historiens, économistes : l’échec du modèle français d’intégration, dû en grande partie au racisme et aux amalgames de la société française traditionnelle, sous-entendu blanche, de droite et chrétienne, envers les français d’origine étrangère et principalement d’origine africaine ou maghrébine et musulmane.

Le regroupement et le confinement de ces populations dans les cités de banlieues, l’inefficacité des politiques de la ville pour développer économiquement ces banlieues, les carences du modèle éducatif débouchant sur une sous-qualification de ces populations, le chômage qui s’en suit inévitablement avec son corolaire de frustration et d’absence d’épanouissement, le racisme stigmatisant qui fait des amalgames coupables et débouche, de facto, sur un apartheid entre français qui se prétendent « de souche » et les Français d’origine immigrée, voilà le cocktail explosif qui mène à la délinquance qui elle-même mène, par la désaffection de la parole républicaine et son remplacement par les discours extrémistes prosélytes, dans les banlieues ou les prisons, à une radicalisation islamiste qui incite au djihad et au terrorisme.

villeRéponse logique à apporter, donc ? Arrêter d’être raciste, arrêter de stigmatiser, être tolérants des autres cultures, changer le modèle éducatif et de formation professionnelle pour prendre en compte les spécificités de ces populations, investir de façon très étatique dans l’économie de ces banlieues, dans les infrastructures, dans l’habitat, dans les aides sociales au développement, au logement et à l’emploi. Lorsque les jeunes de cités seront respectés, intégrés, auront un emploi, un logement et une situation sociale leur permettant de planifier leur avenir dans une société française humaniste et tolérante, ils n’auront plus besoin de recourir à la délinquance pour survivre et au Djihad pour réclamer le respect. Recourons donc évidemment aux politiques keynésiennes d’orientation de la politique socio-économique par la planification et la redistribution des richesses et recourons aux méthodes marxistes d’influence des médias et de l’éducation pour combattre les préjugés honteux de la bourgeoisie chrétienne raciste de la vieille France, agrémentées d’un petit arsenal juridique pour faire taire de force les plus récalcitrants. Et tout ira bien dans le meilleur des mondes !

Le Ghetto de Venise

Le Ghetto de Venise

Problème : il existe une population qui, dans l’histoire, a également été parquée en cités avec immeubles de grande hauteur, comme le ghetto de Venise qui s’étendait verticalement puisqu’il ne pouvait s’étendre horizontalement, qui a subi un racisme stigmatisant débouchant sur des violences régulières, appelées « pogroms » dans la Russie Tsariste, qui ne pouvait avoir aucune terre, qui ne pouvait faire que les métiers jugés honteux par les Français, qui a subi des amalgames à répétition comme dans l’Affaire Dreyfus, qui a été accusée par la bonne société chrétienne française de tous les maux de la France, des famines à la Grande Peste Noire, qui a été bannie à six reprises par les rois de France, qui a perdu ses droits de citoyenneté pour causes raciales avec le Statut des Juifs de Vichy et qui a même été partiellement livrée à une puissance étrangère, déportée et exterminée.

Photos d'incarcération d'Alfred Dreyfus, après sa dégradation, dont il porte encore l'uniforme  déshonoré.

Photos d’incarcération d’Alfred Dreyfus, après sa dégradation, dont il porte encore l’uniforme déshonoré.

Pourtant, il n’existe aucune trace d’une délinquance issue des ghettos juifs créant un sentiment d’insécurité nationale ni d’une radicalisation religieuse israélite débouchant sur un terrorisme agressif. Même le ghetto de Varsovie en révolte n’a pas versé dans la radicalisation religieuse et n’était qu’une légitime défense qui n’est pas sortie du Ghetto et qui ne s’en est pris qu’aux forces d’occupation allemandes et leurs supplétifs juifs ou polonais. Pendant l’affaire Dreyfus, les juifs de France ont été respectueux des lois et de la société française, jusqu’à Alfred Dreyfus lui-même qui a toujours clamé son patriotisme, sa loyauté pour l’Armée qui l’avait dégradé et sa confiance en la justice de son pays. Même stigmatisés par Vichy et déportés pour être exterminés, les Juifs dans leur grande majorité n’ont jamais pris prétexte de leurs souffrances pour s’en prendre à des Français innocents.

