Assassinée pour avoir refusé de porter le voile : lettre ouverte à Katia Bengana


Assassinée pour avoir refusé de porter le voile : lettre ouverte à Katia Bengana

Pierre Cassen et moi-même avions été sollicités il y a plus de deux ans pour participer à un livre d’hommage à Katia Bengana, assassinée en Algérie le 28 février 1994, à 17 ans, pour avoir refusé de porter le voile.

Il se trouve que l’auteur de cette initiative, qui vit en Algérie a apparemment rencontré de nombreux obstacles et que le livre prévu ne verra jamais le jour.

 Nous avons donc décidé, Pierre et moi, d’offrir aux lecteurs de Riposte laïque et de Résistance républicaine la possibilité de connaître cette héroïne de la lutte anti-voile, ce voile que des soldates de l’islam voudraient imposer dans notre pays.

Le moment est venu de faire savoir aux Français qui n’en auraient pas encore pris conscience que le voile ce n’est pas une liberté individuelle mais une aliénation et que partout dans le monde des femmes meurent pour le refuser.

Nous espérons que nos deux contributions ouvriront les yeux des autruches et qu’elles seront traduites dans de nombreuses langues afin que la mort de Katia Bengana ne demeure pas vaine.

Christine Tasin

 

Contribution de Christine Tasin

 

Voir ici la contribution de Pierre Cassen

Lettre ouverte à  Katia Bengana, morte pour avoir été une femme libre

Je te pleure, Katia.

Je te pleure parce que tu as été fauchée dans la fleur de l’âge, il y a 20 ans

Je te pleure parce que tu étais belle et rebelle,

Je te pleure parce que tu n’avais que  17 ans.

Le poète maudit avait dit : « on n’est pas sérieux quand on a 17 ans »,

Comme lui tu n’étais pas sérieuse,

Comme lui tu te rebellais,

Comme lui tu osais dire non.

Non aux fous de Dieu

Non à ceux qui voulaient t’enfermer

Non à ceux qui te voulaient objet caché

Non à ceux qui voulaient te voiler.

Je te dis merci, Katia

Merci de nous avoir montré la voie,

Merci de ne pas avoir eu peur de mourir pour tes idées,

Merci de ne pas avoir eu peur de mourir pour les femmes,

Merci de ne pas avoir eu peur de mourir pour nous,

Nous tous, hommes et femmes confondus, qui disons non, à notre tour.

Non à la barbarie islamique

Non à la barbarie issue du VIIème siècle

Non à la force brutale et aveugle

Non à la haine de la femme

Non à l’islam, tout simplement.

Je t’aime, Katia,

Comme j’aime toutes les femmes qui, un jour, se sont levées pour nous :

Je t’aime comme j’aime Lucrèce la belle romaine,

Trahie et violée par son hôte,

Elle s’est suicidée, amenant la fin de la monarchie et le début de la République.

Je t’aime comme j’aime Jeanne d’Arc,

Celle qui a osé dire non à l’envahisseur,

Brûlée vive pour avoir permis que la France demeure la France.

Je t’aime comme j’aime Olympe de Gouges,

Celle qui a osé réclamer l’égalité des droits politiques et civils pour les femmes,

Guillotinée pour s’être élevée contre la Terreur  au nom de la République.

Je t’aime comme j’aime Louise Michel

Déportée pour s’être battue pour  les plus faibles

Déportée pour s’être battue  contre les traîtres à la patrie

Je t’aime comme j’aime Rosa Luxemburg,

Celle qui a tout donné pour la révolution et le pouvoir du peuple,

Assassinée pour avoir mis en pratique ses idées.

Je t’aime comme j’aime Rosa Parks,

Celle qui a refusé de céder sa place à un blanc dans le bus,

Celle qui, inculpée, a permis que soient abolies les lois ségrégationnistes aux Etats-Unis.

Je t’aime comme j’aime Ayaan Hirsi Ali,

Celle qui a osé dire l’infâme sort des femmes en islam,

Celle dont la tête est mise à prix pour avoir réalisé Submission

Avec Theo Van Gogh, assassiné…

Oui Katia, le chemin vers la liberté est long

Oui, Katia, le chemin vers l’émancipation des femmes est difficile

Oui, Katia, ta lutte, notre lutte, immémoriale n’est que souffrances et morts,

Mais…  Katia, Rosa, Jeanne, Ayan, Louise, Olympe  et toutes les autres,

Vous n’avez pas souffert en vain,

Vous n’êtes pas mortes en vain,

Vous nous tenez la main, vous nous soutenez,

Grâce à vous nous avons espoir,

Grâce à vous nous avons le courage de lutter, à mort,

Pour toutes les femmes, piétinées et niées, partout dans le monde.

