Turquie, point sur le putsch : torture et humiliation des rebelles, demande d’asile en Grèce, quid des USA… ?


Turquie, point sur le putsch : torture et humiliation des rebelles, demande d’asile en Grèce, quid des USA… ?
L’ex-Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air Turque présumé chef de rebelles a été torturé et humilié comme nous pouvons le voir sur la vidéo, ci-dessous. Il avait ordonné de milliers de vols d’avions militaires dans l’espace aérien grec pendant ces dernières années.

Plus tôt dans la journée,  le chef de la base Inçirlik a été également arrêté mais les forces gouvernementales ont constaté que manquent à l’appel 42 hélicoptères d’assaut ou de transport et 6 appareils F-16 (source CNN Turk).
Hier, huit officiers turcs ont atterri à l’aéroport civil d’Alexandroupolis en Grèce en demandant l’asile politique. A noter que la loi en Grèce ainsi que la convention de Genève interdit l’extradition de personnes qui font face à des accusations d’ordre militaire ou politique. Nous ne savons pas si d’autres appareils turcs ont pu atterrir dans  les aéroports militaires grecs.
Aujourd’hui, la base aérienne Akinici a été bombardée par les forces gouvernementales et les militaires arrêtés comme nous pouvons le voir dans la vidéo qui suit:
A priori les putschistes avait prévu le lancement de l’opération pour le lendemain afin de pouvoir arrêter Erdogan dès son retour de ses vacances passées à Bodrum. Visiblement, la date et l’heure du putsch ont été avancées car il est fort probable qu’il y a eu une certaine fuite de renseignement vers les services secrets d’Erdogan.

Le résultat de toutes ces évolutions est que les Américains ont perdu le contrôle du pays et bien sûr d’une armée turque pro-laïque. Je pense que la situation est un vrai casse-tête pour les Américains car il est certain qu’ils ne vont pas continuer à équiper une armée d’islamistes. A mon avis, ils vont renforcer leur présence en Grèce tout en équipant en masse l’armée grecque qui désormais est la seule aux portes de l’Europe à faire barrage aux islamistes.

Question subsidiaire de Christine Tasin  : que vont faire les grands amis d’Erdogan, Juncker, Hollande et Merkel ? Toujours des pieds et des mains pour que la Turquie entre dans l’UE ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Turquie, point sur le putsch : torture et humiliation des rebelles, demande d’asile en Grèce, quid des USA… ?

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci de votre retour, cher « parole d’un Grec » : j’apprécie beaucoup vos articles.

    (J’écrirais « la CI-DEVANT Bodrum » car pour moi elle reste éternellement Halicarnasse et j’espère qu’un jour (folie ?) cette ville retrouvera son beau nom d’origine).

    1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

      Merci antislam 🙂

      En effet, il s’agit bien d’Halicarnasse dont les édifices et vestiges abandonnés demandent le retour des descendants de leur maîtres bâtisseurs

  2. AvatarSandrine

    J’ai vu que les huit officiers turcs ayant demandé l’asile en Grèce vont être livrés à la Turquie malgré les textes…

    1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

      C’est sûr qu’il y aura un bras de fer entre la justice qui v essayer de faire respecter la loi grecque et internationale pour donner l’asile et les politiciens lâches qui ont déjà baisser l’échine face à Erdogan.

      Mais enfin la parole de Tsipras ne vaut rien.

      1. EVAEVA

        Ces militaires turcs ne sont pas des amis de la Grèce, je ne vois pas pourquoi la Grèce les garderait. Bien sûr qu’il ne faut pas les livrer à Erdogan, mais ils pourraient demander l’asile politique à un pays du Proche ou Moyen-Orient. La Grèce a assez de Turcs sur son territoire il me semble….

        1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

          Parce que il vaut mieux être généreux avec l’ennemi de ton ennemi, c’est un principe vieux comme le monde.

          C’est vrai que pour nous les grecs il n’y a pas pire ennemi que ses officiers turcs de bas rang qui s’ils n’étaient pas demandeurs d’asile ils auraient certainement été reçu autrement.

  3. AvatarPhilippe

    Je trouve l’auteur de l’article bien optimiste quand il dit que les Etats-Unis vont soutenir la Grèce, désormais en première ligne contre l’état islamo-totalitaire et hégémoniste de cette ordure d’Erdogan.
    La Turquie est, depuis la guerre froide, un vieil allié des Etats-Unis qu’on n’a jamais vu lever le petit doigt quand les Turcs ont agressé Chypre. Je n’ai pas vu non plus les Etats-Unis manifester la moindre émotion quand la crise financière subséquente de cette saleté qu’est l’euro aurait pu, en fragilisant la Grèce au point de la faire basculer dans le chaos, amener la Turquie aux portes de l’Europe.
    Au contraire les Etats-Unis n’ont fait que soutenir des islamistes (Kosovo, Lybie, printemps arabe, daech) et ils ont renversé des gouvernements qui mettaient la bride à leurs musulmans radicaux (Iran, Irak), en plus d’être depuis toujours les grands copains de pays ouvertement islamistes (Arabie Saoudite).