Les Juifs prouvent, par leur histoire en Europe et même par leur histoire en Palestine mandataire où les groupes terroristes juifs étaient marginaux, très peu soutenus et ont été dissous parfois violemment par l’Etat d’Israël (attaque du cargo Altalena affrêté par l’Irgun en 1948) que l’on peut être stigmatisé racialement et culturellement, que l’on peut vivre en cité, que l’on peut être maintenu dans un apartheid professionnel, que l’on peut être persécuté et même assassiné, sans pour autant que tout ça soit une justification à la délinquance et à la radicalisation religieuse violente.

affiche_solidarite_avec_georges_abdallah-2Il va donc falloir trouver une autre explication pour justifier le terrorisme islamique français en France et accessoirement, il va falloir trouver un autre prétexte pour nous imposer une politique socio-économique qui n’a rien à voir avec la situation des banlieues mais qui a tout à voir avec une idéologie basée sur l’omniscience de l’Etat-Providence et la haine de la France patriote et judéo-chrétienne. Serait-ce pour ça que se développe de plus en plus l’antisémitisme de gauche, parce que les Juifs, par leur simple existence, dynamitent les théories progressistes et internationalistes?

Pug

http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/fr/qui-est-responsable/





22 thoughts on “Pourquoi les juifs persécutés, vivant dans des ghettos… n’ont-ils jamais versé dans le terrorisme ?

  1. EVAEVA

    Bonne question, Alma.
    Pourquoi les chrétiens d’Orient, martyrisés par les musulmans depuis des siècles, ne sont pas des poseurs de bombes ?

  2. Alix

    Géographiquement parlant ce que l’on désigne ghettos ce sont des espaces urbains aux abords du centre ville. Espaces constitués d’immeubles construits après la seconde guerre Mondiale.
    J’ai vécu dans ces fameux ghettos comme un grand nombre de français de souche. De souche une expression que j’ai découvert par la femme qui vit avec un poulpe mort sur la tête (houria boutelja).
    A cette époque les années 60,70 et 80 il n’y avait pas d’animateurs, d’intervenants sociaux culturels, pas (toujours) de maisons de quartiers voire de projets pour ces quartiers.. Les gens qui y vivaient venaient de province. Et oh grande révélation que je vais vous faire : on y était heureux et on vivait bien !!
    Aujourd’hui les « blancs » ou « sous chiens » selon l’expression de madame poulpe mort sont obligés d’aller vivre dans des espaces périurbains encore + éloignés des centres villes voire à la campagne, espaces où il n’y a quasiment rien d’un point de vue culturel.. Espaces périurbains délaissé par les politiques de la ville au contraire des centres et des fameux ghettos.
    Lire à ce sujet les ouvrages de Christophe Guilluy.

  3. BUTTERWORTH

    LES MUSULMANS NE PEUVENT S INTEGRER ni dans les pays occidentaux ni dans tout autre cela finit toujourspar des troubles et la guerre VOIR videowelcome to sweden angry foreigner MEME DANS DES PAYS RICHES ECHEC ET SITUATION EN NOUVELLE GUINEE MUSULMANS EN GUERRE CONTRE PAPOUS meme logiciel en action

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Fort juste.

      Guerre féroce de colonisation musulmane en Nouvelle-Guinée totalement absente des débats de l’ONU !

  4. Alain

    Excellent article, criant de vérités !

    Particulièrement sur cette gauche soumise, coupable, vouée à l’extinction, qui s’acharne dans un honteux baroud d’honneur à vouloir accuser les Juifs et, Israël particulièrement des maux dont nous sommes victimes, par ceux-là même qu’ils protègent et qui ne manqueront pas, fussent-ils infiniment soumis, d’assassiner aussi.

  5. Roland l'Alsacien

    Bonjour EVA je vous répond !
    Pourquoi les chrétiens d’Orient, martyrisés par les musulmans depuis des siècles, ne sont pas des poseurs de bombes ?
    Réponse : parce que ils ont accepter la vrai Religion Judeo chrétien qui aide son prochain et ne tue pas son prochain comme la Secte sanguinaire islam qui n’est pas une Religion mais bel est bien une vrai Secte d’assassins endoctriner et de tueurs d’êtres humains et cela dans le monde entier ! donc solution à faire est d’exterminer une bonne fois pour toute cette saloperie de secte islam du monde entier et la Paix régnera sur terre et de toute manière ça sera eux ou nous et ont le sait parfaitement sauf c’est faux culs de politiques avide du pouvoir et du fric et trahissent pour une secte sanguinaire notre vrai culture judeo chrétienne .Bon Dimanche a vous Eva et à toi aussi ma chère Christine .Bises Roland L’Alsacien .

  6. Alain

    @Roland

    N’allons pas faire l’erreur de mettre TOUS les musulmans dans le même sac !
    Les plus visibles, cette racaille infâme que sont les terroristes, cette vermine inutile, abjecte et inculte que nous abhorrons ne saurait représenter TOUS les musulmans.

    Il y’a parmi eux des lumières humanistes et des gens qui comme nous aspirent à la paix, par exemple abdenour bidar.

    Comme toute bonne ménagère, faisons le ménage et anticipons la poussière.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Abdenour Bidar est peu être sympathique en tant que personne.

