Savez-vous compter les « victimes » à la façon journaleux ?


Savez-vous compter les « victimes » à la façon journaleux ?

COMPTER LES VICTIMES FAÇON JOURNALEUX

Lorsque l’on écoute les commentaires des journaleux de la télévision à propos de l’attentat de Nice, on observe qu’ils parlent de « victimes » plutôt que de morts, les autres étant les blessés ; quant aux témoins impuissants et traumatisés, aux proches atteints en plein cœur, on n’en parle que bien après. Donc les morts sont de simples victimes, du nombre desquelles sont exclus les blessés, les témoins et les proches. Cela s’inscrit dans cette logique gaucho-journaleuse, atténuant ou exacerbant selon les cas la façon dont ce qui reste de cerveau aux veaux dont parlait De Gaulle va enregistrer -et donc réagir- à une information. (« Les Français sont des veaux! » Charles De Gaulle)

« Victime », ça fait pleurer les Sans-Dents au creux des chaumières, tandis que « mort », ça fait peur, ramène à notre fin ultime, celle que tout un chacun préfère tenir au plus loin dans le temps, sauf les abrutis croyant que soixante-douze vierges les attendent s’ils tuent les mécréants que nous sommes .Mais il ne faudrait quand même pas que les Français aient peur de l’islam, cette « religion » de paix, d’amour et de tolérance dont nous constatons chaque jour les effets et dont les ministres s’évertuent à nous dire qu’il a toute sa place dans notre République. Les blessés, les témoins et les proches n’étant même pas des « victimes », leur cas étant présenté comme moins grave, nous voilà entrés dans ce relativisme qui a fait tant de mal depuis Mai-68.

Mais après coup, parmi les témoins de ce drame, les journaleux ne manquent pas de nous présenter une importante proportion de Maghrébins, comme s’ils étaient représentatifs, par le nombre filmé, de la population niçoise. Ceci rejoint ce que nous en dit Thierry la Fronde dans son récent article. Et plus encore, ces journaleux trouvent des Maghrébins qui, subissant le regard suspicieux et les commentaires de Français en colère, se trouvent présentés comme autant de victimes de l’attentat commis par leur coreligionnaire, mais dont beaucoup pourtant portent cet uniforme musulman étranger à nos us et coutumes, cet uniforme de l’islam agresseur, cet uniforme dont une partie est hors la loi et néanmoins portée.

Et plus encore, ils ont bien su reprocher à Robert Ménard d’avoir comptabilisé les écoliers musulmans, mais ils ne manquent pas de nous faire savoir qu’il se compterait plus de trente musulmans parmi les victimes. Tiens donc, là on a le droit de les compter ? Et sur quels critères ? Celui du patronyme, ne laissant aucune place à la présomption d’innocence des apostats de l’islam ? Tiens, là on aurait aussi le droit de confondre arabe et musulman ? Ou selon quels autres critères ? En tout cas, force est de constater que l’islam se fait aussi la guerre à lui-même quand il se trouve insuffisant, comme je l’ai déjà écrit. La preuve : l’attentat a aussi bien visé des musulmans festoyant avec les mécréants. L’usage de ce vocabulaire particulier, de ces témoignages ciblés, de ces comptages tendancieux et relatifs, c’est comme pour celui des photos : on nous a montré ce petit enfant mort sur une plage sans aucune censure, mais la photo du Bataclan, elle, doit être floutée à tel point qu’elle ne présente plus aucun intérêt ; je ne parle pas là de voyeurisme, mais de la réalité que les adeptes de « l’islam c’est pas ça » et du « pas d’amalgame » devraient voir dans toute sa tragédie plutôt que de façon aussi floue que ce qu’ils en pensent.

Il circule sur Internet une vidéo montrant un citoyen algérien nous faisant un discours parfaitement désagréable et dont nous ne pouvons partager tous les arguments. Cependant, il nous montre de quelle façon nous autres Français -les veaux de De Gaulle- pouvons être vus à l’étranger, nous laissant mener à l’abattoir, craignant la mort dans la dignité et préférant la laisser venir à nous dans la lâcheté. Il faut du courage et de la lucidité pour la regarder jusqu’à la fin. À nous autres patriotes de contredire sans nous lasser cette vision avilissante de notre peuple historique.




Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


9 thoughts on “Savez-vous compter les « victimes » à la façon journaleux ?

  1. Roland l'Alsacien

    Bonjour Daniel Polett
    Pouvez vous faire et me communiquer le Lien de cette vidéo de votre phrase ci dessous ? il faut transmettre cette vidéo à d’autres compatriotes et Patriotes ça réveillera nos veaux de Français !
    Il circule sur Internet une vidéo montrant un citoyen algérien nous faisant un discours parfaitement désagréable et dont nous ne pouvons partager tous les arguments.
    Merci a vous et bonne journée .Roland L’Alsacien …

  2. lyse

    Avec tout ce qui arrive, j’ai peur d’avoir peur de l’islam, je deviendrais islamophobe, ce serait horrible.

  3. gege34

    Bonjour Daniel.

    Je pense savoir de quelle vidéo tu parles, c’est sans doute celle que j’ai envoyé par e mail a tous mes contacts il y a deux jours. RESISTANCE !!!

  4. UTR

    Dans cet article de valeur de Monsieur Pollett, je réléve éffectivement l’information ahurissante selon laquelle …..30 musulmans seraient mort dans cet attentat ! et comme lui , je pose la question de savoir sur quelle source nos minables « journaleux » peuvent fonder cette assertion pour le moins sidérante ?

    Peut on croire que les services de presse sont aller à la rencontre de chacune des familles des victimes , pour s’enquérir de la confession religieuse du défunt? Cette hypothése me surprendrait quand même énormément !

    Donc tout porte à croire que les journaleux , à l’éxclusion de tout interrogatoire précis, se sont fondés arbitrairement sur la consonance simple des mots des victimes , pour en tirer des conclusions scandaleusement irréfléchies et hâtives ! ce qui est vraiment peu conforme avec les régles éthiques de leur profession.

    Cette démarche bien sur tendancieuse et bancale, s’inscrit pleinement dans l’initiative gouvernementale tous asymuth visant à désarmorcer la vindicte populaire actuelle , avec heureusement des chances de succés fort limitées , car seuls les plus faibles peuvent encore se prêter à ce genre de manipulation d’une grossiéreté difficilement égalable

    Quant à la « vidéo » présentée par cet algérien …MERDIQUE! alléguant que les français veaux sont condamnés à une mort sans honneur , je pense que ces reflexions s’appliquent aux bobos socialopes indécrottables battant le pavé sur la place de la répubique,

    De fait , dans sa vidéo minable, ce fielleux cassandre élude fautivement la question pourtant sensible de  » certaines personnes  » de ma connaissance , qui avant même éventuellement de succomber , auront accumulé bien des …CADAVRES ! sur le pas de leur porte ou dans leur jardin , dont ce personnage crasseux pourrait bien faire partie …FERMEZ LE BAN!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      On peut supposer que les médias tirent cette conclusion de la lecture des patronymes des victimes.

      Mais quand Ménard fait de même pour sa cantine, les mêmes médias hurlent au crime de grande envergure …

    2. SarisseSarisse

      Quand un djihadiste se fera exploser dans une église ils trouveront sans doute là aussi quelques » musulmans » je suppose.

  5. durandurand

    Il faut retenir qu’une chose c’est qu’il n’y aura aucun pardon pour tous ces journaleux de merde comme pour tous nos zélites politocardes corrompues et manipulatrices et traîtres , tous ces énergumènes de cul de basse fosse seront jugés pour haute trahison par le peuple souverain , nous allons devoir révisé et lubrifiée la Veuve pour qu’elle fonctionne sans coup férir !

  6. Chris2aChris2a

    Quand donc les français se décideront-ils à boycotter tous les media traditionnels pour ne lire que les blogs de RR, RL, Bld Voltaire et écouter Radio Coutoisie (très regrettable que le bulletin journalier de réinfo soit supprimé pdt la période estivale..) ou regarder TVLibertés ??…

Comments are closed.