Geert Wilders et Nigel Farage étaient à Cleveland pour la nomination de Trump


Geert Wilders et Nigel Farage étaient à Cleveland pour la nomination de Trump

L’homme politique néerlandais d’extrême droite Geert Wilders, présent à la convention du parti républicain américain à Cleveland, a comparé la montée en puissance de Donald Trump à la sienne. Tous deux doivent leur popularité croissante à des électeurs mécontents qui ne se sentent pas représentés, a affirmé Geert Wilders, leader du parti PVV dans une interview accordée à la chaîne CNN.

« Il se passe la même chose en Amérique qu’en Europe », a-t-il affirmé. »Le peuple ne se sent plus représenté par ses leaders politiques ».

Ceux-ci n’ont d’yeux que pour leur propre intérêt selon Geert Wilders et trop peu pour les matières liées à l’immigration, au terrorisme et au chômage.

« Cela explique non seulement la popularité de M. Trump mais aussi celle de mon parti, qui progresse le plus dans les sondages » néerlandais, a-t-il encore avancé. « Je peux être Premier ministre l’an prochain si nous gagnons les élections », a encore assuré le leader d’extrême droite. « Le génie est hors de la bouteille, il ne pourra plus y retourner. » Tout comme le candidat républicain dans la course à la Maison Blanche, Geert Wilders souhaite mettre un terme à l’immigration des musulmans.

La Libre be

L’ancien leader du parti britannique europhobe Ukip, Nigel Farage, était également attendu mardi à Cleveland pour la grand-messe républicaine. Il doit rester jusqu’à vendredi, selon un de ses proches.

« C’est une grosse erreur commise par les politiciens étrangers de vouloir dire aux gens (qui ne sont pas de leurs pays) comment voter et comment penser  » a dit Mr Farage faisant allusion à l’intervention engagée de Barack Obama pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE durant le referendum du Brexit. Surnommant Mr Obama comme étant « le Président le plus anti-britannique de toute l’histoire » Nigel Farage a dit qu’il restera toujours reconnaissant envers Obama dont les commentaires pro « Rester dans l’UE » ont crée exactement l’effet inverse dans l’opinion publique. Sans lui nous n’aurions sans doute jamais gagné le référendum ».

Bien qu’il (Farage) ait refusé d’apporter de façon explicite son soutien à Donald Trump, Mr Farage a toutefois dit qu’il ne voterait jamais pour Hilary Clinton et a même accusé le Parti démocrate de toujours penser détenir le sens du bon droit et du bien.

Interrogé par une journaliste américaine, Mr Farage a souligné que le problème de l’immigration était complètement différent aux Etats-Unis par rapport à la Grande-Bretagne. (Ndlr : voir à la 4’46 ») Aux USA l’invasion migratoire est illégale (via les filières des passeurs) alors qu’au Royaume-Uni elle est légale puisque désirée et organisée par le gouvernement en place (Travailleurs détachés venus d’Europe de l’Est)

Independent

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Tommy Fransen

Pas de reddition face à l'ennemi !


7 thoughts on “Geert Wilders et Nigel Farage étaient à Cleveland pour la nomination de Trump

  1. paul

    Geert Wilder n’est pas un homme politique d’extrême droite faut il le repeter encore fois..C est un conservateur ,mais comme il combat l islam avec courage et détermination malgré toutes les menaces de mort ,on dit de lui qu’il est populiste soit ,mais aussi d’extrême droite mais c’est faux..
    J admire cet homme pour son engament permanent et infaillible contre l’islam et je le soutien pour ça ..Par contre je ne me reconnais absolument pas en lui quand il déclare être un admirateur de Thatcher ou de Ronald Reagan…
    Mais pour l’instant la priorité c est l islam et ses collabos utiles dehors

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Justement ce n’est pas un conservateur:c’est un libéral.

      Il y a contradiction, comme beaucoup de penseurs (Michéa etc) l’ont montré , à être libéral économique (=liberté de circulation des biens et des capitaux) et défavorable à l’immigration (=liberté de circulation des personnes).

      Ce qui n’enlève rien à son très grand courage.

    2. Christine TasinChristine Tasin

      Ce n’est pas nou s qui l’avons traité ainsi c’est le journal belge d’où est tiré l’article

  2. Xtemps

    Nous pouvons voir nettement ceux qui sont pour leur peuple, qu’ils prennent en considérations, qui s’inquiètent pour leur peuple et ceux qui en ont rien à cirer, le peuple peut crever.
    Il est grand temps de mettre ces ordures du pouvoirs d’escrocs, leurs nez dans leurs cacas.
    Oui l’immigration invasion est un grave problème et insupportable pour l’Europe comme pour n’importe quel pays au monde, comme cela avait été le cas pour tous les pays dans le monde qui avaient été colonisé, leurs indépendances en témoignent du refus d’être envahi par d’autres.
    Les raisons sont simples, un pays est comme une maison, mais bâtie en plusieurs siècles et les propriétaires, le peuple autochtone doivent être respecté.
    Le chacun chez soi oblige le respect, c’est de savoir que quand je suis chez vous, je ne suis pas chez moi et n’empêche pas les invités respectueux et le bon voisinage.
    Je dis aussi, tu fait comme chez toi, mais n’oublie pas que est chez moi.

  3. Rudolph

    et Marine, sans être présente au congrès, a affirmé que si elle était citoyenne américaine, elle choisirait Trump ! Vive l’internationale des patriotes ! La seule, la vraie !

Comments are closed.