Merkel rejette « fermement » les appels à remettre en cause l’accueil des réfugiés


Merkel rejette « fermement » les appels à remettre en cause l’accueil des réfugiés

Les jihadistes « veulent remettre en cause notre disposition à accueillir des gens en détresse. Nous nous y opposons fermement« , a lancé la dirigeante conservatrice lors d’une conférence de presse à Berlin, alors que sa politique d’accueil est à nouveau très critiquée en Allemagne.

La dirigeante conservatrice a réaffirmé son credo, « Nous allons y arriver » (« wir schaffen das »), lancé à la fin de l’été 2015 quand l’Allemagne a ouvert ses portes à des centaines de milliers de réfugiés fuyant la guerre ou la misère.

« Je suis aujourd’hui comme hier convaincue que nous allons arriver à mener à bien cette épreuve historique en ces temps de mondialisation », a-t-elle insisté. « Nous allons y arriver et nous avons déjà réussi beaucoup, beaucoup de choses ces derniers mois », a -t-elle ajouté.

Dans le même temps, elle a annoncé certaines mesures pour faciliter l’expulsion de réfugiés déboutés ou enfreignant la loi, mieux déceler la radicalisation islamiste chez les demandeurs d’asile et a évoqué la possibilité pour l’armée allemande d’intervenir pour la sécurité intérieure en cas de gros attentats, ce qui n’a jamais été fait jusqu’à présent.

L’an dernier plus d’un million de demandeurs d’asile sont arrivés en Allemagne, provoquant de considérables bouleversements dans la société et des défis logistiques de taille.

Deux attentats commis en Bavière et revendiqués par les jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI), ont fait s’élever les critiques contre cette généreuse politique.

Dans un train régional, un jeune demandeur d’asile de 17 ans a attaqué à la hache des voyageurs avant d’être tué par la police. A Ansbach (sud), dimanche soir, un réfugié syrien, débouté de sa demande d’asile, s’est fait exploser près d’un festival de musique, le premier attentat suicide commis en Allemagne.

Le Vif




Tommy Fransen

Pas de reddition face à l'ennemi !


11 thoughts on “Merkel rejette « fermement » les appels à remettre en cause l’accueil des réfugiés

  1. PUGNACITÉ

    Que les Allemands optent démocratiquement pour l’option selon laquelle il convient de laisser les potentiels terroristes entrer dans leur pays au motif de leur culpabilité issue de l’histoire et du fait d’assumer Hitler est une absurdité évidente et qui doit être actée et s’en suivre d’effets avant que les Allemands tombent sous le joug de la Charia.
    N’oublions pas que Merkel est un bon petit soldat formaté issu des pays de l’est…

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      En effet, les premiers pour lesquels la vie va devenir infernale, c’est la petite communauté juive allemande qui s’est reconstituée.

      Si Merkel avait la culpabilité qu’il faut, c’est à eux qu’elle songerait d’abord.

  2. coco

    Si ça se trouve, c’est elle qui organise les attentats. Cinglée comme elle est il faut s’attendre à tout!

  3. patriote

    Tous les viols et autres saloperies commises par ses protégés elle n’est pas au courant ? pourtant ça se passe dans son pays et a cause d’elle , ce ne sont sûrement pour elle que des dommages collatéraux sans gravité ….ça ne la concerne pas elle ni sa famille que je présume n’ayant aucun contact avec ces hordes de barbares .

  4. durandal

    il suffit maintenant de ces traîtres qui nous gouvernent, qui se croient au-dessus du peuple. Zemmour a parfaitement raison, marre des fadaises de ces nains qui prennent notre pays pour une république bananière. Sans re-migration la guerre est inévitable. De part mes origines kabyles et de surcroit fis de harkis, j’affirme que l’islam est incompatible avec notre pays. Il ne peut y avoir deux ou plusieurs peuples sur un même espace géographique sans conflit. C’est sûr que sans les immigrés, plus d’élections gagnées, ni de cgt ou cfdt.. Vous devrez rendre compte à notre peuple et notre pays qui vous pendront bandes de salauds

Comments are closed.