    Il n’y a rien à attendre des Etats-Unis, état voyou à mettre sur le même plan que la Turquie du nazislamiste Erdogan.

    Quant à l’Europe, je remarque que nos merdias ne semblent pas fâchés que le putsch ait échoué… En tout cas, pas de cris d’orfraie, juste une relation morne et neutre des événements. Ils n’osent pas dire « Heureusement, Monsieur Erdogan est resté maître de la situation », mais on sent bien qu’ils le pensent.

    Et vous verrez que les complices d’Erdogan, la truie Merkel, le Juncker, le Schultz et notre résidu de fausse couche national vont nous dire maintenant qu’à cause du putsch et pour ramener le calme et la sérénité il faut accélérer l’entrée de la Turquie dans leur UERSS.

    1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

      Vous avez peut-être raison, c’est l’histoire qui nous montrera si les Américains pourront faire les bons choix.

      En tout cas, c’est une chose d’equiper une armée de mercenaires coûteuse et incapable comme celle de l’Arabie Saoudite bourrée de pétrole et autre chose de continuer équiper une armée turque d’islamistes dans un pays divisé qui part en éclats.

      Dorénavant je reste optimiste sur le sort de Chypre. La supériorité numérique de ces barbares islamistes incultes ne me fait pas peur du tout.

  4. Avatarjoke ka

    A la place des militaires turcs rebelles ,je demanderai à négocier avec Poutine ,le plus pragmatique vis à vis des islamistes:Obama, Merkel uncker,Hollande… ne sont que des pantins de l’argent de l’Arabie Saoudite ou du Qatar!

  5. AvatarSandrine

    @Parole de Grec, Eva et les autres

    http://www.bfmtv.com/international/tentative-de-coup-d-etat-les-8-turcs-en-grece-vont-etre-restitues-a-la-turquie-1006932.html

    Bien sûr que ces officiers turcs ont été malgré la loi grecque, malgré les accords de Genève, rendus à la Turquie et sont, au moment où j’écris, d’ores et déjà jetés en prison et soumis à la torture.
    Ne soyons pas naïfs, la Grèce est trop faible en ce moment pour résister. Les autres pays s’en moquent. C’est un peu comme le Christ livré par Ponce Pilate. Les gens ne pensent plus qu’à sauver leur propre peau. Ces officiers turcs ne valent plus rien à leurs yeux puisqu’ils n’ont plus aucun pouvoir.
    C’est horrible, mais c’est comme ça.
    ça me fait penser à Hamza Kashgari, ce jeune Saoudien qui avait soit disant insulté le prophète. Il s’est enfui. Mais la Thaïlande l’a livré à l’Arabie Saoudite. Depuis, on n’en a plus jamais entendu parler.

    1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

      Chère Sandrine, tu verras que nous ne rendrons pas les 8 pauvres officiers turcs à la Turquie. Crois-moi que la parole de ce Tsipras ne vaut même pas un kopek.

      La Grèce au niveau militaire n’est pas faible du tout. La Grèce possède de matériel de qualité américain, russe, allemand et français que la Turquie en rêve.

      Plusieurs batteries de missiles américains Patriot, 4 sous-marins de classe 214, plusieurs batteries S-300 (seul des pays de l’OTAN), Mirage 2000-5 (sachant que Dassault sélectionne ses clients) sont quelques des armes de pointe de l’armée grecque que nos amis turcs n’auront jamais.

      Au niveau de munitions nous sommes comme les turcs dépendant de ces pays fournisseurs et la balance politique joue un rôle central dans le cas d’une guerre. En ce moment, grâce à Erdogan l’armée Grecque a le potentiel non pas seulement de faire face à la Turquie mais plus encore.

  6. AvatarSandrine

    @Parole d’un Grec
    Je ne demande qu’à te croire, mais j’ai encore un petit doute, désolée si je t’ai choqué, sache j’estime la Grèce un milliard de fois plus que la Turquie ! La Grèce c’est notre héritage, la Turquie c’est notre ennemie, qui ne rêve que de nous envahir et nous soumettre.

    1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

      @Sandrine, d’après les dernières nouvelles les 8 militaires turcs ont été transféré à Kavala, une ville plus grande et plus éloignée de la frontière pour assurer leur protection. Ils ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis pour avoir illégalement entrer en Grèce et ils ont été innocenté pour l’accusation de volen hélicoptère illégal. La suite dans quelques semaines pour l’asile. On n’est pas pressés en Grèce 🙂 ces pauvres militaires non plus 🙂 à la fin on ne va pas les donner à Erdogan

  7. AvatarFrédéric André

    Pour ce qui est du maintien – ou non – de la Truquie d’Hitlerdogan, le sultanicule néo-ottoman islamo-fasciste d’Ankara, dans l’OTAN (1) : selon le Grand Kerrynocchio, voyant extralucide, il serait simplement question de «revoir le statut de la Truquie au sein de l’OTAN». En effet, les u$$a ont trop besoin de ce pays pour interdire le passage en Méditerranée de la Flotte Russe de la Mer Noire…

    1 – Organisation Terroriste de l’Amérique du Nord.

Comments are closed.