      Il défend une doctrine l’islam, dont les fondements qu’il connait parfaitement, comme intellectuel, sont à l’évidence criminels (Il suffit de lire les textes !) : René Marchand les appelle les « taupes », ces gens.

      Bidar , hautement éduqué dans l’islam tel qu’il est, contrairement à l’épicier musulman du coin de la rue, est d’autant plus coupable.

      Il y avait les « Bolchevicks de salon » (Lénine), les plus nuisibles des Bolcheviks, qui propageaient les mensonges du Bolchévisme aux gogos et qui étaient méprisés par le coeur du système.

      Je dirais que Bidar est un « islamiste de salon » : il propage les mensonges de l’islam aux gogos (les médias sont les premiers gogos de notre temps) et est, d’ailleurs, pareillement méprisé, par le coeur de la communauté islamique, la Oumma.

      1. EVAEVA

        Bien d’accord avec vous, Antiislam: le jihad est polymorphe, et Bidar fait un jihad de salon, mais c’est un jihadiste quand même, du moins à mon avis.

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          Kifak Eva ?

          Les djihadistes de salon sont les plus dangereux :c’est bien ce que je voulais signaler.

    2. EVAEVA

      Alain, je ne suis pas d’accord avec vous, car un musulman qui ne souhaite de mal à personne n’a qu’à quitter l’islam.
      Quel crédit accorderiez-vous à un nazi qui ne veut déporter personne mais qui garde obstinément la carte du parti nazi dans sa poche ?
      A mon avis, Abdelnour Bidar est plus dangereux qu’un barbu avec son épouse voilée, car il donne une image faussement rassurante de l’islam, dont il fait l’éloge mais qu’il ne pratique pas.
      Je l’ai vu il y a un an dans un café du 4ème arrondissement, en train de manger pendant les heures de jeûne du ramadan, pas en terrasse malgré le beau soleil, mais à l’intérieur du café, dans un coin discret. Il a été rejoint par une jolie jeune femme (probablement d’origine maghrébine) habillée moulant,
      J’avais envie d’aller lui demander pourquoi il faisait dans les media l’éloge d’une religion qu’il ne pratique pas, mais j’étais accompagnée de jeunes enfants, et j’ai préféré éviter une conversation qui aurait pu tourner au vinaigre.
      Je l’ai filmé, à toutes fins utiles. Je n’ai montré ces images à personne, mais j’ai parlé de cet incident sur Résistance Républicaine.
      Certains intervenants m’ont dit que je mettais Abdelnour Bidar en danger en révélant qu’il ne respectait pas le jeune du ramadan.
      J’estime que c’est lui qui met la France en danger en enfumant les Français sur l’islam. Pendant qu’il se régalait d’un plateau de fromage en bonne compagnie, en Syrie deux enfants étaient accrochés en haut d’un poteau sous un soleil implacable pour avoir été surpris en train de boire pendant les heures de jeûne.
      Que risque Abdelnour Bidar en France si on révèle qu’il ne respecte pas le jeune ? Il n’allait tout de même pas être accroché à un poteau ?
      Que vous êtes bons, chers amis de Résistance Républicaine, de vous soucier de ce qui pourrait arriver à un enfumeur musulman, alors que vos enfants allaient être écrasés par un camion, ou être déchiquetés par balles dans un concert !

  7. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Bravo, Alma, pour cet article révélateur. Je suis d’accord avec Alix, puisque ayant vécu dans une cité de banlieue (Les Morillons, à Montreuil, pour ceux qui connaissent, j’en parle longuement dans mon livre) je puis affirmer qu’à cette époque où les cités n’étaient pas islamisées, on y vivait très bien.Ni le prétendu racisme ni la misère sociale ne sont des éléments déterminants, la preuve en est que les ordures du 11-septembre venaient de milieux aisés.

  8. yoniii

    hi

    en complement

    en 2000ans de pogrom et de ghetto , etc…
    100 millions de juifs sont mort estiamtion

    lors de la shoa environ
    15 a 30 millions de juifs sont mort

    sur ceux

    les ghetto on eu a la fois une consequence nefaste .. famine , maladie , souffrance physique , mentale etc..

    mais ausi elle a permit un accroissement de la demographie juives

    l enfermenet physique et mentale , génére un accroissment demographique
    pas simplement pour compensé la mortalité non negligeable .mais bien du a l enfermenet extreme

    etc….

    les bidonville , son des environnement générant des demographie galoppante

    ceci dit une difference entre juifs et muzz

    les juifs on toujour etaient une minorité

    les muzz son magoritaire en terre muzz
    et deviennent de plus en plus magoritaire en terre conquise eurabia par exemple

    il imposse au autre
    et non les juifs

    ect

    il y a des difference notable qui explique le pourquoi du comment

    par ailleurs

    les muzz son une civlsiation totalement differente de la notrte civlsiation occidentale

    les juifs font pleinement partie de notrre civlisation . il en sont un des pillier
    etc

    by

    on ne peut pas reéllment comparer les deux pour comprendre l un vis a vis de l autre
    car il y a des difference notable

    by

  9. Lili

    Les Juifs, comme les Chrétiens, se basent et obéissent à l’un des Dix commandements : « Tu ne tueras point. »
    Les dix commandements n’existent pas en islam, c’est plutôt le contraire !