Et nous gagnerons, Katia, sois-en sûre.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Assassinée pour avoir refusé de porter le voile : lettre ouverte à Katia Bengana

  1. Avatarie

    Katia, je n’ai pas su, à l’époque ton martyr. Maintenant je pense à toi, tu es une héroïne et je te respecte en tant que femme voulant faire avancer la liberté en Algérie.

    Une Pieds-noirs qui t’aime comme une sœur.

  2. Avatarhathoriti

    Très beau texte, Christine. Champollion a écrit :  » on reconnaît la grandeur d’une civilisation à la façon dont elle traite les femmes ». Il évoquait l’Egypte (ancienne) où la femme était l’égale de l’homme, où les femmes étaient libres et heureuses.

  3. AvatarRenoir

    Merci Christine pour ce bel hommage.
    Quand à ouvrir les yeux des autruches… quand on s’est enfoui la tête dans le sable, ça ne sert même pas d’avoir les yeux ouverts.
    mais cet hommage doit nous renforcer tous les Résistants dans notre détermination à combattre l’horreur islamique jusque dans ses moindres détails.
    Et le port du voile ou de tout déguisement musulman est bien plus qu’un détail, puisqu’il est enjeu mortel pour certaines.

  4. AvatarXtemps

    L’Islam n’est que malheurs et de haine depuis 1400 ans, juste pour des conneries, mais pour ces conneries des innocents sont morts et meurent encore aujourd’hui, que l’on veut voiler la vérité.
    On empêche les gens honnêtes de dénoncer les crimes contre l’humanité commis au nom de l’islam dans le monde et encore par nos dirigeants criminels de la honte.
    L’islam meurtrière de la haine prospère car il est entretenu et soutenu par des dirigeants corrompu criminels comme chez nous, qu’il faut sans cesse dénoncer.
    Aux noms des victimes, nous n’avons pas le droit de se taire et tous les musulmans sont des assassins, des criminels par leurs silences complices, s’ils ne le font pas eux mêmes et recommandé par leurs livres puants de malheurs de l’Islam.
    L’Islam meurtrière sont des pratiques d’ assassins pas une religion, il doit être interdit pour ses crimes partout dans le monde.
    L’islam meurtrière doit être jugé par une vraie justice et les droits de l’homme vraiment appliqué, comme le fût pour le Nazisme et le Fascisme, la Charia n’a aucune valeur juridique dans les pays civilisés.

  5. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci Christine pour ce très beau texte.

    C’est comme ça que parlait la Gauche d’avant, celle qui n’était pas encore devenue la Gôche sous la matraque du politiquement correct …

  6. AvatarDenise

    Merci à Christine et à Pierre pour nous avoir fait connaitre Katia , pour qu’elle ne tombe pas dans l’ oubli , et pour son combat, pour nous les femmes qui devont encore et toujours être vigilantes

  7. AvatarPegalajar Marc-Mariano

    c’est la gorge serrée que j’ai tout parcouru, article et commentaires. A nous de venger Katia.

  8. AvatarRoland l'Alsacien

    A cause d’un chiffon torche cul cette jeune fille qui voulez vivre libre ne vie plus !
    ISLAM ASSASSINS , ISLAM TUEURS D’ENFANTS ,ISLAM SECTE SANGUINAIRE ,ISLAM JETER DEHORS DE LA FRANCE ET DE TOUT L’OCCIDENT ,ISLAM ASSASSINS ;

  9. AvatarPARA D'AVANT

    Merci à vous Christine pour ce très bel hommage à cette jeune et courageuse Katia. Nous aurions bien besoin dans notre pays de personnes de sa valeur pour mener le combat qui se pointe à l’horizon.

  10. AvatarMaxime

    Cette lettre est magnifique. Il ne manque plus qu’une petite vidéo pour avoir le plaisir de vous entendre la lire avec votre phrasé si élégant 😉
    Mais c’est peut-être mieux ainsi puisque chacun peut se l’approprier.

Comments are closed.