«Chaque jour le Gouvernement nous rappelle que nous sommes en guerre, alors nous devons restreindre l’accès au pays et fermer nos frontières. Dans le contexte actuel, nous ne pouvons plus accepter chez nous n’importe qui, sans savoir précisément de qui il s’agit. Moi, je ne sais pas qui sont les bons et qui sont les mauvais. A partir de là, j’applique le principe de précaution pour protéger mes concitoyens et je ne veux prendre aucun risque».

Plus d’informations dans nos éditions payantes du jeudi 28 juillet 

http://www.leprogres.fr/loire/2016/07/27/le-maire-de-rive-de-gier-ne-veut-plus-signer-aucun-dossier-de-rapprochements-familiaux