  10. ABEL

    Bravo ALMA, excellent article, très bien documenté ! En ce qui concerne les Juifs, dès leur plus jeune âge, ils ont appris ceci :  » Respecte les lois et les us et coutumes du pays qui t’accueille, ou quitte le ! » ; malgré des lois scélérates, tant en terre chrétienne qu’en terre d’islam, les Juifs ont accepté, bon gré, malgré, le sort qui leur était fait !
    Le ghetto de VENISE a été le premier ghetto européen ! Les Juifs étaient obligés de porter des vêtements, coiffes, etc .. qui les distinguaient des autres ! Ils étaient souvent la risée des enfants qui n’hésitaient pas à les racketter au passage ! Comme le ghetto ne pouvait pas s’étendre à l’horizontal, il s’est étendu à la verticale, ce qui fait qu’en définitive, c’est les Juifs qui ont inventé, malgré eux, cette façon de construire !
    Pour en revenir au ghetto de VENISE, lors de la bataille d’Italie menée par Napoléon Bonaparte, ce dernier a été surpris et choqué de voir l’accoutrement des Juifs du ghetto, en a demandé l’explication à son aide de camp qui lui a précisé que c’étaient des Juifs, et qu’ils avaient obligation de s’habiller ainsi, avec certains signes distinctifs ! Il a fait supprimé immédiatement cette abomination, et a demandé aux Juifs d’apposer sur leurs vêtements la cocarde tricolore ! Touchés par cette démarche, les Juifs ont conçu une prière en l’honneur et à la gloire de Napoléon, qui était lue dans toutes les synagogues d’Italie ! Plus tard, à ma connaissance, cette pratique a été étendue à la France, peut-être ailleurs ? Et depuis, dans toutes les synagogues de France, le shabbat, une prière est dite en l’honneur et pour la santé des gouvernants !
    J’en viens au problème social-économique des banlieues  » à risque  » : Depuis des dizaines d’années, le législateur fiscal a mis en place un système d’avantages social et fiscal, qui a pour effet de dispenser ceux (ou celles) qui exploitent des commerces dans ces zones  » dites de revitalisation  » ; ce système a été conçu au départ pour une période de cinq ans, mais de fait, cette disposition est reconduite tacitement à chaque terme de cinq ans, ce qui fait que tous les commerces de ces zones, tenus par des Arabes (Musulmans) sont dispensés de toute charge fiscale, voire sociale (mais là, je ne suis pas si sûr de mon fait) ! Alors, qu’on n’aille pas dire que l’Etat ne fait rien pour les aider, il essaye, et malgré sa bonne volonté, n’obtient pas les résultats escomptés ! C’est un simple constat ! Quoiqu’on fasse pour les aider, je doute fort que l’on arrive à de bons résultats ! Cela n’exclut pas d’ailleurs qu’il y ait des Musulmans comme vous et moi, qui cherchent à gagner leur vie honnêtement, et à faire vivre leurs familles ! Ils existent, ils sont certes nombreux, mais cela n’exclut pas une solidarité avec la Oumma (la communauté islamique) avec laquelle, bon gré, malgré, ils font corps ! Tout le problème vient de là, et vous ne verrez jamais – Et j’espère me tromper – les Musulmans descendre dans la rue pour dire :  » Trop, c’est trop ! » ; that is the question !!!

  11. Alma

    Bonsoir
    juste pour ne pas se méprendre l article n est pas de moi il est de Pug des goys qui defendent israel .
    Je n ai fait que le rapporter pour montrer que toutes les raisons invoqués par les journalistes ne sont que des excuses honteuses pour justifier l injustifiable .
    Et je sais que l article aurait put etre rédiger en remplacant le mot juif par chrétien car quand on partage des valeurs communes la cohabitation est possible .
    Ce qui m a surtout plu dans cette article c est la démonstration mathématique qui prouve sans reserve l imbécilité des mobiles de ces monstres qui n attaque que des vieillards et des enfants.
    Bien a vous

  12. Monique

    Pourquoi nous voyons pas des Palestiniens chrétiens commettre des attentats contre de civils juifs ?Quelqu un peut il m éclairer ?

Comments are closed.